Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Soutenez, protégez et découvrez la nature

Soutenez, protégez et découvrez la nature

  • Identification des plantes lors d'un suivi botanique
  • Nénuphar, un des 4 boeufs Highland Cattle qui pâturent dans la réserve
  • Animation
  • Entrée d'une exposition photos
  • Identification des plantes lors d'un suivi botanique
  • Nénuphar, un des 4 boeufs Highland Cattle qui pâturent dans la réserve
  • Animation
  • Entrée d'une exposition photos
Programme annuel

Programme annuel

Réserve Naturelle de la Bassée
icone map

GOUAIX

icone deduction
IR 2018 IS 2018

Réserve Naturelle de la Bassée

La réserve naturelle nationale de la Bassée est un espace protégé depuis 2002 en Seine-et-Marne. Avec ses 854 ha, la réserve de la Bassée est la plus...

Réserve Naturelle de la Bassée

La réserve naturelle nationale de la Bassée est un espace protégé depuis 2002 en Seine-et-Marne. Avec ses 854 ha, la réserve de la Bassée est la plus...

Réserve Naturelle de la Bassée
icone map

GOUAIX

icone deduction
IR 2018 IS 2018
Réserve Naturelle de la Bassée
icone map

GOUAIX

icone deduction
IR 2018 IS 2018

Réserve Naturelle de la Bassée

La réserve naturelle nationale de la Bassée est un espace protégé depuis 2002 en Seine-et-Marne. Avec ses 854 ha, la réserve de la Bassée est la plus...

Soutenez la préservation de la biodiversité


Comme on ne protège bien que ce que l’on connait bien, l’une de nos missions principales est de mener des inventaires et des suivis de la faune et de la flore. Savoir quelles espèces abrite la réserve et comment se portent les populations d’espèces menacées est essentiel pour choisir la gestion la plus adéquate pour les milieux que nous gérons : doit-on intervenir ou pas ? Et comment ?
En général, les boisements sont laissés en libre évolution quand c’est possible afin qu’ils vieillissent naturellement, plus une forêt est ancienne, plus elle abrite d’espèces. En revanche, nous entretenons régulièrement nos prairies et nos pelouses sèches pour qu’elles ne soient pas colonisées par des arbustes. Pour cela, nous cherchons à développer le pâturage avec par exemple des bœufs Highland cattle, cette espèce rustique est très bien adaptée aux zones humides, ou avec des moutons. Nous utilisons aussi des outils mécaniques pour débroussailler ou faucher. Et pour nous aider dans ces travaux nous faisons régulièrement appel à des bénévoles ! N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez vous investir dans la gestion de la réserve !

Participez avec nous au développement nos outils de communication et d’animation


Nous mettons un point d’honneur à organiser des animations GRATUITES le week-end, idéales pour découvrir la nature en famille. Ces sorties sont organisées au moins une fois par mois sur des thématiques variées : oiseaux, insectes, plantes mais aussi avec des thèmes plus originaux comme la construction de nichoirs, les écoutes nocturnes… Pour que ces animations soient connues du plus grand nombre, nous avons besoin de vous ! Aidez-nous à créer et éditer des affiches, des dépliants et autres objets !

Nous essayons aussi d’emmener la nature en ville à travers les expositions photos que nous organisons tous les 2 ou 3 ans. Mais ce ne sont pas que de simples expositions ! Nous créons, avec une artiste locale, un décor naturel complet qui plonge complètement les visiteurs dans un autre monde ! Avec votre précieuse aide, nous pourrons organiser ce genre d’expositions encore plus souvent !

Cette année, nous avons commencé à aménager notre sentier de découverte pour le rendre plus ludique. Ce sentier est totalement gratuit et libre d’accès, il permet aux visiteurs de découvrir les milieux naturels qui composent la réserve. Des panneaux et des ateliers pédagogiques sont en cours d’installation pour que les balades familiales soient plus amusantes pour les enfants, le circuit faisant plus de 5 km. Nous comptons sur votre soutien car nous avons encore plein d’idées pour rendre ce sentier de découverte toujours plus agréable ! Votre aide nous permettra de créer d’autres circuits plus courts et plus accessibles aux tout-petits.

De plus, les agents sont formés à l’organisation d’animations scolaires créées en lien avec les programmes scolaires qui répondent aux demandes des professeurs des écoles. Elles peuvent aussi bien avoir lieu dans la réserve qu’à proximité des écoles : la nature est partout ! Le but est que les enfants apprennent sans s’en rendre compte, en mettant le jeu et les expériences concrètes au cœur des activités que nous leur proposons : chasse aux insectes, pêches des petites bêtes aquatiques… Avec votre contribution, nous pourrons renouveler notre matériel (filets, boites, loupes, épuisettes) mais aussi et surtout développer et créer de nouveaux outils et malles pédagogiques pour aborder avec les enfants de nouvelles thématiques !

 

Un grand merci à vous !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 20
  • 50
  • 125
  • 200
  • 300

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Notre programme annuel des animations "nature"
  • La réception de toutes nos actualités par mail
  • Les 10 plus belles photos de la réserve (format numérique)
  • Un kit d'observation de la nature
  • Un jeu "Réserve en herbe"
  • Une invitation à une animation exclusive pour les donateurs
  • Une visite guidée privative de la réserve avec vos amis et/ou votre famille (limitée à 20 personnes pour éviter le dérangement de la faune)
  • 300
  • 500
  • 1 000
  • 5 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • La réception de toutes nos actualités par mail
  • Les 10 plus belles photos de la réserve (format numérique)
  • Un lot de programmes annuel des animations "nature" à offrir à vos collaborateurs et partenaires
  • 15 stylos à offrir à vos collaborateurs
  • L’ajout de votre logo partenaire sur notre site internet
  • 1 des plus belles photos de la réserve à accrocher (format 30x40)
  • 3 des plus belles photos de la réserve à accrocher (format 30x40)
  • Une visite guidée privative de la réserve pour vos collaborateurs (limitée à 20 personnes pour éviter le dérangement de la faune)
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

La vie du projet

02 oct.

Des nouvelles de la Vigne sauvage

La Vigne sauvage est l’ancêtre de la vigne cultivée ; mais c’est aussi une espèce emblématique de la réserve de la Bassée. Cette liane, menacée de disparition, est protégée en France. Or les forêts alluviales inondables de la vallée de la Seine abritent l’une des plus importantes populations françaises. Des pieds ont été recensés entre Marolles-sur-Seine et Romilly-sur-Seine mais le cœur de la population de trouve dans la réserve naturelle.

En Bassée, la Vigne sauvage fait d'ailleurs l'objet d'un Plan régional d'Actions de Conservation que nous avons rédigé en 2016 en partenariat avec :
- le Conservatoire botanique national de Bassin parisien
- Seine-et-Marne Environnement
- l'Association des naturalistes de la vallée du Loing et de Fontainebleau

Avec le soutien financier de l'Agence de l'Eau Seine Normandie et la Direction régionale et interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie et avec le soutien technique de l’Association des naturalistes du Nogentais des premières actions ont pu être mises en place.

Une étude génétique à l'appui...

Il nous semblait primordial de lancer une étude génétique, pour confirmer qu’il s’agissait bien de pieds de Vigne sauvage et non de vignes ensauvagées ou même d’hybrides avec de la vigne cultivée. En effet, il est très difficile à l’œil d’être certains de bien identifier l’espèce…
Bonne nouvelle : il s’agit bien de Vignes sauvages, pour 93 pieds sur les 97 analysés !

Toutefois, l’étude a montré que la diversité génétique entre les individus est faible, c’est-à-dire qu’ils ont des liens de parenté assez forts. Mais elle met aussi en évidence une quarantaine d’individus plus éloignés génétiquement. Pour limiter la consanguinité, nous allons donc voir s’il est possible de les bouturer et de les réimplanter dans des secteurs où les pieds de Vigne sauvage ont de très forts liens de parenté (clones, frères-sœurs, …) pour favoriser les croisements entre individus plus éloignés sur le plan génétique.

Mais la Vigne sauvage est une espèce un peu spéciale...

 

Et un suivi de la germination.

En effet, elle est surtout connue pour marcotter ou faire des rhizomes et former ainsi des clones d’elle-même. Pour assurer un meilleur brassage génétique, il faudrait augmenter le taux de reproduction sexuée (c’est-à-dire entre 2 individus différents). Nous avons donc étudié, d’abord en laboratoire, la germination de grains de raisin : quelles sont les conditions idéales ? à quoi ressemblent les jeunes plantules ? Ces informations nous ont permis de partir sur le terrain à la recherche de jeunes plants. Ils sont reconnaissables à leur cotylédons : ce sont ces deux petites feuilles qui ne ressemblent pas à des feuilles de vigne à la base. Les cotylédons se développent dans la graine pour fournir au jeune plant l'énergie nécessaire pour pousser au début de sa vie.
Bonne surprise, il en avait bien plus de jeunes plantules qu’espéré, les inondations de l'hiver ont certainement été favorables à cet élan de germination en décapant les sols.

 

Nous avons même trouvé quelques pieds âgé d’un an ou deux (en photo sans cotylédons). Certains de ces pieds seront suivis dans le temps car c’est dans les premières années de vie que le taux de mortalité est le plus élevé...

Affaire à suivre, donc !

06 aoû.

La réserve cherche un service civique pour développer le bénévolat !

Vous aimez la nature ? Les actions de la réserve naturelle de la Bassée vous tiennent à coeur ? Les moyens de nous soutenir sont divers, vous pouvez devenir mécènes mais vous pouvez vous aussi oeuvrer pour sa protection à nos côtés en tant que bénévoles. Une petite équipe de bénévoles s'est constituée il y a un an et se réuni chaque mois autour d'une activité différente mais nous voudrions aller plus loin, dynamiser cette équipe, l'aggrandir et proposer d'avantage d'actions bénévoles.

 

Pour cela, nous cherchons une personne qui souhaiterait rejoindre notre association dans le cadre d’un service civique de 8 mois dès le 15 septembre pour développer le bénévolat autour de la réserve naturelle de la Bassée, lancer une dynamique de territoire et assurer un lien de proximité avec les habitants locaux.

Plus précisément, voici les missions qui seront confiées au volontaire :
– Il contribue à la coordination et l’animation du réseau des bénévoles à l’échelle locale et en lien avec « j’agis pour la nature »,
– Il contribue au lancement de programmes de sciences participatives : Observatoire des vers luisants, …,
– Il participe à l’élaboration d’un sentier de découverte,
– Il participe à la conception d’outils pédagogiques,
– Il contribue à la réalisation d’animations nature,
– Il apporte son aide dans la réalisation d’une exposition autour de la pollution lumineuse,
– Il participe avec les agents aux inventaires naturalistes et suivis scientifiques,…

Pour plus d’informations et pour candidater : https://www.service-civique.gouv.fr/missions/developpement-du-benevolat-au-sein-de-lassociation-de-gerstion-de-la-reserve.

Retrouvez cette offre aussi sur notre site internet dans la rubrique documents (administratifs) en cliquant ici.

24 juil.

Une lueur dans la nuit… A étudier !

Un petit point vert dans la nuit ? Ce n’est ni le fruit de votre imagination ni un extra-terrestre ! Il s’agit d’un ver luisant.

Mais c’est quoi un ver luisant ?

Les vers luisants sont des insectes, oui oui ! Ce ne sont pas des vers comme leur nom l’indique… Et plus précisément, ce sont des insectes ayant une paire d’ailes durcies qui protègent une paire d’ailes plus classiques, on les appelles des Coléoptères. Ils sont donc cousins des scarabées, des coccinelles et des charançons,…
Vous me direz qu’un ver luisant ne ressemble pas à un scarabée,… Vous avez en partie raison puisque les vers luisants que nous voyons sont en fait les femelles ! Qui n’ont pas d’aile… Les mâles, eux, ressemblent bien à leurs cousins !
A défaut d’avoir des ailes, les femelles ont un formidable pouvoir, elles sont bioluminescentes, c’est-à-dire qu’elles produisent de la lumière. Cette lumière leur sert à attirer les mâles pour se reproduire.

Et que peut-on faire ?

Il semble que les vers luisants subissent une forte érosion de leurs populations au cours des dernières décennies. Néanmoins, les facteurs responsables de cette régression sont mal identifiés, même si différentes hypothèses peuvent être proposées (pollution lumineuse, fragmentation du territoire et artificialisation des espaces, phytosanitaires,…).


Récemment, un programme de science participative, en partenariat avec le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et le Groupe Associatif Estuaire, a ouvert ses portes pour étudier ces petits insectes lumineux. Cet observatoire tente d’établir un état de connaissances relatives aux différentes espèces de vers luisants et lucioles. Pour cela, l’Observatoire demande à un maximum de personnes de relever la présence ou l’absence de l’insecte dans leurs jardins.

Pour y participer en Bassée-Montois et à proximité, nous vous invitons à remplir le formulaire disponible sur notre site internet dans documents, rubrique “Données scientifiques” ou en cliquant ici. Remplissez-le en donnant le plus de précisions possible sur votre adresse, c’est important pour la recherche. Quant à nous, nous vous présenterons un bilan des données par commune lors d’une vaste exposition sur le monde de la nuit que nous avons pour projet en 2019. Sachez que les données d’absence sont toutes aussi importantes que les données de présence !

06 juin.

Nous poursuivons nos actions et c'est aussi grâce à vous !

Déjà 7 mécènes en 2018 et 275 euros récoltés qui nous permettent d'acheter du petit matériel qui nous sert très régulièrement.

Des livres pour nous aider au quotidien

Nous avons ainsi par exemple pu acheter divers ouvrages techniques et notamment des guides d'identification que nous pouvons amener sur le terrain pour nous aider à identifier sur place les fleurs ainsi que les criquets et les sauterelles. Ils nous servent en complément des clés de détermination et des autres livres que nous avions déjà et sont très complémentaires.

Nous avons également acheter un livre très complet sur le mode de vie des papillons, cela nous sert bien sûr sur le terrain pour mieux chercher, en ayant davantage d'informations sur le lieu de vie de prédilection, leur mode de reproduction et les plantes hôtes où les chenilles des papillons vont pouvoir s'épanouir. Mais nous trouvons aussi dans ce livre plein d'anecdoctes que nous vous raconterons lors de nos futures animations ! A ce sujet, je vous rappelle que les sorties de cet été sont dédiées à la découverte des petites bêtes :

  • 23 juin : à la lumière des vers luisants
  • 7 juillet : la vie de la mare
  • 5 août : papillons, libellules et compagnie
  • 25 août : le monde du sol

 

Des outils pour préparer nos animations

Vos dons ont également grandement participer à l'équipement de la réserve d'outils de bricolage indispensables à la préparation de nos animations, nos expositions, nos stands,... Nous nous sommes par exemple doté d'une scie sauteuse ! Nous avons aussi pu acheter du bois pour construire avec les enfants des hôtels à insectes et des nichoirs à oiseaux.

Des projets plein la tête

Nous comptons sur votre soutien pour que d'autres projets voient le jour comme l'impression d'un livret pour les enfants qui permettra de les accompagner en s''amusant lors de leur visite de notre sentier de découverte, la réalisation d'un flyer pour développer le bénévolat ou encore avoir la possibilité de se doter de davantage de petits matériels de gestion (coupes branches, fourches,...) pour travailler à la gestion des milieux naturels avec des étudiants, des bénévoles et des habitants,...

Nous comptons sur vous pour parler de nos projets autour de vous !

 

Encore un grand merci à tous !

 

16 avr.

Une année 2017 riche en découvertes, qu’en sera-t-il en 2018 ?

Les beaux jours arrivent et avec eux toute la palette de couleurs du printemps et de l'été qu'exprime les plantes et les animaux. Pour vous faire patienter avant d'aller les voir sur le terrain, nous vous proposons un petit bilan des observations de l'année dernière...

De belles surprises en 2017

L’année dernière nous avons mis l’accent sur la recherche et l’étude des papillons… Nous avons ainsi pu trouver des espèces qui passaient jusqu’à présent inaperçues comme :

- La Zygène des coronilles : ce petit papillon noir et rouge ressemble beaucoup à d’autres espèces de zygènes, dont beaucoup possèdent aussi des ailes de couleurs noires avec des taches rouges ce qui indique aux prédateurs éventuels que l’insecte n’est pas comestible !

- Le Sphinx de l’épilobe : ce papillon de nuit se fond parfaitement dans son environnement pendant la journée, saurez-vous le voir dans la photo ci-dessous ?! Il porte ce nom car sa chenille se développe principalement sur les épilobes des milieux humides.

Nos amis les oiseaux nous ont aussi réservé de belles surprises ! Le Blongios nain s’est reproduit pour la première fois dans la réserve ! Ce petit héron a donné naissance à 4 jeunes (voir photo ci-dessous) dans un site que nous entretenons seulement depuis 2015, une zone de quiétude a été mise en place afin qu’ils grandissent tranquillement.

La Bassée est une vaste zone humide très favorable aux amphibiens c’est-à-dire les grenouilles, les crapauds, les salamandres et les tritons. Nous avons d’ailleurs découvert qu’une mare communale que nous avons commencé à restaurer avec la municipalité accueille un triton protégé au niveau européen, le Triton crêté.

Les plantes ne sont pas en reste car nous avons découvert une nouvelle espèce, la Véronique précoce. C’est une espèce pionnière, ce qui veut dire qu’elle se développe dans les milieux fréquemment remaniés, elle a d’ailleurs été vue à l’entrée de terriers de Lapin de Garenne ! D’autres espèces déjà connues continuent de se développer comme la Gentiane pneumonanthe (photo ci-dessous) ou le Sénéçon des marais qui sont 2 espèces à enjeux pour la réserve, ce qui nous encourage à poursuivre notre gestion des milieux naturels !

Comment favoriser la biodiversité ?

A l’échelle de la réserve, nous sensibilisons les propriétaires et les communes à la faune et la flore et, avec ceux qui souhaitent s’investir pour la biodiversité, nous élaborons des projets de gestion des milieux naturels. Par exemple, nous développons le pâturage avec des vaches, des chevaux ou des moutons pour entretenir plusieurs prairies et pelouses alors que d’autres sont gérées par fauche, nous sommes d’ailleurs en contact avec des éleveurs qui souhaiteraient faire du foin sur la réserve mais si vous êtes intéressés n’hésitez pas !
Certains projets sont conséquents et leur envergure dépend des moyens dont nous disposons, toute aide est donc précieuse, aussi nous remercions encore une fois tous nos donateurs !

Chez vous, vous pouvez planter des espèces nectarifères ou mellifères qui plaisent aux insectes ou réserver une zone où poussent des plantes spontanées… Un tas de bois dans un coin fera très plaisir aux hérissons ou aux amphibiens pendant l’hiver ! Et pour les plus bricoleurs, la construction de nichoirs à oiseaux ou d’hôtels à insectes est une très bonne idée, cela peut même être une activité ludique à faire avec vos enfants !

04 jan.

Un grand merci à nos 10 mécènes !

En ce début d’année 2018, toute l’équipe de la réserve vous souhaite une excellente année et vous présente ses vœux de bonheur et de prospérité.

Une belle année 2017 !

Vous êtes mécènes du programme « Soutenez, protégez et découvrez la nature » et nous vous en remercions chaleureusement ! Grâce à votre soutien, la réserve de la Bassée a pu :

- Diversifier ses outils pédagogiques, avec l’achat d’un curioscope (microscope avec écran) et divers matériels d’animation. Ils ont été très utiles pour nos animations scolaires mais aussi avec les familles lors des ateliers et des animations gratuites que nous proposons régulièrement !

- Restaurer des milieux naturels notamment en nous permettant de louer un broyeur. Grace à cela, nous réutiliserons la matière coupée lors de la restauration d’un marais en la broyant pour pailler des arbustes que nous planterons autour d’une mare communale. Rien ne se perd !

 

De beaux projets pour 2018 également !

Nos projets à venir portent sur la poursuite des projets de gestion et d’animation mais aussi sur l’acquisition de matériel photographique qui nous permettra d’améliorer nos connaissances sur la faune et plus particulièrement sur les Mammifères aux mœurs nocturnes... Nous avons aussi prévu de faire découvrir le monde de la nuit à travers une exposition photos, des ateliers et des sorties nocturnes à l’automne prochain ! Pour cette ambition et l’enthousiasme qu’elle crée, nous comptons sur vous et votre engagement.

Le soutien de chacun de nos mécènes est un vrai message d’encouragement pour la réalisation de nos actions sur la réserve et illustre toute la vitalité de notre territoire ! Adhérez à nouveau à notre programme en 2018 et éprouvez le sentiment gratifiant que votre participation contribue à faire vivre notre patrimoine naturel au quotidien !

Faites un don en janvier et recevez, dès 40€, en plus des contreparties 2 jolies cartes de vœux pour souhaiter le meilleur à vos proches !

23 nov.

Souhaitez de bonnes fêtes avec la réserve de la Bassée !

Contreparties spéciales « fêtes » !

La fin de l’année approche, les préparatifs de Noël aussi. C’est le temps de la recherche d’idées de cadeaux pour petits et grands mais aussi de cartes de vœux à envoyer à sa famille ou ses amis.

La réserve vous propose de joindre l’utile à l’agréable, faîtes un don, soutenez la protection de la nature et recevez en contrepartie 2 cartes de vœux ! Avec ces cartes, nous vous offrons également des stylos à l’effigie de la réserve afin de vous permettre de faire connaitre notre projet que vous soutenez. Attention, le nombre de contreparties est limité et seuls les plus rapides pourront recevoir leurs cartes, dès 40€ de don !

Ces dons nous permettront d’investir dans des appareils photos qui nous serviront à mieux connaitre les populations de Mammifères dans la réserve, notamment ceux qui ne sortent que la nuit grâce à des photos infra-rouge. Nous partagerons ces images avec grand plaisir. En attendant, voici quelques images d’une famille de Blaireau qui nous avons pu filmer cette année !

 

13 nov.

Retour sur la journée dédiée à nos forêts

Le mois dernier nous vous avions annoncé une journée de sensibilisation dédiée à nos forêts.

 

Retour sur les ateliers pédagogiques

Apprendre en s'amusant, il n'y a rien de mieux. A l'occasion de la fête de la sciences, les animateurs de la réserve proposaient différents ateliers, aux petits comme au grands. Ainsi, ils ont pu découvrir les petites bêtes vivant dans la mousse et le sol et voir même les plus petites en utilisant un microscope comme des vrais chercheurs ! Les familles ont aussi jouer à identifier différentes essences d'arbres grâce à leur feuilles mais aussi comprendre pourquoi et comment elles changent de couleur, elles tombents,...

Retour sur la conférence

La réserve de la Bassée accueillait Claude Husson, ingénieur d’études Interactions arbres et micro-organismes à l’INRA de Nancy, pour échanger sur la Chalarose, maladie à l’origine du dépérissement des frênes. Découvrez cette conférence en image à la fin de cet article !

Comme plus de la moitié des maladies des plantes, la Chalarose est due à l’introduction d’un parasite exotique qui trouve les bonnes conditions pour se développer, ici c’est un champignon venu d’Asie avec l’import de frênes asiatiques. La Chalarose est apparue en 2009 dans l’est de la France et s’est propagée très rapidement pour atteindre en 2016 toute sa moitié nord-est. Cette maladie provoque le dépérissement des feuilles et atteint ensuite les tiges, des nécroses peuvent également être observées au niveau du collet. Le taux de mortalité est d’environ 10% chaque année lorsque le collet est très atteint et peut atteindre 30% chez les jeunes arbres (diamètre inférieur à 25cm). La propagation de la Chalarose est d’autant plus rapide que ce champignon se disperse de façon très efficace avec le vent, que son hôte y est très sensible et que l’environnement lui est favorable : densité importante de frênes dans les forêts françaises, climat frais et humide.
La bonne nouvelle est que certains frênes français semblent résister à l’infection, à l’image de leurs cousins asiatiques (porteurs sains de la maladie) et que cette résistance est héréditaire ! Le champignon est présent, pourtant les arbres ne développent presque aucun symptôme. Le frêne n’est donc pas menacé de disparition !
Toutefois, les plantations de jeunes frênes sont déconseillées depuis 2008 car ce sont eux qui ont le plus fort taux de mortalité. Par conséquent, il est recommandé de prioriser les récoltes dans de jeunes futaies, d’autant qu’en dehors des premiers centimètres, la grume reste généralement en bon état. Dans les futaies adultes, le risque de mortalité étant moins élevé, il est conseillé de préserver autant que possible les arbres peu dépérissants et les arbres sains, ce sont eux qui assureront la survie de l’espèce !

La prochaine étape pour la réserve est de travailler avec des partenaires pour établir une liste d’espèces locales pouvant repeupler nos forêts.

11 oct.

Ateliers sur la forêt et conférence sur la chalarose

Des scientifiques en herbe à la découverte de la forêt

L’automne est une belle saison, propice aux balades en forêt mais que connaissez-vous d’elle ?
Nous vous invitons à venir la découvrir ou la redécouvrir en famille à l’occasion de la fête de la science. Des ateliers ludiques vous proposerons différentes expériences scientifiques et sensorielles pour petits et grands, dès 7 ans.

Alors, rendez-vous le samedi 14 Octobre à partir de 14h à la salle polyvalente de Mouy-sur-Seine.

 

Un scientifique vous expliquera... la Chalarose

A 18h, s’en suivra une conférence, à destination des propriétaires forestiers mais aussi des curieux, sur la Chalarose, une maladie qui s’attaque aux frênes et les fait dépérir petit à petit…

M. Claude Husson, ingénieur d’études Interactions arbres et micro-organismes à l’INRA de Nancy, vous expliquera les méthodes de propagation de la maladie mais aussi les moyens de lutte et l’avenir de nos boisements.

Nous espérons vous y voir nombreux !

01 sep.

Une autre façon de s'investir

Les rendez-vous de la réserve

Vous souhaitez œuvrer pour la Nature ? Vous souhaitez agir avec la Réserve de la Bassée ?

Nous vous donnons rendez-vous les après-midi des derniers samedis de chaque mois ! Premier rendez-vous, le samedi 30 septembre à 14h à la Maison de la réserve, l’objectif de cette première mission, l’entretien de milieux naturels !

Ces rendez-vous sont l’occasion de découvrir la Réserve autrement, de se rendre utile mais surtout d’échanger entre passionnés de Nature. Ces moments de partage vous mèneront aussi à la rencontre des agents de la réserve et à comprendre leur métier.

L’automne sera dédié aux chantiers “nature” visant à entretenir différents milieux naturels aux enjeux variés. Ces chantiers consistent essentiellement à débroussailler ou couper quelques arbres pour redonner de la lumière et ainsi favoriser la faune et la flore. Pas besoin de savoir manier une tronçonneuse, on aura toujours besoin de bras pour mettre en tas ou exporter les branchages !

Mais les activités serons très diversifiés au cours de l’année !

Pour les manuels, nous aiderons à la préparation d’animations scolaires, par exemple, en préfabriquant des nichoirs à oiseaux ou des hôtels à insectes que les enfants assembleront pour mettre dans leurs écoles.

Pour les naturalistes (débutants comme expérimentés), nous pourrons apprendre à identifier les espèces animales et végétales de la réserve et celles de vos jardins si vous apportez quelques photos !

Pour celles et ceux qui aiment partager, nous tiendrons des stands conviviaux à l’image de la réserve, nous organiserons des expositions photos etc, ,… Nous compterons également sur vous pour devenir des relais locaux pour nous faire connaitre au plus grand nombre ces évènements en nous aidant à distribuer de nos programmes d’animations mais aussi les affiches ou les flyers,… En déposant ces documents ici ou là, cela permet à la réserve naturelle d’être visible et de faire connaitre ses actions.

Que vous soyez déjà mécène ou pas et que vous êtes intéressés pour devenir bénévole, n’hésitez pas venir à l’un de ces rendez-vous, à remplir le formulaire en cliquant ici ou à nous contacter au 01 64 00 06 23 ou par mail labassee[a]espaces-naturels.fr. Nous comptons également sur vous pour diffuser cette invitation à votre famille, vos amis, collègues, connaissances,...

03 aoû.

Observations au curioscope

A la découverte de LA foret

La réserve de la Bassée organise cet été 3 semaines de découverte de la forêt pour les enfants de la Communauté de communes Bassée-Montois. Nos animateurs ont déjà acceuilli 18 enfants et les réservations sont déjà pleines pour la semaine prochaine !

Ils ont découvert ce monde facinant et leurs habitants, notamment les petites bêtes du sol et celles de la mare forestière. Touve-t-on les mêmes espèces ? Et qui sont-elles ? Ils ont pu répondre à toutes ces questions de retour en salle grâce au curioscope. Ils ont ainsi pu observer par exemple des larves de libellules et d'autres insectes et acariens ! Cette loupe leur a aussi permis de voir et de comprendre la structure des feuilles grâce à son zoom. Les films et les photos des observations ont été transmis aux parents sur demande.

Leurs excursions les ont également menés à la découverte de plus grosses bêtes en prêtant une attention particulière aux traces et indices laissés par la faune, empreintes, plumes, crottes,... Mais aussi terriers de blaireaux ! La pose d'un piège photo leur a permis de voir en image cet animal nocturne, une expérience fascinante !

25 juil.

Garde - technicien/ne

Offre d'emploi

La réserve recrute un/une garde-technicien/ne expérimenté/e qui aura entre autres pour missions :

   - d’assurer l’entretien et la restauration d’espaces naturels,

   - de garantir le suivi des sites gérés,

   - de participer aux programmes de recherche et aux protocoles scientifiques,

   - d’exercer une mission de police de la Nature.

Il/Elle participera également aux missions d’animations et de communication et à la réalisation de tâches administratives.

Il s’agit d’un poste en CDI à 35h/semaine avec idéalement une prise de fonction mi-septembre.

Réception des candidatures au plus tard le 15 août.

Pour plus de détails sur le poste, l’offre est disponible sur notre site internet ou en cliquant ici.

30 juin.

Grâce à vous, la réserve se dote d'un curioscope !

Un curioscope, mais qu'est ce que c'est ?

 

Il s’agit en fait d’une loupe binoculaire équipée d’un écran qui permet d’effectuer les observations en groupe.

Elle a donc un fort intérêt pédagogique dans le cadre d’ateliers d’observations d’insectes, de la faune du sol ou encore de bêtes aquatiques, aussi bien avec du grand public  qu’avec des scolaires. Avec un grossissement allant de 20x à 500x, elle est idéale pour observer les petites bêtes et comprendre leur mode de vie : forme des yeux et des ailes mais aussi de la bouches pour connaitre le régime alimentaire de chacune ! Légère et solide, elle s’importe facilement sur le terrain !

Elle permet aussi de garder des traces des observations grâce à l’option photographie et vidéo. Un branchement TV ou sur ordinateur est également possible.

C’est uniquement grâce aux premiers dons que nous avons pu l’acheter alors un grand merci à tous !!!

22 juin.

Une envie de nature, venez découvrir la réserve !

Un moment de partage

Le dimanche 9 juillet de 14h à 17h, nous vous proposons une animation autour des libellules, papillons et autres petites bêtes. Le temps d’une balade, venez observer et apprendre à reconnaitre certaines espèces. Un monde étonnant de diversité, de formes et d’adaptation en tous genres que Fabien vous fera découvrir.
Que vous soyez novices ou connaisseurs, partageons ensemble notre passion pour la nature. Une super occasion de découvrir les insectes en famille, les plus petits se feront une joie de partir à la recherche des petites bêtes !
Animation 100% gratuite mais sur inscription (au plus tard le vendredi 7 juillet à 17h) au 01.64.00.06.23 ou à labassee@espaces-naturels.fr.
Le lieu de rendez vous sera indiqué lors de votre inscription.

 

Une balade en autonomie

Vous pouvez également découvrir la réserve en venant visiter notre sentier de découverte quand vous le souhaitez, il est en libre accès et 100% gratuit !

Un livret est disponible sur les parkings situés à Neuvry et à Everly (une signalisation routière est mise en place depuis Bray-sur-Seine). Il vous permet d’en savoir plus sur les 6 milieux naturels que vous rencontrerez au cours de votre balade.  Ils sont reconnaissables grâce à des bornes installées le long du parcours, les espèces choisies pour figurer sur ces bornes sont emblématiques et une anecdote vous attend sur chacune d’entre elle dans le livret ! Vous apprendrez également la gestion que la réserve mène sur ces habitats et la faune et la flore qu’ils abritent. Pour rendre le parcours agréable et ludique, des panneaux d'information et des ateliers ludiques sont installés tout le long du parcours, en voilà un petit aperçu...