Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Le Piano Ambulant enregistre Wagner

Le Piano Ambulant enregistre Wagner

  • Quelques claviers pour
  • En représentation Salle Molière (Lyon)
  • Charlie, basse électrique
  • François, lecture
  • Quelques claviers pour
  • En représentation Salle Molière (Lyon)
  • Charlie, basse électrique
  • François, lecture

collectés sur un objectif
de 3 000

134%
icone mecenes 53 donateurs
icone réalisé Campagne terminée
Ville

Lyon

IR 2019 / IS 2019

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

 

 

Apportez votre soutien au Piano Ambulant pour la production du disque « Comment Siegfried tua le dragon… et caetera » d'après le Ring de Richard Wagner pour le label Paraty, distribué par Harmonia Mundi.

 

Cette nouvelle version de notre spectacle "Sur le Ring" que nous avons tourné avec succès s'adresse à tous, même aux plus jeunes oreilles.


A ceux que les seize heures des quatre opéras de Wagner effraient, elle propose une narration ramassée qui permet de prendre pied avec plaisir dans l'univers wagnérien. Aux autres, les passionnés, les spécialistes, elle accorde le plaisir d'une lecture originale et engagée qui ne recule devant aucune audace pour mieux servir le maelström émotionnel qui caractérise l'oeuvre du maître de Bayreuth.

 

Revivez les aventures de Siegfried, héros central de la tétralogie wagnérienne et partagez les avec les plus jeunes, passionnés par la légende de l'anneau et ferrus d'aventures. La musique amplifiée s'invite au côté des cinq musiciens classiques du Piano Ambulant sous la forme d'une guitare électrique et d'un dispositif MAO (Musique Assistée par Ordinateur) pour nous relater en musique avec inventivité et un zeste d'esprit iconoclaste cette fabuleuse épopée.

 

Nous avons besoin de votre soutien pour rassembler 3.000€ nécessaires pour compléter le financement de ce projet, depuis la prise de son jusqu'à la réalisation du livret par la dessinatrice Vergine Keaton.



Le Piano Ambulant est habitué des spectacles musicaux dans lesquels il fait intervenir plasticiens, décorateurs, metteurs en scène. Il y avait une logique évidente pour la Compagnie à poursuivre ce travail de lien entre l’œil et l’oreille.

Nous avons rencontré la dessinatrice et graphiste Vergine Keaton qui réalisera l’ensemble des aspects visuels de la pochette du disque et du livret. L’ambition est de créer un objet visuel en cohérence avec l’objet sonore. Elle aura une large part de liberté pour raconter au fil des pages (des plages ?) les aventures du héros wagnerien.

 

Grace à votre soutien, le disque une fois enregistré sera édité par le label Paraty et distribué par Harmonia Mundi.

 

En participant à cette aventure, vous serez associés étroitement à la réalisation du disque : informations et anecdotes sur la prise de son, suivi du mixage, avancée du livret.

 

Vous serez contacté personnellement par le Piano Ambulant pour les contreparties et recevrez automatiquement par e-mail un reçu fiscal vous permettant de défiscaliser votre don à hauteur de 66% pour les particuliers, et 60% pour les entreprises.


 

Je choisis le montant de mon don...

  • 20
  • 50
  • 90
  • 150
  • 250

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • une photo de la Cie dédicacée et envoyée chez vous en janvier 2016
  • un extrait MP3 en avant première (janvier 2016)
  • un exemplaire du CD envoyé chez vous au moment de la sortie du disque
  • une reproduction d'une illustration de Vergine Keaton, envoyée chez vous
  • Votre nom sur la jaquette du CD (si vous le souhaitez)
  • Le bêtisier de la semaine d'enregistrement (mp3)
  • Partagez un apéro avec les musiciens pour fêter la sortie du CD.
  • 250
  • 500

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • une photo de la Cie dédicacée et envoyée chez vous en janvier 2016
  • un extrait MP3 en avant première (janvier 2016)
  • un exemplaire du CD envoyé chez vous au moment de la sortie du disque
  • une reproduction d'une illustration de Vergine Keaton, envoyée chez vous
  • Le bêtisier de la semaine d'enregistrement (mp3)
  • l'accès privilégié à l'enregistrement entre le 19 et 23 octobre 2015 à Vienne (Isère). Date à convenir avec vous.
  • Ajoutez votre logo sur la jaquette du CD
  • Participez à l'enregistrement et partagez un repas avec les artistes pendant une demi-journée exclusive, pour vous et vos collaborateurs (date à convenir ensemble).

La vie du projet

28 sep.

A propos de la transcription

Transcrire, pour six musiciens, ces pages de la Tétralogie de Richard Wagner ressemble évidemment à un coup de folie. C’en est un sans aucun doute. Toutefois, à y regarder de plus près, pas autant qu’on veut bien le croire…
Pierre Boulez fait observer que, contrairement aux idées reçues, la Tétralogie est très souvent une musique intimiste, que sa nature est alors de l’ordre de la musique de chambre tant la douceur et la tendresse sont des notions absolument essentielles du drame wagnérien. Le Piano Ambulant n’a pas évité les pages les plus puissantes de la partition, telles "la descente à la forge" ou "la chevauchée des Walkyries", parce que d’une part elles sont une facette incontournable de l’œuvre, et que d’autre part elles représentaient pour la compagnie un défi qu’il lui plaisait de relever. Avec leurs instruments acoustiques et amplifiés, avec guitare basse, micros et pédale d’effets, bibliothèques d’échantillons sonores et objets hétéroclites, les six musiciens du piano ambulant apportent leur regard sur une légende ancestrale.
La question souvent posée à propos de « Comment Siegfried tua le dragon, etc » est : « avez-vous des chanteurs ?» La réponse est non, par choix artistique. Toutefois, contrairement à Lorin Maazel dans son adaptation «The Ring without word », il y a des mots que nous avons cousus sur mesure. Concrètement, la narration est traitée sous forme de mélodrame : la voix parlée est intégrée à la partition comme une ligne instrumentale et circule entre les musiciens qui incarnent les personnages, tandis qu’une actrice, Jessica Pognant, tient le rôle de la narratrice. La transcription pour un effectif réduit à six provoque la recherche, la découverte de sonorités nouvelles. Le chant cède la place à la voix parlée, permettant une narration resserrée et incisive.
 

26 sep.

Libération : "Tout l'or du Rhin pour pas un rond"

Ils ont donné...