Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement

MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement

  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement
  • Image du projet MOUVEMENTS DE COUR, l'individu au service du mouvement

Qui ? Une classe de 3èmes. Un lieu : La cour du collège Marcel Callo de Nogent sur Oise. Une rencontre : Avec deux artistes chorégraphes, Marie Orts et Lina Schlageter. Un partenaire : le Quadrilatère de Beauvais.

Le projet est la création d'une pièce chorégraphique avec les élèves, à partir du travail de notation la "Labanotation". Cette notation créée par Rudolf Laban, prône une danse de l'improvisation, de la création individuelle, comme expression de l'intériorité.

Son enseignement se base essentiellement sur l'étude du mouvement, sa dynamique, sa qualité. Par cette création, les élèves vont aborder deux notions fondamentales en arts plastiques : le corps et l'espace et tenter de comprendre d'où part le mouvement, quelle partie du corps l'a initié, quels sont les faits, actions qui en résultent. Mais aussi ,où va ce mouvement et dans quel espace il s'inscrit. Ils vont comprendre que l'individu doit vivre en harmonie avec son environnement, apprendre à y évoluer sans peine.

La "Labanotation" traite alors de la relation entre la personne en mouvement et une autre personne, d'interrelation. Le degré diffère selon la manière dont le corps qui bouge aborde l'autre, s'en approche, le touche, s'y appuie...Soit on rentre dans une relation d'égalité, soit dans un rapport de force. Cela demande ainsi, l'implication physique, l'investissement de l'individu au service du mouvement.

Cette pièce chorégraphique sera donc restituée dans l'espace de la cour du collège, mais aussi sous forme d'une exposition de photos prises pendant les séances, par les élèves. Elle permettra de prendre en compte le processus de création collectif, le rapport à l'exposition, et surtout pour les élèves de prendre conscience de leur corps au contact des autres, de gagner en maturité et surtout en estime de soi.

Beau projet n'est-ce pas, alors votez pour nous !

La vie du projet

Notre projet en images

23 avr.

De la cour à la partition

Pas facile d'analyser les gestes et les parcours que nous faisons quotidiennement... Voici venu le temps des premières ébauches de partition. Le plan de la cour fournit de précieux repères pour savoir comment s'organise le mouvement dans l'espace et dans le temps.

18 avr.

Un spectacle qui donne le mouvement

Mercredi 27 mars, nous nous rendons au théâtre du Beauvaisis, à Beauvais, pour voir le spectacle " Pierre et le loup ", dans lequel Marie Orts participe.

Ce spectacle s'appuie sur les principes de mouvement de Laban. C'est aussi pour certains de nos artistes, la découverte de ce conte de Prokofief.

 

 

 

 

28 mar.

Des débuts très prometteurs !

Après les premières séances, nos artistes s'approprient très vite les principes de Laban et entrent dans le mouvement !

26 mar.

Rencontre avec le projet

5 décembre 2018 : THE RENCONTRE, avec Lina et Marie.

Premières réactions des élèves :

 - " On va danser, dans la cour ! ? "

- " Moi, je ne mets pas de tutu, ni de collant ! ? "

Interrogation, perplexité, mais aussi un certain intérêt définissent cette première séance.

Ils ont soutenu...