Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Plastiques en mer : les solutions sont à terre

Plastiques en mer : les solutions sont à terre

La Fondation Tara Océan lance une nouvelle mission sur 10 fleuves d’Europe aux origines de la pollution plastique
Programme annuel

Programme annuel

Ville

Paris

IR 2019 / IS 2019 / IFI

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Microplastiques, la pollution la plus alarmante

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversés en mer. Cela représente un camion-benne par minute. 

Loin des images choquantes de macro-déchets accumulés dans les baies, ce sont les micro-plastiques, issus de la dégradation des déchets dans l’environnement, qui sont les plus alarmants. Ils constituent 94% du plastique présent en mer, et sont très difficiles à faire disparaître du fait de leur petite taille (plus petits qu’un grain de riz). Que ce soit de la Mer Méditerranée au Pacifique, de l’Arctique à l’Antarctique, depuis 2010 la goélette Tara prélève des microplastiques dans ses filets.

Pluie ruisselant sur les routes, caniveaux, lacs, rivières ou fleuves, sont autant de vecteurs des déchets plastiques produits par chacun d’entre nous qui finissent dans l’océan. Aujourd’hui, l’assiette d’un poisson c’est « moitié plastiques, moitié planctons », explique le directeur scientifique de la mission Jean-François Ghiglione (CNRS). Ces plastiques sont, en outre, de véritables radeaux qui peuvent transporter une large diversité d’espèces sur de grandes distances et perturber durablement les écosystèmes. 

« Plastique en mer, les solutions sont à terre »

Image du projet Plastiques en mer : les solutions sont à terre

Pour mieux évaluer les sources des microplastiques et leur devenir en mer, la goélette Tara repart en mission du 27 mai au 23 novembre 2019 et va parcourir les 4 façades maritimes européennes et étudier les embouchures de 10 grands fleuves européens.

40 scientifiques, biologistes marins, écotoxicologues, océanographes, modélisateurs, chimistes et physiciens, sont réunis pour l’occasion et travailleront ensemble pour : 

  1. Identifier les sources de pollution, comprendre leur fragmentation dans les fleuves et prédire leur dispersion vers l’océan,
  2. Comprendre leurs impacts sur la biodiversité marine et leurs effets sur la chaîne alimentaire

Pour mobiliser le plus grand nombre, la Fondation Tara Océan mettra à profit chacune des 18 escales prévues lors de cette mission pour aller à la rencontre du public, et sensibiliser tous les acteurs, jeunes, enseignants, collectivités locales, secteur privé… aux enjeux de la pollution dans l’Océan.

Embarquez aux côtés de la goélette Tara

Pour la Fondation Tara Océan, il est urgent d’analyser et de comprendre ces fuites de déchets vers la mer et parvenir à endiguer cette « hémorragie ». 

En soutenant la Fondation Tara Océan, vous participez au financement de notre mission et nous permettez de :

  1. explorer le cours des fleuves pour identifier les foyers de dispersion des plastiques et leur impact 
  2. Sensibiliser les jeunes et le grand public sur l’impact local et global des déchets plastiques dans l’Océan ;
  3. Expertise à l’appui, mobiliser les décideurs politiques et économiques afin de trouver, à terre, les moyens de lutter contre la pollution plastique mer

 

Il y a urgence à comprendre et à agir. Chaque don compte et nous avons besoin de l’aide de tous. 

Je choisis le montant de mon don...

  • 20
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci de nos marins et scientifiques!
  • Vous recevrez chaque mois toutes nos actualités par mail
  • Un sticker Fondation Tara Océan
  • Notre journal Tara Junior
  • Un super Tote Bag Fondation Tara Océan avec en premier plan la goélette
  • Une rencontre avec nos scientifiques
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez automatiquement votre reçu fiscal par email.

La vie du projet

08 oct.

Tara à Barcelone

Du 4 au 9 octobre 2019

Tara continue sa mission avec une escale à Barcelone du 4 au 9 octobre. Les 5 et 6 octobre, la Fondation Tara Océan est heureuse de vous accueillir à bord pour visiter le pont supérieur, rencontrer l’équipage, découvrir les expéditions de Tara et les instruments spécialisés impliqués dans nos recherches scientifiques.

Juste en face du quai où Tara sera, l’Institut des sciences de la mer (ICM) est heureux d’accueillir l’exposition spectaculaire de Plankton Planet, l’association scientifique citoyenne soutenue par la Fondation Tara Océan ! Si vous souhaitez visiter à la fois Tara et le Planktonarium, veuillez planifier et prévoir une marche de 30 minutes entre les deux visites.

Conférence des 10 ans de l’expédition Tara Oceans à l’ICM avec Romain Troublé et Colomban de Vargas
Aujourd’hui, Tara est de retour à Barcelone pour célébrer le 10e anniversaire de l’expédition Tara Oceans (2009-2013). Cette conférence reviendra sur la genèse de cette odyssée, sera l’occasion d’évoquer plusieurs résultats scientifiques majeurs issus de ces données planétaires et d’expliquer comment Tara Oceans a inspiré d’autres explorations menées par la Fondation Tara Océan Fondation.

Réservez dès maintenant (conférence gratuite, en anglais) !

  • Le 4 octobre à l’ICM à Barcelone de 18h30 à 20h.

ICM, Consell Superior d’Investigacions Científiques, Passeig Marítim de la Barceloneta, 37, 08003 Barcelona

SUR INSCRIPTION UNIQUEMENT !

Je souhaite visiter Tara :

(chaque visite dure 30 minutes) :

  • le samedi 5 octobre de 10h à 12h30 et de 15h à 17h30- le dimanche 6 octobre de 10h à 12h30 et de 15h à 17h30

Je souhaite visiter l’Exposition Planktonarium à l’institut de la Science Maritime (ICM) : (chaque visite dure une heure) :

  • le samedi 5 octobre de 10h à 14h et de 15 à 17h (chaque visite dure une heure)
  • le dimanche 6 octobre de 10h à 14h et de 15h à 17h (chaque visite dure une heure)
  • le mardi 8 octobre de 14h45 à 17h15 (chaque visite dure 45 minutes)

Informations pratiques

Tara sera au quai : Port Olímpic, Escullera de Poblenou, 14, 08005 BarcelonaConférence et exposition (ICM) : Consell Superior d’Investigacions Científiques, Passeig Marítim de la Barceloneta, 37, 08003 Barcelona

04 juil.

Tara à Boulogne-sur-Mer pour la Fête de la Mer

Du 12 au 16 juillet 2019

Du 12 au 16 juillet, la “baleine grise” revient en France après plusieurs escales européennes sur la route des microplastiques en mer en remontant les fleuves. Parade, conférence, visites de Tara… Rendez-vous à Boulogne-sur-Mer pour célébrer le 14 juillet aux couleurs de l’Océan durant la Fête de la Mer (du 11 au 14 juillet) !

Visite de Tara

Découvrez la vie à bord de la goélette et les différents instruments de recherche scientifique lors d’une visite de 30 minutes uniquement sur le pont de Tara :

Sur inscription uniquement !

Tara à la parade nautique de la Fête de la Mer

La goélette scientifique participera aux parades aux côtés de grands voiliers, de gréements traditionnels, de répliques historiques, de navires administratifs et bateaux de pêche venus de toute la Côte d’Opale, de Belgique, d’Angleterre et des Pays-Bas.
Rendez-vous le samedi 13 juillet à 17h30 et le 14 juillet à 12h30 pour voir la parade !

Rencontre avec l’équipage de Tara à Nausicaa

Passez la soirée avec l’équipage de la goélette scientifique et Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan, pour découvrir comment se déroule une expédition océanographique. Lundi 15 juillet 2019 à partir de 20h15 à l’aquarium Nausicaa. Entrée gratuite sur réservation.                                                         

Rassemblement de bateaux traditionnels, sorties en mer à bord de voiliers du patrimoine, village des savoir-faire et des traditions maritimes, marché de la mer, expositions… Profitez de la Fête de la Mer et des nombreuses animations proposées du 11 au 14 juillet !

Informations pratiques : 

24 juin.

Erik Orsenna devient Parrain de la Fondation en 2019-2020

« Tara est une encyclopédie vivante, une encyclopédie en mouvement ». A Saint Malo, sur le pont de la goélette, Erik Orsenna – écrivain et président de l’Initiative pour l’Avenir des Grands Fleuves – raconte sa rencontre avec Tara et le chemin qui le mène à devenir parrain de la Fondation Tara Océan en 2019-2020.

Vous voilà à bord de Tara, pourriez-vous nous dire en quelques mots ce que représente Tara pour vous ?


Mon lien avec Tara, c’est le lien avec la planète. Je navigue depuis l’enfance et j’essaye de comprendre la relation que nous entretenons avec les océans depuis une quinzaine d’années. J’ai commencé à suivre Tara avec passion, d’abord parce que c’est un bateau de légende. J’aime les légendes. Et un jour, j’ai appris qu’un bateau partait vers l’Arctique pour reprendre la ligne des grandes explorations du passé.
Pourquoi le bateau s’en allait ? Parce que nous ne connaissons pas tout et sommes encore loin de tout connaître. Il partait, pour poursuivre l’exploration. Parce que l’exploration est un mouvement continu. Je me suis dit : il faut absolument que je parte avec Tara. Et puis ça ne s’est pas fait, mais j’ai suivi passionnément ce que faisait Tara.
Puis la goélette a quitté l’Arctique pour partir explorer le plancton. Le plancton, honnêtement, je n’y connaissais rien du tout. Alors je me suis dit : Tara est une encyclopédie vivante, une encyclopédie en mouvement. Je n’aime apprendre qu’en cheminant, aux côtés de marins. Depuis toujours, ma passion est l’eau salée,  mais aussi l’eau douce et ses fleuves.

 

Pour la suite de l'interview.

19 juin.

Premiers prélèvements microplastiques sur la Tamise

La goélette Tara a quitté Londres le 13 Juin pour rejoindre Hamburg, où elle y fait escale jusqu’au 19 juin.

Entre temps, les scientifiques ont effectué des échantillonnages sur la Tamise à l’aide d’un filet manta, qui est un filet de surface. Après avoir filtré environ 10 000 litres d'eau, le collecteur du filet manta est chargé de matières en suspension.  

Sous la loupe, les microplastiques sont au rendez-vous. Par centaines. Jean-François Ghiglione, directeur scientifique de la Mission microplastique 2019 partage ces premiers instants de la mission, premières observations et premiers questionnements.

On distingue beaucoup de microbilles qui sont utilisées dans la cosmétique. « Des microbilles ! Une bleue, une rose! » »: armé d'une pince à épiler, Jean-François Ghiglione observe des échantillons pêchés dans la Tamise par les scientifiques de la Fondation Tara.

« On voit des choses totalement différentes de ce qu'on a vu en mer, par exemple ces toutes petites microbilles » issues des produits cosmétiques, constate le responsable scientifique de l'expédition, penché en pleine nuit au-dessus d'une loupe dans le laboratoire de la goélette Tara, amarrée dans une marina londonienne. Des « larmes de sirènes » également, granulés qui viennent directement des fabriquant de plastique. Il y en a beaucoup plus que ce que l’équipe a l’habitude de voir en mer. Des fibres de vêtements, des boulettes de polystyrène expansé provenant de barquettes pour la conservation des aliments, des restes de sacs plastiques. Un bâton de sucette et quelques emballages de confiserie seront les seuls « gros » déchets collectés.

Après les prélèvements, place à l’analyse…. « Chaque plastique va être analysé sur sa composition, sur les polluants, sur les espèces qui vivent dessus, et sur l'effet qu'ils vont avoir sur des organismes », souligne Jean-François Ghiglione, qui précise que les conclusions globales des 40 scientifiques et 12 laboratoires associés ne seront pas connues avant plusieurs années. Les microplastiques (<5mm) constituent plus de 90 % de la récolte. Ce sera le premier constat de cette mission : la plupart des plastiques qui arrivent en mer en provenance de la Tamise sont déjà sous forme de microplastiques.

Pour plus d'informations concernant les échantillonages sur la Tamise 

14 juin.

"La connaissance des sources de pollution plastique est prioritaire si l’on veut lutter contre ce fléau" - ITW avec Jean-François Ghiglione

Cela fait maintenant près de 20 jours que la goélette Tara a quitté Lorient pour une mission de six mois sur les fleuves européens.

À son bord, une quarantaine de scientifiques sont chargés d’évaluer la concentration de déchets plastiques charriés par les fleuves et leur impact sur les organismes marins. Retrouvez les détails du projet avec Jean-François Ghiglione, écotoxicologue microbien à l’Observatoire océanologique de Banyuls.

 

 

11 juin.

Retour sur l'escale à Saint-Malo

La saison des escales est ouverte!

Du 5 au 8 juin, la goélette était à Saint-Malo. Retour sur cette première escale réussie avec quelques chiffres:

  • Scolaires

Malgré la tempête annoncée ce week-end, nous avons pu recevoir presque toutes les classes de lycéens et collégiens à bord. En parallèle des visites, les séances de projection du documentaire L'archipel des Rois suivie d'une discussion avec notre intervenant chargé du pôle éducation, étaient complètes. Sur ces 2 jours dédiés aux scolaires, nous avons partagé avec environ 1000 élèves.

  • Nettoyage de plage avec l'Aquarium de St Malo 

Une trentaine de personnes était présentes pour participer à ce nettoyage. Nous avons grandement apprécié ce moment de partage.

  • Visites grand public 

Le samedi 8 juin, près de 700 personnes ont été accueilli à bord de la goélette Tara.

 

Nous espérons vous voir nombreux lors de nos prochaines escales. 

Maintenant, cap sur Londres (11-13 juin)! En chemin, les scientifiques à bord feront des prélèvements sur la Tamise.

 

07 juin.

Journée mondiale de l'Océan - Tribune pour "une transition plastique"

8 juin 2019

À l'occasion de la Journée mondiale de l'Océan, la Fondation Tara Océan lance un appel à soutenir la recherche pour lutter contre la pollution plastique. Le constat ne suffit plus, la démarche scientifique doit désormais éclairer les prises de décisions pour enclencher la « transition plastique ».

Par Jean-François Ghiglione, CNRS, Ecotoxicologue - Laboratoire d’Océanographie de Banyuls
& Romain Troublé – Directeur général de la Fondation Tara Océan.

- Pour lire l'appel en entier - 

 

05 juin.

Suivez la progression de la Mission Microplastiques 2019

Suivez en direct le parcours de la Mission microplastiques 2019 avec cette carte interactive, actualisée toutes les 2h.
Pour un meilleur confort de navigation, vous pouvez également voir la carte en plein écran.

Voir la route de Tara lors de la Mission microplastiques 2019 de mai à novembre 2019 !

04 juin.

Tara à Saint-Malo pour la journée mondiale des Océans

Samedi 8 juin, Journée mondiale des océans

Après le départ de Tara à Lorient le 27 mai, la goélette scientifique arrive le 5 juin à Saint-Malo pour y effectuer sa première escale de la Mission microplastiques 2019. À cette occasion et pour l’ouverture du Festival des Etonnants Voyageurs, de nombreux événement sont organisés le samedi 8 juin, lors de la Journée mondiale des océans. Visites à bord, projections de film, conférences et rencontres… Une date à ne pas manquer !

En savoir plus et voir tout le programme détaillé de la journée.

 

29 mai.

Kenavo Lorient, l'aventure scientifique redémarre pour Tara !

Lundi 27 mai, la goélette prenait le large direction Saint-Malo le 5 juin. Sur sa route à travers les eaux bretonnes, les scientifiques à bord effectueront des prélèvements pour étudier une zone d'efflorescence de plancton - un phénomène splendide appelé "bloom planctonique" qui modifie la couleur de l'Océan, visible à l'oeil nu et par satellite.

Pendant les six prochains mois, la goélette Tara sillonnera plusieurs façades de l'Europe et explorera 10 grands fleuves européens. 

Conférences, visites de la goélette scientifique, la Fondation Tara Océan prévoit 18 escales pour partager les enjeux liés à la connaissance et la préservation de l’Océan et pour partager avec le plus grand nombre des solutions face à la pollution plastique en mer – des solutions qui se trouvent… à terre !

Au programme pour certaines escales : visites scolaires ou publiques de la goélette, nouvelle exposition itinérante sur les relations entre la biodiversité marine et les microplastiques et conférences. Pour être sûr de ne rien manquer, suivez nos actualités sur nos réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, YouTube et LinkedIn).

N'hésitez pas à vous inscrire pour visiter la goélette lors d'une de nos 18 escales! Les visites  le pont de Tara seront progressivement mises en ligne sur notre agenda.

 

Ils ont donné...

Avatar Avatar Avatar Avatar