Accueil » Découvrir les projets » Programmes » La Chapelle-Théâtre à Amiens

La Chapelle-Théâtre à Amiens

  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
  • Image du projet La Chapelle-Théâtre à Amiens
Programme annuel

Programme annuel

icone mecenes89 mécènes
La Compagnie du Berger

La Compagnie du Berger

"Fidèles et talentueux compagnons de route de la Comédie de Picardie, Olivier Mellor et les siens y déploient un théâtre d'attaque, engagé, ambitieux...

La Compagnie du Berger

"Fidèles et talentueux compagnons de route de la Comédie de Picardie, Olivier Mellor et les siens y déploient un théâtre d'attaque, engagé, ambitieux...

La Compagnie du Berger
La Compagnie du Berger

La Compagnie du Berger

"Fidèles et talentueux compagnons de route de la Comédie de Picardie, Olivier Mellor et les siens y déploient un théâtre d'attaque, engagé, ambitieux...

Soyez à l'origine de la Chapelle-Théâtre, lieu précieux de création artistique et de partage culturel et social,

à deux pas du quartier Saint-Leu à Amiens.

 

Montant des dons déjà récoltés via la plateforme Commeon : 7 040 euros

 

QUE SE PASSE-T-IL À LA CHAPELLE ? : 

Le 23 juin à 15 h : La Cie 126bis présente son nouveau spectacle " LES BAIGNOIRES RÉVOLUTIONNAIRES" de Matéi Visniec, mise en scène de François Decayeux.

En septembre : Résidence de la Cie Thétral pour "FRAGMENTS" écrit et mis en par Marie Steen. 

En octobre : Résidence de la compagnie Lilloise les Chiens Têtes en Haut pour "ELLE ET LOUIS" de Isabelle Richard-Taillant, mise en scène de Thomas Debaene et Emmanuel Bordier 

Toujours en octobre : Résidence de la compagnie Nantaise le Stupéfiant Image pour "ARGENTIC RODEO" une projection itinérante de cinéma improvisé de Nicolas Dalban-Moreynas.

En novembre : Résidence de la Cie H3P de Boulogne sur Mer pour le "PROJET H" de Nicolas Ducron et Laurent Doizelet.

 

L'hiver et le froid nous imposent un certain gel des activités... alors nous cogitons à des solutions de chauffage pour l'hiver prochain et à des solutions intelligentes pour une première mise au norme du bâtiment. Les premières missions du printemps se dessinent : peinture, nouvelles cloisons au sous-sol et équipement de sécurité... Nous bouillons d'impatience mais n'avons pas encore les fonds pour mettre en oeuvre ces projets à court terme...

 

 

Compagnie de théâtre musical fondée en 1993, la Compagnie du Berger est invitée à occuper depuis cette année une chapelle attenante au foyer de l'association l'Îlot à Amiens, qui accueille, héberge et favorise la réinsertion de personnes en détresse, notamment lorsqu'elles ont connu la prison ou bénéficient d'aménagements de peines.

Inoccupée depuis 15 ans, cette chapelle désacralisée, située au coeur-même de la ville d'Amiens, peut devenir un lieu unique de fabrique et de travail. Il y a cependant beaucoup à faire pour rénover et mettre aux normes cette magnifique bâtisse : c'est pourquoi nous sollicitons votre aide, en étant persuadés qu'ensemble, on peut y arriver !


La Compagnie du Berger et l'Îlot ont une valeur en commun, celle d'un partage sincère et concret. Installer une compagnie de théâtre au sein même d'un lieu de vie induit de pratiquer chaque jour, d'un côté comme de l'autre, le partage et le respect de nos espaces, de nos actes et de notre curiosité.

Nous sommes convaincus que la culture ne doit pas s'adresser qu'à un public « privilégié », et avons travaillé à un projet artistique alliant notre présence, nos pratiques, nos expériences, à celles des résidents de l'Îlot, personnes en grande précarité. Le projet de la Compagnie autour de ce lieu est disponible ici. Il est dense, ambitieux et encore très ouvert. Comme il faut bien commencer par un bout, nous avons commencé par ce que l'on sait le mieux faire  : fabriquer un nouveau spectacle. Mais fabriquer un spectacle dans la chapelle demande quelques aménagements...

Nous ne manquons pas de main-d'oeuvre à la Compagnie du Berger, mais la bonne volonté et l'huile de coude ne suffisent pas : les matériaux de construction, le matériel technique et certains compétences ont un coût incompressible. C'est là que vous intervenez !

Nous vous proposons de financer, comme pour une liste de naissance, une partie de notre trousseau de départ. Par exemple, en nous donnant 150 euros ( qui peuvent vous revenir à 51 euros après déduction d'impôt), vous financez une semaine de location d'échafaudage, un panneau d'occultation et quelques litres de peinture.

Vous trouverez ici la liste des éléments nécessaires, un ordre d'idée de leur coût et la quantité qu'il nous faut.

Grâce à la page Facebook de la Chapelle-Théâtre, vous pouvez suivre en images l'avancée des travaux et les étapes de la création de notre spectacle. Notre newsletter Commeon vous permettra de suivre l'avancée de la campagne de dons et la transformation concrète de l'argent récolté.

Il n'y a pas de petit don. Nous sommes (pour le moment, espérons-le) dans la minuscule économie du sytème D et de l'entraide. Ainsi, rien que le fait d'adhérer à la Compagnie nous permet de nous sentir soutenus et suivis dans ce projet exigeant et ambitieux.

"Et l'argent public ?" nous direz-vous. Ce projet de création d'un nouveau lieu culturel amiénois est jeune et les institutions ne nous aideront que si nous faisons preuve de crédibilité et de motivation en posant la première pierre sans eux. Nous espérons qu'elles nous aideront à réaliser le deuxième objectif...

2ème OBJECTIF : accueillir du public confortablement et en toute sécurité, à partir de septembre 2018.

Dans un second temps, il s'agira de transformer cette chapelle en lieu de représentation : une salle bien chauffée, pouvant accueillir au moins 80 personnes, assises confortablement, en toute légalité et donc en toute sécurité (accès, normes incendie, normes électriques, etc).

Nous aspirons à ouvrir un Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5ème catégorie et nous planchons dès à présent sur ce projet. La route sera longue et fastidieuse car la configuration des lieux est compliquée en terme d'accès et donc d'issues de secours, et il faudra nous armer de patience pour obtenir autorisations et certifications en tout genre. Là encore nous ne pourrons pas faire sans argent, mais nous aurons un peu plus de temps. Alors, nous irons taper aux portes des institutions publiques, des fondations et des entreprises.

Une fois cet outil de travail façonné, nous aurons de quoi proposer une programmation à l'année, pour faire vivre au maximum ce lieu comme un terrain de découvertes, d'émerveillements et de rencontres autour de toute forme d'art.

 

 

 

1er OBJECTIF : aménager la Chapelle-Théâtre pour créer "en condition" notre spectacle à partir du 3 Octobre 2016. ----------> OBJECTIF ATTEINT !!

Il s'agit dans un premier temps de transformer la Chapelle en lieu de répétition : une pièce isolée du froid, que l'on peut plonger dans le noir, où l'on peut brancher et accrocher des projecteurs en toute sécurité, dans laquelle on peut faire du bruit et ne pas trop entendre celui de l'extérieur.

 

 

Et puis ensuite, comme on commence à bien se connaître, on peut déjà vous dire qu'on ne s'arrêtera pas de rêver, et qu'on aura d'ici-là, un 3ème OBJECTIF...

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 40
  • 100
  • 150
  • 300
  • 2 000
  • 5 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Vous êtes adhérent à la Compagnie du Berger et recevez toute l'actualité du projet "Chapelle-Théâtre"
  • Vous êtes mécène de la Chapelle-Théâtre, classe !
  • Votre nom apparaîtra sur ce que vous nous avez aidé à financer (un projecteur, un bout de mur peint, une porte...)
  • Vous commandez la machine à brouillard pendant le prochain spectacle !
  • Un vitrail de la Chapelle-Théâtre sera peint à votre effigie, aux côtés de Saint-Michael et Saint-François !!
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

La vie du projet

22 fév.

"Dialogue d'exilés" de Bertold Brecht à la Chapelle

« Dialogues d’exilés » de Bertold Brecht le 8 mars 2017 à la Chapelle Théâtre

 

 

 

Première date de la tournée 2017

Après Songeons et Paris en passant par Amiens, Flixecourt, Havernas, Grouchy (eh oui !) et bien d’autres villes plus fabuleuses les unes que les autres, la compagnie du Berger pose les valises du  "Dialogues d’Exilés" à la Chapelle pour la première date de la tournée 2017

La 157ème le 8 mars à 20h30 !!!

C’est donc à domicile que va commencer cette tournée avant Saint Aubin le 24 mars, Arguel le 21 avril, Erquery le 22 avril (pour fêter la 160ème), Saint Sylvestre Cappel le 29 avril, Albert le 30 avril, Amiens le 6 juin, Paris les 8 et 9 juin et Quend Plage le 24 juin.


Réservations : chapelletheatre@compagnieduberger.fr (attention nombre de places très limité)


Le teaser :

 

 

Toutes les informations concernant la tournée 2017 sont à retrouver sur le site http://www.compagnieduberger.fr/crbst_80.html

11 oct.

Carte postale n°4

Grâce à la générosité et l'engagement de nos premiers mécènes, nous avons commencé les répétitions du nouveau spectacle de la Compagnie du Berger dans des conditions plutôt confortables. Depuis cette semaine, nous avons même la puissance électrique nécessaire pour travailler en lumière de spectacle !

Ainsi, durant tout le mois de septembre, nous nous concentrons sur la création d'une pièce d'Eugène Labiche, DOIT-ON LE DIRE ?, mise en scène par Olivier Mellor. Nous sommes 15 à travailler dans ce nouveau lieu et à y prendre nos marques. Nous y répétons les scènes et les chansons, nous y construisons le décor et les accessoires, nous y fabriquons les costumes, nous y déjeunons tous ensemble, nous y gérons notre compte en banque, nous y recevons des journalistes et des partenaires, nous y débattons de l'avenir... bref, nous y avons installé une compagnie. Et tout cela en parfait bon voisinage avec les résidents et l'équipe encadrante de l'Îlot, toujours plus nombreux et curieux à nos répétitions ouvertes du jeudi après-midi.

 

Après quelques générales ouvertes, nous jouerons nos premières dates officielles

du jeudi 26 au samedi 29 Octobre, tous les soirs à 19h30, à la Maison du Théâtre, à Amiens.

Vous pouvez réserver dès maintenant : 03 22 71 62 90 ou reservation-maisondutheatre@amiens-metropole.com

 

    

Après OLIVER TWIST d’après Dickens la saison dernière, ON NE PAIE PAS ! ON NE PAIE PAS ! de Dario Fo en 2013, DIALOGUES D’EXILES de Brecht en 2012, CYRANO DE BERGERAC de Rostand en 2011 et dix ans après LE DINDON de Feydeau, LA COMPAGNIE DU BERGER revient avec un vaudeville fou et désuet… DOIT-ON LE DIRE ? d’Eugène Labiche, c’est un festival de bassesses et de compromis, une tornade de situations impossibles et de combines minables, le tout ponctué de chansons originales et d’une bonne dose de french-décalage… Il va y avoir du sport !!

adaptation et mise en scène Olivier Mellor

Cie du Berger / Chapelle-Théâtre // création 2016

avec Marie Laure Boggio, François Decayeux, Hugues Delamarlière, Julie Manautines, Valérie Pangallo, Rémi Pous, Jean-Jacques Rouvière et Stephen Szekely

musiciens / chansons originales Séverin "Toskano" Jeanniard (direction musicale, contrebasse, choeurs), Romain Dubuis (piano, choeurs), Cyril "Diaz" Schmidt (percussions, drumpad, guitares, ukulélé, choeurs), Olivier Mellor (sax alto, guitare, percussions, choeurs) feat. Hugy Gédéel (percussions)

régie générale Noémie Boggio

scénographie, régie plateau Noémie Boggio et Alexandrine Rollin

son Séverin Jeanniard feat. Olivier Wils

lumière Olivier Mellor

costumes / maquillages Hélène Falé

le Prez Gautier Loger

attachée de presse Francesca Magni

Production Cie du Berger // Chapelle-Théâtre / Amiens en coréalisation avec la Maison du Théâtre / Amiens et le Lucernaire / Paris

Avec la participation financière du Conseil régional des Hauts de France, du Conseil départemental de la Somme, d'Amiens-Métropole
et le soutien de la Cie les gOsses, du Chapiteau Vert, de la Cie 126bis, des Benarts.

26 sep.

Carte postale n°3 : ADOPTEUNPROJO.COM

Et voilà, Céline Barreau, Catherine Lepot, Victor Picot, Christophe Serpinet, Thierry Avrain, Roselyne Hémart, Astrid Lagniez, Jeannine Pichon, Juliette Halifax, Stéphane Magnier, François Hébert, Pascale Filek, Lionel Deverin, Isabelle Manautines, Pascale Boitard, Alain Chantal de Lamarlière, Alain Knapp, Pascale Bas, Christine Julien, Nicole Garban, Marie-Colette Morénas, Boris Bénézit, Fred Egginton, Christiane Rollin, Albin Couto, Françoise Gazio, Suzy Bienvenu Suiffet, Brice Cousin, Julia De Gasquet, Guillaume Geoffroy, Marc et Marie-Laure Boggio, Marianne Wolfson, Benoît Simon, François Carpentier, Daniel Bas, Pascal Gosselin, Mr et Mme Bourgois, le Festival Le Cri du Col, Elisabeth Jeanniard, Myriam Wils et Dominique Pigassou ont désormais une étoile à leur nom qui brille au-dessus de nos têtes. Nous prendrons soin de chacun de ces projos adoptés, venus pour la plupart de Marseille grâce à Basile Secret qui nous a dégôté une affaire en or : leur ampoule sera changé avec soin, leur lentille nettoyée avec délicatesse et nous attendrons toujours qu'ils soient froids pour les manipuler, c'est promis.

Nous réfléchissons encore à la manière de mentionner tous les autres mécènes qui ont contribué à leur échelle à l'achat du grill technique... objet d'une futur carte postale...

Merci encore à vous tous. Le projet avance, les répétitions aussi, la compagnie et tous les futurs occupants de ce lieu vous sont reconnaissants de ce soutien des premiers instants.

Nous vous invitons de nouveau à nos répétitions du jeudi de 15h à 17h (réservation indispensable). Continuez à nous partager avec vos proches et moins proches, continuez à y croire avec nous. Continuez, nous continuons.

 

 

 

16 sep.

Point Budget n°2

Point budget après 20 jours de récolte via la plateforme Culture Time : nous atteignons aujourd'hui un montant de 4 210 euros grâce à vous tous !

Nous sommes d'ores et déjà très impressionés par votre générosité et prenons la mesure de la responsabilité qui nous incombe désormais d'employer au plus juste cet argent. Devis multiples, recherche quotidienne de bonnes occasions, sollicitation de nos réseaux de professionnels... notre équipement technique ne sera pas flambant neuf mais sera performant et sur-mesure.

2 050 euros ont été dépensés lors des deux premières semaines de travaux (voir Point Budget n°1).

Il nous faut désormais équiper techniquement la chapelle, et qui dit équipement technique dit vocabulaire technique... Nous avons déjà délimité le PLATEAU (=aire de jeu) avec du TAPIS DE DANSE (=sol plastique noir anti-dérapant) que nous avions en stock. Grâce à notre ami Eric Chitcatt, nos fournisseurs réguliers LGson à Flixecourt et TotalEvent à Paris, nous constituons petit à petit un GRILL (=structure en aluminium) autoporté complet, qui nous coûtera environ 4 100 euros. Dès le grill monté, nous accrocherons des PENDRILLONS (=rideaux) qui sépareront les coulisses et la scène.Nous cherchons encore des solutions pour qu'ils ne nous coûtent pas plus de 1 000 euros, tout en étant anti-feu, occultants, fluides, légers, résistants et de bonne facture.

L'opération "Boîte noire" devrait donc nous coûter 5 100 euros.

L'étape suivante consiste à nous alimenter en puissance électrique suffisante, puis de compléter notre parc de projecteurs pour pouvoir créer les lumières de notre nouveau spectacle, dans des conditions équivalentes à celles des lieux dans lesquels nous prévoyons de jouer (la Maison du Théâtre à Amiens et le Lucernaire à Paris).

Nous remercions de nouveau nos 58 premiers mécènes, qui a eux seuls ont réussi à financer le projet jusqu'ici !

Se joignent à vous des dons en direct qui élèvent notre cagnotte à 7 590 euros.

Continuez à nous soutenir, continuez à diffuser l'information, continuez à inviter votre entourage à participer à la naissance de ce nouveau lieu de fabrication d'un théâtre généreux et exigeant ! Continuez, nous continuons.

 

 

12 sep.

Carte postale n°2

Nous finissons aujourd'hui-même l'occultation des baies de la Chapelle. Prochaine étape, le raccordement électrique !!

04 sep.

Point budget n°1

 

Point budget après une semaine de récolte : tous vos généreux dons élèvent notre cagnotte à 2 250 euros.

Avec cette somme, nous pouvons payer l'Atelier Menuiserie de l'Îlot qui a réalisé les panneaux de bois destinés à l'occultation des vitraux. Nous les remercions au passage pour leur sympathie, leur discrétion, leur professionnalisme et leurs prix défiant toute concurrence (www.ateliers.ilot.asso.fr/accueil).

Sur ces panneaux de bois ajustés aux baies, nous avons fixé de l'isolant phonique et thermique, puis nous les avons vissé sur toute la hauteur grâce à notre tour d'échafaudage de 12m de haut, louée au Parc de Matériel Scénique et d'Exposition. Le PMSE de Picadrie est une structure régionale précieuse  de par son large choix de matériel et ses tarifs imbattables destinés aux associations de la région, tarifs qui ont rendus possible beaucoup de nos spectacles (www.picardie.fr/Le-parc-de-materiels-sceniques-et). Nous tenons à remercier également Julien Poussardin pour son aide logistique.

L'opération "Occultation des vitraux" nous a coûté 1 650 euros.

En parallèle de ce chantier, nous avons détruit (après désacralisation bien évidemment, et autorisation des propriétaires du lieu) l'ancien autel de la chapelle qui s'élevait à 4m50. Grands coups de masse, burineur électrique, pioches et sueur sont venus à bout de cet édifice. Nous avons ensuite comblé le vide laissé par une grande plaque d'aggloméré fixée sur une charpente en bois. Par hasard et magie, nous avons pu profiter deux jours de suite d'une benne stationnée devant la porte (le chantier voisin nous ayant gracieusement permis d'y déposer nos gravats). Il ne nous a donc fallu louer qu'une seule journée un camion benne.

L'opération "Démolition de l'autel" nous a coûté 320 euros.

Depuis cet après-midi, les répétitions du prochain spectacle ont pu débuter, après un grand coup de nettoyage pour lequel nous nous sommes équipés d'un bon aspirateur de chantier chez un loueur.

L'opération "Clean après travaux" nous a coûté 80 euros.

L'espace est donc disponible, une fois les derniers panneaux fixés, nous pourrons nous plonger dans le noir pour travailler en lumière de spectacle. Il nous faut désormais amener de l'électricité, puis nous équiper en matériel scénique, matériel que nous ne pouvons fabriquer de nos seules mains, même avec beaucoup de volonté...

Continuez à nous soutenir, continuez à diffuser l'information, continuez à inviter votre entourage à participer à la naissance de ce nouveau lieu de fabrication d'un théâtre généreux et exigeant ! Continuez, nous continuons.

30 aoû.

Carte postale n°1


 

Pour illustrer l'énoncé "On ne manque pas de main-d'oeuvre à la Compagnie du Berger ", il nous paraît important de vous présenter les Acteurs avec un grand A de ce beau projet, dans lequel chacun injecte ses compétences, son esprit pratique, sa motivation profonde, ses lubies et sa générosité...

Ceux qui ont déjà mis la main à la pâte (et dans le désordre ) : Adrien Noble, Marie-Béatrice Dardenne, François Decayeux, Olivier Mellor, Marianne Wolfson, Hugues Delamarlière, Marie Laure Boggio, Romain Dubuis, Hélène Falé, Vincent Gougeat, Morgane Grzegorski, Olivier Wils, Dom Herbet, Noémie Boggio, Séverin "Toskano" Jeanniard, Gautier Loger, Julie Manautines,  Valérie Pangallo, Rémi Pous, Fred Eggigton, Alexandrine Rollin, Jean-Jacques Rouvière, Cyril "Diaz" Schmidt, Stephen Szekely.

 

Ils ont donné...