Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Portraits oubliés de la Faculté de médecine : 2e volet

Portraits oubliés de la Faculté de médecine : 2e volet

Déjà plus de 9 500€ collectés pour protéger le patrimoine historique de la Faculté de médecine de Toulouse, mais la restauration continue !
Image du projet Portraits oubliés de la Faculté de médecine : 2e volet
Programme annuel

Programme annuel

Ville

Toulouse

IR 2020 / IS 2020

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

La médecine à Toulouse, une histoire qui s’écrit depuis 1229

Et quelle histoire ! Que l’on soit médecin de la reine, comme Auger Ferrier ou Antoine Dumay qui conseillèrent respectivement les reines Catherine de Médicis et Marguerite de Valois ; que l’on soit pionnière dans sa discipline comme Marthe Condat qui fut parmi les premières femmes reçues à l’agrégation des Facultés de médecine en France (1923), puis titulaire d’une chaire universitaire à Toulouse (1932) ; ou que l’on soit héros de la Résistance, comme Joseph Ducuing ou Camille Soula ; l’histoire de la médecine a laissé son empreinte à Toulouse.

De cette histoire, l’université Paul Sabatier conserve une galerie d’Illustres composée de 45 portraits peints, inscrits au titre des Monuments Historiques depuis 2009, encore aujourd’hui exposés dans les locaux historiques de la Faculté de médecine Purpan, au cœur du quartier des sciences de Toulouse.

Parmi ces 45 tableaux, un fonds ancien de 1776 et une autre collection du XIXe siècle ont été identifiés. Ce patrimoine artistique et historique représente un témoignage capital pour l’histoire de la médecine et de son enseignement dans la ville rose. Un précieux héritage donc, au regard de l’histoire locale et culturelle.

Si la plupart de ces figures vous sont inconnues, de grands noms surgissent également : Antoine Dumay, François de Purpan, Alexis Larrey etc.!

Un patrimoine marqué par le temps

Image du projet Portraits oubliés de la Faculté de médecine : 2e volet

Après avoir été alertée sur l’état de conservation inquiétant de certains portraits, l’université Toulouse III-Paul Sabatier a engagé les démarches nécessaires pour pouvoir préserver cet important patrimoine.

Un atelier de conservateurs-restaurateurs du patrimoine est donc intervenu pour effectuer les premiers constats d’état et poser les premiers diagnostics. Toiles distendues, lacunes, soulèvement de couche picturale, châssis infestés, certaines altérations sont bien préoccupantes et il nous faut agir !

Afin de pouvoir effectuer les travaux préconisés pour la sauvegarde de ces oeuvres dans des délais raisonnables, nous avons besoin de mobiliser les communautés de passionnés et de votre générosité pour faire sortir ces figures de l’ombre.

Les travaux consisteront en une stabilisation et une restauration des œuvres, ainsi qu’une analyse et un traitement sanitaires. Ils  seront également l’occasion d’entamer une réflexion sur une nouvelle muséographie.

Pourquoi nous soutenir ?

Grâce au soutien de la fondation Catalyses et de tous nos généreux mécènes, le portrait d'Arnaldus de Bosco a déjà été restauré.

Par ailleurs, suite à notre campagne de financement participatif réalisée en 2019 nous avons pu récolter 9620 € qui nous permettrons de financer la restauration des portraits de Pons-François de Purpan, Francisco Sanchez et Auger Ferrier, dont l’état critique nécessite une intervention urgente.

Nous menons aujourd'hui un programme de financement annuel afin que tous les portraits puissent être préservés et bénéficier des travaux de restauration nécessaires.

Pour que l’ensemble de ces personnalités ne sombre pas dans l’oubli et continue d’inspirer les étudiants de la Faculté de médecine de Toulouse, chaque don compte.

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 250
  • 500
  • 2 500
  • 5 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Votre nom sur notre site Internet et celui de la Fondation Catalyses
  • Un grand merci !
  • Une visite VIP de la Faculté de médecine Purpan (valable pour 1 personne)
  • Une visite privée du Jardin Botanique Henri Gaussen suivie d'un petit déjeuner sur place
  • Une invitation au vernissage de la présentation des oeuvres après restauration
  • Un cartel nominatif mentionne votre implication pour la sauvegarde des portraits
  • 250
  • 500
  • 2 500
  • 5 000
  • 10 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Votre nom sur notre site Internet et celui de la Fondation Catalyses
  • Un grand merci !
  • Une visite du Jardin Botanique Henri Gaussen suivie d'un petit déjeuner sur place (pour 10 pers)
  • Une invitation au vernissage de la présentation des oeuvres après restauration
  • Un cartel nominatif mentionne votre implication pour la sauvegarde des portraits
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez automatiquement votre reçu fiscal par email.

La vie du projet

31 mar.

Un témoignage historique irremplaçable

L’histoire de cette collection remonte à 1776 avec le legs par M. d’Aubons d’une somme de 150 livres, destinée à habiller la salle d’assemblée de la Faculté de médecine de Toulouse avec les portraits des professeurs les plus émérites ayant enseigné dans cette institution.

M. d’Aubons, médecin lui-même, avait déjà fait don de son vivant du portrait de Francisco Sanchez, premier tableau de la collection qui sera donc ensuite augmentée de 19 autres portraits, comme ceux d’Antoine Dumay, Pons-François Purpan, Auger Ferrier, etc. Leur composition est similaire à celle des portraits gravés au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, visibles en frontispice des livres de cette époque.

Il faudra attendre le XIXe et le début XXe siècle, pour que la collection s’agrandisse de nouveau, avec des personnalités plus contemporaines. On trouve parmi les vingt-cinq nouveaux tableaux, les portraits d’Alexis Larrey ou encore de Roch Tarbès. Les compostions picturales y sont ici plus variées, certaines comportant même des détails propres à chaque personnalité, comme par exemple les ouvrages qu'ils avaient publié etc.

 

En 2009, la totalité de cette véritable galerie d'Illustres, augmentée dans un dernier temps des photographies des doyens de la Faculté de médecine, est inscrite au titre des Monuments Historiques.

 

En 2019, le premier tableau à être restauré par l'atelier Meyerfeld-Ruiz-Abreu est celui d'Arnaldus de Bosco.

Pour l'occasion nous avons glissé un oeil indiscret au coeur de l'atelier de restauration où Jérôme Ruiz, conservateur-restaurateur du patrimoine, a répondu à nos questions :

09 mar.

Portraits oubliés de la Faculté de médecine : le bilan

Du 14 janvier au 24 mars 2019, une première campagne de financement participatif a eu lieu.

L'objectif : préserver l'importante galerie d'Illustres de la Faculté de médecine Purpan composée de 45 huiles sur toile représentant de célèbres médecins toulousains.

Grâce à la générosité de nos mécènes et au soutien de la fondation Catalyses, les portraits de Pons-François de Purpan, Francisco Sanchez et Auger Ferrier ont pu être pris en charge par l'atelier de restauration Meyerfeld-Ruiz-Abreu.

De longs mois de travail en perspective que nous partagerons avec vous.

Néanmoins, afin de patienter voici un bilan de cette première aventure.

 

Ils ont donné...

Avatar
Avatar
Avatar