Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Soutenez le Musée de l'Histoire Maritime de Bordeaux !

Soutenez le Musée de l'Histoire Maritime de Bordeaux !

Rejoignez notre communauté d'ambassadeurs passionnés par tout ce qui touche à l'histoire maritime de notre région
Programme annuel

Programme annuel

Ville

BORDEAUX

IR 2019 / IS 2019

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Votre générosité sera précieuse pour pérenniser nos actions

Ce musée constitue l’aboutissement de notre démarche en vue de faire vivre la passionnante Histoire Maritime de Bordeaux pour le plus grand plaisir de nos concitoyens et visiteurs, tant par les collections que nous y exposons que par les colloques et conférences que nous y organiserons !

Le Collectif Bordeaux-Marinopole conserve en effet au sein du Musée de l'Histoire Maritime de Bordeaux une collection exceptionnelle composée de maquettes de navires, de livres anciens, de cartes marines et d'instruments de navigations... Ces pièces rares témoignent de l'histoire du Port de la Lune. 

Notre objectif est double : 

  • développer cette collection par l'achat de nouveaux éléments
  • entretenir nos pièces à travers des restaurations parfois urgentes

 

Un musée unique !

Image du projet Soutenez le Musée de l'Histoire Maritime de Bordeaux !

Tous les grands ports français et européens disposent d'un Musée racontant leur histoire. Seul Bordeaux restait orphelin de son passé depuis la fermeture du Musée de la Marine en 1973. Depuis 2017, c'est de l'histoire ancienne grâce à l'ouverture de ce musée privé.

Entièrement créé avec des collections privées et financé par un prêt bancaire, nous faisons aujourd'hui appel à votre générosité pour compléter ce financement et faire perdurer dans les meilleures conditions l'existance de ce lieu unique.

Notre besoin s'élève actuellement à 15 000 €. 

Cette somme nous permettra d'assurer nos deux objectif d'agrandissement de la collection et de restaurer plusieurs objets.

Rejoignez-nous dans cette belle aventure !

De l'époque gallo-romaine à nos jours, l'histoire du Port de la Lune s'est écrite grâce à des personnalités (Alienor d'Aquitaine, Montaigne, Montesquieu, Lafayette) et des lignées familiales (corsaires du Roi, armateurs, négociants, industriels) qui ont participé à son essor et à sa richesse.

Depuis le XIIIème siècle Bordeaux a toujours été un grand port, le port de l'exportation des vins, mais aussi port corsaire, port colonial, port de consruction naval, et port de voyageurs et de fret jusqu'à nos jours.

Faire vivre ce passé est notre objectif pour la mémoire de notre ville et pour le plus grand plaisir des visiteurs français et étrangers... et du vôtre !

Merci aux amoureux de l'histoire, amoureux des maquettes, des instruments de navigation, des cartes marines. Merci pour votre soutien et votre générosité !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Carte postale d’une carte marine ancienne
  • 2 sets de table représentant la mapemonde de Cook
  • Une reproduction 40x60 d’une carte ancienne (XVIIème) de la façade atlantique
  • Une visite guidée du Musée pour 2 personnes
  • Une visite guidée du musée et du Musée du vin et du Négoce avec dégustation
  • 500
  • 1 000
  • 3 000
  • 5 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Une visite guidée de notre Musée pour 10 personnes
  • La visite complémentaire gratuite du Musée du Vin et du Négoce pour 10 personnes
  • La visite Musée du Vin et du Négoce avec dégustation pour 10 personnes.
  • Visite du Musée du vin & du Négoce avec cocktail-dégustation (10-15 personnes) à bord du Marco Polo
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez automatiquement votre reçu fiscal par email.

La vie du projet

12 nov.

Michel Montaigne, (1533-1592) maire de Bordeaux

Le saviez-vous ?


Michel Montaigne, (1533-1592) maire de Bordeaux, cosigne le devis pour la construction du phare de Cordouan.


Afin de remplacer la vieille tour à feu des Anglais (XIVe siècle), tombée en ruines, à l’entrée de l’estuaire de la Gironde ; Michel Montaigne, maire de Bordeaux, cosigne, le 2 mars 1584, le contrat pour la reconstruction de la « tour de Cordouan », confiée à Louis de Foix.

Il faudra attendre 1611 pour qu’après de multiples retardements, la nouvelle tour, selon de nouveaux plans plus ambitieux, se dresse comme une « huitième merveille du monde ».

06 nov.

Aliénor d’Aquitaine, à l’origine du Code maritime international

Le saviez-vous ?

 

Aliénor d’Aquitaine, à l’origine du Code maritime international

 

 

Eléonore d’Aquitaine (1122- 1204), née au Château de Belin près de Bordeaux, se rend vers 1160 sur l’île d'Oléron à des fins de justice, les pilleurs d’épaves s’y multipliant.

Elle y promulgue un recueil de jurisprudence, destiné au départ à la réglementation de l'exportation des vins depuis le port de Bordeaux vers d'Angleterre.

Ces jugements, appelés les "Rôles d'Oléron", sont un code de lois (Code maritime, protection sociale et règles de sécurité sur les navires) rédigé en Gascon et en anglais. Ils vont être appliqués comme code maritime dans toute l’Europe et sont à l’origine de la Loi de l'Amirauté britannique.

30 oct.

Conférence : LA FEMINISATION DE LA MARINE : UN DEFI REUSSI

Nous organisons une conférence le 13 novembre 2019 sur le thème :

LA FEMINISATION DE LA MARINE : UN DEFI REUSSI

Conférencier :  l’Amiral BEREAU (ancien Directeur du personnel de la Marine et ancien Inspecteur général des armées)
Lieu :  salons de l’Académie place Bardineau à Bordeaux

 

La Marine nationale reste pétrie de traditions, tout en mettant en œuvre des unités de très haute technologie : navires, sous-marins et avions.

Féminiser la Marine, en recrutant plus de femmes et en embarquant celles-ci sur les bâtiments, en leur ouvrant toutes les spécialités et en admettant des élèves féminins à l’Ecole navale, représentait un véritable défi. Celui-ci a été relevé dans les années 90. Aujourd’hui la Marine compte 15 % de femmes dans ses effectifs : elles servent sur la plupart des navires et dans toutes les spécialités…

L’amiral Alain Béreau, présente comment ce défi a été relevé : pourquoi était-il nécessaire de féminiser la Marine, selon quels principes et quelles modalités cette féminisation a-t-elle été réalisée avec succès.

25 oct.

Le programme des prochaines semaines

Le musée organise aussi :

 

DES CONFERENCES

 

  • La conférence du 13 novembre 2019 aura pour thème :

LA FEMINISATION DE LA MARINE : UN DEFI REUSSI
A cette occasion notre conférencier , l’Amiral BEREAU Secrétaire Perpétuel de l’Académie Nationale des Sciences , Arts et Belles Lettres de Bordeaux , nous recevra dans les salons de l’Académie place Bardineau.

 

  • Enfin début décembre 2019

Christian Coste dont vous avez déjà pu apprécier les talents de conférencier nous exposera le récit véridique et pittoresque de : L’AFFAIRE COMPERE : UN CAPITAINE NEGRIER DE BORDEAUX REDUIT EN ESCLAVAGE ( 1773 )

 

UNE EXPOSITION HORS DES MURS

 

En février 2020 une grande exposition sur le bi-centenaire du TOUR DU MONDE du navire LE BORDELAIS ( 1816 – 1819 ) sera présentée en partenariat avec la Mairie de Bordeaux et les principaux descendants de cette belle aventure , en particulier les Balguerie et Roquefeuil .

11 déc.

Le Musée de l'Histoire Maritime de Bordeaux

Ce Musée, dont les collections appartiennent à des familles bordelaises, a pour ambition de faire vivre le passé maritime, portuaire et fluvial du Port de la Lune pour mieux comprendre et appréhender le présent.

 

Bordeaux doit son existence même et sa fortune à sa situation géographique, proche de la façade atlantique et en lien avec le monde méditerranéen, mais aussi aux personnages célèbres et  lignées familiales qui ont façonné son histoire et contribué à son essor:  poètes, philosophes, aventuriers, armateurs, navigateurs, corsaires du Roi, négociants, industriels, etc.

Son ouverture internationale lui a valu son inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco, une ouverture qui s’est faite à travers les hommes et leur histoire, une histoire à Bordeaux qui s’écrit à travers son passé maritime, portuaire et fluvial, visible dans son paysage urbain actuel.

La richesse du passé

Quel port français peut faire état d’une activité remontant aux Celtes qui fondèrent l’emporion devenu à l’époque gallo-romaine la ville-marché de Burdigala, important  l’étain de Cornouailles et recevant du vin de la Provence (provincia romana) et de plus loin encore?

Du Haut Moyen-Age on sait que les Vikings montèrent jusqu’à Périgueux et ruinèrent Bordeaux au 9ème siècle. Ils utilisèrent l’ancestrale voie maritime qui permit ensuite l’exceptionnel développement des exportations de vin durant les trois siècles de la présence anglaise, les relations avec les Pays-Bas qui marquèrent au 17ème siècle   le terroir, le commerce et le trafic maritime des eaux de vie dont naquit le Cognac.

Mais ce fut aussi la voie royale d’un 18ème siècle qui fit de Bordeaux le premier port de France par son cabotage national, son approvisionnement de l’Europe en denrées

coloniales et ses échanges avec les Antilles, la Guyane, le Canada, et l’Océan Indien.

Le 19ème siècle montre une opulence qui repose sur la poursuite d’une activité maritime étendue à l’Amérique du Sud, à la côte d’Afrique, à l’Indochine, à la Nouvelle Calédonie grâce à de dynamiques entrepreneurs et armateurs qui fondèrent des comptoirs dans ces pays lointains.

 

L’ouverture vers l’avenir

Au-delà du maritime, même l’aéronautique figure dans son palmarès depuis les SPAD dès 1918 jusqu’aux grands hydravions transatlantiques de Latécoère. Bordeaux et l’estuaire n’apportent-ils pas une logistique fluvio-maritime dans le transport des éléments de l’Airbus ?

Ils ont donné...

Avatar Avatar