Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Faisons revivre l'opéra américain du XXe siècle!

Faisons revivre l'opéra américain du XXe siècle!

Remettons sur le devant de la scène la musique américaine du 20ème siècle grâce à la redécouverte de l'opéra Maria Golovin de G. C. Menotti.

collectés sur un objectif
de 3 000

131%
icone mecenes 43 donateurs
icone réalisé Campagne terminée
Ville

Paris

IR 2020 / IS 2020

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Notre projet

(FOR ENGLISH VERSION SEE BELOW)

Maria Golovin est le dixième opéra de Gian Carlo Menotti, un compositeur, librettiste et metteur en scène italo-américain qui rencontra un succès phénoménal au milieu du XXe siècle.

Nous avons choisi cet opéra car il traite de sujets très actuels qui touchent chacun d'entre nous :

- La place de la femme dans la société et son évolution à la suite des guerres.

- Cet opéra est aussi une fresque historique de la période d’après-guerre. Il montre un pays en reconstruction, des rêves brisés et une société qui se réorganise.

- Le handicap est également abordé, de façon concrète, réaliste et psychologique, ce qui est exceptionnel à l’opéra. 

Nous désirons aussi suciter en vous la curiosité d'aller à l’opéra et c'est pour cela que nous avons désiré nous entourer d’une équipe jeune et dynamique pour ce projet : des professionnels en début de carrière issus de divers formations prestigieuses (CNSM, Guildhall School of Music, CRR de Paris…).

Notre travail se composera en deux parties :

- une résidence de 15 jours à l'Arcal (Paris) pour commencer à travailler sur la mise en scène et la musique

- une semaine de répétitions (avec le décors et les costumes) et la date de création, le 25 février 2020 au théâtre LE SEL (Sèvres).

Cette date de création nous permettra de faire une captation du spectacle afin de démarcher plusieurs théâtres qui pourraient être intéressés par notre spectacle.

À quoi va servir cette collecte ?

Image du projet Faisons revivre l'opéra américain du XXe siècle!

De nos jours monter un spectacle est un challenge un peu fou mais qui avec de l'énergie, de la motivation et du soutien, nous permet d'aboutir à de belles réussites!

Notre budget

Le budget total de notre projet s’élève à 8 000 euros.

Il comprend :

  • 3000 euros de décors et costumes
  • 2500 euros pour les salaires des artistes
  • 2500 euros de frais extérieurs (location de salles de répétition, frais d’assurance, frais de communication et de promotion, frais de comptabilité…)

Nous avons déjà pu assurer 5000 euros du budget, mais il nous manque encore 3000 euros qui permettront de financer le décor (2000 euros) et les costumes (1000 euros).

Au delà de 3000 euros, vos dons nous permettront de payer une belle captation du spectacle (pour démarcher des théâtres), de payer un peu plus nos artistes et qui sait, d'augementer notre budget costume!

Pourquoi nous soutenir ?

En tant que jeune compagnie, nous sommes plein d'énergie et de volonté, mais l'aide et le soutien de chacun d'entre vous est une chose essentielle pour nous aider dans nos projets!

Par votre don, vous nous aiderez à participer à démocratiser l'opéra et à remettre au goût du jour une oeuvre injustement oubliée!

Nous désirons aussi amener l’opéra dans des salles qui n’en programment pas souvent comme le théâtre Le SEL à Sèvres.

Vos dons (même les plus petits) seront pour nous une aide précieuse! 

Nous vous remercions d’avance pour votre aide et nous espérons vous rencontrer très prochainement!

L’équipe du Souffle d’Orphée vous dit : MERCI !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 20
  • 50
  • 100
  • 200
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Recevez une affiche dédicacée par toute l'équipe par la poste!
  • Une place pour venir assister à la création de Maria Golovin au théâtre LE SEL le 25 février 2020
  • Venez rencontrer toute l'équipe du Souffle d'Orphée autour d'un verre!
  • Envie de pousser la chansonnette? On vous offre un cours de chant !
  • Vous êtes curieux de voir comment nous travaillons ? Venez assister à une répétition!
  • Vous désirez nous adopter? On vient chanter chez vous! (sur Paris/2 chanteurs de l'équipe)
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Recevez une affiche dédicacée par toute l'équipe par la poste!
  • Une place pour venir assister à la création de Maria Golovin au théâtre LE SEL le 25 février 2020
  • Venez rencontrer toute l'équipe du Souffle d'Orphée autour d'un verre!
  • Vous êtes curieux de voir comment nous travaillons ? Venez assister à une répétition!
  • Vous désirez nous adopter? On vient chanter chez vous! (sur Paris/2 chanteurs de l'équipe)
  • Le nom de votre entreprise sera cité parmi nos mécènes sur notre site et page facebook

La vie du projet

27 fév.

MERCI !!!!

 

Notre campagne de financement participatif est terminée et grâce à vous, nous avons atteind 131% de notre objectif!

Grâce à vous, le spectacle a été créé dans de beaux décors, avec de beaux costumes et nous avons même pu faire une captation!

Maintenant que ce projet a pris son envol, nous allons pouvoir démarcher des théâtres pour pouvoir lui permettre de continuer d'évoluer!

 

Toute l'équipe du Souffle d'Orphée vous remercie!! Sans vous, ce projet n'aurait pas pu voir le jour!

MERCI !!!

23 fév.

Série de portraits : #6 Qui est Trottolò?

Le rôle de Trottolo sera interprété par Amélie Delattre (danseuse)

Amélie Delattre est danseuse interprète contemporaine, professeur de danse diplômée d’état et titulaire d’une Licence en Art de la Danse de l’Université Lille III.
Elle débute la danse à l’âge de 5 ans mais c’est à 13 ans qu’elle décide d’en faire sa vocation lorsqu’elle intègre la compagnie junior de Marie Devillers, elle-même ancienne danseuse interprète de Karin Waehner. Sa première expérience dans la compagnie la fait voyager à Venise à l’occasion d’une scène partagée avec une compagnie junior locale.
Ainsi, cinq années durant, elle est formée à l’interprétation, à la création et à la
pluridisciplinarité en abordant également le Théâtre, la Musique, la Photographie ainsi que la notation Laban qui lui permet par ailleurs de danser au Théâtre National de Chaillot. Parallèlement, à l’âge de 15 ans, elle entre au Conservatoire Régional de Rouen d’où elle ressort quatre années plus tard avec un Diplôme Étude Chorégraphique en Contemporain et en Jazz ainsi qu’un Baccalauréat Musique et Danse.
En 2015 elle intègre l’ESMD (École Supérieure de Musique et de Danse) de Lille ainsi que l’université Lille III. Elle étudie auprès de Sébastien Thierry, Pascal Minam-Borier, Marie Glon, Philippe Guisgand. C’est aussi durant cette période qu’elle rencontre des intervenants artistiques comme Chinatsu Kosakatini, Isida Micani, Benjamin Houal, Cristina Santucci, Céline Maufrois, Virginie Mirbeau et Carolyn Carlson.
Diplômée en 2019 elle participe à la création de trois pièces avec la compagnie Black Bakara en tant qu’interprète et assistante chorégraphe ainsi qu’a la création du centre de formation de la compagnie. Actuellement, elle réside à Paris où elle donne des cours de danse et participe à des ateliers chorégraphiques. En février 2020, elle débute la création de l’Opéra Maria Golovin de G.C. Menotti avec la compagnie Le Souffle D’Orphée.

20 fév.

Série de portraits : #5 Qui sont Dr Zuckertanz et le Prisoner ?

Fabrice Foison (ténor) interprétera les rôles du Dr Zuckertanz et du Prisoner

 

 

Après avoir étudié le piano, la direction de chœur et le saxophone, Fabrice obtient une Licence de musicologie à Poitiers en 2009. En 2011, il est diplômé du conservatoire de Poitiers en écriture et en formation musicale. En tant que chanteur, il se forme auprès de Noémi Rime, puis il entre au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs de Paris créé par Laurence Equilbey et obtient son DEM en juin 2013 dans la classe d'Yves Sotin. Il
se perfectionne par la suite avec Mickaël Mardayer au CRD de Pantin.
Actuellement, il chante régulièrement avec Les Cris de Paris, La Tempête, Arsys Bourgogne ou encore Aedes. Il a également chanté dans des formations plus petites comme l’octuor Apostroph’, les quatuors A bocca chiusa et Barbiturik Singers ou bien l’ensemble Biscantor. Il a également chanté dans les chœurs d’opéra de Limoges, d’Amsterdam, Massy et Tours. En soliste, il chante dans la Création de Haydn, le Requiem de Mozart, les rôles de Mercure et Styx dans Orphée aux enfers ainsi que celui d’Eric Thompson dans Pas sur la bouche.

17 fév.

Série de portraits : #4 Qui est Agatha?

Agatha sera interprétée par Aurore Dollo (mezzo-soprano)

 

 

Dès son plus jeune âge, Aurore Dollo chante aux côtés de la Maîtrise de Radio France, ce qui lui permettra de découvrir et de s’intéresser à la musique vocale. Une fois diplômée de la Sorbonne, elle intègre le Conservatoire de Paris dans la classe de Valérie Millot. Après avoir obtenu son prix de chant, elle bénéficiera de l’enseignement et des conseils de Sophie Koch et d’Isabel Rey.
Elle aborde l’opéra avec le rôle de Sœur Mathilde dans le Dialogues des Carmélites de Poulenc, incarne Concepción dans L’Heure Espagnole de Ravel, et approche l’oratorio avec la Petite Messe Solennelle de Rossini à l’Oratoire du Louvre dans le cadre d’un festival soutenu par l’UNESCO. Elle interprète les Fünf Rückert Lieder de Mahler et les Wesendonck Lieder de Wagner à la Sorbonne, le cycle De la Poésie Populaire Juive de Chostakovitch à la Fondation des Etats-Unis et la cantate Alexandre Nevski de Prokofiev au Théâtre du Châtelet, salle où elle se produira de nouveau en concert à l’occasion du Concert de la Liberté, donné à l’occasion du 70ème anniversaire de la libération des déportés, sous le haut patronage du Président de la République.
Elle intègre par la suite l’opéra studio des Maîtres Sonneurs dont elle rejoint la troupe l’année suivante, et avec laquelle elle interprète le rôle de Chérubin des Noces de Figaro de Mozart à Toulouse, Bordeaux ou Montpellier.

16 fév.

94% de l'objectif atteint !!!

MERCI !!!

Grâce à vous, nous sommes à 94% de notre objectif! Il ne nous manque plus que 170€ pour atteindre 3 000 euros et il reste encore 8 jours de campagne!

Merci infiniment pour votre aide et votre soutien! Le spectacle commence a prendre forme et nous avons hâte de vous le présenter le 25 février!

N'hésitez pas à continuer de parler du projet autour de vous!

Si nous arrivions à récolter 1 000 euros de plus cela nous permettrait :

- de payer une belle captation de notre spectacle pour pouvoir le promouvoir

- payer la location du piano pour la représentation

- augmenter notre budget décors/ costumes

 

En attendant, n'hésitez pas à suivre notre page facebook pour voir l'avancée du spectacle! https://www.facebook.com/lesouffledorphee/

À très bientôt,

l'équipe du Souffle d'Orphée! 

13 fév.

Série de portraits : #3 Qui est Mother?

Mother sera interprétée par Gabrielle Savelli (mezzo-soprano)

 

 

Gabrielle Savelli poursuit sa formation en chant lyrique auprès de la cantatrice Lise Arseguet. En parallèle de l'obtention de sa Licence en Musicologie à l’université de la Sorbonne, elle poursuit sa formation de chanteuse auprès de Colette Hochain et obtient son DEM au Conservatoire Régional de Paris.
En tant que soliste, on a pu l’entendre dans les œuvres religieuses de Rossini (Petite Messe Solennelle, Stabat Mater), Haendel (Dixit Dominus), Mozart (Requiem, Messe du Couronnement), Bach (Magnificat), Vivaldi (Gloria). Elle chante également sur scène divers rôles d'opéras et d’opérette : Giroflé, Girofla de Lecocq (dans le rôle d’Aurore), L'Enfant et les Sortilèges de Ravel (la Tasse chinoise, Libellule), Cavalleria Rusticana de Mascagni (Lucia), Così Fan Tutte (Dorabella) et Les Noces de Figaro de Mozart (Marceline). 

Elle est lauréate du Concours International des Clés d’Or au degré Excellence où elle reçoit le 2nd prix, et est finaliste des Concours Internationaux de Nîmes (2015) et Georges Enesco (2018). Gabrielle travaille également au Chœur de l’Opéra de Paris et au Chœur de Radio France, en tant qu'artiste de chœur surnuméraire.

10 fév.

Série de portraits : #2 Qui est Donato ?

Donato sera interprété par Christian Hohn (baryton)

 

 

D’origine allemande, Christian Hohn s’installe à Paris à l’âge de 20 ans pour ses études universitaires et musicales. Passionné par le chant et la scène, il se forme dans la classe de Valérie Millot et Sophie Teulon au CRR de Paris, ainsi qu’au Pôle Lyrique d’Excellence de Cécile De Boever et en cours privés avec Neil Semer. Parallèlement au chant, il obtient un Master 2 de recherches en Médiation Culturelle à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle en 2016. Il est invité à l’Ecole des Chartes pour participer au colloque De Farinelli à Bowie : L’invention de la célébrité en musique, où il présente une intervention intitulée Menotti à Paris : une gloire éphémère ?
En tant que chanteur, il monte sur scène pour la première fois en 2015 dans le rôle de Masetto dans Don Giovanni de Mozart au Summer Streets Festival de Londres. Par la suite, il interprète pour la compagnie Opéra de bouche à oreille les rôles de Leporello dans Don Giovanni en 2017 et de Figaro dans Les Noces de Figaro en 2018. La même année il est Antonio dans ce même opéra sous la direction de Florent Mayet, et interprète le rôle de Dulcamara dans L’élixir d’amour au Festival de Bazoches sous la direction d’Alexandra Cravero. En mars 2019, il reprend le rôle de Don Alfonso dans Così fan tutte de Mozart avec la compagnie L’Oiseau rebelle, avant de prendre le rôle de Colline dans La bohème de Puccini à l’Amphithéâtre de Lyon avec l’Orchestre Symphonique Confluences sous la direction de Philippe Fournier. En décembre 2019, il sera Don Giovanni dans l’opéra éponyme de Mozart au Théâtre de Valence.

06 fév.

Série de portraits : #1 Qui est Maria Golovin ?

Maria Golovin sera interprétée par Clara Leloup (soprano)

 

Issue d’une famille de photographes et de cinéastes, Clara Leloup découvre l’opéra à 18 ans avec La Traviata de G. Verdi dans la célèbre production du Festival de Salzburg de Willy Decker. C’est une vraie révélation et elle décide, après des études en cinéma, de se consacrer totalement à la musique, encouragée par sa première professeure, Marie Blanc.
Elle commence sa formation au sein du Conservatoire Régional de Paris auprès de Yann Toussaint avant de traverser la Manche pour continuer à se former à la Guildhall School of Music de Londres. Cette expérience, riche en enseignements, lui offre l’opportunité́ d’appréhender d’une autre façon la scène, grâce aux cours d’improvisations théâtrales et aux techniques d’expressions corporelles.

De retour en France, Clara Leloup intègre le Pôle Lyrique d’Excellence de C. De Boever, qui lui permet d’entrer dans le monde professionnel en lui donnant la possibilité́ d’aborder des rôles du grand répertoire (Susanna dans Les Noces de Figaro, Zerlina dans Don Giovanni de Mozart) et de travailler aux côtés de personnalités lyriques majeures (Pierre-Yves Pruvost, Frédéric Caton, Stéphanie d’Oustrac, Nicolas Courjal, Antoine Palloc). De plus, elle participe à plusieurs master classes avec Neil Semer, Béatrice Uria Monzon, Natalie Steinberg...
Passionnée par la scène et le répertoire belcantiste pour son exigence et sa technicité, Clara continue actuellement de se perfectionner auprès d’Annick Massis.
Lors de la saison 2019-2020, elle incarnera Catherine dans Pomme d’Api de J. Offenbach et Atala dans Singe d’une nuit d’été de G. Serpette dans les opéras de Marseille, Toulon, Avignon et Nice.

03 fév.

Qui se cache derrière la direction musicale ?

 

 

Née en 1992, Katia Weimann commence le piano à l’âge de 6 ans. Elle intègre à l’unanimité le Pôle Supérieur d’enseignement artistique Paris / Boulogne-Billancourt dans la classe de Marie-Paule Siruguet auprès de qui elle découvre le répertoire de la mélodie française. Elle obtient une Licence de Musicologie ainsi qu’un DNSPM-Piano (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien) en 2014.
Lors de classes de maîtres, Katia a pu bénéficier des conseils d’Anne Grappotte, Christian Ivaldi, Betsy Jolas, François-Joël Thiollier, Philippe Biros, Dalton Baldwin, Francis Perron ou encore Hervé Billaut. Convaincue de l’importance de l’érudition chez l’artiste musicien, Katia suit un second cycle supérieur de Musicologie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle s’y perfectionne, pour le répertoire pianistique avec Isabelle Dubuis, et pour celui du lied et de la mélodie auprès de Jeff Cohen. Elle poursuit actuellement ses études avec un Master auprès d’Anne Le Bozec et d’Emmanuel Olivier dans la classe d’Accompagnement vocal du CNSMDP.

 

03 fév.

MERCI!!!

 

 

                                       MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!​

 

 

                                        Grâce à vos dons, nous avons atteint les 30% de notre objectif! 

                                        Nous allons pouvoir commencer nos achats pour le décor!

                                      Nous vous posterons bientôt ici les premières photos de nos répétitions!

 

    N'hésitez pas à parler de notre projet autour de vous car il nous reste encore 2000 euros à récolter!

                                           Merci !

01 fév.

Entretien avec Spencer Mc Andrew (3ème partie)

 

 

 

 

   

(Pour les non-anglophones, vous pouvez activer les sous-titres directement sous la vidéo)

30 jan.

Entretien avec Spencer Mc Andrew (2ème partie)

 

 

 

(Pour les non-anglophones, vous pouvez activer les sous-titres sur la vidéo)

29 jan.

Entretien avec Spencer Mc Andrew (1ère partie)

 

 

 

(Pour les non-anglophones, vous pouvez activer les sous-titres sur la vidéo)

 

27 jan.

Qui se cache derrière la mise en scène ?

 

Spencer Mc Andrew est un auteur, metteur en scène & réalisateur franco américain. Issu d'une des familles fondatrices de l'âge d'or du cinéma Hollywoodien, il à grandit auprès d'artistes et de techniciens entre les plateaux de cinéma et les coulisses de la scène.
Après s'être formé à l'université de Tours en littérature anglaise et américaine, il rejoint le cours de Bernard Picot et joue dans plusieurs pièces de Shakespeare en anglais. Repéré, il entame ensuite un parcours de chant lyrique auprès d'Emmanuel Trenque et de Jean Yves Ossonce, et s’est produit dans plusieurs opéras avant de devenir l'élève du réalisateur Bob Swaim et d’être diplômé de l'école internationale de cinéma de Paris, EICAR.
Formé aussi par ses parents, les dramaturges et acteurs Phyllis Yordan et Yann Bonny, il s'essaie dans de nombreuses mises en scènes au théâtre et collabore avec des grands artistes.
Il oscille entre les postes de réalisateur, scénariste comme son grand père, le scénariste et producteur oscarisé Philip Yordan (Johnny Guitar, Le Roi des Rois, Le Cid...), coach d'acteurs, décorateur/scénographe sur de nombreux projets au théâtre comme au cinéma, mais aussi professeur d'art dramatique et de cinéma pour l’éducation nationale ainsi que dans des théâtres conventionnés.
Depuis 7 ans il travaille sur l'écriture d'un roman biographique sur l'histoire des quatre générations d'artistes qui composent sa famille. De nombreux grands artistes ont collaborés sur l'écriture de ce livre (Bertrand Tavernier, Joan collins, Miiko Taka, Eliette Von Karajan, etc...)
En 2020, il dirigera la compagne Le Souffle d'Orphée dans une mise en scène de l'opéra en anglais "Maria Golovin", écrit par Gian Carlo Menotti, monté sur Paris.

25 jan.

Maria Golovin? Mais de quoi ça parle?

 

Maria Golovin n’a connu que quelques séries de représentations majeures : sa création à l’Exposition Universelle de Bruxelles en 1958, une courte reprise à Broadway, un succès à la Scala, puis une série de représentations à l’Opéra Garnier en 1971 (dans une production créée à Marseille). Menotti dirige lui-même la reprise à Londres en 1976, et assiste à la création à l’Opéra de Marseille en 2006 peu avant sa mort. En vue de ce nombre relativement petit de représentations pour une œuvre aussi novatrice que belle, Le Souffle d’Orphée se réjouit de lui donner vie à nouveau en 2020.


Maria Golovin est un opéra en trois actes, autour de l’histoire de deux amants en huis-clos dans une villa, dans un pays non défini au lendemain d’une guerre récente. Donato, devenu aveugle pendant la guerre, y vit avec sa mère et une domestique, Agata. Pour des raisons financières, la mère de Donato décide de louer une partie de sa maison à Maria Golovin, une femme fortunée dont l’époux est détenu prisonnier de guerre.


Acte 1


Maria Golovin arrive dans la maison avec son fils Trottolò et Dr. Zuckertanz, son précepteur. Donato s’ éprend de Maria dès qu’il entend le son de sa voix pour la première fois, provoquant ainsi l’inquiétude de sa mère et la jalousie d’Agata.
Devenus amants, Donato et Maria ont du mal à vivre paisiblement leur amour car le jeune homme est déchiré par la jalousie et l’insécurité que provoque en lui sa cécité.

 

Acte 2


Alors que Maria commence à se demander si sa relation avec Donato aura un avenir heureux, celui-ci se retrouve confronté à un prisonnier de guerre évadé de prison, qui le force à le cacher jusqu’à la tombée de la nuit. Lors d’un rapide échange Donato lui fait comprendre qu’il est lui-même prisonnier, un prisonnier de sa propre condition. Avant de prendre la fuite, le prisonnier décide de lui laisser son pistolet, prévoyant qu’il en aura besoin.


Acte 3


Les saisons avancent, et une lettre annonce le retour du mari de Maria. Elle est déchirée en voyant Donato qui perd de plus en plus la raison. Au moment où elle lui annonce qu’elle doit partir, Donato saisit son revolver et demande à sa mère de l’aider à viser sur Maria. Sa mère guide sa main, Donato tire dans le vide, et persuadé que Maria est morte, s’enfuit.

22 jan.

Qui est Gian Carlo Menotti ?

Au début du XXe siècle, Gian Carlo Menotti grandit dans l’Italie du Nord (en Lombardie) et vit l’enfance d’un artiste prodigue : il s’intéresse tôt à la composition, l’écriture et la mise en scène, et achève son premier opéra à l’âge de 11 ans. Cette précocité et un talent particulier dans la musique lui valent une carrière d’enfant-pianiste semblable à celle de Mozart, à l’échelle réduite des salons milanais.

Menotti émigre aux Etats-Unis lorsqu’il est à peine adulte pour y continuer ses études musicales au Curtis Institute of Music de Philadelphie. C’est alors qu’il rencontre son compagnon de long terme, Samuel Barber, compositeur avec lequel il va collaborer sur plusieurs opéras en tant que librettiste. Son premier opéra de maturité, Amelia al ballo, est créé en 1937 en Philadelphie. Avant même d’avoir trente ans, il voit déjà ses œuvres représentées au Metropolitan Opera de New York, reçoit des commandes de la radio nationale et parvient à faire ce que peu de ses pairs ont réussi à faire de son temps : vivre uniquement de ses compositions.

Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, son succès devient international grâce à ses œuvres The Medium, The Telephone et The Consul qui s’exportent dans le monde entier. Des années 1940 aux années 1960, Menotti devient un nom incontournable dans le monde lyrique : ses productions font salle comble pendant des mois entiers consécutifs, il reçoit des commandes de la part des institutions les plus prestigieuses du monde et ilremporte deux fois le Pulitzer Prize (pour The Consul et The Saint of Bleecker Street). Néanmoins, le public et la critique musicale sont rarement unanimes face à ses œuvres, et plus d’une œuvre reçoit un accueil glacial par la presse pour son manque d’avant-gardisme.

Gian Carlo Menotti connaît une période d’or en tant que compositeur et librettiste pendant deux décennies, mais le reste de sa carrière est loin d’être négligeable : il fonde le Festival des Deux Mondes, (dont le but est de permettre la rencontre entre deux cultures, l’Europe et l’Amérique), qu’il installe à Spoleto en Italie avant de l’exporter sous plusieurs versions alternatives ailleurs dans le monde. Il est invité dans les grandes salles du monde entier en tant que metteur en scène (pour l’Opéra de Paris, il met en scène Eugène Onéguine, Pelléas et Mélisande et La bohème au cours des années 1970 et 1980), sans pour autant cesser de composer. Pendant les trente ans qui ont suivi la création du Dernier Sauvage (commandé par l’Opéra de Paris), il ne compose pas moins de quatorze opéras, dont on retient notamment Help, Help, the Globolinks ! ou encore Goya, dont le ténor Plácido Domingo crée le rôle-titre. Après une carrière riche et longue sur tous les plateaux du monde occidental, Menotti s’éteint en 2007 à l'âge de 95 ans.

19 jan.

Let’s bring Gian Carlo Menotti’s Maria Golovin back to life.

 

Why?

Maria Golovin is the tenth opera of Italian American composer, librettist and stage director Gian Carlo Menotti. Although he was highly successful in the mid-twentieth century, his works are seldom performed on the main opera stages nowadays.

Some of them, among which The Medium, the Telephone and The Consul, gained such popularity at the time that they are still performed nowadays. Maria Golovin’s fate was different – up until now.

Key work in the composer’s career, it also stands as a (re)discovery and deserves to meet its audience in a new production brought to you by Le Souffle d’Orphée opera company.


Project leaders

Le Souffle d’Orphée opera company stems from the friendship between French soprano Clara Leloup and German baritone Christian Hohn. After studying together, they decided to establish their own company to keep working together.

Their goal: the promotion of music and opera by creating new pieces, rediscovering forgotten works or reinventing the great classics. Their wish: making opera available to as many people as possible. Their first project: “Thérapie de Couple” (“Couples Counselling”), a play premiered in 2019 conjugating theater and opera, with actor Vincent Cordier and pianist Katia Weimann.

 

Our team

Le Souffle d’Orphée was careful in selecting a youthful and dynamic cast for this project : professionals who recently started their career after studying in prestigious schools (Paris CNSM, Guildhall School of Music, Paris CRR…).

 

Cast


Maria Golovin - Clara Leloup

Donato - Christian Hohn

Mother - Gabrielle Savelli

Agata - Aurore Dollo

Dr Zuckertanz - Fabrice Foison

Prisoner - Fabrice Foison

Trottolò – Amélie Delattre

*

Musical direction - Katia Weimann

Stage director - Spencer McAndrew


Our budget

The budget of our project is expected to come out at 8.000 € (approx. $8.873), including:

3.000 € (approx. $3.346) for set and costumes ;
2.500 € (approx. $2.788) for the artists’ fees ;
2.500 € (approx. $2.788) for miscellaneous expenditures such as the rental of rehearsal studios, insurance fees, the financing of communication and promotion campaigns, administrative management…
What we would like to ask you

Nowadays, producing and staging an opera is becoming more and more difficult for a small company like ours.

Public subsidies are becoming rarer, businesses often prefer sponsoring companies with more years of experiences – this is why a crowdfunding campaign seems the ideal way to support our project!

We do not wish to finance our project with this crowdfunding campaign only, but it would be the springboard to bring it to life in good conditions!

Every donation (even the smallest) will be a precious help.

We would like to thank you in advance for your help and we hope to meet you very soon!


A warm THANK YOU from the Le Souffle d’Orphée team!

Ils ont donné...