Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » Sur les chemins de la jeunesse

Sur les chemins de la jeunesse

  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
  • Image du projet Sur les chemins de la jeunesse
Soutiens
Jours restants 22 Jours Restants
Seuls les soutiens effectués avec des adresses emails valides sont retenus.
icone map

Saint-Paul

Les Amis de l'océan Indien

L’association est déclarée d'intérêt général - DGFP 30 09 1...

Les Amis de l'océan Indien

L’association est déclarée d'intérêt général - DGFP 30 09 1...

Les Amis de l'océan Indien

Saint-Paul

Les Amis de l'océan Indien

Saint-Paul

Les Amis de l'océan Indien

L’association est déclarée d'intérêt général - DGFP 30 09 1...

Le projet

A Plateau Caillou, comme ailleurs à La Réunion, les jeunes sont davantage touchés par le décrochage (étude CEREQ 2016) que sur le territoire national. Un historien spécialiste de la société réunionnaise, Prosper Eve, évoque une histoire récente perturbant l'identité actuelle de notre Département d'Outre-Mer. Conséquence : les normes françaises (lois, droits, engagements sociaux) qui contribuent à construire et unifier notre société sont délaissées par une génération qui se livre à l’oisiveté, allant parfois jusqu’à la délinquance et l’addiction, sans aucun respect pour leur environnement social et naturel. Au-delà des structures existantes de suivi de ces jeunes (Atelier Relais, PRE, etc.), à partir de 16 ans, le risque d’exclusion, de désinstitutionalisation est bien là…
Active depuis 1993 sur le territoire de Saint-Paul à proximité des quartiers de Plateau Caillou, Fleurimont et l’Eperon, notre association est un acteur reconnu de la cohésion sociale et s’engage dans l’action, notamment pour le maintien d’un cadre de vie agréable. Elle s'engage par des randonnées pédestres et équestres Utiles avec la formation de sentinelles de l'environnement, de façon à valoriser les actions d'écogarde et de citoyenneté.
Ainsi, à destination de ces jeunes en voie de décrochage ou ayant décroché, de 14 à 25 ans environ, nous proposons un parcours qui s'appuie sur nos missions visant à :
Reconstruire la confiance en soi notamment dans la mise en action et la relation à l’autre.

Mettre en œuvre un socle de valeurs communes par la construction des repères (sens de l’effort, assiduité, valeurs citoyennes, etc.)Intégrer les jeunes dans la société par le biais d'actions d'intérêt général.

Accompagner les jeunes à s'identifier dans la société par un projet personnel et professionnel ayant du sens avec leurs envies et leurs compétences
Dans le cadre de ce parcours, un groupe de jeunes, en service civique, seront responsabilisés afin d'accueillir des adolescents dans le cadre de journées à la ferme. Ils seront encadrés par un éducateur sportif ou animateur et un intervenant social ou adulte-relais.

A quelle problématique sociale répond-il?

Contexte environnemental
En lisière de la Savane de Plateau Caillou, espace classé ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique), malheureusement considérée par certains comme une poubelle géante, se trouvent des dépôts sauvages quotidiens de déchets. La zone a besoin d’une surveillance accrue. De jour ou de nuit, jeter à flan de ravine ou sur les côtés des chemins où la nature se meure est hélas encore une pratique courante. Malgré le travail de nettoyage et de sensibilisation des collectivités, les bons gestes ne sont pas encore ancrés dans la population, comme en témoignent les trottoirs sales et jonchés de déchets divers dans le centre urbain. L’incivisme est encore une caractéristique forte, comme un héritage sociohistorique.

Problématique sociale
A Plateau Caillou, comme ailleurs à La Réunion, les jeunes sont particulièrement touchés par le décrochage (étude CEREQ 2016). Certains chercheurs (Prosper Eve, notamment) considèrent que l’oisiveté et le manque de perspectives ont été entretenus par une politique sociale trop donatrice.
Conséquence : les normes françaises (lois, droits, engagements sociaux) qui contribuent à construire et unifier notre société sont délaissées par une génération qui se livre à l’oisiveté, allant parfois jusqu’à la délinquance et l’addiction, sans aucun respect pour leur environnement social et naturel.
Au-delà des structures existantes de suivi de ces jeunes (PSAD notamment), à partir de 16 ans, le risque d’exclusion, de désinstitutionalisation est là…

Que ce soit avant 16 ans, ou après, ces jeunes semblent avoir besoin d'être encadrés pour se construire. Nous estimons pouvoir allier ces deux contextes dans un projet à vocation d'intérêt général : ainsi, nous mettons en place des activités de remobilisation de ces publics dans des actions de sensibilisation à l'environnement.

Quelle est la solution apportée?

Active depuis 1993 dans cette zone, notre association s'appuiera sur son expérience pour proposer aux jeunes un parcours basé sur le travail à la ferme et la sensibilisation à l'environnement. Ainsi responsabilisés, ils pourront s'engager dans des activités d'intérêt général tout en élaborant leur orientation professionnelle et personnelle. Le lien intergénérationnel sera aussi mis à l'honneur par l'implication de nos seniors bénévoles.

Ils ont soutenu...