Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » Implantation d'un cirque social

Implantation d'un cirque social

  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
  • Image du projet Implantation d'un cirque social
Soutiens
Soutiens terminés Projet réalisé !
icone map

Saint-Laurent-du-Maroni

Association Palhaço

Créée en juillet 2008, l'association Palhaço a pour but de ...

Association Palhaço

Créée en juillet 2008, l'association Palhaço a pour but de ...

Association Palhaço

Saint-Laurent-du-Maroni

Association Palhaço

Saint-Laurent-du-Maroni

Association Palhaço

Créée en juillet 2008, l'association Palhaço a pour but de ...

Le projet

Depuis 2008, l'association Palhaço investit dans le développement social et humain, en utilisant la culture et les arts du cirque pour générer de multiples opportunités d'ascension personnelle et collective pour les enfants, les adolescents et les jeunes des classes populaires. Grâce à une méthodologie propre au cirque social qui travaille dans la transversalité, le cirque social Palhaço a l'ambition de devenir un centre ressource dans la construction des connaissances et des pratiques innovantes. Travailler avec les habitants pour structurer un espace de vie sociale et culturel dont le projet leur appartient.
Pour ce faire,  l'acquisition d'un chapiteau plus grand comme base du cirque social Palhaço  est une nécessité.
Implanté depuis 10 ans à st Laurent du Maroni, et depuis 4 ans au quartier des sables blancs, nous proposons des ateliers d'insertion à destination des jeunes en errance, des ateliers de loisirs pour les enfants, adolescents et aussi en famille, des ateliers d'entrainement et de création avec les adolescents et les bénévoles de l'association.
Les créations animent les fêtes d'écoles, arbres de noël, marchés artisanaux et autres manifestations culturelles locales.

La persévérance qui a permis la réalisation de prouesses est alors récompensé et le travail valorisé. Reprenant confiance en eux, la plupart des jeunes avec qui nous avons travaillé sont insérés socialement.
Cependant actuellement nous refusons une vingtaine de jeunes ou d'enfants chaque jour faute d'espace. 
Si la commune nous a accordé un terrain ainsi qu'une convention pour assurer le fonctionnement de nos activités. Nous ne sommes pas parvenus à rassembler les fonds nécessaires au paiement de l'octroi de mer pour le nouveau chapiteau.
Cette base du cirque social permettrai, par l'itinérance de notre chapiteau actuel, d'assurer des emplois aux jeunes que nous formons, d'étendre le rayonnement de nos activités sur l'ensemble du département et de répondre à un réel besoin de développement des activités socio culturelle de proximité.
 

A quelle problématique sociale répond-il?

Ce projet répond à plusieurs problématique de l'ouest Guyanais,
la première est le manque d'activité de loisirs de proximité, le chapiteau est implanté au cœur du quartier des sables blancs.

La seconde est le peu de structure en faveur de l'insertion des jeunes, c'est à dire que même lorsque les jeunes intègrent des formations, le territoire manque d'infrastructure pour les stages.

En 2016 nous avions dû accueillir 7 stagiaires en même temps qui faisaient une formation en animation socio-culturelle, faute de lieu de stage suffisant. Actuellement nous nous rapprochons de la maison des ados, du PLIE, afin que les jeunes sortis du système scolaire puissent découvrir de nombreuses profession grâce au cirque social et qu'ils acquièrent les outils (compétences et attitudes) nécessaires pour s'insérer professionnellement ou intégrer une formation pro.
Enfin le chapiteau est avant tout un lieu de rencontre et de partage de pratiques artistique et sportive, où les jeunes de tous âge peuvent se réunir et s'entrainer, un moyen de renforcer la cohésion sociale.
Et pour finir nous pourrons évoquer le manque d'Accueil collectif de mineur sur la commune.
 

Quelle est la solution apportée?

Le projet de cirque social en Guyane, apporte une réponse infrastructurelle, le chapiteau étant une structure démontable et bien moins onéreuse qu'une structure construite. Situé au cœur d'un quartier prioritaire, le cirque social propose des activités différentes qui rassemblent un grand nombre de professions permettant d'ouvrir des horizons pour la jeunesse. S'appuyant  sur l'expression corporelle, les difficultés de maitrise de la langue ou des savoirs de base ne sont pas un obstacle

Ils ont soutenu...