Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Outils cherchent mécènes !

Outils cherchent mécènes !

  • Outils cherchent mécènes !  © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Michèle Favareille © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Hélène Mauri © Dircom/Cnam  - DB
  • Ces outils ont besoin de vous ! © Julie Schröter
  • Détail d'une panoplie - Outils Tourneurs © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Michèle Favareille
  • Détails des outils © Julie Schröter
  • Outils cherchent mécènes !  © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Michèle Favareille © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Hélène Mauri © Dircom/Cnam  - DB
  • Ces outils ont besoin de vous ! © Julie Schröter
  • Détail d'une panoplie - Outils Tourneurs © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Michèle Favareille
  • Détails des outils © Julie Schröter

sur un objectif
de 9 000

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes43 mécènes
Musée des arts et métiers

Musée des arts et métiers

Partez sur les traces des inventeurs et aventuriers de l'histoire des sciences, de la technique et de l'innovation !En 1794, l’abbé Grégoire fonde le...

Musée des arts et métiers

Partez sur les traces des inventeurs et aventuriers de l'histoire des sciences, de la technique et de l'innovation !En 1794, l’abbé Grégoire fonde le...

Musée des arts et métiers
Musée des arts et métiers

Musée des arts et métiers

Partez sur les traces des inventeurs et aventuriers de l'histoire des sciences, de la technique et de l'innovation !En 1794, l’abbé Grégoire fonde le...

 

Prenez part à la restauration d’outils du XIXe siècle

 

Le Musée des arts et métiers lance sa première campagne de mécénat participatif pour une opération de restauration d’envergure des panoplies d’outils Wertheim.

Héritier du "dépôt des inventions neuves et utiles", le Musée des arts et métiers conserve aujourd'hui une collection exceptionnelle de près de 80 000 objets et 15 000 dessins, en grande partie dans ses réserves.

Chaque nouvelle exposition temporaire est l'occasion de montrer certains de ces trésors en sommeil. Souvent dégradés par les effets du temps, ils ont alors besoin de soins avant d’être exposés au public.

À l’occasion de l’exposition Les Meilleurs Ouvriers de France présentée du 30 mai au 5 novembre 2017, coproduite avec le COET-MOF, un ensemble de quatre panoplies d'outils, nécessitant une restauration, sera présenté. Découvrez les secrets des panoplies d'outils Wertheim dans notre journal de bord en bas de page.

 

L’objectif de la campagne est d’atteindre 25 000 € avant le 21 avril 2017.

 

Étapes et financement de la restauration

La restauration portera, d’abord, sur le démontage et le repérage des outils. Chaque matériau - bois, textile, métal - sera pris en charge par une restauratrice spécialisée.

La corrosion sera retirée par micro-brossage ou avec des éponges abrasives. Puis, un dégraissage chimique permettra d’homogénéiser leur surface. Le marquage du numéro d’inventaire sera ensuite réalisé, selon les normes fixées par le service des musées de France, à l’encre indélébile entre deux couches de vernis. 

Enfin, le nettoyage et la consolidation du tissu de laine rouge et des clous de bordure seront effectués.

25 000 € sont nécessaires pour restaurer les trois panoplies.

  • Si nous atteignons un premier palier de 9000 €  une panoplie sera restaurée dans son intégralité grâce à vous.
  • Si nous atteignons un second palier de 17 000 €, deux panoplies seront restaurées grâce à vous.
  • Si nous atteignons notre objectif, soit 25 000 €, alors grâce à vous les trois panoplies auront retrouvé leur jeunesse !

Participer à cette première campagne lancée par le Musée des arts et métiers est une occasion rare d'entrer dans les coulisses des ateliers de restauration et des réserves du musée. C'est aussi manifester de façon très concrète votre attachement à nos collections et à notre mission de diffusion de la culture scientifique et technique.

 

 Dès aujourd'hui devenez mécènes du Musée des arts et métiers et de l'exposition Les Meilleurs Ouvriers de France,

chaque don, même modeste, compte.

Merci à vous !

 

 


 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 25
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci et votre nom sur la page "Outils cherchent mécènes" sur le site web du musée (si souhaité).
  • Une invitation pour découvrir l'exposition "Les Meilleurs Ouvriers de France" et les collections permanentes du Musée des arts et métiers
  • Une affiche de l'exposition
  • Un catalogue de l'exposition signé par un "MOF" (Meilleur Ouvrier de France)
  • Une invitation pour découvrir l'exposition "Les Meilleurs Ouvriers de France"
  • Deux invitations pour découvrir l'exposition "Les Meilleurs Ouvriers de France" et les collections permanentes du Musée des arts et métiers
  • Une affiche de l'exposition signée par un "MOF" (Meilleur Ouvrier de France)
  • [Contrepartie exclusive limitée aux 50 prochains dons] Deux pass annuels offerts pour découvrir le musée toute l'année
  • 1 000
  • 2 500
  • 25 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci et votre nom sur la page "Outils cherchent mécènes" sur le site web du musée (si souhaité).
  • Une affiche de l'exposition
  • Une invitation à l'inauguration de l'exposition "Les Meilleurs Ouvriers de France"
  • Un catalogue de l'exposition signé par un "MOF" (Meilleur Ouvrier de France)
  • Visite privée des réserves du Musée des arts et métiers
  • Une visite de l'exposition par le commissaire
  • Vous êtes grand mécène. Mise en avant de votre entreprise, invitations, événement privé... Parlons-en.

La vie du projet

03 avr.

Les réserves ou les coulisses du Musée des arts et métiers...

Très souvent inconnues du public, les réserves des musées constituent la partie immergée de « l'iceberg ».

La majeure partie du travail de conservation des œuvres – inventaire, étude, recherche, restauration – est réalisée aux réserves. Peu visible, cette intense activité contribue à enrichir la connaissance des collections et assure la conservation, pour les générations futures, d’un patrimoine unique.

La rénovation du Musée des arts et métiers, opérée entre 1992 et 2000, posait comme préalable la construction de nouvelles réserves, répondant à des exigences précises en termes de sécurité, de rangement, de conservation, de traitement et d’exploitation. Un vaste bâtiment, œuvre de l’architecte François Deslaugiers, a ainsi été édifié entre 1993 et 1994 à Saint-Denis. Après un extravagant déménagement, les collections ont pu prendre place dans des locaux bien mieux adaptés que les anciens greniers, caves et placards de la rue Saint-Martin.
Ce nouvel espace de réserves offre l’occasion d’étudier et de valoriser des pans entiers de collections jusqu’alors difficilement accessibles. Depuis plus de dix ans, le musée les redécouvre au prix d’un travail systématique et rigoureux, conduit par une équipe pluridisciplinaire.

L'inventaire

Aucun objet n’échappe au service de l’inventaire qui décline l’identité de chacun d’entre eux dans une rigoureuse fiche d’identification : numéro, désignation, auteurs, matières, poids, taille, date d’arrivée, état sont systématiquement repris, vérifiés et enregistrés. Cette comptabilité est une obligation réglementaire des musées de France qui doivent en vérifier l’exactitude tous les dix ans aux cours d’opérations de récolement. L’inventaire permet de consigner la vie de l’objet. Il est aussi le fer de lance de nombreuses opérations de gestion : préparation et suivi des prêts et dépôts, des expositions, programmation des restaurations, gestion des espaces de stockage. L’inventaire est un outil de connaissance et de mémoire.

La régie des collections

Dans une réserve, les mouvements sont nombreux. Des œuvres circulent, quittant étagères, vitrines ou tiroirs pour les ateliers de restauration, le studio photographique, les salles de travail ou les espaces d’exposition du musée. Si leur état de conservation le permet, quelques-unes partent vers des destinations plus lointaines pour être prêtées à d’autres musées. L’ensemble de ces mouvements est assuré par le service de la régie des œuvres. Tous les dangers (vol, perte, bri, dégradation), se concentrent lors de ces opérations qui demandent à être bien planifiées et confiées à des personnels capables de prévenir toute erreur de manipulation. Ce service, dont les activités sont particulièrement transversales, joue un rôle essentiel en matière de sécurité et de conservation des objets.

L’atelier de restauration

L’équipe de restaurateurs du musée intervient principalement sur le métal et le bois, très largement présents dans les collections. Mais elle pratique aussi le traitement par anoxie des infestations d’insectes xylophages et s’est formée dans d’autres domaines. Elle intervient sur des restaurations fondamentales, des constats d’état ou encore sur la conservation préventive. Les priorités sont fixées en concertation avec les responsables de collections et l’ensemble des équipes en fonction des urgences mais également des prêts consentis à d’autres musées.

 

10 mar.

On parle de nos outils...

La presse et les blogs sont quelque peu curieux d'en savoir plus sur les panoplies d'outils Wertheim !

Le Quotidien de l'Art - En Mode Bonheur

Vous êtes pour l'instant 23 donateurs, nous vous remercions très chaleureusement pour votre implication dans cette campagne de mécénat participatif. N'hésitez pas à faire passer le mot à vos proches, restons mobilisés pour que nos outils trouvent leurs mécènes !

07 mar.

Contrepartie flash : 2 pass pour découvrir le musée toute l'année !

Outils en danger cherchent mécènes pas rouillés !

 

A partir d'aujourd'hui, les 50 prochains mécènes qui feront un don de 125 € ou plus bénéficieront d'une nouvelle contrepartie : 2 pass pour découvrir les collections permanentes du Musée des arts et métiers toute l'année.

N’attendez pas, cette contrepartie est limitée ! Devenez mécène de la campagne et vivez une expérience inédite avec la personne de votre choix au cœur du musée de sciences, d'arts et de techniques en plein coeur de Paris. Un grand merci pour votre mobilisation.

 

03 mar.

Mais au fait, qu'est-ce qu'une panoplie de Wertheim ?

 

Intriguantes autant par leur nom que par leur aspect : aujourd'hui nous vous en disons plus sur l'histoire des panoplies d'outils Wertheim.

Étreignoirs, gouges, fermoirs, mordaches, herminettes, varlopes, mouchettes, doucines… Assemblés en quatre panoplies sur un tissu rouge, ces outils de menuisier, tourneur ou tonnelier proviennent des fabriques de Franz Wertheim (1814-1883), établies en Autriche depuis 1841. La qualité des outils ainsi que la visée pédagogique des présentations est particulièrement remarquable. Au XIXe siècle, un même outil pouvait avoir plusieurs noms. Wertheim propose, en répertoriant l’outillage par métier, une normalisation des appellations.

Primées à l’Exposition universelle de 1855 à Paris, elles sont achetées par le Conservatoire impérial des Arts et Métiers pour servir de modèles dans les formations qu’il dispense. Une de ces quatre panoplies a déjà fait l’objet d’une restauration complète, dans le cadre de l’exposition Mécanhumanimal d’Enki Bilal. Les trois autres s’apprêtent à retrouver leur éclat d’antan grâce à votre générosité.

 

21 fév.

C'est parti !

Découvrez la bande-annonce de notre première campagne de mécénat participatif !

 

Les entreprises mécènes...

Avatar

Ils ont donné...