Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » LA PAIR-AIDANCE

LA PAIR-AIDANCE

  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
  • Image du projet LA PAIR-AIDANCE
Soutiens
Jours restants 22 Jours Restants
Seuls les soutiens effectués avec des adresses emails valides sont retenus.

Renaissance34

L'objectif de Renaissance34 est  l'inclusion des personnes ...

Renaissance34

L'objectif de Renaissance34 est  l'inclusion des personnes ...

Renaissance34
Renaissance34

Renaissance34

L'objectif de Renaissance34 est  l'inclusion des personnes ...

Le projet

Nous avons mis en place une pratique de soutien par au moins 5 jeunes pairs-aidants que nous avons préalablement sélectionnés en fonction  de leur parcours et de leur qualité relationnelle et qui avait été suivi dans le cadre de notre action « parrainage des jeunes vers l'emploi ». Ainsi, ces jeunes ayant  trouvé un emploi  ont accepté d’intervenir auprès de ceux présents et  d’assurer la fonction de pair-aidant. Le pair-aidant  représente ainsi un semblable et cette  similarité se définit autour d’une proximité de valeurs, de comportements, de postures, de statuts, de positions, de rôles… Les interventions des pairs sont volontaires et bénévoles. Elles s’organisent dans le cadre de collectifs et visent la présentation de leur parcours, de leurs obstacles mais surtout de leurs moyens de résolution qui ont permis l’accès à l’emploi.


La parole et le soutien de pairs contribuent à remobiliser les jeunes en suivi, à leur redonner confiance et ont plus de poids que les discours des professionnels de Renaissance34. Ces échanges ont lieu deux  fois par mois pour chaque groupe de 10 personnes. La relation entre pairs vise le développement potentiel de chacun : le sentiment d’être plus facilement compris par celui qui a déjà traversé les mêmes épreuves, une moindre inquiétude vis-à-vis de son jugement, le crédit accordé à ses savoirs expérientiels, la réciprocité des échanges. Ce qui n’est pas anodin lorsque l’on sait la stigmatisation subie couramment par les jeunes  dans leur parcours d’insertion.


Les pairs accompagnants ne sont pas amenés à remplacer les parrains  mais à les compléter. Les approches ne sont pas concurrentes mais complémentaires. Notre démarche dans le secteur du social est singulière. Mise en œuvre à titre expérimentale depuis 6 mois, les retours des jeunes et des pairs-aidants nous conduisent à la pérenniser mais également à la déployer vers d’autres actions.
Les bénéfices  sont multiples et la pair-aidance constitue un véritable levier dans l’insertion. Pour les jeunes  en accompagnement, le concept a permis de redonner de l’espoir, de redonner l’envie de s’engager activement dans les recherches et de leur faire admettre que si le contexte économique local n’est pas favorable, il n’en demeure pas moins qu’avec de la pugnacité des résultats s’opèrent.
 

A quelle problématique sociale répond-il?

Les jeunes que nous suivons (40/an) au titre de notre action "parrainage vers l'emploi" rencontrent des difficultés dans leur parcours professionnel en raison de leur faible qualification, de l'absence de mobilité, de réseau professionnel...
L'objet de l'accompagnement est d'abord de lever l'ensemble de ces obstacles pour garantir une employabilité. Cependant nous constatons un relatif désengagement de ces jeunes dans leurs démarches, qui n'y croient plus, se sentent victimes de discrimination, sans cesse stigmatisés...et ne voient aucun espoir dans leur insertion professionnelle.  Nous avons mis en place le concept de pair-aidance pour redynamiser nos modalités d’accompagnement, les rendre plus performantes.

Pour les usagers en accompagnement, le concept a permis de redonner de l’espoir, de redonner l’envie de s’engager activement dans les recherches et de leur faire admettre que si le contexte économique local n’est pas favorable, il n’en demeure pas moins qu’avec de la pugnacité des résultats s’opèrent.

 

Quelle est la solution apportée?

Les jeunes  ayant déjà été suivis par Renaissance34 et ayant  trouvé un emploi ont accepté d’intervenir auprès de ceux présents et  d’assurer la fonction de pair-aidant. La parole et le soutien de pairs contribuent à les remobiliser  en suivi, à leur redonner de l'espoir et confiance et ont plus de poids que les discours des professionnels de Renaissance34. Ils s'engagent dès lors dans une démarche active de recherche d'emploi.