Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Restaurons les modèles du Dr. Auzoux !

Restaurons les modèles du Dr. Auzoux !

  • Cheval d'Auzoux
  • Détail de l'oeil du cheval d'Auzoux
  • Oeuf d'Auzoux
  • Dindon d'Auzoux
  • Cheval d'Auzoux
  • Détail de l'oeil du cheval d'Auzoux
  • Oeuf d'Auzoux
  • Dindon d'Auzoux

sur un objectif
de 8 500

sur un objectif
de 8 500

icone jours restants
67 Jours Restants
icone mecenes
18 mécènes
Université Toulouse III - Paul Sabatier
icone map

Toulouse

Université Toulouse III - Paul Sabatier

  Héritière d’une longue histoire L’enseignement est intimement lié à l’histoire de Toulouse qui voit la fondation de son Université dès 1229. Si le...

Université Toulouse III - Paul Sabatier

  Héritière d’une longue histoire L’enseignement est intimement lié à l’histoire de Toulouse qui voit la fondation de son Université dès 1229. Si le...

Université Toulouse III - Paul Sabatier
icone map

Toulouse

Université Toulouse III - Paul Sabatier
icone map

Toulouse

Université Toulouse III - Paul Sabatier

  Héritière d’une longue histoire L’enseignement est intimement lié à l’histoire de Toulouse qui voit la fondation de son Université dès 1229. Si le...

Ensemble, restaurons les modèles du Dr. Auzoux !

Riches d’un patrimoine ancien regroupant certaines pièces rares voire uniques, ce sont des modèles anatomiques du Dr. Louis Auzoux qui rassemblent aujourd’hui l’Université Toulouse III-Paul Sabatier et l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse autour d'un projet commun de sauvegarde et de restauration.

Louis Auzoux et l'anatomie clastique

Tout commence en 1822, lorsque Louis Auzoux (1797-1880), étudiant normand en médecine, présente à l’Académie royale de Médecine, lors de sa soutenance de thèse, un écorché d’homme utilisant un procédé de fabrication en papier mâché qui révolutionne la pratique de l’anatomie artificielle. De ce succès naît à Saint-Aubin-d'Ecrosville, dans l'Eure, une manufacture où étaient produites en petite série différentes maquettes anatomiques. Auzoux donne à ses modèles le qualificatif de « clastique », c’est-à-dire fait de plusieurs pièces indépendantes pouvant s'assembler. Effectivement, l'autre intérêt de ces modèles est qu'ils sont entièrement démontables. C’est donc une pédagogie par le morcellement qui est développée à travers ces modèles, une forme de didactique sensorielle.
Par la suite, Louis Auzoux diversifie sa production en fabriquant différents modèles d'organes, des maquettes d'anatomie animale et végétale. Ces objets sont à la fois scientifiques, pédagogiques et esthétiques.

Concernant la technique employée pour la réalisation de ces modèles, celle-ci continue encore de fasciner. Les proportions de pâte à papier et de liège coulés dans des moules puis passés à la presse restent toujours un mystère. Le travail de la pâte à papier, bien qu'atypique pour ce genre d'objets, n'est pas le seul point d'émerveillement. La plupart des maquettes d'anatomie humaine ou animale montre un minutieux travail dans la réalisation des réseaux de vaisseaux, obtenus grâce à des fils métalliques tressés. Le travail de peinture également surprend par la finesse des traits et le réalisme du rendu des fibres musculaires ou même des écailles de poissons.

Notre Projet

D’une fragilité extrême, beaucoup de ces anciens outils d’enseignement ont disparu, soit parce qu’ils étaient devenus obsolètes, soit parce qu’ils n’avaient pas pu échapper aux outrages du temps. L’École Nationale Vétérinaire de Toulouse ainsi que l’Université Toulouse III-Paul Sabatier en possèdent cependant quelques exemplaires : maquettes de dindon, cheval, œuf etc.
Notre projet aujourd’hui est de pouvoir faire restaurer ces pièces uniques et rares. Pour cela, nous avons besoin de vous.

L'objectif total de la campagne de restauration est de 25 000 €. Nous avons décidé d'échelonner cette somme selon trois paliers correspondant à différents objectifs de restauration et de conservation de ces pièces.

  • 1er palier fixé à 8500€ qui serviront à faire restaurer les maquettes de dindon et d'oeuf d'aepyornis de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier ainsi qu'à financer une première étape de restauration pour le cheval de l'École Nationale Vétérinaire de Toulouse.
  • 2e palier fixé à 15000 € qui serviront à l'achat de matériel spécialisé destiné à la bonne conservation des oeuvres et à la participation à une restauration a minima du cheval de l'École Nationale Vétérinaire de Toulouse.

  • 3e palier fixé à 25000€ qui serviront à participer au financement de la restauration complète du cheval de l'École Nationale Vétérinaire de Toulouse.

 

Chaque don compte, même les plus modestes, pour mener à bien cette sauvegarde du patrimoine de l'enseignement supérieur.

Merci !

 

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 20
  • 50
  • 100
  • 200
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Votre nom sur la page de remerciement de notre site Internet et sur un panneau présenté lors de l'inauguration des pièces après restauration
  • Un tote bag ainsi qu'un lot de 4 cartes postales à l'effigie de modèles du Dr. Auzoux
  • Un carnet à l'effigie du cheval d'Auzoux
  • Une invitation pour 2 personnes à une visite guidée des collections
  • Une invitation pour 2 personnes à une soirée cocktail et concert
  • Une visite du chantier de restauration des pièces
  • 500
  • 1 000
  • 2 500
  • 5 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Votre nom sur la page de remerciement de notre site Internet et sur un panneau présenté lors de l'inauguration des pièces après restauration
  • Une visite guidée des collections
  • Invitations pour un spectacle équestre organisé par les étudiants de l'ENVT
  • Une soirée-conférences au musée Lucien Montané de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

Ils ont donné...

Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar