Le Pouvoir

  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir
  • Image du projet Le Pouvoir

sur un objectif
de 10 000

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes46 mécènes
Très Tôt sur Scène
icone map

Aubervilliers

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Très Tôt sur Scène

Très Tôt sur Scène est une compagnie théâtrale au service d'une réflexion citoyenne : la démarche fondamentale de la compagnie est de sensibiliser ...

Très Tôt sur Scène

Très Tôt sur Scène est une compagnie théâtrale au service d'une réflexion citoyenne : la démarche fondamentale de la compagnie est de sensibiliser ...

Très Tôt sur Scène
icone map

Aubervilliers

icone deduction
IR 2017 IS 2017
Très Tôt sur Scène
icone map

Aubervilliers

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Très Tôt sur Scène

Très Tôt sur Scène est une compagnie théâtrale au service d'une réflexion citoyenne : la démarche fondamentale de la compagnie est de sensibiliser ...

Vous aussi, prenez part au projet théâtral "Le Pouvoir" en nous soutenant dans cette action culturelle et citoyenne

 

PRÉSENTATION DU PROJET

"Le pouvoir", UNE RÉFLEXION SUR NOS LIBERTÉS a travers le prisme d’harold Pinter : remplacer l’effroi par le rire

Le racisme ordinaire, la montée des populistes et la prise du pouvoir par des régimes totalitaires sont des réalités à combattre pour vivre ensemble dans une société pluraliste et enrichie de nos différences.

LE POUVOIR, ce sont 4 pièces courtes d'Harold Pinter (prix Nobel de littérature en 2005), mises en scène par Robert Castle (metteur en scène international, lauréat de nombreux prix et professeur à l'Actor's Studio de New York). La création mondiale de ce montage inédit aura lieu le 9 janvier 2018 au Théâtre de Ménilmontant, salle XXL de 320 places à 19h00. Les 18 représentations s’étaleront jusqu’au 25 février 2018.

 

NOTE D’INTENTION de robert castle

L’intolérance s’exprime. Que pensons-nous ?

Le totalitarisme gouverne. Que faisons-nous ?

Nous vivons tous des situations où nous exerçons le pouvoir. Et sommes aussi amenés, en d’autres occasions, à le subir.

Qu’est-ce que nous tolérons, imposons et subissons ? Qu’est-ce qui fait que nous choisissons d’être un résistant, un indifférent ou un complice ? Et à l’inverse un dictateur ou un humaniste ?

Chaque personnage qui s’exprime dans Le Pouvoir possède quelque chose de nous. C'est par l'universalité de son propos qu'un écrivain devient immortel.

_________________

 

Nous sommes heureux de compter la DILCRAH et PARCOURS D'EXIL (Docteur Duterte) parmi les partenaires qui nous ont rejoints dans cette création citoyenne ! Ils nous accompagnent dans nos actions pédagogiques (cf blog).

Aujourd’hui, nous faisons appel à votre générosité pour compléter le financement de ce projet d’envergure !

30% de ce budget doivent être couverts par les subventions (Ministre de la Culture, DILCRAH, Adami, Département…)

60 000 € sont encore nécessaires pour mener à bien ce projet.

Tout le monde peut participer dès 10 €,et profiter de contreparties exclusives, mais aussi d’une défiscalisation à hauteur de 66% de son don, pour les particuliers, et 60% pour les entreprises.

Un CERFA est remis à chaque don pour justification auprès de l’administration fiscale.

Avec vos dons, voici ce que nous faisons

10 000 €

Nous finançons les répétitions

20 000 €

Nous finançons les répétitions, les décors, la lumière et les costumes

30 000 €

Nous finançons les répétitions, les décors, la lumière et les costumes. La campagne de communication est assurée.

50 000 €

Nous finançons les répétitions, les décors, la lumière et les costumes. La campagne de communication est assurée. Les salaires de toute l'équipe sont couverts jusqu'à la fin des répétitions.

 

Voici ce que vous coûte réellement votre don

Dans le cadre du mécénat culturel, 66% des dons sont déductibles des impôts pour les particuliers et 60% pour les entreprises. Un CERFA vous sera envoyé pour justification auprès de votre centre des Impôts.

PARTICULIERS

Don

Défiscalisation 66%

Coût réel

50 €

36,3 €

14,7 €

80 €

52,8 €

28,2 €

125 €

82,5 €

42,5 €

500 €

330 €

170 €

1 000 €

660 €

340 €

 

 

ENTREPRISES

Don

Défiscalisation 60%

Coût réel

1 000 €

600 €

400 €

5 000 €

3 000 €

2 000 €

15 000 €

9 000 €

6 000 €

30 000 €

18 000 €

12 000 €

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 80
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand Merci !
  • La mention de votre nom sur les messages Facebook
  • Une photo dédicacée vous sera envoyée par voie postale
  • Un dossier dédicacé vous sera envoyé par voie postale
  • Deux invitations pour une représentation
  • Venez assister à une répétition
  • Un dîner avec l'équipe
  • 1 000
  • 5 000
  • 10 000
  • 30 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand Merci !
  • Une rencontre avec les comédiens et le metteur en scène
  • 10 places offertes
  • L'affichage de votre logo sur la Galerie des Mécènes
  • La présence de votre logo dans le plan média
  • 50 places offertes
  • 100 places offertes
  • La privatisation d'une représentation (320 places offertes)

La vie du projet

16 oct.

Entrevue avec Robert Castle

Robert Castle se dévoile.

Il nous dit quel spectateur il est lorsqu'il va au théâtre :

 

 

 

Il nous donne quelques bribes de création de "LE POUVOIR" :

03 oct.

C'est un hommage

Ce spectacle est un hommage à Madame et Monsieur Menaut.

 

Madame Menaut coupe ses rosiers, devant chez elle comme d’habitude, 8 rue de la justice à Nay. Une petite commune des Pyrénées Atlantiques à côté de Pau, nous sommes en 1942.

Une femme qu’elle n’a jamais vue, l’accoste et lui demande : « Pourriez vous garder mes enfants ? Ma fille aînée a six ans et son frère un et demi. J’ai peur pour eux, je viens de Lille, nous nous cachons et je veux les mettre à l’abri. »

Madame et Monsieur Menaut ont accepté de cacher ces deux enfants juifs, sans aucune contrepartie. « Ils seront les cousins de Michel, notre fils !! » dirent ils.

Les anecdotes sont nombreuses.

Henri, le jeune garçon, devait, afin de crédibiliser la situation, impérativement appeler Mr Menaut, « Tonton » devant tout le monde. Or, l’enfant d’un an et demi a refusé pendant de longs mois de le faire, ce qui représentait un danger supplémentaire pour les Menaut. Henri ramassait les mégots pour que Monsieur Menaut se roule ses cigarettes.

Roselyne, la fille aînée, organisait des représentations théâtrales dans le jardin devant la maison avec de nombreux enfants dans le public en rentrant de l’école. Toinette, l’héroïne de Molière, était son rôle titre.

Madame et Monsieur Menaut étaient français, catholiques, pas engagés politiquement. Pour eux, la guerre n’avait comme danger que les privations, les bombardements…Ils savaient pourtant qu’ils risquaient la mort en choisissant de protéger ces enfants juifs. Ils ont toujours refusé tout hommage ou toute reconnaissance officielle.

Qu’est ce qui a poussé ce couple de français à risquer sa vie et celle de son fils pour cacher deux enfants juifs ?

Comment choisit-on de participer ou de lutter contre la barbarie ?

Madame et Monsieur Menaut ont toujours déclaré n’avoir agit que par humanité.

C’est cette seule humanité qui nous permet de regarder l’autre comme un alter égo. Comme un autre suffisamment proche pour le sauver au péril de sa vie.

 

Roselyne a, aujourd’hui, 81 ans et c’est ma mère.

 

Bruno Biezunski, comédien et porteur du projet

23 sep.

LE POUVOIR, c'est :

Arrêt facultatif : Un arrêt de bus, une femme invective un inconnu, personne ne réagit. Sommes-nous spectateurs, complices ou témoins ?

Précisément : Deux fonctionnaires d'une dictature s'attachent à rétablir la vérité sur le résultat de leur travail.

Le Nouvel Ordre mondial : Deux exécutants, avant de se livrer à une scène de torture,  se délectent de la peur qu'ils infligent à leur victime.

Un pour la route : Une autre forme de tortionnaire : le bureaucrate. Il interroge le père puis l'enfant et la femme de cette famille. La pire des tortures serait-elle psychologique ?

 

Harold Pinter, prix Nobel de littérature en 2005

 

21 sep.

Nos actions pédagogiques

Nos actions pédagogiques : Visites après le spectacle dans les universités, les grandes écoles et les lycées, afin de sensibiliser les élèves sur le fanatisme, la montée des extrêmes et la responsabilité de l’individu face à la violence des actes de discrimination.

Dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, nous organisons des rencontres avec des spécialistes comme le Dr Duterte de Parcours d’exil, expert européen des enfants soldats et médecin des victimes de la torture depuis 25 ans.

14 aoû.

Théâtre et totalitarisme

La première pensée que la notion de totalitarisme fait naître à notre esprit est la privation de liberté.

La liberté, que d’aucuns considèrent comme acquise sous les latitudes de nos démocraties modernes, est un exercice difficile. Elle s’exerce et s’exprime d’abord par les intentions que nous mettons dans chacune de nos actions et même de nos pensées. Les dernières élections présidentielles de notre pays ont montré à quel point cet exercice peut faire pencher la balance des libertés individuelles.

Le théâtre est un miroir du monde. Il a toujours été une tentative de réflexion avant de devenir un divertissement et donc un produit de consommation. Souvenons-nous, pour rester dans l’époque moderne, d’un Camus avec ses Justes, d’un Sartre avec ses Mouches, d’un Ionesco avec son Rhinocéros… Le théâtre est souvent aussi une proposition d’exercice de la liberté. Et donc de sensibilisation sur le totalitarisme. La privation de liberté commence par le conditionnement de la pensée. Le parcours d’un Vaclav Havel, tant celui de l’auteur dramatique que celui du citoyen qu’il fut, en est une merveilleuse illustration.

Ce spectacle s’appelle LE POUVOIR et par l’enchaînement des pièces qu’il réunit, montre l’évolution que peut induire notre absence de précision dans nos intentions.

Le pouvoir que nous détenons sur notre liberté peut devenir rapidement, si nous n’y prenons pas garde, le pouvoir que nous donnerons à ceux que nous croirons capables de nous sauver de nous-mêmes…

Les entreprises mécènes...

Avatar Avatar Avatar

Ils ont donné...