Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » CHAMPS MAGNÉTIQUES

CHAMPS MAGNÉTIQUES

Un micro-festival de danse où les jeunes chorégraphes contemporains créent en dialogue avec les lieux et les publics nantais

collectés sur un objectif
de 10 000

61%
icone mecenes 55 donateurs
icone réalisé Campagne terminée
Ville

Nantes

IR 2019 / IS 2019

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Notre projet

Champs Magnétiques a pour but de promouvoir la jeune création chorégraphique et la rencontre avec les publics en diversifiant les manières de découvrir l'art chorégraphique. 

Il manifeste la volonté de tisser des liens entre le territoire et ses habitants et d'investir des lieux partenaires singuliers.

Champs Magnétiques aura lieu le 7 septembre 2019 au Lieu Unique à Nantes. Après les succès des éditions précédentes, nous attendons plus de 500 personnes.

Un Festival de 12h ouvert à tous et à toutes avec plusieurs activités autour du chorégraphique ainsi qu'une programmation généreuse et ludique où des artistes du monde entier inventent et définissent l'émergence en danse.

Une période de résidence pour 3 artistes au LU afin de présenter des pièces spécialement conçues pour l'évènement.

Trois axes construisent nos valeurs

Partager avec les publics :

Il s'agit de rapprocher le public et les chorégraphes en dehors du cadre scénique à travers diverses activités proposées et des performances in situ.

Faire dialoguer les artistes:

Les règles du jeu sont simples: adapter une oeuvre déjà créée d'un côté, répondre à cette oeuvre par une création in situ de l'autre. Ainsi le festival favorise une ouverture à l'autre, à d'autres cultures et pratiques.

Valoriser les espaces:

Faire résonner l’Histoire d'un lieu et dynamiser le patrimoine local par l’apport  d’événements et de créations in situ c'est être conscient des richesses qui nous mobilisent aussi bien comme artiste que comme spectateur.

À quoi va servir cette collecte ?

Image du projet CHAMPS MAGNÉTIQUES

Accueilli en 2019 par le Lieu Unique, Champs Magnétiques a plus que jamais besoin de Vous!

Ce lieu culturel nantais offre aux artistes invité.es pour cette édition de belles opportunités de création et de représentation. Nos artistes  proposeront 12 heures de performances, de workshops, de rencontres et de spectacles  dans le hall, la cour, le grand atelier, afin que tout le LU devienne un espace de jeu. 

Le festival est Co-produit par le LU et bénéficie du soutien de la Ville de Nantes.

Nous faisons appel à votre générosité à hauteur de 10 000 € afin de compléter le budget global et de proposer aux artistes et aux spectateurs la meilleure expérience possible. Vos dons seront utilisés pour:

 héberger et défrayer les artistes en résidence: 4500 €

→ louer/acheter le matériel technique manquant: 2000 €

→ créer et imprimer la signalétique du lieu et les livrets du spectateur: 3500 €

Les fonds supplémentaires permettront de financer les transports des artistes.

Pourquoi nous soutenir ?

Champs Magnétiques est un micro-festival unique à Nantes

Il est monté par des artistes pour rapprocher les spectateurs et spectatrices du processus créatif.

Chaque année nous renouvelons sa formule afin de nous situer à l'endroit le plus juste où la création contemporaine pourra rencontrer ses publics:

Nuit de propositions artistiques du diner au petit-déjeuner (2014), création chez l’habitant (2016), expérience du travail artistique en binôme créée uniquement pour l’événement (2016), jeux chorégraphiques offerts aux spectateurs (2017).

En 2019, nous invitons 8 artistes venu.e.s du monde entier, de la Pologne aux Etats-Unis, à créer des pièces in situ au Lieu Unique, ou de partager avec vous leurs danses qui parlent du monde dans lequel nous vivons.

Nous vous remercions chaleureusement de nous aider à faire exister ce moment unique qu'est le micro-festival Champs Magnétiques !

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 15
  • 25
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Un des trois supers modèles de badge d'une des éditions précédentes du festival
  • Une magnifique affiche de l'édition 2017 de Champs Magnétiques par l'artiste Jocelyn Cottencin (épuisé)
  • Apparaissez comme mécène sur notre site internet
  • une invitation pour deux personnes pour le festival Champs Magnétiques 2019
  • Une magnifique affiche de la nouvelle édition de Champs Magnétiques signée par Jocelyn Cottencin
  • une proposition d'atelier avec un.e des artistes de la plateforme Météores
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Une magnifique affiche de l'édition 2017 de Champs Magnétiques par l'artiste Jocelyn Cottencin (épuisé)
  • Apparaissez comme mécène sur notre site internet
  • une invitation pour deux personnes pour le festival Champs Magnétiques 2019
  • Une magnifique affiche de la nouvelle édition de Champs Magnétiques signée par Jocelyn Cottencin
  • une proposition d'atelier avec un.e des artistes de la plateforme Météores

La vie du projet

08 juil.

fin de campagne

Ca y est, notre campagne de financement participatif est terminée !


Grace à vous nous avons réunis 6110 €.


Nous tenons à remercier nos 56 contributeurs et contributrices ainsi que toutes les personnes qui ont activement relayé notre campagne sur les réseaux sociaux !
Sans vous le festival n’aurait pas pu être ce qu’il sera.

 

Nous vous donnons à présent RDV le 7 septembre au lieu unique à Nantes.

Si vous souhaitez connaître le programme détaillé de cette journée, toutes les informations sont ici


Encore une fois un grand merci à vous,

L’équipe de Météores

graphisme Jocelyn Cottencin

25 juin.

Programmation - Bababoum

Et pour finir cette magnifique liste d'invité.es, présents du début jusqu’à la fin du festival seront avec nous en trio les Baptises – artistes costumiers accompagnés de l’artiste chorégraphique Laurie Peschier-Pimont.
Ce brillant trio sera rejoint dans la nuit par un DJ du collectif Androgyne qui nous fera danser jusqu’au petit matin, bienvenu.es à la Bababoum.
 

www.facebook.com/lesbaptistes


www.facebook.com/androgyne.prod

 

Venez nombreux et nombreuses à ce rdv créatif et festif le 7 septembre 2019.
Nous vous remercions pour votre soutien et accompagnement. D’ici là n’oubliez pas de parler autour de vous aussi bien du festival que de la collecte, à vite!!!!

photo les Baptistes

21 juin.

Programmation (4ème binôme)

Nantais eux aussi et nouveaux recrus du festival Champs Magnétiques, Aëla Labbé et Stéphane Imbert du binôme Lucane sont invités à faire une réponse en photo à la pièce chorégraphique Still Life d’Agata Maszkiewicz.


Les liens de la photographie, de l’assemblage (sculpture) au travail du corps sont pour eux une inspiration commune. C’est en partant de cette relation à l’instant, au présent qu’ils chercheront ensemble comment partager, éprouver, et offrir à d’autres regards leur travail commun généré par la rencontre avec le travail de cette artiste polonaise.

Agata, polonaise donc de naissance et Aquitaine de choix, est issue d’un cursus de danse mais intéressée par la chorégraphie au sens large du terme.


Dans son travail, elle utilise différentes formes, créant des performances mêlant la danse, le théâtre, la vidéo, le texte, mais aussi des installations pour lesquels la chorégraphie est le principal outil dramaturgique. Lorsqu’elle travaille sur la physicalité, elle essaie toujours de la lier à un cadre socio-politique plus large. Ce qui l’intéresse, ce sont les conditions historiques, économiques et sociales qui forment les discours dont sont tissés les corps, car elle est convaincue qu’ils jouent un rôle prépondérant dans la façon dont les gens s’imaginent eux-mêmes, et la communauté dans laquelle ils vivent. Elle essaie de secouer cet imaginaire.


www.lucane.eu


www.agatamaszkiewicz.com

photo de Martial Mouroux

photo Lucane

17 juin.

Programmation (3ème binôme)

Un autre accoutumé du festival qui en assure la création graphique admirée par les Nantais et les Nantaises depuis l’édition précédante – Jocelyn Cottencin sera de retour parmi nous.


Artiste et graphiste, Jocelyn s’intéresse particulièrement à la question de l’émission et de la réception des images, des codes et des langages, et plus encore à la capacité d’un projet et d’un travail à ne pas circonscrire un territoire mais à circuler entre différents points. Il mène depuis plusieurs années une réflexion sur la forme, l’image, le signe et l’espace au travers de thématiques récurrentes comme celles du groupe et de la communauté. Il utilise pour ses projets, l’installation, le film, le graphisme, la typographie, la performance, le livre.
Pour cette troisième édition et sa troisième présence au sein du festival il prend en charge non seulement l’identité visuelle de Champs magnétiques et l’habillage  du Lieu Unique mais est aussi invité à présenter son dernier film Faire Feu, entre documentaire, fiction et performance dont la première vient d’avoir lieu à Kanal - centre Pompidou Bruxelles.
Trailer Faire feu

https://vimeo.com/323643697


Pour répondre au travail vidéo de Jocelyn Cottencin, Météores invite une jeune artiste ligérienne à découvrir absolument – Alice Gautier.


Nantaise, Alice poursuit une recherche plastique qui croise les champs du cinéma, de la performance et de la danse. Par l’écriture du geste, le travail du rythme, de la présence, elle expérimente différentes manières de faire récit. Pour chaque projet de film, de performance ou de pièce, elle redéfinit ses outils de montage et de composition des images.


www.alice-gautier

15 juin.

Programmation (2ème binôme)

Suite à une première invitation en 2017 et une collaboration fructueuse avec Aline Landreau, Météores sollicite à nouveau l’artiste française Céline Cartillier qui cette fois-ci présentera une performance-conférence créée spécialement pour le festival.


Céline est intéressée par les relations entre représentation et idéalité, et mobilisée par les relations entre composition poétique (au sens de fabrication du langage), composition musicale et écriture chorégraphique. C’est en s’aventurant sur ses chemins de recherches qu’elle fera une proposition conçue en écho au solo Vox de Aline Landreau, présentée dans le même espace plus tard dans la soirée. 
Avec cette piece Aline s’interesse au potentiel bruitiste et à la puissance primitive de ses cordes vocales, ainsi qu'à une possible extension des strates sonores jusqu'à l'architecture elle-même.

www.meteores.org/celine-cartiller

www.alinelandreau.com

photo de Roger Rossell

11 juin.

Programmation (1ère partie)

Nous voilà déjà à plus de 5000 euros de promesses de dons!!!! Merci!!!

La campagne continue. Dernière ligne droite! Encore 3 semaines pour nous aider à doubler cette somme.
Ces jours -ci nous dévoilerons petit à petit la programmation de cette troisième édition de Champs Magnétiques, avec tous les artistes présents, le carnet de jeu du spectateur et de la spectatrice, la bababoum et autres surprises, rdv le 7 septembre au LU...

 

En première ligne, un vétéran du festival Bryan Campbell, artiste américain qui vit et travaille à Paris.
Bryan élabore un travail multidisciplinaire mêlant l’image, le graphisme, le texte, et la chorégraphie. Ses performances manient les codes de la culture visuelle en s'attachant aux corps et cognitions qu'elle implique et qui en sont issus. Ses projets sont subtilement queer, aventureux en concept, et beaux. Spécialement pour Champs Magnétiques #3 il créera Moby Dick, une performance en écho au travail visuel d’Ana Pi

Ana Pi est une artiste chorégraphique et de l’image, chercheuse en danses urbaines, danseuse contemporaine et pédagogue diplômée de l’École de Danse de l’Université Fédérale de Bahia – Brésil.
La circulation, le décalage, l’appartenance, la superposition, la mémoire, les couleurs, les actions ordinaires et le geste sont des matières vitales à sa pratique créative et pédagogique.
Le festival sera l’occasion pour elle de présenter un travail visuel autour de sa pièce chorégraphique Noirblue.

www.meteores.org/moby-dick
 

www.meteores.org/noirblue-installation

photo Daniel Nicolaevsky

photo Bryan Campbell

03 juin.

Longue Nuit

La toute première édition du festival intitulée Longue Nuit  - en quelque sorte le prototype de Champs Magnétiques - s'est déroulée à POL'N en septembre 2015. De 19h jusqu'à un petit déjeuner performatif à 7h du matin nous avons accueilli près de 200 personnes avec  des performances, des expositions, un concert, une dérive urbaine, une projection nocturne de films et de vidéos, un DJ-set ainsi qu'un vrai tirage de tombola.

Une dizaine de jeunes artistes invité.e.s ont partagé leur travaux avec les publics nantais, et Météores a tissé des premiers liens de partenariat avec POL'n, lieu associatif hors norme qui a accompagné le festival sur les futurs éditions.

Trois éditions plus tard, toujours accompagné.es de nos partenaires fidèles, nous sommes heureuses de vous inviter à l'édition 2019 qui sera acceuilli le 7 septembre par le Lieu Unique.

Le programme arrive, suivez-notre blog...

 

29 mai.

Champs Magnétiques #1

Déjà 32 Mécènes!

Encore 32 jours!

presque 4000 euros collectés!

 

On continue avec l'historique du festival

L' édition 2016 baptisée pour la première fois Champs Magnétiques a eu lieu à Nantes en octobre acceuilla une centaine de personnes.

Conçue comme un parcours chorégraphique dans le quartier Madeleine Champs-de-Mars, le festival a invité 8 artistes différent.es en leur proposant de collaborer aussi bien entre eux/elles qu'avec les différents lieux qui les ont acceuilli.es.

Avec Laurie Peschier-Pimont, Emi SH Combet, Aline Landreau, Agnieszka Ryszkiewicz, Vaida Budreviciute, Katerina Andréou, Cécile Tonizzo, Raphaël Ilias d'une part, et de l'autre: Entre-deux, Honolulu, la maison de Quartier Madeleine Champ-de-Mars, POL'n ainsi que le SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS / Cie 29x27.

Avec carte et montre en main, les promeneurs du samedi, les flâneurs des galeries, public d’habitués comme habitants des alentours, découvraient des propositions artistiques insolites conçues spécifiquement pour cinq lieux qui ouvrent le quartier à l'art.

Pour Champs Magnétiques #1 chaque artiste de Météores entrait en dialogue avec le travail d’un.e autre artiste pour produire une forme inédite issue de cette rencontre. Il s'agissait de faire résonner les qualités propres à chacun des lieux investis et de réinventer les liens à ces espaces comme aux personnes qui les activent.

Au final, un parcours personnel et un quadrillage collectif, une partition faite de collisions, d’imprévus, de découvertes et de jeux.

 

24 mai.

Champs Magnétiques #2

Vous connaissez déjà l'équipe de Météores, alors nous voilà parti pour un petit historique du festival en trois épisodes avant de vous présenter les artistes invité.es cette année.

Merci de votre soutien, nous avons déjà collecté presque 4000 euros alors n'hésitez pas de parler de Champs Magnétiques et de notre campagne autour de vous et aidez-nous à atteindre l'objectif des 10000 euros. Bonne lecture!

 

La dernière édition de Champs Magnétiques a eu lieu en septembre 2017 en partenariat avec plusieurs lieux Nantais.

Imaginée comme un cheminement du regard pour rencontrer l'art chorégraphique de multiple manières, c'est la médiation qui était au coeur de cette édition devenant un geste artistique spécifique qui accompagne l’expérience du spectateur.

Et parce qu'il est bon de partager réflexions et perspectives autour d'un verre, de petits plats, ou en esquissant quelques déhanchés, les espaces se transformaient tout au long de la soirée, jusqu’au dancefloor festif de clôture.

Lors de cette merveilleuse journée, nous avons acceuilli plus de 300 personnes avec 8 propositions différentes présentées à Pol'n, à Paradise et au SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS par Aline Landreau et Céline Cartillier, Carole Perdereau, Pauline Simon et Ernest Bergez, INUI_Laurie Peschier-Pimont et Lauriane Houbey, Agnieszka Ryszkiewicz, Vaida Budreviciute et Emi SH Combet, Ana Pi, Cécile Tonizzo ou encore Bryan Campbell.

 

 

20 mai.

Charlotte

Si vous vous êtes déjà demandé ce que voulait dire le viel idiome français Par le gast va grantaleure, n’hésitez plus et renseignez vous auprès de Google.
https://parlegastvagrantaleure.bandcamp.com/releases

Vous allez alors découvrir un des talents, pas si caché, de Charlotte Giteau, administratrice phare de la plateforme Météores et co-organisatrice du festival Champs Magnétiques.


Discrète et énigmatique, elle transforme les tableaux excel en gravures médiévales et procure aux plus obscurs des budgets une lisibilité des plus merveilleuses. Elle est connue et appréciée aussi bien par le monde de la musique que celui de la danse, ayant accompagné et fait grandir des projets grands et petits de Vincent Dupont ou Rachid Ouramdane. Mais depuis qu'elle s'est liée avec Météores, les artistes de la plateforme veillent sur elle jalousement.


Notre oracle au regard nordique, parfois bien critique mais toujours bienveillant, d’une générosité, d'une sagesse et d'une gentillesse sans comparaison.

 

13 mai.

Sandrine

Des diplômes, de l'expérience, une connaissance diversifiée du terrain, des connexions amicales tout en étant professionnelles en France et à l'étranger, une pratique de différentes danses du classique aux claquettes - vous pouvez même la découvrir qui swingue sur grand écran -, un caractère positif et explosif, un sourire charmeur, une attitude Yes We Can à la Obama, mais surtout un amour pour la danse et pour ceux et celles qui bataillent afin qu'elle puisse exister en tout liberté et diversité. Notre Sandrine préférée est entre autres chargée du développement de la plateforme Météores et co-organisatrice du festival Champs Magnétiques.

Elle vie à Nay, près de Pau mais vous allez surement la croiser à Paris, à Bruxelles, à Genève, Hendaye, Madrid, Courtrais, Helsinki, Athènes, Berlin ou bien évidement à Nantes, c'est à dire partout où les chorégraphes ont besoin d'elle.

 

09 mai.

Laurie

La troisième fondatrice de Météores, Laurie Peschier-Pimont est danseuse et chorégraphe. Elle crée non seulement des pièces chorégraphiques mais conçoit aussi des dispositifs de pédagogie performative autour du geste collectif, qu’elle active notamment dans des écoles d’art à Nantes, Limoges, Grenoble ou Rouen mais aussi dans les contextes théâtraux.


Elle a longtemps arpenté des paysages extraordinaires avec le groupe Ici-Même [Grenoble] et, depuis, part souvent à la dérive, à pied, en camion ou en surf, en solo, avec Lauriane Houbey sa partenaire de INUI, ou encore avec cent danseurs et danseuses amateurs et amatrices. Pour un jour, pour plusieurs projets consécutifs ou encore pour la vie.

 

02 mai.

Aline

Aline Landreau, la deuxième co-fondatrice de Météores devient danseuse dès ses premiers pas, et cherche depuis toujours comment chorégraphier sa vie; ou du moins c’est ce dont elle se souvient.


Son travail met en situation le trouble perceptif et expérimente les formes possibles de trouble. Elle met ainsi en place des dispositifs performatifs et sonores, toujours immersifs, où prend corps une présence archaïque mue à la fois par son mouvement et sa production vocale. Ses différents projets interrogent avant tout les conditions de saisie sensible d'un spectateur auteur de son propre regard, et fabriquent des environnements propices aux projections individuelles et au déploiement d'un imaginaire personnel, qui se tisse à partir de la mémoire et des potentiels visionnaires de chacun.


Ses activités se déploient actuellement entre Nantes, Berlin et sa campagne natale de Charente Maritime où elle réhabilite un lieu rêvé depuis longtemps, avec la volonté de relier ces contextes artistiques différents en partageant pratiques et points de vues.

 

29 avr.

Agnieszka

La première co-fondatrice de la plateforme Météores est polonaise, mais Agnieszka Ryszkiewicz quitte Varsovie à l’âge de 19 ans et depuis ne cesse de se déplacer pour rencontrer et appréhender de nouveaux contextes de vie et de création. Elle est persuadée que c’est en changeant de point de vue, en faisant "danser le regard", qu’il est possible d’entendre et de comprendre l’autre.


Travaillant toujours dans des contextes variés, aussi bien des théâtres que des maisons d’arrêts, elle garde en tête les questions de l’accessibilité de l’art, de sa présence dans la vie de tous les jours, des potentiels publics ainsi que sa dimension politique et démocratique.


Mère de Lotta, compagne de Tomek, écrivaine de dimanche, elle conçoit ses projets de performances comme un dialogue incessant avec la réalité qui l’entoure.

 

 

23 avr.

Rencontrez l'Equipe

Merci de votre soutien et bienvenu.es sur ce blog qui contera l’histoire du festival Champs Magnétiques ainsi que celle de l’équipe de la plateforme Météores

Au fil des posts, nous vous présenterons les trois artistes initiatrices de la plateforme : Agnieszka, Aline et Laurie, ainsi que Charlotte et Sandrine qui contribuent à son fonctionnement par une administration minutieuse et précieuse ainsi qu'une communication et accompagnement extraordinaires.

Dans un deuxième et troisième temps nous vous présenterons les artistes qui seront au rdv pendant la troisième édition du festival et nous retracerons son historique. Il faut savoir que les prototypes de Champs Magnétiques, c’est à dire Météores se fabrique et La Longue Nuit datent déjà de 2014 et 2015.

Alors suivez nous et surtout soutenez la nouvelle édition 2019 du festival Champs Magnétiques. N’hésitez pas également à en parler à vos proches.

À suivre…

 

Ils ont donné...