Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Tourisme en Temps de Paix

Tourisme en Temps de Paix

  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix
  • Image du projet Tourisme en Temps de Paix

sur un objectif
de 4 000

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes41 mécènes
Nouvelle Colombie
icone map

PARIS

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Nouvelle Colombie

 « Nouvelle Colombie » est l'asociation qui porte le projet Tourisme en Temps de Paix. Elle intervient dans le contexte de réconciliation nationale ...

Nouvelle Colombie

 « Nouvelle Colombie » est l'asociation qui porte le projet Tourisme en Temps de Paix. Elle intervient dans le contexte de réconciliation nationale ...

Nouvelle Colombie
icone map

PARIS

icone deduction
IR 2017 IS 2017
Nouvelle Colombie
icone map

PARIS

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Nouvelle Colombie

 « Nouvelle Colombie » est l'asociation qui porte le projet Tourisme en Temps de Paix. Elle intervient dans le contexte de réconciliation nationale ...

« TOURISME EN TEMPS DE PAIX » C’EST QUOI ?

« Nouvelle Colombie » est l'association qui porte le projet Tourisme en Temps de Paix. Elle intervient dans le contexte de réconciliation nationale de la Colombie après la signature du Traité de paix en 2016.

Son objectif est de permettre la réinsertion professionnelle de jeunes Colombiens âgés de 15 à 30 ans, ex-combattants et victimes du conflit armé par le tourisme. Nous souhaitons créer un Centre de Formation Touristique spécialisé pour constituer une équipe de guides touristiques aguerris. Qui de plus compétent que les ex-guerilleros et les indigènes pour faire découvrir leurs territoires très riches et encore inconnus au reste du monde?

POURQUOI NOUS AIDER ?

- pour Contribuer à la réinsertion sociale et professionnelle

- pour Agir en faveur de la paix et la réconciliation nationale en Colombie

- pour Développer un tourisme solidaire et innovant

-pour Oeuvrer pour le développement personnel et l'accompagnement psychologique

OÙ ET QUAND ?

Le centre de formation ouvrira ses portes à Santa Marta (dans la région Caraïbe de la Colombie) au début de l'année 2018.

NOUS SOMMES SOUTENUS !

Dans ce projet, voici les partenaires francais qui nous accompagnent au quotidien : Le Conservatoire des arts et métiers de Paris, le Welcome City Lab (1er incubateur touristique au monde), l'Institut de Recherches et d'Études Supérieures du Tourisme qui est  rattachée à l'Université Paris 1-Panthéon Sorbonne.

Mais  en Colombie aussi l'Agence de réintégration colombienne (ARC) croit en nous ! Elle prendra en charge les frais d'inscription de chaque élève et les fera bénéficier d'une bourse pour subvenir à leurs besoins durant l'année de formation.

POURQUOI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ?

Vos dons nous permettront d'ouvrir le Centre de Tormation Touristique et de commencer à former nos 12 futurs guides ! Chaque contribution participera à la réinsertion de jeunes colombiens victimes du conflit armée. 

1er palier : Avec 1000 €  nous obtiendrons la licence d’exploitation pour avoir le droit de former nos élèves.
2ème palier : Avec 4000 €  nous pourrons aménager les salles de cours (tableau, chaises, vidéo projecteur...).
3ème palier:   Avec 8000 € nous pourrons payer l'assurance, et acheter le matériel nécessaire pour étudier.
4ème palier : Avec 12 000 € nous pourrons rémunérer deux de nos professeurs pour le 1er semestre et assurer le 1er semestre de formation pour nos 12 élèves.

FAITES UN DON  ET DEVENEZ ACTEUR DU PROCESSUS DE PAIX EN COLOMBIE !

VOTRE GÉNÉROSITÉ PERMETTRA À DE JEUNES COLOMBIENS VICTIMES DE LA GUERRE D'ETRE FORMÉS AU MÉTIER DE LEUR RÊVE: GUIDE TOURISTIQUE..

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Vous devenez Mécène Ambassadeur du projet !
  • Vous devenez Mécène Bienfaiteur du projet !
  • Vous devenez Grand Bienfaiteur du projet !
  • Vous devenez Grand Mécène du projet !
  • Votre nom sera cité sur notre page Facebook !
  • Vous bénéficiez d'une défiscalisation de 60 à 66% (donateurs français) !
  • Vous devenez acteur du processus de paix en Colombie
  • Vous œuvrez pour la réinsertion des jeunes colombiens ayant soufferts du conflit armé
  • Un moment de partage autour d'un verre avec l'équipe pour parler de l'avancée du projet
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Vous devenez Mécène Bienfaiteur du projet !
  • Vous devenez Grand Bienfaiteur du projet !
  • Vous devenez Grand Mécène du projet !
  • Votre nom sera cité sur notre page Facebook !
  • Vous bénéficiez d'une défiscalisation de 60 à 66% (donateurs français) !
  • Vous devenez acteur du processus de paix en Colombie
  • Vous œuvrez pour la réinsertion des jeunes colombiens ayant soufferts du conflit armé
  • Un moment de partage autour d'un verre avec l'équipe pour parler de l'avancée du projet

La vie du projet

22 juin.

Rencontre avec la Marie de Santa Marta

Une partie de l'équipe se trouve en Colombie

Le 7 juin 2017 Luis Alejandro (porteur du projet) et Iris (responsable de la communication) ont rencontré Greyci Cuello chargée du tourisme et de la Paix pour la Mairie de Santa Marta et Luz Zenith Canas directrice de Corpoteyuna l'organisme qui regroupe toutes les entités en charge du tourisme communautaire et durabale de la Sierra Nevada et de la cité perdue de Santa Marta.

Mais ils ont aussi eu aussi l'honneur d'échanger avec des personnes ayant soufferts du conflit armé souhaitant compléter leur formation touristique au sein du Centre de formation qu'ils vont créer.

Le projet a été très favorablement reçu par la Mairie de la ville de Santa Marta qui les soutient ! 

Les ex-combattants avec lesquels ils ont échangés sont très enthousiastes et souhaitent dès 2018 intégrer le centre de formation touristique. 

22 juin.

TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone parle du projet !

Le 18 mai 2017, Tourmag publiait un article sur TOURISME EN TEMPS DE PAIX:

"Colombie : une association veut créer le premier centre de formation touristique international du pays"

 Lancement du projet "Tourisme en temps de paix"

Après la signature d'accords entre les guérilleros des FARC et son gouvernement, la Colombie est entrée dans une phase de transition qui voit son activité touristique grimper en flèche. Une brèche dans laquelle s'engouffre la jeune association Nouvelle Colombie qui lançait, mercredi 17 mai 2017, un projet de développement prévoyant notamment la création d'une école de professionnels du tourisme ainsi que d'une agence réceptive.Après Cuba, la Colombie deviendra-t-elle, grâce à un apaisement politique, une destination touristique phare ?

 

C'est ce en quoi veut croire l'association franco-colombienne "Nouvelle Colombie", qui lançait, mercredi 17 mai 2017 à Paris, son projet "Tourisme en temps de paix".

Longtemps exclu des grandes destinations touristiques mondiales à cause de son climat d'insécurité, l'état sud américain a vu le nombre de touristes le visitant augmenter de près de 40% entre 2010 et 2015.

"La Colombie, c'est un pays en transition, mais c'est surtout la destination du tourisme de demain", explique Luis Alejandro Davilla, Colombien de 28 ans, et fondateur de Nouvelle Colombie.

"On a une incroyable diversité patrimoniale, un nouveau contexte politique depuis le 26 septembre 2016 et l'accord signé entre le gouvernement et les FARC, et surtout, une offre touristique complète à créer", précise-t-il.

 

Une école de tourisme et un réceptif

Dans un premier temps, son équipe entend créer un centre de formation touristique international situé à Santa Marta, sur la côte caraïbe du pays.

"Il n'y a pas encore de formation officielle pour devenir guide professionnel en Colombie", explique Iris Lucidarme, membre de l'association. Un diplôme "d'agent de voyages et tourisme" sera mis en place, et les 12 premiers étudiants y feront leur rentrée en janvier 2018.

Et à horizon 2019, la jeune association, dont les membres se sont rencontrés lors de leurs études de tourisme, prévoit d'ouvrir une agence réceptive, dont le principe se base sur un tourisme responsable.

"Le principe, c'est qu'après leur circuit, on propose aux touristes d'échanger avec la communauté, avec les tribus indigènes locales, participer à des ateliers d'artisanats", raconte Christophe-C Charles-Alfred, le futur directeur.

"Ce sera une agence d'un nouveau genre, pensée par des jeunes pour les jeunes", espère-t-il. Ainsi, Nouvelle Colombie a commencé à nouer des partenariats avec des hôtels sur place, et réfléchit à se rapprocher de TO spécialistes de la destination.

Créer une "chaîne touristique""

En fait, c'est une véritable chaîne touristique responsable et sociale que l'on crée", résume Luis Alejandro Davilla, précisant que son association promouvait la réinsertion des populations vulnérables dans la période d'après-guerre que traverse son pays.

"Notre objectif est clairement la réinsertion professionnelle par le tourisme", ajoute Iris Lucidarme.

Un projet naissant et ambitieux qui, s'il a déjà reçu le soutien du Conservatoire nationale des arts et métier (CNAM), de l'Agence colombienne pour la réintégration (ACR), de la Sophia, ou encore du Welcome city lab, est toujours en recherche de financements, par des partenariats institutionnels ou via des opérations de crowdfunding.

"Le pays a un potentiel touristique absolument énorme", martèle Luis Alejandro Davilla.

Il conclut : "je veux contribuer à un nouveau chapitre de l'Histoire de mon pays. Et je sais que 48 millions de Colombiens nous regardent".

 

Rédigé par Pierre Georges le Jeudi 18 Mai 2017

22 juin.

Présentation de TOURISME EN TEMPS DE PAIX

Le 17 mai Dernier, l'équipe franco-colombienne présentait le projet au Welcome City Lab.

 

Ambassade de Colombie, journalistes, Maîtres de conférence du Conservatoire des Arts et Métiers de Paris ainsi que de l'Université Panthéon-Sorbonne étaient présents lors de cet évènement.

Un cocktail convivial a suivi la présentation du projet.  L'équipe a alors pu échanger avec ses invités. 

21 mai.

En quoi consiste la formation ?

 

 

 

PLAQUETTE DE FORMATION - 2018

 

Programme sur 3 trimestres – 1440 heures


1- Connaissance de soi-même et des autres. Il s'agit de séances individuelles et collectives avec
un psychologue afin de faire de l'introspection, du développement personnel et apprendre à se
connaître


2- Accompagnement social individualisé en fonction des besoins de nos étudiants avec une
assistante sociale et l'agence de réinsertion


3- Apprentissage de la justice transitionnelle. Il s'agit en premier lieu de découvrir le concept de
manière générale et de comprendre les différents mécanismes au niveau national et local. Il se
pourrait également que parmi nos étudiants il y ait des bourreaux et des victimes. Il s'agit de
travailler au plan individuel et collectif afin d'envisager quelle est la place de chacun et quelle
peut être l'implication de chacun dans le processus


4- Découverte de l’Histoire colombienne. Souvent les ennemis ont une lecture de l'histoire selon un
prisme en fonction du groupe auquel ils appartiennent. Il s'agit donc de l'envisager de manière
plus globale et consensuelle.


5- Réalisation de projets communautaires à visée touristique. Il s'agit de démontrer à tous qu'audelà
de ses différences, la jeunesse colombienne peut agir dans l'intérêt de tous. Cela peut être
par exemple la réhabilitation de sites ou autre. Le plus important est que ce projet vienne d'eux
même


6- Découverte de l'environnement et de la culture colombienne


7- Remise à niveau dans les savoirs de base (espagnol, mathématiques, culture générale) en
fonction du niveau initial de chacun. Pour les personnes en grandes difficultés, il faudra peut-être
prévoir dans les années avenir une année de remise à niveau complète. Dans ce cas le centre
de formation pourrait alors s'inscrire dans la lutte contre l'illettrisme.


8- Apprentissage des langues (anglais, français, portugais et les langues autochtones) chaque
étudiant devra en apprendre au moins une. L'objectif n'est pas de devenir bilingue du jour au
lendemain. Il s’agit au moins que l'étudiant obtienne un niveau de langue basique afin de
communiquer. Il pourra même à l'issue du programme de formation continuer à venir se
former


9- Tourisme et Agent de voyage. Il s’agit du module plus “académique” mais nécessaire. Il est
important que les élèves comprennent la magnitude du secteur touristique et l’importance qu’il
a dans l’économie afin qu’ils réalisent les opportunités qu’il offre et s'inventent plus.


10- Communication orale et corporelle. Apprendre à parler en public, cours d’improvisation, body
language.


11- Connaissances et storytelling. Le module est conçu pour apprendre comment transmettre
les connaissances particulières de chaque personne de façon attirante et dynamique, et
comment structurer un tour.


12- Réflexion sur l'orientation professionnelle dans le domaine touristique. Il s'agit de faire découvrir
les métiers du tourisme grâce à des mini stages d'insertion en entreprise 

19 mai.

Découvrez le contexte du projet en IMAGES

Les entreprises mécènes...

Avatar

Ils ont donné...