Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Transmettre l'archéologie aux plus jeunes !

Transmettre l'archéologie aux plus jeunes !

  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
  • L’archéologie est un support de sensibilisation des publics, en particulier des jeunes, à la culture.
Programme annuel

Programme annuel

Inrap
icone map

France

icone deduction
IR 2018 IS 2018

Inrap

Établissement public, l’Inrap est placé sous la double tutelle du ministère de la Culture et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherch...

Inrap

Établissement public, l’Inrap est placé sous la double tutelle du ministère de la Culture et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherch...

Inrap
icone map

France

icone deduction
IR 2018 IS 2018
Inrap
icone map

France

icone deduction
IR 2018 IS 2018

Inrap

Établissement public, l’Inrap est placé sous la double tutelle du ministère de la Culture et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherch...

Devenez mécènes de l'Inrap et aidez-nous à sensibiliser les plus jeunes à l'archéologie !

 

L’archéologie est une discipline culturelle et scientifique qui touche tous les publics, en particulier les plus jeunes

C’est pourquoi, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) développe un plan d'action national en faveur de l'éducation artistique et culturelle (EAC) s’appuyant sur les priorités communes des ministères de l’Education nationale et de la Culture.

L'archéologie permet une approche concrète de la vie quotidienne des sociétés du passé 

Elle explique l’évolution des territoires et de l’environnement en favorisant un regard critique et autonome. Enfin, elle aide à développer la conscience d’un héritage patrimonial et culturel universel.

C'est un état d'esprit de co-construction qui nous anime

Avec les communautés éducatives, les collectivités territoriales, les Directions régionales des affaires culturelles, les académies et les rectorats comme à Autun, Besançon, Naours, Le Teil, Rennes, Saint-Dizier ou encore Marseille et Paris.

Notre plan d’action s’articule autour de 3 axes

La médiation, en particulier en milieu scolaire pour toucher le plus d’enfants possible, la formation d’enseignants et de médiateurs culturels pour créer des relais, et la conception de ressources accessibles à tous, y compris aux personnes en situation de handicap sensoriel.

Par vos dons, vous participez au financement d'actions et de productions destinées aux jeunes comme :

  • la co-conception de parcours éducatifs : l’ouverture de chantiers de fouilles ou de centres archéologiques Inrap, des interventions d’archéologues, la mise à disposition d’ateliers,
  • la création d'outils numériques et audiovisuels,
  • l’élaboration de livrets jeux et de dossiers pédagogiques à destination des enseignants, 
  • la production de documents et d’outils pour la classe,
  • ...

Faire acte de mécénat dans le domaine de l’archéologie préventive, c’est exprimer un engagement citoyen en faveur de la sensibilisation à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine ainsi qu’à la Recherche  

En 2016, à l’Inrap, l’EAC c’est près de 130 000 jeunes impliqués dans une action de valorisation, la production de plus de 10 ressources en ligne ou imprimées, et la formation ou la sensibilisation de 450 enseignants.

Être mécène de l'Inrap c'est aussi l'occasion de se retrouver régulièrement lors de moments d'exception.

 

Vous aussi, intégrez le cercle de mécènes de l'Inrap et contribuez à faire rayonner l'archéologie !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 100
  • 200
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci ! Vous devenez membre du Cercle des mécènes de l'Inrap
  • Abonnement à La lettre de l'Inrap (version papier ou numérique)
  • Invitation à des vernissages d’expositions
  • Invitation à la conférence de presse de présentation des Journées Nationales de l'Archéologie
  • Invitation à l'événement de lancement des Journées Nationales de l'Archéologie
  • Invitation à la soirée du Cercle des mécènes
  • Visites privées de sites de fouilles archéologiques et de Centres de recherche
  • 500
  • 1 000
  • 3 000
  • 5 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci ! Vous devenez membre du Cercle des mécènes de l'Inrap
  • Valorisation de votre soutien par des actions de communication
  • Abonnement à La lettre de l'Inrap (version papier ou numérique)
  • Invitation à des vernissages d’expositions
  • Invitation à la conférence de presse de présentation des Journées Nationales de l'Archéologie
  • Invitation à l'événement de lancement des Journées Nationales de l'Archéologie
  • Invitation à la soirée du Cercle des mécènes
  • Visites privées de sites de fouilles archéologiques et de Centres de recherche
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

La vie du projet

03 déc.

« L’archéologie dans la cité » : trois jours de formation à Saint-Dizier

L’idée centrale des 18es Journées d’automne du Pôle de ressources pour l'éducation artistique et culturelle (Préac) « patrimoine archéologique » qui se sont déroulées à Saint-Dizier (Haute-Marne) a été d’analyser dans quelle mesure l’archéologie peut participer à la construction d’une citoyenneté assumée, éclairée et apaisée à l’école, dans le milieu associatif et les politiques culturelles des collectivités territoriales.

Ces trois journées de formation-action ont réuni  professionnels de la médiation, enseignants, médiateurs socioculturels, chercheurs, etc. Grâce à des conférences, témoignages, retours d’expérience, débats, visites et à une bourse d’échange, ils ont confronté et discuté des effets de la médiation de l’archéologie dans les politiques territoriales, de ses implications dans les projets éducatifs et culturels.

S'appuyant sur Bibracte, structure culturelle, le Préac « patrimoine archéologique » fonde sa spécificité sur l’archéologie en tant que démarche transversale. Le contenu de ces Journées a été construit en partenariat avec l’Inrap, les partenaires de la ville de Saint-Dizier et avec le concours de l’Education nationale. Ce Préac a par ailleurs reçu le soutien du rectorat de l'Académie de Dijon, de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche-Comté et le réseau de création et d’accompagnement pédagogique Canopé, et le concours de l'Académie de Reims pour sa mise en oeuvre.

Programme

16 oct.

S'initier à l'archéologie à l'école primaire grâce à l'Inrap

À partir du 8 octobre, une nouvelle ressource numérique pédagogique réalisée avec l'Inrap est mise à disposition des écoles élémentaires dans le cadre de l'Espace Numérique de Travail (ENT) proposé par Beneylu School.

Cette activité thématique "Enquête archéologique à Lavau" s’inspire de la découverte de la tombe celte et de son mobilier funéraire à Lavau, dans l’Aube, réalisée par l’Inrap en 2015. Les élèves plongent en ligne au cœur du chantier de fouilles, à la recherche d’indices sur l’identité du prince celte et son époque. Ils mobilisent des compétences et pratiquent à leur tour un travail de recherche. À chacune des six étapes de la fouille auxquelles ils participent -  installation du chantier, dégagement des vestiges, étude d’un objet, datation du site, rédaction du rapport et diffusion des résultats - Sandra Sicard et Bastien Dubuis tous deux archéologues à l’Inrap, les accompagnent et leur expliquent en vidéo leurs démarches.

Du 8 au 20 octobre, deux semaines sont ainsi dédiées à l’archéologie dans l’ENT pour sensibiliser la communauté éducative, les élèves et leurs familles. En dehors de cette période, l’activité reste à disposition des enseignants dans l’ENT.
Cette activité a bénéficié du soutien financier du Ministère de la culture. 

Beneylu School conçu pour tous les usages de la vie de l’école et de la collectivité, offre aux 34 000 classes abonnées en France à leur espace numérique de travail de nombreuses applications thématiques qui servent les pratiques pédagogiques quotidiennes.

ENT Beneylu School

04 juin.

9ème édition des Journées nationales de l'archéologie 15, 16 et 17 juin 2018

Pilotées par l’Inrap sous l’égide du ministère de la Culture, les Journées nationales de l’archéologie qui se déroulent cette année les 15, 16 et 17 juin 2018, ont pour vocation, dans la France entière, de sensibiliser le public à la diversité du patrimoine, aux résultats de la recherche et aux différentes méthodes de fouilles archéologiques.

Organismes de recherche, universités, musées et sites archéologiques, laboratoires, centres d’archives, opérateurs de l’archéologie préventive, associations et collectivités territoriales se mobilisent et proposent, à cette occasion, des activités originales et interactives pour tous.

Rendez-vous culturel et scientifique national majeur, les Journées nationales de l’archéologie bénéficient pour leur 9e édition, du label « Année européenne du patrimoine culturel », confirmant ainsi l’importance de cette science dans le paysage du patrimoine culturel européen.

Des événements originaux et plus de 1 300 manifestations partout en France
Plus de 600 lieux différents accueillent cette année sur tout le territoire plus de 1 300 manifestations conçues par plus de 500 organisateurs.

35 chantiers en cours de fouille ouvrent leurs portes comme à Rennes, Angoulême, Amiens, Lattes (Hérault), Longvic (Côte d’Or), Moussy-le-Neuf (Seine et Marne), Sainte-Lucie-de-Tallano (Corse), l’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse)…

12 « villages de l’archéologie » à Ajaccio, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris (Archives nationales) et Rennes – mais aussi cinq nouveaux à Belfort, Dijon, Orléans, Paris (ministère des Outre-mer) et Troyes - proposent des expositions, ateliers, rencontres, projections, démonstrations, expérimentations…

Le ministère des Outre-mer accueille ainsi, samedi 16 juin, à l’Hôtel de Montmorin à Paris, dans son jardin et ses espaces pour la première fois, un « Village de l’archéologie » dédié aux fouilles archéologiques ultra-marines. Également à Paris, les Archives nationales proposent, pour la deuxième année, un « village de l’archéologie » en partenariat avec l’Inrap dans les jardins de l’hôtel de Rohan. Partout en France, de nombreuses animations (visites guidées, expositions, spectacles, démonstrations, ateliers, chantiers de fouilles, conférences, dégustations, portes ouvertes…) viennent également rythmer ces trois journées dédiées à l’archéologie.

Des activités pour tous les publics.

Le vendredi 15 juin est consacré plus particulièrement au public scolaire. Les élèves peuvent ainsi participer (sur réservation) à des animations spécifiques, ou se transformer en médiateurs, guides ou conférenciers le temps d’une journée… Ceux qui ont participé à des projets d’éducation artistique et culturelle pendant la période scolaire restituent leurs recherches comme à comme à Narbonne, Saint-Dizier, Paris. L’accent est également mis sur l’accessibilité avec des visites LSF (langue des signes française), des ateliers pour les malvoyants...

Une programmation exceptionnelle sur ARTE

Une nouvelle fois partenaire des Journées nationales de l’archéologie, ARTE consacre, samedi 16 juin, une journée thématique aux plus beaux sites archéologiques en France et dans le monde, au travail des archéologues et aux résultats de leurs recherches.

Les Journées nationales de l’archéologie bénéficient du soutien de

Bouygues Travaux Publics,

GRTgaz,

Groupe Demathieu Bard,

Groupe Capelli.

Elles sont également placées sous le parrainage du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Consultez le programme complet : Journees-archeologie.fr

17 avr.

Rencontre "Transmettre l'archéologie aux plus jeunes", Jeudi 19 avril à Paris

Venez nous rencontrer au petit-déjeuner «Transmettre l’archéologie aux plus jeunes ! ». Jeudi 19 avril 2018, de 8h30 à 10h30 au « Village by CA », 55 Rue la Boétie, 75008 Paris. Avec la participation et les témoignages d’enseignants, d'élus et d’acteurs des territoires. 

26 fév.

La « classe archéologie » du collège Anne-Franck de Saint-Dizier

La « classe archéologie » créée en 2014 au collège Anne-Frank de Saint-Dizier (Haute-Marne), en partenariat avec l’Inrap, implique chaque année une vingtaine d’élèves de sixième. Tout au long de l’année scolaire, sous la tutelle de leur professeur d’histoire-géographie et en lien avec l'archéologue de l'Inrap référent du projet, ils bénéficient d’actions de sensibilisation à l’archéologie, théoriques et pratiques : visites de sites, intervention de spécialistes et ateliers. L’étude de plusieurs thèmes archéologiques et de fouilles de leur région, associant leurs autres enseignants (mathématique, littérature, art, technologie…), leur permet de s’initier à la discipline.
L’Institut participe à la conception de programmes pédagogiques. Il valorise les résultats archéologiques locaux, il met également à disposition des ressources matérielles, des ouvrages pour le CDI par exemple. Originalité de cette « classe archéologie », la réalisation d’un précieux outil pédagogique, un module de simulation de fouilles conçu avec le scientifique dans l’enceinte du collège. La ville de Saint-Dizier intervient en contribuant financièrement aux transports, en mettant à disposition du personnel et des espaces dédiés pour la tenue de conférences en lien avec les projets pédagogiques et le prêt - via le musée - d’une malle pédagogique. Enfin, l'établissement scolaire s’engage à accompagner pédagogiquement la mise en œuvre des cursus et à participer à leur évaluation.

09 jan.

« A bas les idées reçues sur le Moyen Age ! »

Un archéologue de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) en résidence dans le collège Guillaume Budé établissement REP du 19ème arrondissement de Paris, a travaillé avec une classe de cinquième autour du thème "A bas les idées reçues sur le Moyen âge !" à l’occasion de la saison médiévale de l’Inrap en 2016-2017. Tout au long de l’année, ateliers, rencontres, visites, ont rythmé les séances avec les enfants. Pour le projet final, les élèves ont réalisé un quiz sur tablette (traduit en anglais et en chinois) qu'ils ont présenté aux visiteurs des salles médiévales du Musée du Louvre à l'occasion des Journées nationales de l'archéologie. Ce parcours en éducation artistique et culturelle a été mené dans le cadre du programme "L'art pour grandir" de la Ville de Paris.

Crédit photo : Hamid Azmoun, Inrap

28 nov.

[Ressources] Mémoire de fouilles

« Mémoire de fouilles » est une collection de livrets conçus par des archéologues de l’Inrap, à destination du grand public à partir de 15 ans, dans le cadre d’un partenariat avec une collectivité territoriale ou un aménageur.

Dotés d’une riche iconographie (plans, illustrations, photos…), ils restituent les découvertes liées aux fouilles qui ont eu lieu sur un territoire et présentent les résultats les plus novateurs de la recherche archéologique.

 

28 nov.

[Ressources] Le dossier multimédia

« Le magazine » est une collection de dossiers thématiques grand public dédiés aux sites archéologiques, aux périodes chronologiques, aux méthodes de l'archéologie, ...

Après « Bienvenue chez les Gaulois », le dernier-né de la collection s’intéresse au Néolithique, ultime période de la Préhistoire et époque clé pour l’histoire de l’humanité. Il se situe, pour la France, entre 5800 et 2500 ans avant notre ère environ. Premiers villages, cultures des céréales, élevage : les innovations néolithiques ont marqué un tournant dans les modes de vie.

22 nov.

[Médiation] Les soldats voyageurs

Des élèves du collège des Coudriers de Villers-Bocage mènent une enquête inédite dans la Cité souterraine de Naours (Somme).

Ce vaste réseau datant du Moyen Âge a accueilli des milliers de soldats australiens lors de la Première Guerre mondiale. Certains d'entre eux y ont laissé une trace de leur passage. Grâce aux conseils d’un archéologue de l’Inrap, les élèves ont relevé de nombreux graffitis parmi les centaines crayonnées sur les parois. En poursuivant les recherches avec leurs enseignants de SVT et d’histoire, les archéologues en herbe ont relevé l'identité de dizaines d’hommes. En cours de français, ils ont écrit des biographies de ces soldats. Actuellement, ils correspondent en anglais avec des élèves australiens, dans l’espoir de retrouver les descendants de ces héros de guerre.

Ce projet a reçu le label « Mission du Centenaire » et le soutien de la Drac de Picardie. Les partenaires du projet sont la Cité souterraine de Naours, Communauté de communes Bocage-Hallue et la Drac Picardie.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit Dominique Bossut, Inrap

22 nov.

[Médiation] La traversée culturelle du collège Victor Hugo de Narbonne

A l'initiative de l'Inrap et du collège Victor Hugo, une résidence d'archéologues a réuni plus de 200 collégiens autour d'une véritable fouille menée au sein de leur établissement.

Pendant 15 jours, des élèves de sixième, mais aussi des latinistes, hellénistes, internes et élèves de SEGPA (Section d'enseignement général et professionnel adapté) ont dégagé une partie d'un monument emblématique de la Narbonne antique, le Capitole, enfoui sous leurs pieds. Ils ont mis ainsi en pratique les connaissances dispensées les mois précédents par leurs enseignants et des professionnels de l'archéologie de l'Inrap, du CNRS (laboratoire d'archéologie des sociétés méditerranéennes) et du MuRéNa. Avec le soutien du Conseil départemental de l'Aude, de la Drac Occitanie et de la licence professionnelle de guide-conférencier

Le projet avait pour objectifs de sensibiliser à l'archéologie, d'initier à la médiation culturelle, tout en faisant progresser la recherche. Pour les Journées nationales de l'archéologie 2017, les élèves ont préparé la visite du chantier et une exposition avec l'appui du MuRéNa et de la licence professionnelle de guide-conférencier de l'Université de Perpignan Via Domitia. Un film documentaire, réalisé par Passé Simple, témoignera de toutes les étapes du projet.
Au-delà de sa dimension pédagogique, cette opération, placée sous le contrôle scientifique de l'Etat, fera l'objet d'un rapport tandis que les mobilier et les données recueillies seront intégrés dans le projet muséographique du futur MuRéNa.

Crédit photos : Myr Muratet, Inrap

20 nov.

[Formation] Sensibilisation d’enseignants à Saint-Leu (La Réunion)

Sensibilisation d’enseignants à Saint-Leu (La Réunion)

Formation de trois jours destinée à des enseignants du second degré et organisée par l’Académie de la Réunion en collaboration avec l’Inrap en 2016 dans le cadre de l’exposition itinérante "Tromelin, l'île aux esclaves oubliés" au musée Stella Matutina de Saint-Leu.

Photo : Crédit © Fabrice Brutus, Inrap