Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Un foyer pour les enfants défavorisés

Un foyer pour les enfants défavorisés

Au sein du foyer de Phnom Penh, les enfants évoluent dans un lieu de vie structurant, sont scolarisés et bénéficient d’un soutien global.
Image du projet Un foyer pour les enfants défavorisés
Programme annuel

Programme annuel

Enfants d'Asie
icone map

Paris

icone deduction
IR 2018 IS 2018

Enfants d'Asie

Notre vision : Permettre aux enfants défavorisés d’Asie du Sud Est de se construire un avenir meilleur et de sortir durablement de la pauvreté. Not...

Enfants d'Asie

Notre vision : Permettre aux enfants défavorisés d’Asie du Sud Est de se construire un avenir meilleur et de sortir durablement de la pauvreté. Not...

Enfants d'Asie
icone map

Paris

icone deduction
IR 2018 IS 2018
Enfants d'Asie
icone map

Paris

icone deduction
IR 2018 IS 2018

Enfants d'Asie

Notre vision : Permettre aux enfants défavorisés d’Asie du Sud Est de se construire un avenir meilleur et de sortir durablement de la pauvreté. Not...

Notre projet

Notre objectif

Offrir un lieu de vie structurant, un accès à une éducation de qualité et un suivi individualisé pour 65 enfants défavorisés du Cambodge

Celui-ci demeure l’un des pays les plus pauvres d’Asie du Sud-Est, avec 18% de sa population vivant sous le seuil de pauvreté en 2012, soit 3,10$ par jour. Les enfants en sont les premières victimes.

Pourquoi aider les enfants défavorisés ? 

Enfants d’Asie accueille 65 enfants défavorisés au sein du foyer Borey Komar de Phnom Penh. Ces jeunes âgés de 6 à 22 ans sont issus de familles très pauvres. Enfants d'Asie leur offre un accompagnement global allant de la prise en charge de leurs besoins essentiels à la scolarisation en passant par un suivi éducatif et social.

Le foyer Borey Komar est composé de dortoirs dans lesquels les enfants sont hébergés, d’une cuisine pour la préparation des repas, d’une ludothèque et d’une bibliothèque et de deux salles d’études.

Nous connaître

Reconnue d’utilité publique et labellisée IDEAS, l'association est fondée en 1991 pour permettre aux enfants défavorisés d’Asie du Sud-Est de se construire un avenir meilleur et de sortir durablement de la pauvreté. Actuellement présente au Cambodge, Laos, Philippines et Vietnam, elle accompagne plus de 10 500 enfants.

Notre force

  • Une équipe de terrain dédiée et à l'écoute des besoins des enfants 
  • Des partenariats locaux indispensables à leur épanouissement

À quoi va servir cette collecte ?

Image du projet Un foyer pour les enfants défavorisés

La collecte servira à couvrir les frais de vie des enfants (alimentation, hygiène...) ainsi que leurs activités extra-scolaires et leurs cours de soutien, ce qui représente 150€ par mois et par enfant. 

Pourquoi nous soutenir ?

Nos bénéficiaires et notre équipe locale vous remercient par avance pour votre soutien, afin d'offrir des conditions de vie adaptés à une scolarisation durable !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Une paire de tong à 5 enfants
  • 6 mois de produits d'hygiène pour un enfant
  • 3 mois de repas pour un enfant
  • Financement de petits travaux de maintenance du foyer
  • 2 mois de cours de soutien pour les enfants
  • Matériel scolaire pour 12 enfants
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • 2 mois de cours de soutien pour les enfants
  • Matériel scolaire pour 12 enfants
  • Frais de santé et d'hygiène du foyer pendant un an
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

La vie du projet

29 aoû.

Retour en images du quotidien du foyer

 

26 juil.

Cours de soutien pour les enfants du foyer

Enfants d'Asie soutient les enfants et les jeunes cambodgiens dans leur réussite scolaire. Cela passe notamment par la mise en place de cours de soutien en Mathématiques, Anglais ou Khmer. Merci à tous les donateurs qui rendent possible ce soutien !

29 juin.

Alice, bénévole au foyer de Borey Komar

Alice est arrivée fin janvier pour une mission bénévole de 6 mois au sein de Borey Komar, notre foyer pour enfants de Phnom Penh.


«  Je m’appelle Alice, j’ai 26 ans et je suis psychomotricienne de formation : j’ai 3 ans d’expérience auprès de d’enfants polyhandicapés.
J’ai choisi de m’engager bénévolement pour d’Enfants d'Asie parce-que j’avais envie de voyager, de découvrir une nouvelle culture et surtout de développer mon expérience professionnelle en la mettant en pratique dans un nouveau contexte culturel.


Ma mission consiste à apporter un soutien à l’éducation de ses enfants pour favoriser leur réussite scolaire. En particulier, je travaille en petits groupes de manière régulière avec certains enfants qui présentent des difficultés/problématiques particulières, souvent des troubles de l’apprentissage liés à la mémoire et la capacité de concentration.  L’objectif est de stimuler leurs capacités d’attention, de raisonnement et de mémoire, afin d’améliorer leur concentration à l’école et donc leurs capacités d’apprentissage.


J’apporte aussi un appui plus global pour la gestion du centre, par exemple sur les protocoles administratifs ou encore l’accompagnement  des enfants  au quotidien : distributions de vêtements, supervision de leur hygiène, etc.. J’interviens également en soutien à l’équipe d’éducateurs, pour assurer la qualité des liens avec la direction, en organisant des réunions de suivi régulières.


Mes premières impressions du Cambodge ? Elles sont très positives : je suis agréablement surprise par les enfants qui sont heureux, solidaires et se disputent assez peu. Je suis également impressionnée par la motivation de l’équipe d’éducateurs et de la nouvelle directrice, qui poursuit les améliorations et propose de nouvelles idées. Je suis assez déroutée par ce nouveau pays : je dois faire attention à la chaleur et suis confrontée à des repères différents, mais globalement je m’adapte bien. L’excellent accueil qui m’a été réservé m’a beaucoup aidé !»