Accueil » Découvrir les projets » Programmes » Fonds Ouréa / Capital Croissance

Fonds Ouréa / Capital Croissance

Créé en 2019, le Fonds Ouréa finance des projets d’intérêt général et organise les actions de mécénat de compétences de Capital Croissance.
Image du projet Fonds Ouréa / Capital Croissance
Programme annuel

Programme annuel

icone mecenes 81 donateurs
Ville

Paris

IR 2019 / IS 2019

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Notre mission

Le Fonds Ouréa a été créé en 2019 au sein du Fonds de Dotation Transatlantique, dont il bénéficie du support des équipes de conseil en philanthropie. Né de la volonté de la société Capital Croissance de financer des projets d’intérêt général et d’organiser ses actions de mécénat de compétences, il propose un modèle innovant de philanthropie entrepreneuriale.

Chaque année, le Fonds Ouréa apporte son soutien à une douzaine de projets s’inscrivant dans l’une des cinq thématiques suivantes :

  • Entrepreneuriat social non lucratif
  • Environnement et alimentation durable
  • Education et insertion
  • Actions à caractère social et solidaire
  • Santé

Si vous avez une question sur la mission et le fonctionnement du Fonds Ouréa, vous pouvez nous écrire à l'adresse : contact@capitalcroissance.fr

Notre fonctionnement

Image du projet Fonds Ouréa / Capital Croissance

LES DONS

Chaque année, le Fonds Ouréa collecte des fonds auprès d’entrepreneurs philanthropes, investisseurs des fonds gérés par Capital Croissance et son équipe. En outre, le Fonds bénéficie d’une dotation en capital pérenne grâce à des abondements annuels.

LA GOUVERNANCE

Le Fonds Ouréa est administré par un comité de sélection constitué de membres de l'équipe de Capital Croissance. Force de proposition dans la sélection des projets, il est accompagné par Agnès Lamoureux, ancienne directrice de la communication de la Fondation France et marraine de cette initiative philanthropique.

NOTRE METHODOLOGIE

1-         Identification de projets

Le Fonds Ouréa collecte les demandes de don à travers un questionnaire et rencontre les porteurs de projets pour mieux appréhender leurs actions.

2-         Analyse, sélection et suivi de projets

Deux fois par an, le comité de sélection analyse l’ensemble des projets, en sélectionne environ six et décide des montants de don alloués à chacun.

Nous les soutenons

Le Fonds Ouréa finance une douzaine de projets par an, pour des montants compris entre 5 000€ et 20 000€ par projet. 

En 2019, les fonds rassemblés lors de cette collecte permettront au Fonds Ouréa de soutenir les projets suivants :

  • Le défi à vélo de Pierre Boussion
  • 1001 Fontaines
  • Lazare
  • Seuil
  • Pure Ocean
  • Aïda
  • Sport dans la ville

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les associations financées, un billet vous attend sur le blog Commeon du projet.

Je choisis le montant de mon don...

  • 50
  • 100
  • 250
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Nous vous remercions pour votre participation à la démarche philanthropique de Capital Croissance.
  • 50
  • 100
  • 250
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Nous vous remercions pour votre participation à la démarche philanthropique de Capital Croissance.
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez automatiquement votre reçu fiscal par email.

La vie du projet

04 sep.

NOUS LES SOUTENONS

Chaque année, le comité de sélection du Fonds Ouréa choisit avec attention plusieurs projets d’intérêt général auxquels apporter son soutien. Pour la première édition de sa démarche philanthropique, il a décidé de financer sept associations dont nous vous proposons une courte présentation.

 

Le défi à vélo de Pierre Boussion

www.ledefiavelo.com

Après avoir perdu sa mère atteinte d’un cancer, Pierre Boussion se met au défi d’effectuer un tour d'Europe solidaire en faveur de la lutte contre le cancer. Ce jeune ingénieur de 25 ans a pris la route en avril 2019, avec pour objectif de parcourir 13 000 km à vélo et traverser ainsi 18 pays d’Europe en 6 mois ; il vient de dépasser le cap symbolique des 10 000 km. Au travers de cet engagement sportif, il a la double ambition de lever des fonds pour la Fondation de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) pour la Recherche qui seront affectés au service d'oncologie de l'Hôpital Saint-Louis et de rassembler la société dans ce combat contre le cancer mené par les familles, les soignants et les chercheurs.

1001 Fontaines

www.1001fontaines.com/fr

Créée il y a 15 ans, l’ONG 1001fontaines apporte une réponse innovante à la problématique de l’eau potable dans le monde : celle de l’entrepreneuriat. Elle forme des entrepreneurs au Cambodge, à Madagascar et en Inde à distribuer eux-mêmes l’eau assainie dans 200 stations de purification. Fonctionnant à l’énergie solaire, ces stations sont tout à fait autonomes une fois installées par l’organisation. De leur côté, les consommateurs peuvent recevoir un litre d’eau livré à domicile en s’acquittant du paiement d’un centime de dollar, un prix à la fois très abordable et valorisant pour le service rendu. Né de la collaboration d’une expatriée française à Phnom Penh et d’un jeune étudiant cambodgien, ce modèle durable a déjà permis la création de 600 emplois et l’approvisionnement quotidien en eau potable de 500 000 villageois dans les régions parmi les plus pauvres du monde. Forte de ce succès, l’ONG vise désormais la distribution d’eau saine à un million de personnes à horizon 2020.

Lazare

www.lazare.eu

Lazare naît en 2006, lorsque deux parisiens, Étienne Villemain et Martin Choutet, choisissent de vivre en colocation avec des personnes de la rue. A la lumière de leur propre expérience, ils fondent une association qui a développé depuis 2011 une vingtaine d’appartements partagés, à Paris mais aussi en province et à l’étranger, pour y accueillir des personnes sans-abri et des jeunes actifs bénévoles. Désireux de proposer une alternative aux grands foyers d’hébergement, les fondateurs de Lazare proposent donc des appartements « ordinaires », à taille humaine, où peuvent cohabiter entre six et dix personnes qui partagent un repas commun hebdomadaire, assument chacune un service précis dans la colocation et financent les frais de fonctionnement de leur logement. Convaincus que si les personnes sans domicile fixe ont besoin d’un toit, elles ont tout autant besoin de relations humaines, ils essaient à travers leur offre d’apporter une réponse innovante et bienveillante à la solitude et à la précarité des personnes qui ont vécu dans la rue.

Seuil

www.assoseuil.org

L’association Seuil organise des randonnées de trois mois à l’étranger pour des jeunes en grandes difficultés sociale et judiciaire, voire radicalisés. Elle est le fruit d’une rencontre sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle : celle de Bernard Ollivier avec deux jeunes délinquants belges auxquels la justice avait proposé un temps de marche au lieu d’une incarcération. A l’époque, l’épanouissement des deux adolescents contraste tant avec l’état des jeunes détenus qu’elle convainc immédiatement Bernard Ollivier du bien-fondé de cette alternative. A ses yeux, la marche offre un sentiment de liberté, une opportunité de dépassement de soi et des possibilités de rencontres qui en font une véritable voie de résilience. Depuis 2003, en partenariat avec les services de la protection judiciaire de la jeunesse et l'aide à l'enfance, Seuil a permis à près de 300 jeunes en rupture sociale de devenir acteurs de leur propre réinsertion. La démarche est encore restreinte, mais les résultats parlent d’eux-mêmes puisque 95% des jeunes sont revenus de leur marche de rupture porteurs d’un projet menant à la réinsertion (d'après une étude ProEthique menée en 2013).

Pure Ocean

www.pure-ocean.org

Créé par David Sussmann, fondateur et dirigeant de Seafoodia (entreprise de négoce international de produits de la mer hauts de gamme), le fonds de dotation Pure Ocean soutient financièrement des projets de recherche appliquée innovants en lien avec la sauvegarde des océans. Portés par des instituts de recherche, des ONG et des universités du monde entier, ces projets ont pour ambition de développer de nouvelles solutions concrètes pour préserver la biodiversité marine, protéger et restaurer les écosystèmes marins fragiles et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Afin de mieux combattre les menaces pesant sur les océans, Pure Ocean s’efforce également d’y sensibiliser la société civile. En favorisant les échanges entre les entreprises, les experts, les associations et le grand public lors du « Pure Ocean Summit » et en alertant ses entreprises mécènes et leurs publics internes à la situation de ces écosystèmes en danger, Pure Ocean espère contribuer à mettre en lumière et en œuvre des solutions à fort impact pour les protéger.

Aïda

www.associationaida.org

Lorsqu’elle perd sa grand-mère, Aïda, en quelques jours des suites d’une leucémie foudroyante, Léa Moukanas désire s’engager, sans y parvenir, dans une association destinée à améliorer la qualité de vie des patients à l’hôpital. La jeune fille est alors âgée de 15 ans et aucune structure de bénévolat en France n’accueille de personnes aussi jeunes. Elle décide donc de créer sa propre association, pour permettre à des lycéens de soutenir des jeunes atteints du cancer tout au long de leur hospitalisation. Aujourd’hui, ce sont près de 1 000 jeunes qui interviennent dans 24 structures hospitalières pour permettre à d’autres jeunes de s’évader grâce à des ateliers, des temps d’échanges et des sorties et de traverser ainsi leur parcours de soins de manière moins douloureuse. Aux missions d’aide aux patients se sont progressivement ajoutées des actions de soutien à la recherche, de sensibilisation des jeunes à la maladie et à l’engagement, ainsi que d’information des patients touchés par le cancer pour les aider à aborder toutes les phases de leur maladie de son annonce jusqu’à la rémission ou les soins palliatifs.

Sport dans la ville

www.sportdanslaville.com

Créée en 1998, Sport dans la Ville est la principale association d’insertion par le sport de France. Animés par une démarche de proximité, ses animateurs entrent en relation avec les jeunes au travers d’activités sportives et bâtissent, dans un second temps, une vraie relation de confiance avec chacun. L’ensemble des programmes menés par l’association vise à inculquer confiance en soi, sens de l’effort et de l’engagement, ouverture d’esprit et persévérance à des jeunes issus de quartiers prioritaires, et ainsi favoriser leur insertion sociale et professionnelle. Aujourd’hui, 6 500 d’entre eux participent à des activités sportives gratuites et bénéficient d’un suivi actif de leur progression et de leur développement personnel dans 40 centres sportifs en quartiers urbains sensibles. S’appuyant sur ce travail de terrain, Sport dans la Ville accompagne désormais des jeunes sur le chemin de la formation, de l’emploi et de la création d’entreprises au travers des programmes Job dans la Ville et Entrepreneurs dans la Ville.

Les entreprises mécènes...

Ils ont donné...