Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Entrez chez les loriquets au Parc de Clères !

Entrez chez les loriquets au Parc de Clères !

Le parc de Clères aménage une volière immersive où vous pourrez approcher et nourrir une cinquantaine de loriquets
Image du projet Entrez chez les loriquets au Parc de Clères !

sur un objectif
de 10 000

icone jours restants41 Jours Restants
icone mecenes27 mécènes
Parc de Clères - DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME
icone map

Clères

icone deduction
IR 2019 IS 2019

Parc de Clères - DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME

Le parc de Clères est un parc animalier et botanique créé en 1919 par Jean Delacour autour d'un château dont l'histoire remonte au Moyen Âge et d'un ...

Parc de Clères - DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME

Le parc de Clères est un parc animalier et botanique créé en 1919 par Jean Delacour autour d'un château dont l'histoire remonte au Moyen Âge et d'un ...

Parc de Clères - DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME
icone map

Clères

icone deduction
IR 2019 IS 2019
Parc de Clères - DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME
icone map

Clères

icone deduction
IR 2019 IS 2019

Parc de Clères - DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME

Le parc de Clères est un parc animalier et botanique créé en 1919 par Jean Delacour autour d'un château dont l'histoire remonte au Moyen Âge et d'un ...

Notre projet

Pour ses cent ans, le parc de Clères rénove et aménage l'une des volières historiques du parc afin de vous proposer d'entrer en immersion dans l'univers des loriquets. Cette espèce d'oiseaux de la famille des Psittacidae, cousins des perroquets et des perruches, est originaire d'Océanie.

Le Parc de Clères, parmi les sites les plus visités du département, est un parc zoologique et botanique créé en 1919 par l’ornithologue Jean Delacour autour d’un château Renaissance et dans un parc à l’anglaise du XIXe siècle. Sa particularité est de présenter des espèces en liberté, et de permettre au visiteur de déambuler parmi les antilopes cervicapres, les wallabies de Bennet ou les flamants du Chili. En outre, des volières historiques créées dans les années 1920 - 1930 par Jean Delacour et restaurées en 2017 sont des espaces mêlant architecture, nature et bien-être animal.

L’une de ces volières est pénétrable et permet d’observer des espèces menacées. Le projet de création de cette volière immersive se situe dans la continuité de cette volière pénétrable, et de l’audace qui a prévalu à la création de ce parc, pour aller plus loin dans l’expérience offerte au public.

Deux fois par jour, vous aurez la possibilité de participer au nourrissage de ces oiseaux très gourmands en nectar.

À quoi va servir cette collecte ?

Image du projet Entrez chez les loriquets au Parc de Clères !

La création de ces volières est un projet auquel nous tenons particulièrement quand nous voyons les envies d'interaction des visiteurs avec les espèces du site. Le budget de ce nouveau projet que nous souhaitons vraiment réaliser avec vous est de 15 000 €. Il se découpe en trois étapes :

 

  • La somme de 5 000 € permettra l'aménagement de la volière, c'est à dire la restauration de la structure historique (le chassis et les parois), les peintures de surface, ainsi que la création d'un cheminement à l'intérieur ; premier palier à atteindre !

 

  • Lorsque nous atteindrons la somme de 8 000 €, la végétalisation de l'espace immersif sera assurée. Celle-ci  comprend des enrochements et des plantations adaptées aux oiseaux ;

 

  • Si nous dépassons notre objectif de 10 000 €, nous pourrons alors mettre en place un parcours pédagogique autour de l'environnement et la vie des loriquets pour vous proposer une expérience toujours plus riche et inédite !

Un projet immersif, et participatif !

Depuis cent ans d'histoire, le Parc de Clères a développé des programmes de recherche et de conservation approfondis, qui nous ont amenés à vous proposer des expériences d'acceuil inédites.

Cette histoire forme l'atmosphère très originale qui règne au parc et que nous aimons partager avec vous.

Nous souhaitions marquer ensemble l'occasion du centenaire. La création d'une volière immersive représente un évènement exceptionnel pour notre parc.

En participant à la construction d'un tel espace, vous entrez dans l'histoire du parc, et contribuez au développement d'activités toujours plus innovante !

D'avance, un grand merci multicolore pour votre soutien !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 25
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Votre nom sur notre site internet dans notre liste de mécènes.
  • Une affiche collector du parc
  • Une entrée pour une personne au parc de Clères
  • Deux entrées (adultes) au parc de Clères
  • Le guide animalier et botanique du parc
  • Une invitation pour deux personnes à l'inauguration de la volière
  • LE tote bag exclusif du Parc de Clères
  • Votre nom sur la plaque des donateurs au niveau de la volière
  • Un petit déjeuner avec le vétérinaire du parc (pour 2 personnes)
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Votre nom sur notre site internet dans notre liste de mécènes.
  • Une affiche collector du parc
  • Votre nom sur la plaque des donateurs au niveau de la volière
  • Visite libre pour un groupe de 15 personnes
  • Accueil petit déjeuner pour 15 personnes
  • Forfait team Building
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : l'organisation collectrice vous fera parvenir votre reçu fiscal après votre don.

La vie du projet

Le parc de Clères "Un paradis terrestre"

Notre projet a pour écrin le parc animalier et botanique de Clères. Un parc à dominante ornithologique qui a vu le jour en 1919, il y a cent ans, quand Jean Delacour, son fondateur, acquit le château Renaissance et son parc arboré du 19e siècle.  Il y installera ses collections d'oiseaux et de plantes qui avaient subi de lourdes pertes durant la première guerre mondiale à Villers-Bretonneux (80).

Explorateur, il part à la découverte de la faune et de la flore du Vietnam, du Laos et du Cambodge et devient une référence sur l'étude des faisans. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il part s'installer aux Etats-Unis où il rencontre de nombreux artistes, écrivains ou hommes politiques avant de revenir à Clères et de partager son année entre Los Angeles et la Normandie jusqu'à sa mort en 1985.

Le château de Clères et son zoo fascinent depuis 100 ans. Colette le décrit comme un paradis terrestre, dans un recueil de textes sur ses lieux préférés qu'elle réalise à la fin de sa vie avec l'aide du photographe Izis Bidermanas.

Un extrait:

"Alentour du château, nouvelle arche biblique,

des êtres bigarrés, de tous les continents,

ont été rassemblés ainsi qu'en république,

avec leurs moeurs, leurs jeux, curieux et prudents...

Et l'on peut contempler en pleine féerie,

la gazelle aux yeux bleus, avec la crainte agrandis,

ou du brun kangourou la drôle sauterie,

dans ce terrestre paradis. "

Colette, Paradis Terrestre, 1953

11 juil.

Nectarivore ? Mais encore?

Des oiseaux qui mangent du nectar comme des abeilles? C'est possible!

Photo Chris Charles @unsplash.com

Les loriquet font partie de la grande famille des perroquets mais ils se différencient par leur régime alimentaire.

Tout comme les trochilidae (la famille des colibris ou oiseaux-mouches), les loriquets se nourrissent de nectar. Ils dégustent également du pollen, des'insectes et des fruits bien murs.

Les oiseaux de notre espèce, Trichoglossus moluccanus, sont dotés d'une langue en forme de pinceau pour aspirer le nectar des fleurs. Elle est en réalité garnie de papilles minuscules qui lui permettent de récupérer les grains de pollens dans les fleurs. Dans leur habitat naturel, les loriquets jouent un rôle majeur au niveau de la pollinisation des arbres et des plantes. Ils se nourrisent aussi d’insectes et de larves et peuvent manger la tête en bas grâce à leurs doigts adaptés.

 

 

10 juil.

En attendant les loriquets…

 

Dans la famille des Psittacidés je demande le père, la mère et les petits Aras Ararauna.
Et oui il y a quelques semaines, le couple a donné naissance !
Trois petits nouveaux dans la famille du parc de Clères.

Les aras ararauna sont caractérisés par leur plumage coloré bleu et jaune. Naturellement les petits naissent nus, ils obtiennent leur plumage d’adultes qu’au bout d’environ trois mois.
Ils sont également reconnus pour avoir la capacité d’imiter des mots du langage humain qu’ils associent à une situation.

L’ara ararauna présente des similitudes avec le loriquet, en effet tous deux appartiennent à la famille des Psittacidés, qui regroupe des oiseaux exotiques et arboricoles.
Ces similitudes se manifestent dans leur apparence de par leur plumage coloré et leur bec crochu, dans leur régime alimentaire qui est essentiellement frugivore, ou bien dans leur mode de vie. En effet ces deux espèces sont grégaires, elles vivent en groupe de 20 à 30 individus, toutefois ce sont des oiseaux monogame qui restent avec leur partenaire toute leur vie.

Voilà donc une petite famille d’ara ararauna très charmante à retrouver en attendant de pouvoir approcher leurs cousins les loriquets dans leur volière.

06 juin.

Petites histoires des volières

Les volières dans les années 20

Notre projet de volière immersive pour loriquets se situe dans la zone des volières historiques. Le parc est un site principalement ouvert. Les animaux y vivent en liberté sur 13 hectares. Peu de délimitations existent ou, quand elles sont nécéssaires, elles se font discrètes pour le visiteur.  Certains oiseaux, trop fragiles, nécessitent de vivre en volières parce qu'ils sont sensibles aux intempéries, et doivent être mis à l'abri d'éventuels prédateurs. Certaines espèces présentes au parc sont quasiment en voie de disparition. Elles nécessitent toute l'attention de l'équipe des soigneurs et du vétérinaire.

Jean Delacour le fondateur du zoo, en achetant le domaine a tout de suite transformé l'espace autrefois dédié aux jardins potagers pour y créer des volières en fer forgé en forme de dômes. Ces volières ont été restaurées en 2017 et font partie du patrimoine du domaine. Chaque espace est paysagé et agencé de petits bassins et sculpture.

La future volière de nos loriquets est à proximité de ses volières. Elle jouxte d'un côté l'espace des hapalémurs d'Alaotra, une petite espèce de lémurien en voie d'extinction à Madagascar et de l'autre, une volière pénétrable où  l'on retrouve des animaux vivant en Afrique du nord.

Les entreprises mécènes...

Avatar

Ils ont donné...