Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » Coop Connexion

Coop Connexion

  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion
  • Image du projet Coop Connexion

Le projet

CoopConnexion appuie les jeunes sans emploi du bassin minier,  issus des quartiers prioritaires et  étudiants dans  la création et le  développement d’activités économiques. Ils sont accompagnés individuellement et collectivement sur les plans personnels (personnal branding, utilisation de différents outils de gestion,...) et collectifs (participation active à la gestion de la coopérative qui les accompagne). La gestion administrative, fiscale et comptable de l'activité sont prises en charge par l'équipe permanente de CoopConnexion pendant que les jeunes développent leur activité.
Nous avons accompagné 15 jeunes de moins de 30 ans  dans le démarrage de leur projet d'entreprise. Nos prescripteurs  et partenaires sont entre autres : Unis Cité, Missions locales, PopSchool, Pôle-Emploi, Louvre Lens Vallée, HubHouse.

Nous préparons un accompagnement plus poussé des jeunes: CoopConnexion est le parrain économique pour ces deux projets menés en collaboration avec les villes de  Bully-les-Mines, Grenay, Mazingarbe et Sains-en-Gohelle.

- Coopérative Jeunesse Service en été 2019 pour les jeunes issus des quartiers prioritaires : 15 jeunes âgés de 16 à 18 ans et issus des quartiers prioritaires créeront le temps d’un été (juillet et Août 2019) une entreprise coopérative pour vendre leur prestation (médiation transport, jardinage, travaux, déménagement, prestations diverses...).


- Coopérative Jeunes Majeurs en 2020 : les jeunes majeurs ayant participé à la Coopérative Jeunesse Service pourront mener un projet personnel et en parallèle une activité collective pendant six à douze mois.


Le but  de ces coopératives est de lutter contre l'exclusion et la précarité en développant des activités économiques et du lien social, sensibiliser à l’entrepreneuriat, stimuler à l’autonomie et à la citoyenneté, créer de la cohésion sociale, renforcer le maillage territorial public/privé, changer la vision adultes/entreprises/jeunes, susciter l’entrepreneuriat coopératif, développer des compétences chez les jeunes, favoriser la prise de décision démocratique, expérimenter la vie active et l’émancipation.

A quelle problématique sociale répond-il?

« 24 % des créateurs ont moins de 30 ans : Face à un taux de chômage des moins de 25 ans qui frise les 24 %(1) en 2014, le Gouvernement voit dans l'entrepreneuriat une porte de sortie salutaire, pour l'emploi des jeunes générations comme pour la reprise de la croissance. Une volonté politique qui semble s'accorder en tout avec une attente bien réelle. Selon le dernier baromètre du Moovjee publié en 2013, 37 % des lycéens et étudiants souhaiteraient créer ou reprendre une entreprise. Un taux de candidats à l'entrepreneuriat plus élevé que la moyenne nationale, de l'ordre de 30 %, selon l'APCE (Agence pour la création d'entreprises). 
Mais voilà, dans la réalité, " seulement 15 % des créateurs entreprennent à la sortie de leurs études ", pointe le rapport du groupe de travail sur la diffusion de l'esprit d'entreprendre auprès des jeunes, à l'issue des Assises de l'entrepreneuriat de 2013. 

Crise économique, manque de liquidités, inexpérience professionnelle, peur de l'échec, manque de confiance du marché et des financeurs... à ces nombreux freins, ajoutez celui de la pression familiale et amicale, qui dissuaderait 88 % d'entre eux, selon une récente étude du cabinet de portage salarial Didaxis. Résultat, seuls 9 % des créateurs ont moins de 25 ans et 24 % moins de 30 ans(1). » (1) Source : rapport du groupe de travail sur la diffusion de l'esprit d'entreprendre auprès des jeunes, Assises de l'entrepreneuriat 2013.

Le projet répond à 3 problématiques :


- Education à l'entrepreneuriat coopératif et à la citoyenneté économique :
Chaque jeune est un maillon essentiel de la coopérative. La coopérative lui permet de prendre des initiatives, de prendre confiance en lui, de gagner en autonomie, tout en étant entrepreneur, confronté à des questions économiques. Respectant le principe 1 personne=1voix, la coopérative est un lieu d'apprentissage de la démocratie. 


- Un changement de regard ... :
...des jeunes sur leur environnement, grace à des échanges permanents et des collaborations concretes en lien avec les acteurs du territoire (collectivités locales, entreprises, acteurs jeunesse)
... des acteurs du territoire sur des jeunes qui montrent par ce projet leur capacité à prendre des initiatives et à participer à la vie publique

- Nouvelles compétences, nouveaux savoir-faire
Prendre des initiatives à plusieurs 
Partir de ses compétences pour en développer de nouvelles
Prendre l'avance sur son orientation professionnelle
Réaliser une plaquette commerciale
Prendre la parole en public

Quelle est la solution apportée?

Il s’agit d’un projet d’éducation à l’entreprenariat collectif.
Pour les jeunes, la coopérative répond au besoin de trouver un emploi d’été rémunéré, mais son impact et ses retombées ne se limitent pas à cela. La coopérative initie les jeunes au fonctionnement démocratique d’une entreprise, à l’organisation collective du travail, à la gestion coopérative et au fonctionnement du marché.

Ils ont soutenu...