Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » Ecole Hors les Murs

Ecole Hors les Murs

  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs
  • Image du projet Ecole Hors les Murs

Le projet

Pour ne pas rompre le processus d’apprentissage des savoirs de bases, nous avons créé, dans une dynamique d'éducation populaire, l'école « Hors les Murs » à destination des jeunes errants non scolarisés, entre 14 et 25 ans.
Ces jeunes n'ont pas accès à l'enseignement général pour diverses raisons administratives (en cours de régularisation) ou sociales (rupture scolaire).
Face à cette problématique, l’école a ouvert en avril 2017 et accueilli une première promo de 40 jeunes pour une session de 3 mois, 70 jeunes inscrits à la rentrée 2017, et 90 jeunes inscrits à la rentrée 2018. 
Hors les Murs n’a pas pour objectif de remplacer l’école classique mais plutôt de permettre aux jeunes de s’ancrer sur le territoire et briser leur solitude, les sortir de l'errance et éviter les risques de délinquance, en favorisant les rencontres, et faciliter ainsi leur inclusion sociale et culturelle.

Organisé par niveau (A=alpha/fle ; B=primaire ; C= Collège ; D=Lycée) en groupe de 15 jeunes maximum, chacun des cours sont proposés par 2 ou 3 intervenant.es bénévoles. Un socle de base est proposé : Alphabétisation/ Français Langue Etrangère, Français, Mathématiques, Sciences, Histoire-Géographie, et la possibilité de suivre des cours de Langues vivantes. 

Des ateliers sportifs et culturels ont également été mis en place en parallèle et pendant les vacances scolaires : yoga, coaching sportif par un jeune, théâtre et improvisation, écriture journalistique, football populaire, stage de découverte de métiers, sorties à la plage, santé communautaire etc...

Des sorties culturelles sont organisées toute l’année pour leur permettre de s'approprier les lieux culturels de la ville auxquels ils ne pensaient pas avoir accès et développer leur sens critique. L'association Marie et Alphonse propose en partenariat des cours d'alphabétisation numérique (bases et initiation au codage)

L’école se place sur différents lieux socio-éducatifs de la Ville de Nantes : le Studio 11/15, le Lycée Guist’hau, le bar associatif la Dérive, la Maison des Citoyens du Monde, Stéréolux et la Maison de l’Europe, afin de rendre visible ces jeunes et leurs difficultés. 

Les jeunes nous sont orientés par nos partenaires : Médecins du Monde, la Cimade, le Gasprom, le collectif des Hébergeurs Solidaires, et autres personnes solidaires et structures sociales.

Notre modèle d'école populaire est facilement duplicable.

A quelle problématique sociale répond-il?

Notre projet répond à l'accroissement des problématiques sociales liées à l'éducation et à l'accompagnement socio-éducatif des jeunes : effacement éducatif ou non prise en charge au sein de l'Aide Sociale à l'Enfance, inégalités pour l'accès à la scolarité et à la formation professionnelle, décrochage scolaire, discrimination envers les populations exilées, public dys.
Ces problématiques entrainent une grande exclusion sociale : errance, solitude, perte d'estime de soi, délinquance, avenir incertain.

Quelle est la solution apportée?

Notre projet permet aux jeunes en rupture sociale de maintenir leur accès aux savoirs grâce aux matières enseignées et aux ateliers proposés ; de faciliter les rencontres et échanges et créer du lien social ; retrouver confiance en soi grâce aux méthodes d'éducation populaire ; occupationnel pour sortir de l'errance et éviter les risques de délinquance. 

Notre école, par sa forme et le public visé, est à ce jour unique sur le territoire nantais, mais également au niveau national.
 

Ils ont soutenu...

Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar