Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Solidarité nationale pour les Antilles

Solidarité nationale pour les Antilles

  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
  • Image du projet Solidarité nationale pour les Antilles
Programme annuel

Programme annuel

GENERALI

Ce projet est soutenu par GENERALI.

icone réaliséProgramme réalisé
icone mecenes171 mécènes
Fondation de France
icone map

Paris

icone deduction
IR 2017 IS 2017 ISF 2018

Fondation de France

La Fondation de France est née en 1969 sur l’idée d'André Malraux. L’ambition : créer un outil moderne de philanthropie, privé et indépendant, pour c...

Fondation de France

La Fondation de France est née en 1969 sur l’idée d'André Malraux. L’ambition : créer un outil moderne de philanthropie, privé et indépendant, pour c...

Fondation de France
icone map

Paris

icone deduction
IR 2017 IS 2017 ISF 2018
Fondation de France
icone map

Paris

icone deduction
IR 2017 IS 2017 ISF 2018

Fondation de France

La Fondation de France est née en 1969 sur l’idée d'André Malraux. L’ambition : créer un outil moderne de philanthropie, privé et indépendant, pour c...

Generali France, ses filiales d’Outre-Mer GFA Caraïbes et Prudence Créole, ainsi qu’Europ Assistance France s’associent à la Fondation de France pour aider les populations sinistrées aux Antilles. Nous vous proposons de les accompagner, à nos côtés.

 

Mercredi 6 septembre, l’ouragan Irma a frappé les Antilles. Les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy ont été particulièrement touchées : 95 % du territoire a été détruit. Le bilan provisoire est déjà lourd et l’ouragan continue de faire ses ravages.

Face à la détresse des populations durement frappées, la Fondation de France lance un appel à la solidarité nationale pour les Antilles.  

La Fondation de France aidera les personnes sinistrées les plus vulnérables dans les îles antillaises, notamment à Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Haïti.

Elle privilégiera les projets des associations qui aideront les familles à reconstruire leur vie - retrouver un toit et des biens d’équipement de base, reprendre une activité, une vie sociale, associative et éducative. Elle soutiendra également les petits artisans et cultivateurs dont l’outil de production a été détruit pour relancer leur activité.  

La Fondation de France mobilise immédiatement 100 000 euros pour financer ses premières interventions. 

Elle interviendra après la phase de secours et d’urgence immédiate pour faciliter le retour à une vie quotidienne normale des personnes les plus fragiles. 

La Fondation de France assurera un suivi tant de la gestion financière que de la réalisation des projets financés. Au terme de cette opération, une évaluation et un bilan de l’utilisation des fonds collectés seront publiés sur le site internet de la Fondation de France et vous sera communiqué ici.

Generali France et ses filiales ont décidé de s’associer à cette action solidaire, au-delà de leurs interventions directes en tant qu’assureur et assisteur auprès de leurs clients des Antilles. 

 

Generali France, GFA Caraïbes et Prudence Créole réaliseront un abondement des dons que vous ferez via cette collecte.

 

Europ Assistance met dès à présent à disposition de la Fondation de France les compétences d'une équipe afin d’aider l’association désignée localement pour apporter une assistance psychologique.

 

Merci de votre solidarité.

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Merci de votre solidarité pour les sinistrés des Antilles.
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Merci de votre solidarité pour les sinistrés des Antilles.

La vie du projet

29 nov.

Bilan de la collecte Generali pour la Fondation de France : 40.000 € pour les victimes des Ouragans

Un mois de collecte a permis de rassembler une somme proche de 40.000 euros grâce à 171 donateurs


« C’est une collecte très satisfaisante, avec 171 donateurs et un taux d’engagement de près de 20% des visiteurs de la page. C’est une belle démonstration de solidarité de vos collaborateurs et de vos agents ! » souligne Thérèse Lemarchand la fondatrice de Commeon, plateforme de Crowdfunding sur laquelle la collecte des dons a été réalisée à la suite des ouragans Irma et Maria. Deux mois après les ouragans, ce geste de solidarité va renforcer la contribution de Generali dans les Antilles. Car, bien sûr, à travers sa filiale GFA Caraïbes et ses courtiers à St Martin, le cabinet ANTON, Generali a été dès les premières heures aux côtés de ses clients. Mais nous voulions aller plus loin et soutenir aussi l’action de la FDF pour tous ceux - et ils sont malheureusement nombreux dans les Antilles françaises - à ne pas être assurés. La FDF a lancé son action avec un capital de départ de 100.000€. Après les messages en diffusion générale de Jean-Laurent Granier, PDG de Generali France, à tous les collaborateurs en Métropole comme en Outre Mer, 171 donateurs parmi les agents ou les collaborateurs ont donné une somme globale de 13.975€. Generali a doublé cette somme. L’association GPMA, proche de Generali, a également contribué à la collecte en versant 10.000€. Et, au total, ce sont donc 37.950€ qui ont été versés à la Fondation. Un grand merci à tous ceux qui ont répondu à l’appel.

Aide d’urgence tous azimuts


Frédéric Théret Directeur du Marketing et du Développement à la FDF témoigne « La 1ère chose à laquelle nous nous sommes attelés à Saint-Martin et en Guadeloupe a été de répondre aux besoins des sinistrés en termes d’orientation juridique ou d’aide sociale avec l’association France Victimes. Il fallait aussi mettre en place des dispositifs d’écoute des traumatismes très forts des personnes qu’elles soient restées sur place ou qu’elles aient choisi d’aller en Guadeloupe ou en Métropole pour se reconstruire après le passage des Ouragans. Aujourd’hui, les conditions de vie sur place sont encore assez difficiles. Si l’eau et l’électricité sont rétablies, beaucoup de toits sont encore arrachés. Beaucoup de personnes ont vu leurs affaires personnelles s’envoler lors du passage des ouragans. Nous avons mis en place un partenariat avec un groupe de pompiers bénévoles qui ont aidé les populations à fixer des bâches sur ce qu’il reste des habitations afin de se prémunir des intempéries pouvant encore survenir ». A St Martin, des antennes ont été mises en place par les collectivités locales et la Croix Rouge pour distribuer de l’eau ou de la nourriture. Lors des deux premières semaines après Irma, l’association France Victimes a aussi orienté les rapatriés à leur arrivée à Pointe à Pitre ou encore à Paris-Orly. Depuis, un numéro d’appel a été mis en place pour répondre aux questions des personnes les plus vulnérables. « En fonction des revenus et du nombre de personnes dans le foyer, si elles disposent ou non de solutions d’hébergement, les sinistrés peuvent bénéficier d’une aide prise en charge par la FdF qui va de 500 à 2700 € ».

Du médico-social à la reprise d’activité pour les TPE

A côté de ces demandes d’accompagnement social il y a aussi des demandes qui touchent au médico-social car beaucoup de matériel médical a été endommagé par les ouragans. Pour faire face à ces demandes spécifiques, la FdF a mis en place une clinique mobile avec un médecin, une infirmière, un psychologue. La Fondation a aussi soutenu la pose d’antennes réalisée par l’association Télécom sans frontière à St Martin et à la Dominique pour que les familles puissent se joindre par téléphone et disposer d’internet. Il y a aussi un volet d’aide aux entreprises via l’association Initiatives St Martin active : les TPE de moins de 10 salariés qui ont été impactées par les ouragans peuvent demander soit des aides d’urgence en fonction des sinistres subis (jusqu’à 15.000€) soit des avances remboursables à taux zéro (Jusqu’à 45.000€) avec un accompagnement pour la reprise de l’activité. Pour ceux qui n’étaient pas assurés, ces dotations leur ont permis de redémarrer. « Une dame a ainsi repris son activité de bonbons, et deux petits traiteurs ont ainsi pu redémarrer leur activité très rapidement après les ouragans » souligne Karine Meaux, Responsable Urgences et Solidarités Internationales de la FDF.


Grâce aux différentes opérations d’appel à dons, notamment l’émission organisée par France Télévision, la Fondation de France a collecté près de 12 millions d’Euros pour les Antilles (St Martin, St Barth, Cuba et la Dominique). « Avec la réhabilitation des maisons, ces 12 millions seront hélas vite épuisés » se désole Karine Meaux.


Quant aux équipes de GFA Caraïbes et celles du Cabinet ANTON, elles maintiennent leur complète mobilisation pour que les dommages soient indemnisés le plus vite possible. "Face à cet évènement d'une ampleur exceptionnelle, GFA Caraïbes s'est totalement engagée dès les premiers instants sur le terrain, et continuera pendant les prochains mois à tout mettre en oeuvre pour aider nos clients à se relever et repartir de l'avant" souligne Thierry Gaudeaux, Directeur de l'activité dans les DOM-COM.

26 sep.

Après Irma et Maria, le temps de la reconstruction aux Antilles

Quelques jours après le passage successif des deux ouragans, les habitants des Antilles pansent leurs plaies et sont à l’œuvre pour reconstruire. Les équipes de Generali et d’Europ Assistance témoignent de solidarité de multiples façons : bénévolat des équipes de GFA Caraïbes, collecte en Métropole et assistance psychologique.


Les îles des Antilles Françaises ont payé cher d’être sur le chemin des ouragans Irma puis Maria :  Saint-Martin, Saint-Barthélemy d’abord. La Martinique, la Guadeloupe, les Saintes et Marie-Galante ensuite. Après le temps de la stupeur, voici celui des évaluations et de la reconstruction.

 

Vous êtes déjà 120 donateurs !

En une semaine et demi, vous êtes plus de 120 donateurs à avoir fait acte de solidarité sur Commeon et, grâce à vous, la barre des 10.000 € vient d’être franchie. Generali a prévu d’abonder en donnant une somme équivalente à la collecte. La période de collecte de dons sur Commeon sera prolongée pour témoigner aussi de la solidarité suite à l’Ouragan Maria.

 

Actions de terrain de la Fondation de France

La collecte réalisée sur Commeon, organisée par Generali France et ses filiales d’Outre Mer auprès des Collaborateurs et des agents généraux dès la semaine suivante, va servir à contribuer au financement des actions de la Fondation de France sur ces territoires dans le cadre de l’opération sur laquelle elle communique sur Twitter avec le hastag #SolidaritéAntilles. La Fondation de France va soutenir des projets qui aideront les familles à reconstruire leur vie : surmonter le traumatisme, les assister pour faire valoir leurs droits, les accompagner dans leurs démarches d’aide sociale, pour retrouver un toit, reprendre une activité… Elle soutiendra également les projets qui permettront de reconstruire une vie sociale, associative et éducative, et relancer l’économie de ces territoires.
Cette collecte solidaire, servira également à soutenir les rescapés qui ne sont pas couverts : « Environ 40 % seulement sont couverts en multirisque Habitation et 80% ont une assurance automobile » estime Dominique Fouquemberg, qui dirige les filiales d’Outre-Mer de Generali France*.

 

Les bénévoles du samedi matin

Via GFA Caraïbes, les équipes et partenaires de Generali France et d’Europ Assistance ont été sinon les premiers sur place, du moins aux avants postes sur le terrain. Et pour cause : ils sont le 2ème intervenant en termes de part de marché. Dominique Fouquemberg souligne « Nous estimons que nous aurons 6000 à 7000 dossiers de sinistres en tout. 2000 sont d’ores et déjà ouverts. Nos équipes en Guadeloupe, Martinique et même jusqu’en Guyane sont à ce point mobilisées que certains collaborateurs veulent venir travailler bénévolement le samedi matin pour que les dossiers de leurs compatriotes touchés soient ouverts et traités au plus vite ».

 

Assistance psychologique

Europ Assistance a, de son côté, dédié gratuitement un numéro d'appel à l'association France Victimes missionnée sur place par la Fondation de France pour apporter une assistance psychologique aux sinistrés qui y font appel à cette association.

 

*GFA Caraïbes au Antilles et en Guyane ; Prudence Créole à La Réunion.

18 sep.

Aller au-delà de nos engagements d'assureur et d'assisteur

Irma vient de dévaster les îles paradisiaques de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Au-delà des garanties d’assurance et d’assistance de leurs clients, Generali et Europ Assistance ont voulu en faire plus pour les populations sinistrées. Explications.

 

Le changement climatique a pour effet d'intensifier les ouragans. Irma a, en ce domaine, battu quelques tristes records dont celui de la plus longue durée en catégorie 5. C'est au summum de son intensité qu’il est passé au-dessus des îles des Antilles Françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Nous avons tous assisté de loin, impuissants, au désastre qu'Irma a semé laissant entre 60 et 90% de ces territoires ravagés.


Via sa filiale Outre-Mer, GFA Caraïbes, Generali France sera l'un des 4 assureurs le plus exposés, sinon celui qui prendra la plus grosse part à ces dommages et pertes d'exploitation compte tenu de sa part de marché. Les dommages économiques totaux, bien supérieurs aux dommages assurés, sont estimés pour l'heure à 1,2 Mds€. C’est considérable si l'on rapporte cette somme à la modeste surface de ces territoires. A titre de comparaison, les inondations du printemps 2016 avaient généré, notamment en Ile de France,  le même montant de dommages mais sur des territoires beaucoup plus vastes.


Seulement 1 foyer sur 2 assuré aux Antilles


Jean-Laurent Granier, PDG de Generali France, a appelé dès le lundi suivant la catastrophe tous les collaborateurs de l'entreprise " à faire preuve d’une écoute et d’une disponibilité redoublées envers tous ceux qui ont été confrontés à Irma pour les aider à reconstruire le plus rapidement possible leurs vies, leurs domiciles et leurs outils de travail. Des mesures spéciales ont été adoptées par toute notre profession pour simplifier les démarches administratives et procéder au règlement des sinistres. Je ne doute pas que les équipes de Generali et Europ Assistance sauront se montrer exemplaires".
Mais Irma laissera bien plus de démunis que les foyers assurés : on estime en effet que seulement un foyer sur deux est assuré sur ces territoires. Beaucoup de logements précaires sont dévastés....et sans doute c'est ceux dont on peut penser qu'ils ne sont pas assurés, c'est à dire ceux des personnes les plus modestes.

C'est pour penser aussi à ceux-là que Generali France et Europ Assistance ont souhaité "faire plus". En se rapprochant de la Fondation de France qui a été nommée par le Premier Ministre pour coordonner la collecte de dons privés,  l'équipe de Generali et d'Europ Assistance a voulu témoigner de sa solidarité à nos compatriotes d’Outre-Mer. En y associant toutes celles et tous ceux de ses collaborateurs et agents généraux désireux de faire un don.
C'est via la plateforme de Crowdfunding Commeon que la collecte a été organisée dès la semaine suivant l'Ouragan. Europ Assistance a, de son côté, décidé de dédier gratuitement un numéro d'appel à l'association France Victimes missionnée sur place par la Fondation de France pour apporter une assistance psychologique aux sinistrés qui y feront appel. Et l’on sait que les rescapés d’Irma en ont grand besoin tant ils se sont vus passer près de la mort.


La RSE au cœur de la vision de Generali

 

« Live the community » c’est l’une des quatre valeurs du groupe Generali. Non pas seulement développer son activité dans les pays et territoires où il opère mais aussi contribuer activement à leurs enjeux. Cette valeur répond à la vision que le 3ème assureur européen s’est définie : « Nous voulons activement protéger et améliorer la vie des gens ». S’inscrivant dans cette vision, Generali France a lancé de multiples initiatives pour promouvoir la Responsabilité Sociale et Environnementale : création du mouvement des Entrepreneurs d’avenir en 2009, soutien de l’expédition de Jean-Louis Etienne au-dessus de l’Océan Arctic en 2010 pour attirer l’attention sur la fonte de pôles et les dérives environnementales,  lancement de la charte et des trophées du Sport Responsable en 2012. En 2013, Generali est le 1er assureur à s’intéresser aux effets néfastes de la pollution atmosphérique sur la santé en devenant partenaire des travaux de recherche menés dans ce domaine par le CNRS avec le parrainage de l’observatoire atmosphérique Generali, grand ballon captif du parc André Citroën à Paris.


Tous ces engagements ont été mis en place pour participer à la transformation des consciences, des comportements face au risque majeur qui pèse sur l’avenir de l’humanité : le changement climatique. Qui voudrait en effet d’un avenir où un ouragan de la force d’Irma surviendrait toutes les semaines lors de la saison des Ouragans ?

Les entreprises mécènes...

Avatar Avatar

Ils ont donné...