Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Concert "Hommage à Le Corbusier"

Concert Hommage à Le Corbusier

  • Saint Etienne Tourisme ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
  • Saint Etienne Tourisme ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
  • EOC ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
  • ©EOC
  • Saint Etienne Tourisme ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
  • Saint Etienne Tourisme ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
  • EOC ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
  • ©EOC

collectés sur un objectif
de 2 500

46%
icone mecenes 17 donateurs
icone réalisé Campagne terminée
Ville

FIRMINY

IR 2019 / IS 2019

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Sous la houlette de son chef ligérien, Daniel Kawka, l’Ensemble Orchestral Contemporain s’implique dans le développement culturel de sa région en proposant des projets artistiques autour de la musique contemporaine, en partenariat avec les villes, les écoles, les hôpitaux, les centres sociaux, etc.

 

En 2015, nous vous proposons de soutenir l’un de ces projets : un concert exceptionnel le 9 juin à 20h00 à l’Eglise Saint-Pierre de Firminy !

 

Un projet intergénérationnel

L’Ensemble Orchestral Contemporain mène régulièrement des projets avec plusieurs générations d’artistes, afin de transmettre le patrimoine musical d’aujourd’hui au plus grand nombre. Ainsi, avec le Conservatoire Massenet de Saint-Etienne et la compositrice Pascale Jakubowski, nous avons imaginé un programme de concert associant musiciens professionnels et musiciens en formation du Conservatoire Massenet, compositeurs accomplis et jeunes compositeurs de la région.

 

Nous avons également souhaité associer les jeunes de la ville de Firminy en mettant en place un programme de création avec les élèves d’un collège (Les Bruneaux). Ainsi, quatre solistes de l’Ensemble Orchestral Contemporain participant à ce concert (Hervé Cligniez, clarinette ; Gaël Rassaert, violon ; Valérie Dulac, violoncelle ; Léonard Chantepy, guitare), accompagnent depuis janvier 2015 deux classes dans une création sonore dédiée et inspirée par l’acoustique unique de l’église Saint-Pierre de Firminy.

 

Un lieu exceptionnel

Ce concert sera également l’occasion de célébrer en musique les 50 ans de la mort du célèbre architecte Le Corbusier. L’église Le Corbusier débutée en 1973 et terminée en 2006, offre une atmosphère particulière. Sa construction en béton crée un écho long de 10 à 12 secondes, ce qui provoque une acoustique unique en son genre. Seule une création pour l’église pouvait magnifier ce lieu et lui rendre « sa beauté indicible » conçue par Le Corbusier. Cet architecte moderne du XXème siècle, pensait son architecture autour d’un espace impalpable : la lumière, l’espace mais aussi le son. Amoureux de la musique, il voulait absolument la traduire dans son architecture, la rendre visible et concrète dans l’espace. Il s’est entouré d’ailleurs de Iannis Xenakis de 1947 à 1959, compositeur et architecte pour mettre en place un système de fenêtre musicale : les pans de verre ondulatoires. Ces pans représentent une partition de musique. La musique est également présente dans l’église avec son écho mais aussi avec des formes : un piano en béton se cache dans la nef…

 

Ainsi, des compositeurs ont eu l’idée d’écrire des œuvres spécialement pour ce lieu, et c’est l’EOC qui aura à nouveau l’occasion de créer cette musique au sein de l’Eglise, le 9 juin prochain !

 

Un concert au cœur de la création

Au programme de ce concert, nous vous proposons quatre créations mondiales :

-        deux œuvres de compositeurs accomplis : une nouvelle œuvre de Pascale Jakubowski pour quatre solistes et ensemble et une œuvre de Jean-Pascal Chaigne pour clarinette, violon et violoncelle ;

-        deux œuvres de jeunes compositeurs : Pierre Fournier pour clarinette solo et ensemble et Benoît Sitzia pour violon et clarinette basse.

Le programme laissera également une grande place à d’autres compositeurs reconnus (Denis Ramos, Gérard Pesson ou encore Toru Takemitsu).

 

 

Pour permettre la bonne réalisation de ce concert, il nous manque 2 500 €. Cette somme permettra à tous les acteurs du projet de réaliser cet évènement dans les meilleures conditions, avec l'entrée gratuite pour tous au concert. 

Participez à la transmission de la musique en nous aidant à mettre en œuvre ce beau projet !

 

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 25
  • 50
  • 100
  • 200
  • 400

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand MERCI !
  • Votre nom sur notre site internet et sur nos réseaux sociaux (si vous le souhaitez)
  • 1 place réservée pour le concert du 9 juin 2015 à 20h00
  • 1 entrée à tarif réduit pour une visite guidée de l'Eglise Saint-Pierre de Firminy (dans la limite de 20 places disponibles)
  • Rencontre avec les compositeurs, musiciens et le chef d'orchestre le 9 juin en amont du concert (l'heure exacte vous sera communiquée ultérieurement)
  • 1 place pour assister à la répétition exceptionnelle du 7 juin 2015 à l'Eglise Saint-Pierre de Firminy (dans la limite de 20 places disponibles ; heure communiquée ultérieurement)
  • Recevez une des partitions dédicacée par l'un des compositeurs
  • Invitation sur la saison de concert 2015-2016 de l'Ensemble Orchestral Contemporain avec accès aux répétitions (dans la limite des places disponibles)
  • 400

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand MERCI !
  • Votre nom sur notre site internet et sur nos réseaux sociaux (si vous le souhaitez)
  • 1 place réservée pour le concert du 9 juin 2015 à 20h00
  • Rencontre avec les compositeurs, musiciens et le chef d'orchestre le 9 juin en amont du concert (l'heure exacte vous sera communiquée ultérieurement)
  • 1 place pour assister à la répétition exceptionnelle du 7 juin 2015 à l'Eglise Saint-Pierre de Firminy (dans la limite de 20 places disponibles ; heure communiquée ultérieurement)
  • Recevez une des partitions dédicacée par l'un des compositeurs
  • Invitation sur la saison de concert 2015-2016 de l'Ensemble Orchestral Contemporain avec accès aux répétitions (dans la limite des places disponibles)
  • Nous vous contacterons directement.

La vie du projet

15 juin.

Un grand MERCI !!!

La campagne Hommage à Le Corbusier a pris fin le 8 juin dernier, et grâce à vos dons, nous avons récolté 1 146via le site Culture-time.

 

Merci à l’ensemble de nos mécènes pour votre soutien et votre implication dans ce projet. La concrétisation de cette campagne a donné lieu à un concert exceptionnel ce mardi 9 juin, dans un lieu unique.

 

Pour vous, les premières photos de ce beau moment musical !

 

                  

 

 

04 juin.

Dernière ligne droite....

... avant la fin de la campagne : J - 5 jours !

 

Grâce à vos dons, nous avons déjà réussi à réunir 1 036 €. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont déjà participé au financement de ce concert !

 

Il nous reste à réunir encore 1 464 € !

Merci de continuer à soutenir le projet pour nous aider à le mettre en oeuvre dans les meilleures conditions.

 

N'attendez plus !

 

27 mai.

Et si on vous présentait...

... les quatre musiciens de l'Ensemble Orchestral Contemporain qui interpréteront, aux côtés des élèves du Conservatoire de Saint-Etienne, les oeuvres au programme de concert !

 

Hervé Cligniez, Clarinette

Hervé Cligniez débute la musique à l’âge de six ans au Conservatoire Darius Milhaud d’Aix en Provence. Il poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Lyon auprès de Jacques Lancelot puis complète sa formation au Conservatoire Supérieur de Genève où il obtient un premier prix de virtuosité à l’unanimité dans la classe de Thomas Friedli. Durant cette période, il est lauréat du concours international d’Ancona en Italie, obtient le Certificat d’Aptitude de clarinette, se produit au sein de l’Orchestre Français des Jeunes, de l’Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales, de l’Orchestre National et de l’Opéra de Lyon. Il fonde ensuite le quintette à vent Le Concert Impromptu au sein duquel il explore durant dix ans les œuvres rares des XVIIIème, XIXème et XXème siècles. Musicien polyvalent, toujours à l’affût de nouvelles sonorités et ouvert sur les autres arts, Hervé Cligniez est à présent clarinette solo de l’ensemble Carpe Diem, de l’Ensemble Orchestral Contemporain, et forme avec le pianiste Cyril Goujon le duo Acte II. Enfin, il crée à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance de Mozart le trio Corno di Bassetto. Se produisant au sein de ces formations en Suisse, Espagne, Portugal, Allemagne, Pologne, Bulgarie, Canada, en Chine et en Corée du sud, il est régulièrement salué par la presse, remarqué pour ses prestations en tant que soliste avec orchestre et sa discographie. Depuis 1986, Hervé Cligniez est professeur de clarinette au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Etienne (France), à l’académie d’été Carpe Diem, et participe à divers ateliers et master classes.

 

Gaël Rassaert, Violon

Musicien curieux et passionné, Gaël Rassaert a profité de nombreux enseignements en France (CNSMDL) et à l'étranger (Pays-Bas, Allemagne) avant de venir à nouveau s'établir à Lyon. Certaines personnalités musicales l'ont beaucoup influencé, notamment les violonistes Philip Hirshhorn et Charles-André Linale, mais également de grands artistes comme Menahem Pressler, György Kurtag, ou encore les membres du quatuor Amadeus. Lauréat de plusieurs concours de musique de chambre (Guidel, Privas, Fnapec), il est régulièrement invité par les formations telles que l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra National de Lyon. Il mène une carrière de chambriste, se produisant principalement en trio, en quatuor (trio Quark, quatuor Rassaert), mais aussi en sextuor ou en octuor à cordes, dans de nombreux festivals en France, en Espagne, au Portugal, en Angleterre, en Suisse, en Russie, en Lituanie, en Inde, au Sri Lanka, aux Etats-Unis, au Vénézuela, au Pakistan et en Corée. Il fait partie de l’ensemble Darcos du Portugal, dont le directeur musical est le compositeur Nuno Corte-Real, ce qui  lui permet de jouer régulièrement en musique de chambre pour la radio et la télévision portugaise. 

Montrant un intérêt tout particulier pour la musique contemporaine et la création, il est depuis 2007 violon solo de l’EOC. Il a assuré le poste de violon solo de l’orchestre Châlon-Bourgogne de 2002 à 2005 et consacre aujourd’hui une grande partie de son activité à la direction musicale de l’ensemble à cordes sans chef Camerata du Rhône, qu’il a fondé en mars 2004. Le travail entrepris avec ce dernier l'amène vers de nombreux autres univers musicaux (jazz, musiques traditionnelles...) et lui permet de développer des projets avec l'image (musiques de film, ciné-concerts...) et avec la danse. Cet orchestre se produit en grande formation, à 20 musiciens, dans des festivals reconnus (Chaise-Dieu, Festival des Arcs, Festival de Besançon...), et de nombreuses salles en France et à l'étranger. La pédagogie occupe également une partie de son activité,  par le biais de projets ambitieux et collectifs, comme notamment Un Archipel de Jean Ribbe, commande originale à vocation pédagogique encadrée par la Camerata du Rhône et créée en 2007 avec la participation de 340 élèves "cordes" du département du Rhône, et le soutien d'une trentaine d'écoles de musique. 

 

Valérie Dulac, Violoncelle

Diplômée en 1994 du CNSMD de Lyon en violoncelle, Valérie Dulac effectue aussi un cycle de perfectionnement en trio à cordes et est amenée à suivre les enseignements du Trio à cordes de Paris et du Quatuor Mosaïque. Appelée à jouer au sein de l’Orchestre de l’Opéra National de Lyon pendant près de 10 ans, elle se dirige parallèlement vers des répertoires plus éclectiques. Elle se spécialise alors dans la musique contemporaine et la création et devient violoncelle soliste de l’Ensemble Orchestral Contemporain sous la direction de Daniel Kawka en 1997. Avec cet ensemble, elle joue lors de nombreux festivals et concerts en France et à l’étranger (Canada, Espagne, Portugal, Brésil, Pologne, Italie, etc...) et travaille régulièrement au contact des compositeurs. Elle est aussi impliquée au sein de formations de chambre tel que Duo a due (duo avec accordéon autour de la création), l’ensemble Polis’sons et son orchestre cucurbital et l’ensemble Solistes XXI-Rachid Safir.

Elle consacre une grande partie de son temps à sa passion pour la musique ancienne, classique et romantique sur instruments d’époque, et collabore avec des ensembles allant de la musique de chambre à l’orchestre comme La Chambre Philarmonique-Emmanuel Krivine, Les Siècles, l’Ensemble 415-Chiara Banchini, le Chœur Accentus-Laurence Equilbey, Canticum Novum, les Nouveaux Caractères et l’ensemble Unisoni dont elle est membre fondateur. Comme continuiste également, elle a joué sous la direction de Paul Mc Creesh, Martin Gester, Nicole Corti et accompagné des récitals d’Howard Crook. De nombreux concerts la mènent à jouer au sein de saisons et festivals tant en France qu’à l’étranger. Elle enseigne le violoncelle baroque au CRR de Grenoble et participe activement au développement d’actions pédagogiques en milieux scolaires, hospitaliers, ou carcéral.

 

Léonard Chantepy, Guitare

Né en 1966, Léonard Chantepy commence la guitare classique à l’âge de 9 ans, tout d’abord à Saint-Etienne puis aux conservatoires de Toulon et de Paris, où il obtient ses 1ers Prix d’interprétation. Aujourd’hui, il est professeur de guitare au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR)de Saint-Etienne. Au fil des années, des amitiés fortes se tissent avec d’autres musiciens : il joue en duo avec la guitariste Marianne Monnier mais aussi Patrick Jourdy, Alain Rezze, Martin Vieilly et Frédérique Rezze avec qui il crée le groupe « La Bande à Koustik ». Parallèlement, il poursuit sa carrière de soliste. En novembre 2011, il enregistre dans les studios de Damien Giraud un disque [AOC-1]­ dans lequel il interprète des œuvres de compositeurs du XXe et XXIe siècles, tels que H.Villa Lobos, M.M. Ponce ou T. Takemitsu.

18 mai.

Les compositeurs et leur oeuvre

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de deux compositeurs ligériens, Pascale Jakubowski et Pierre Fournier.

 

Aujourd'hui, quelques mots sur deux autres compositeurs dont vous pourrez découvrir les oeuvres le 9 juin prochain, Jean-Pascal Chaigne et Benoît Sitzia

 

Jean-Pascal Chaigne

 

 

Jean-Pascal Chaigne étudie au Conservatoire et à l’Université de Tours, puis au Conservatoire de Sevran auprès d’Allain Gaussin. Il complète sa formation au Conservatoire de Paris, dans les classes de composition d’Emmanuel Nunes et de Stefano Gervasoni. Jean-Pascal Chaigne écrit volontiers pour la voix, il s’intéresse à la poésie et particulièrement aux textes d’Anne-Marie Albiach (Césure : le corps, 2010 ; Strates, 2012), Claude Royet-Journoud (L'énigme et son sommeil, 2011) et Giacomo Leopardi (L'Infinito, 2012). Ses compositions s’intègrent dans des cycles d’œuvres, ensembles cohérents et construits : cycle des Objets, cycle Mezza Voce, cycle Kardia, cycle des Hymnes à la nuit. Sa musique témoigne d’une recherche de brièveté, d’intensité et d’un goût pour l’éclat. Jean-Pascal Chaigne mène également une activité de chercheur – il est titulaire d’un doctorat de musicologie - et il enseigne la composition, l’orchestration et l’écriture au Conservatoire d’Annecy.

 

 

 

« Après Trace pour contrebasse solo, Reflet, pour clarinette, violon et violoncelle, poursuit l’exploration des liens qui unissent ma musique à la poésie d’Anne-Marie Albiach. « Le texte que je mets sur la page, nous dit Albiach, je voudrais qu’il puisse aussi être le reflet d’un chant ». 

Renversant les termes, j’aimerais ici que ma musique soit le reflet de ses mots, le « chant graphique » d’une rencontre au sein d’un lyrisme contrôlé, froid, objectif.Reflet est dédié à l’Ensemble Orchestral Contemporain. Jean-Pascal Chaigne

 

 

Benoît Sitzia

C'est en 2004 qu'il commence  à étudier la guitare classique et est admis dans la classe de Lionel Lahondere à l'école de musique de Royan.

Au travers de son instrument son professeur lui ouvre les portes de la rigueur du travail musical et lui permet de découvrir le répertoire du 20eme et du 21eme siècle.

Il entre en 2008 au CRD de La Rochelle où il poursuit l'étude de la guitare classique et entame un cursus de culture musicale. C’est là-bas, au contact de compositeurs contemporains, qu’il développe un vif intérêt pour la composition qui l’emmènera de 2011 à 2014 au CRR d’Annecy, où il étudie l’analyse et la culture musicale avec Boris Clouteau, l’orgue avec Jean-Christophe Revel et la composition avec Jean-Pascal Chaigne. Au cours de ce cursus il rencontrera notamment Samuel Andreyev dont il bénéficie régulièrement des remarques et conseils sur la musique et son travail.

En 2014, il rencontre le compositeur Stefano Gervasoni lors d'une master classe à Flaine. La rencontre décisive de ce compositeur et de son univers musical lui permet d'apporter un regard nouveau sur son travail.

Aujourd'hui, il poursuit son travail et sa réflexion dans la classe de composition de Daniel D’Adamo au CRR de Reims. 

 

“Une figure, un centre et trois musiques.

C'est comme cela, je pense que l'on peut définir au mieux l'enjeu de cette pièce.

Une figure qui, à travers trois discours/dialogues différents et un centre en mouvement, tente de révéler ses potentialités.

Elle doit survivre à son éclatement, sa multiplication, sa dispersion pour tenter sa propre synthèse au travers d'éléments hétérogènes.

Ainsi elle construit sa cohérence et son équilibre vers une forme, vers un discours.

Peut-etre Paul Claudel su mieux que quiconque parler de ce projet : "{...} Ils s'emboîtent extérieurement par la forme et vitalement par le besoin. L'un achève ce que l'autre a commencé. L'un nourrit cet appel que l'autre constitue. L'hymne pour arriver à l'accord final à besoin de toute les ressources du vocabulaire, sans qu'il y manque virgule ou point, barre de t ou panse d' a . {...} Alors nous comprendrons le véritable sens de ces mots: hasard, nécessité, mouvement, développement, unité, diversité, {...} car la matière ne se soustrait au néant que par le mouvement vers une forme". Paul Claudel, La légende de Prakriti in FIGURES ET PARABOLES.

Benoît Sitzia

18 mai.

D'autres articles sont parus...

Après un article dans l'hebdomadaire Le Pays Roannais, notre campagne a aussi fait parler d'elle dans le quotidien Le Progrès le 13 mai dernier et dans l'hebdomadaire L'Essor de la Loire le 15 mai dernier : 

 

    

 

13 mai.

On en parle...

... dans la presse !

 

L'hebdomadaire Le Pays Roannais a dédié un article à notre campagne de crowdfunding le 7 mai dernier. Découvrez le ci-dessous : 

 

 

Comme la presse le fait, n'hésitez pas, vous aussi, à parler de ce projet autour de vous ! 

 

 

 

12 mai.

MERCI !

05 mai.

Quelques mots ...

... sur les compositeurs et leurs oeuvres ! 

 

Nous vous parlons pour commencer de deux compositeurs ligériens qui composent régulièrement pour l'Ensemble Orchestral Contemporain : 

 

Pascale Jakubowski

Née en Algérie d'un père d'origine polonaise et d'une mère française, Pascale Jakubowski fait ses études musicales en France. Poursuivant un double cursus – piano puis clarinette – auquel s’ajoute bientôt le chant, elle écrit depuis plusieurs années déjà des œuvres dont elle se fait fréquemment l'interprète, lorsqu'elle entreprend de suivre, en 1986, des cours d'harmonie, de composition électroacoustique et d'analyse musicale au Conservatoire national de région de Bordeaux. Dès ses débuts, Pascale Jakubowski se nourrit de la pratique conjointe de la composition et de l'expérimentation interdisciplinaire, qui lui vaut de travailler fréquemment en étroite relation avec des artistes et des scientifiques (Trans-figurations et Télé-plastique, 1989-1992 ; Le destin de petits riens, dans un environnement plastique de Francis Proudhom, 2005). En cause, une sensibilité aux autres formes d'expression artistiques, qui s'inscrit par ailleurs dans un discours atonal exempt de toute rigueur systémique où l'exploration des micro-intervalles et la multiplicité des modes de jeu à l'instrument trouvent aussi à s'épanouir. Artiste en résidence en Ille-et-Vilaine (1999-2000), Pascale Jakubowski élabore un projet ambitieux, au sein duquel on retrouve des éléments constitutifs de sa démarche compositionnelle, telles la littérature et les musiques du monde, qui ont toujours profondément nourri sa réflexion. Récompensée par la Sacem en 2005 (Prix Pierre et Germaine Labole pour Hautes Terres ; 2004), la compositrice occupe successivement diverses fonctions dans le domaine de l’enseignement. Depuis 2007, elle est professeur d’analyse et de composition au Conservatoire à rayonnement régional de Saint-Étienne. Ressources CDMC

 

  

«  Naos signifie navire en grec. C'est l'étoile la plus brillante de la constellation de La Poupe qui était incluse à l'origine dans celle du Navire Argo. Dans l'Église Saint-Pierre de Firminy, un jeu de lumière pénétrant par des orifices dans la coupole fait apparaître la constellation d'Orion. Le Corbusier n'ayant pas défini quelle constellation devait apparaître sur la paroi, j'ai pris la liberté de choisir celle qui correspondait le mieux dans mon esprit à ce bâtiment singulier et à l'aventure musicale que je souhaitais y mener. » Pascale Jakubowski 

 

 

Pierre Fournier

Pierre débute la musique à 12 ans par la clarinette. Après avoir obtenu ses prix de clarinette/clarinette basse et musique de chambre au Conservatoire de Saint-Étienne dans la classe d'Hervé Cligniez, il se perfectionne avec Bruno Martinez (opéra de Paris) et Romain Guyot (orchestre de chambre d'Europe). Il se produit dans diverses formations chambristes, orchestrales, contemporaines et participe à de nombreux projets pluridisciplinaires avec le théâtre, la peinture et la vidéo. C'est en 2011 qu'il intègre la classe de composition de Pascale Jakubowski au Conservatoire de Saint-Étienne.  Il compte déjà à son actif des œuvres pour orchestre, de musique de chambre, vocales, pour le théâtre, pour la vidéo et pédagogique. Ses œuvres furent créés notamment par l'orchestre de l'opéra de Saint-Étienne pour la biennale Massenet, les solistes de l'Ensemble Orchestral Contemporain à deux reprises, le choeur d’enfant du CRR de Saint Etienne et la maîtrise de Radio France en lien avec l’Institut français d’art chorale,… Cette année voit aussi une de ces pièce avec vidéo créée lors de la biennale internationale du design de Saint Étienne en mars 2015. Désormais compositeur à temps plein, Pierre Fournier prépare actuellement un cursus musique à l'image au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon ainsi que plusieurs futurs projets de composition avec le flûtiste Fabrice Jûnger de l’EOC, l’accordéoniste Philippe Bourlois et l’Ensemble Hermes.

 

 

« Cette pièce est née de mon désir d'écrire une œuvre soliste pour l'exceptionnel clarinettiste qu'est mon ancien professeur et cher amis Hervé Cligniez. Composée spécialement pour l'acoustique si singulière extrêmement résonnante de l'église Saint Pierre de Le Corbusier, « Echos d’instants" est une pièce qui se construit par elle même, sur elle même, jouant avec un écho omniprésente » 

Pierre Fournier

 

28 avr.

Retour en images...

... sur la 1ère répétition autour des créations de Pascale Jakubowski et Pierre Fournier qui s'est déroulée le 13 avril dernier au Conservatoire Massenet à Saint-Etienne. 

Une première répétition qui promet une belle soirée le 9 juin prochain !

Prochaine et unique répétition à l'Eglise Sant-Pierre de Firminy : le dimanche 7 juin

 

  

Crédit photographique : © EOC

 

22 avr.

Le programme de ce concert exceptionnel

Ensemble Orchestral Contemporain

Léonard Chantepy, guitare – Hervé Cligniez, clarinette – Gaël Rassaert, violon – Valérie Dulac, violoncelle

Avec la participation des étudiants instrumentistes du Conservatoire Massenet de Saint-Etienne

 

Pascale JakubowskiNaos (2015) – Durée : 20’ Création mondiale

Toru TakemitsuEquinox (1995) – Durée : 5’

Jean-Pascal ChaigneReflet (2015) – Durée : 7’ Création mondiale

Benoît SitziaFigures-Discours (2015) – Durée : 7’ Création mondiale

Gérard PessonBruissant divisé (1998) – Durée : 4’

Denis RamosA ne jamais perdre le fil (2014) – Durée : 6’

Pierre FournierEchos d’instants (2015) – Durée : 14’ Création mondiale

 

Plus d’informations sur www.eoc.fr

22 avr.

Pourquoi ce concert ?

Aux origines de ce projet, l’envie des musiciens de l’Ensemble Orchestral Contemporain et de la compositrice Pascale Jakubowski en association avec le conservatoire Massenet d’interpréter de nouveau des pièces contemporaines dans l’acoustique si particulière de l’église Le Corbusier à Firminy. En effet, l’EOC accompagne musicalement l’histoire du site depuis l’inauguration de l’église en 2006 et est présent régulièrement à Firminy pour défendre la création contemporaine. Pour les musiciens de l’EOC, c’est un réel plaisir de jouer avec cette acoustique résonante et propice à l’expérimentation sonore.

Fort de son rôle de commanditaire, l’EOC avait commandé 4 œuvres spécifiquement dédiées à l’église en 2012. Cette première aventure de création a marqué les solistes de l’EOC et l’histoire du Conservatoire Massenet, puisque des élèves avaient été associés à la résidence du compositeur Colin Roche pour l’occasion. Elle a aussi engendré des envies chez les compositeurs de la région. C’est donc naturellement que la compositrice Pascale Jakubowski et les musiciens de l’EOC s’associent avec le conservatoire Massenet pour rendre hommage à Le Corbusier en proposant un programme musical spécialement dédié à l’église, cinquante après la mort de l’architecte.

 

Crédit photographique : Saint-Etienne Tourisme ©Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65). Réalisation, José Oubrerie architecte (1970-2006)

Les entreprises mécènes...

Avatar

Ils ont donné...

Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar