Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Pour la restauration de peintures du musée Villa Montebello

Pour la restauration de peintures du musée Villa Montebello

  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello
  • Eugène ISABEY, Village de pêcheurs. Collection Musée Villa Montebello

sur un objectif
de 10 768

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes71 mécènes
Musée Villa Montebello
icone map

Trouville-sur-Mer

Musée Villa Montebello

La Villa MontebelloConstruite en 1865 par l'architecte Jean-Louis Célinsky de Zaremba, elle préserve et expose depuis 1972 les collections du musée c...

Musée Villa Montebello

La Villa MontebelloConstruite en 1865 par l'architecte Jean-Louis Célinsky de Zaremba, elle préserve et expose depuis 1972 les collections du musée c...

Musée Villa Montebello
icone map

Trouville-sur-Mer

Musée Villa Montebello
icone map

Trouville-sur-Mer

Musée Villa Montebello

La Villa MontebelloConstruite en 1865 par l'architecte Jean-Louis Célinsky de Zaremba, elle préserve et expose depuis 1972 les collections du musée c...

Soutenez la restauration de peintures des collections du musée Villa Montebello.

 

Pourquoi cette campagne de mécénat participatif ?

 

Le musée Villa Montebello souhaite mobiliser le soutien du plus grand nombre d'entre vous afin de réunir les fonds nécessaires à la restauration de quatre peintures des collections, oeuvres emblématiques de l'histoire et des arts du XIXème siècle à Trouville-sur-Mer. Les deux premiers objectifs ont été atteints et, grâce à la générosité de tous nos donateurs, deux œuvres de Charles-Louis MOZIN vont pouvoir être restaurées : L'Invincible gagnant le port de Trouville et Pêcheurs normands, radoub d’une barque sur la grève.  Notre troisième objectif est de faire restaurer une peinture de l’un des premiers peintres à avoir découvert Trouville : Village de pêcheurs d’Eugène ISABEY.  Le coût de restauration de cette troisième peinture s'élève à 3 802 €. Si cet objectif de collecte est atteint, une nouvelle oeuvre à restaurer vous sera alors dévoilée afin d'atteindre un quatrième palier de collecte. Avec votre participation, nous espérons atteindre l'objectif de 10 768  € qui correspond au coût total des restaurations pour les quatre peintures.

 

Village de pêcheurs d'Eugène ISABEY

 

Il s’agit d’une peinture à l’huile exécutée sur toile avant d’être marouflée sur un panneau de bois.

L’artiste a choisi de représenter un village de pêcheurs, avec ses barques échouées à marée basse. S’il n’est pas possible de localiser précisément ce village, nous pouvons néanmoins penser à la Normandie, qu’Eugène ISABEY connait bien. Le pan de bois des maisons, la forme des barques de pêche ou les habits des personnages nous le laissent penser. Mais ce village existe-t-il réellement ? Eugène ISABEY est de ces artistes qui réalisent de nombreux croquis lors de leurs voyages, en quête de pittoresque, mais qui composent des paysages plus ou moins imaginaires – mêlant les diverses sources d’inspiration – de retour dans leur atelier. Toutefois, la composition de cette peinture n’est pas sans faire penser à un autre tableau du même artiste, conservé dans les collections du musée Villa Montebello : Trouville, les Écores. Cette large étendue d’eau qui occupe la moitié gauche du tableau, les barques échouées, le chemin qui gagne les hauteurs et le groupe de  maisons sur le côté droit, tous ces éléments se retrouvent dans les deux tableaux. 

Malheureusement, aujourd’hui, le panneau de bois qui supporte la toile est en mauvais état. Il présente un cintrage très prononcé et une importante fissure en son milieu. La toile se décolle alors du panneau et entraine la couche picturale à elle-même se soulever de la toile. La restauration prévue consiste à décoller la toile de son support en bois pour pouvoir la retendre et refixer la couche picturale. Elle sera ensuite montée sur un nouveau panneau rigide alvéolaire afin de conserver cet aspect particulier qui était donné par le marouflage. Enfin, le vernis de surface sera allégé et nettoyé pour retrouver l’éclat des couleurs d’origine. 

 

L'artiste

 

Eugène ISABEY fut l'un des premiers peintres à séjourner à Trouville. Il y vient pour la première fois en 1824, en compagnie de son ami Paul HUET. Il n'a alors que vingt-et-un ans mais sa carrière est pourtant déjà bien établie.

Fils de Jean-Baptiste ISABEY, peintre miniaturiste officiel de Napoléon Ier, il fréquente dès son plus jeune âge le milieu artistique le plus en vue et son père fait son apprentissage, tant pour la peinture que pour cette nouvelle technique qu'est la lithographie. Dès 1820, il a l'opportunité de participer au voyage en Normandie de TAYLOR, NODIER et TAILLEUX, qui préparent le premier tome des « Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France » pour lequel il réalise des dessins.

C'est donc un peintre déjà affirmé qui vient à Trouville. Il y trouve tout le pittoresque qui lui permet de remplir ses carnets de croquis et devient donc un habitué du port de la Touques. Il y vient chaque année de 1824 à 1828, puis ses séjours s'espaceront jusqu'en 1862. En 1827, sur les quatre tableaux qu'il envoie au Salon, deux sont des vues de Trouville, très appréciées du public. L'une d'elles est d'ailleurs achetée par la duchesse de Berry, connue comme l'une des initiatrices de la mode des bains de mer en France,  particulièrement à Dieppe et Boulogne-sur-Mer. C'est ainsi que la renommée de Trouville est rapidement passée du monde des arts à celui de la plus haute société aristocratique, entrainant son essor fulgurant.

 

Le coût total des restaurations pour les quatre peintures s'élève à 10 768 €. Avec ce deuxième tableau, notre nouvel objectif de collecte est fixé à 9 751 €. 

Comme le prévoit le label Musée de France, les projets de restauration ont été soumis à la Commission scientifique régionale qui a émis un avis favorable. Les restaurations seront effectuées par le centre de restauration des biens culturels de la Fabrique de patrimoines en Normandie. 

 

Faire un don pour la campagne de restauration des peintures du Musée Villa Montebello, c'est :

  • permettre la préservation du patrimoine artistique et historique de Trouville-sur-Mer et de la Côte fleurie ;
  • témoigner votre amour de l'art et votre attachement à la Ville ;
  • choisir comment vous souhaitez utiliser vos impôts avec la réduction fiscale.

D'avance merci pour votre soutien et votre adhésion à notre projet,

L'équipe du Musée Villa Montebello

 

 

 

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 20
  • 50
  • 100
  • 200
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci sur notre site internet
  • Deux entrées au musée Villa Montebello et à la Galerie du Musée
  • Deux invitations aux vernissages des expositions pendant un an
  • Deux entrées aux ateliers d'arts plastiques pour les enfants de 4 à 15 ans
  • Une visite guidée du Musée Villa Montebello par le conservateur (date communiquée ultérieurement)
  • Une visite privée des coulisses du musée Villa Montebello par le conservateur (date communiquée ultérieurement)
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Votre logo sur le site internet du musée
  • Invitation aux vernissages des expositions pour cinq personnes pendant un an
  • Invitation aux vernissages des expositions pour dix personnes pendant un an
  • Un remerciement exclusif sur la page Facebook du musée
  • Une visite privée des coulisses du musée Villa Montebello par le conservateur pour dix personnes (date communiquée ultérieurement)

Les entreprises mécènes...

Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar

Ils ont donné...