Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Devenez mécène du CD Josquin et Bruxelles

Devenez mécène du CD Josquin et Bruxelles

Réalisation du 9° CD, l'avant-dernier de "Josquin l'Européen", intégrale des messes de Josquin Desprez, par l'ensemble Métamorphoses.
Image du projet Devenez mécène du CD Josquin et Bruxelles

collectés sur un objectif
de 6 000

41%
icone mecenes 23 donateurs
icone jours restants 20 Jours Restants
Ville

Roubaix

IR 2020 / IS 2020

Les dons donnent droit à une réduction fiscale

Notre projet

L'enregistrement, du 13 au 16 septembre 2020,  du 9° volume d'une intégrale musicale des messes de Josquin Desprez, jamais réalisée à ce jour.

9° volume, sur un total de 10.  L'achèvement de l'intégrale Josquin l'Européen, projet exceptionnel, vise à célèbrer, en 2021, les 500 ans de la mort de Josquin, le 27 août 1521. 

Les deux messes concernées sont Sine nomine et Faysant regretz, oeuvres assez peu enregistrées à ce jour....

La Missa Sine nomine est essentiellement canonique, sur des thèmes inventés par Josquin, sans contrainte d’un thème principal imposé.17 canons sont ici présentés.

 

Dans la Missa Faysant regretz, Josquin s’impose une contrainte, la répétition d’un motif de 4 notes (fa-ré-mi-ré), plus de 300 fois et à toutes les hauteurs, durées et rythmes, hommage supposé à Marguerite d’Autriche (Mar – gue – ri – te) . Et pourtant le résultat est tout le contraire de la monotonie.  

 

Josquin Desprez et Bruxelles

La cour de Malines, près de Bruxelles, est un centre musical actif sous la régence de Marguerite d’Autriche.  Le poète et historiographe Jean Lemaire de Belges y travaille de 1504 à 1512 et collaborera avec Josquin Desprez à plusieurs reprises.

L'ensemble vocal Métamorphoses est constitué ici de 8 chanteurs: 1 mezzo soprano, 1 contre-ténor, 3 hautes-contre, 1 ténor et 2 basses, placés sous la direction de la jeune chef Juliette de Massy.

"Josquin et Bruxelles." sera également décliné en concerts et en diverses prestations (voir ci-dessous)

À quoi va servir cette collecte ?

Image du projet Devenez mécène du CD Josquin et Bruxelles

Le projet global comporte l'analyse des oeuvres de Josquin, la sélection des chanteurs appropriés aux tessitures et au style, la production proprement dite (les répétitions), 6 impromptus musicaux (rencontres avec le public), des concerts pédagogiques, deux grands concerts tous publics, et diverses prestations annexes; et, bien sûr, la captation de l'enregistrement, le montage et la réalisation du "master", la fabrication des CD, leur promotion vers les media.

Le budget global est de 80 000 €. Une grande partie du financement est assuré par la vente des concerts, des CDs, et les subventions des collectivités nationales et territoriales que nous recevons.

Aujourd’hui, nous vous invitons à prendre part à notre projet pour finaliser le CD !

  • Avec 4000 euros, vous aidez le montage et la fabrication,
  • avec 6000 euros, vous participez à la conception graphique du livret et à la promotion presse. 

Maurice Bourbon, initiateur de l'intégrale en 2006, est la personne référente  et le chef du projet.

Pourquoi nous soutenir ?

Il y a trois raisons pour nous soutenir.

Le patrimoine musical est très peu aidé par le  mécénat, au contraire du patrimoine bâti. Ce projet est une superbe occasion  de compenser ce manque.

Les messes de la Renaissance sont les monuments musicaux de l'époque, comparables à ce que furent les symphonies au XIX° siècle.

Les 18 messes authentifiées de Josquin Desprez constituent un corpus d'une fabuleuse beauté, et d'une merveilleuse cohérence, de la première oeuvre impétueuse de jeunesse, à celles, sereines et savantes, empreintes de la sagesse du compositeur au crépuscule de sa vie.

Et c'est maintenant que notre action est nécessaire et doit être soutenue, car nous visons une célébration sans précédent des 500 ans de la mort du compositeur (27 août 1521 - 27 août 2021). Le 9° volume, avant-dernier de l'intégrale, objet de cette campagne, en est une étape primordiale.

Merci à vous futurs mécènes, convaincus de la nécessité de soutenir la beauté et la création!

Comme ceux du temps de Josquin...

Je choisis le montant de mon don...

  • 10
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Une lettre personnalisée de remerciement
  • Un CD Josquin et Bruxelles
  • Une rencontre avec les artistes après le concert
  • Une invitation pour 2 personnes pour un concert de la Chapelle des Flandres en 2020-2021
  • Une invitation pour 2 personnes à tous les concerts de la Chapelle des Flandres en 2020-2021
  • Un CD de l'intégrale, au choix
  • 5 CD de l'intégrale, au choix
  • Les 9 premiers CD de l'intégrale, dont le dernier, Josquin et Bruxelles, dédicacés
  • 500
  • 1 000
  • 3 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Une lettre personnalisée de remerciement
  • Une rencontre avec les artistes après le concert
  • Une invitation pour 2 personnes à tous les concerts de la Chapelle des Flandres en 2020-2021
  • Les 9 premiers CD de l'intégrale, dont le dernier, Josquin et Bruxelles, dédicacés
  • Un lot de 10 CD Josquin et Bruxelles
  • Votre logo sur le CD
  • Un lot de 20 CD Josquin et Bruxelles
  • Invitation pour 4 personnes à tous les concerts de la Chapelle des Flandres en 2020-2021
  • Un lot de 50 CD Josquin et Bruxelles
Coût de votre don après déduction fiscale: 0

C'est simple : vous recevrez automatiquement votre reçu fiscal par email.

La vie du projet

21 oct.

17-18 septembre, un peu de repos, puis concert

Le 17 septembre, l’équipe prend un repos bien gagné.

Le 18 septembre, concert dans l’église St Martin de Brenoux, pour les Journées Européennes du Patrimoine. Nous n’avons pas de photo du concert, mais voici un cliché à vide de cette belle petite église. L’organisateur, les Scènes Croisées de Lozère, est en partenariat avec Le Pays d’Art et d’Histoire, et Elsa Loupandine a présenté, en introduction, l’histoire de l’église et de son architecture.

Quant au concert, voici mon propre commentaire: “Magnifique ! Je n’ai pas assisté aux répétitions, ni non plus aux séances d’enregistrement, j’ai donc découvert la musique “plein feu”. Découvert n’est pas tout à fait correct, puisque j’ai analysé les deux messes de Josquin il y a plus d’un an, et avais alors entendu dans ma tête les oeuvres et leur architecture flamboyante. Mais je suis venu sans mes partitions, et sans mon diapason dans la poche, et suis devenu un auditeur comme un autre. Splendeurs des voix, rendu exceptionnel des architectures et des jeux de Josquin par les couleurs et les identités de chaque voix soliste, du caractère dramatique des teneurs qui charpentent le discours musical, et des dynamiques imposées – d’une main de fer dans un gant de velours – par Juliette. Phénomène rare: la justesse d’intonation a fait apparaître souvent des harmoniques et la “quintine”, cette 5° voix virtuelle et mythique, non écrite par le compositeur, et planant au-dessus de la musique écrite. Parmi les harmoniques, des graves, anticipant l’entrée des voix de basses.  Superbe direction, la musique au bout des doigts”.

L’ordre des messes était la Sine nomine en premier, la Faysant regretz pour finir. En bis, l’Agnus de la Sine nomine.

Acoustique finalement exceptionnelle, définissant précisément les voix, et servant leurs beautés. Je dis “finalement”, car j’avais eu des doutes sur le choix du lieu de concert, que je jugeais trop petit pour le son de Métamorphoses, lieu en balance un moment avec le très grand espace de la cathédrale de Mende, qui aurait clos “Le Chant des pistes”, côté Josquin, de manière magistrale. Mais les Scènes Croisées ont opté pour l’originalité et pour la valorisation du patrimoine bâti, avec Brenoux et les commentaires avisés du Pays d’Art et d’Histoire. Les chanteurs, d’abord très inquiets lors de la répétition dans l’église vide  - ils ont dû prendre leurs distances pour restituer au mieux le contrepoint – , ont été complètement rassurés, et même comblés, lors du concert dans l’église pleine.

Maintenant, dispersion momentanée de l’équipe, et place à la fabrication du CD !

Maurice, chef de projet

21 oct.

14 - 16 septembre, enregistrement, suite et fin

Lundi 14 septembre, le rythme est toujours là ! La messe Faysant regretz est terminée avant le soir, et la messe Sine nomine est commencée (Kyrie).

Mardi 15 septembre, suite de la Sine nomine, le matin : Et in terra pax -  Benedictus – qui venit – in nomine -  Agnus 2 ;      l’après-midi :  Agnus 1 et 3 -  Sanctus – Pleni sunt coeli.

Mercredi 16 septembre, suite et fin, le matin : tout le Credo; l’après-midi :  Osanna 1 et 2, et la fin du Gloria : Qui tollis -Cum sancto spiritu.

Toute la musique est “dans la boîte”!

A propos de la direction artistique : elle est triple (pauvres chanteurs!). Environ un an et demi avant (Maurice Bourbon) : analyse des oeuvres en vue de l’interprétation, donnant les grandes lignes, les voix destinées à des solistes, les autres à des “choeurs” (tenus par 2 voix, ou exceptionnellement 3), grandes options sur les dynamiques et les tempi. Les 8 chanteurs sont choisis pour répondre aux exigences des tessitures et des couleurs vocales, et pour le rendu de la polyphonie : canons, réponses, échos.  Puis, quelques mois avant et jusqu’au bout : appropriation progressive de l’interprétation par Juliette de Massy, sur la base des premières propositions de Maurice. Enfin, sur place, lors de la captation, direction prépondérante de Jean-François Felter, preneur de son et directeur artistique “sous le micro”. L’avis de Juliette, voire de Maurice s’il est présent, reste important, mais en second. Comme nous l’avons déjà vu, c’est Jean-François et Juliette qui gèrent l’horaire des prises de son, en fonction de la fatigue des artistes.

Jean-François à son poste, Juliette, Fabrice et Philippe à l'écoute

10 oct.

Dimanche 13 septembre, début de l'enregistrement

Après 3 jours de production et le 1er concert à Javols, les artistes prennent un demi-repos bien mérité ce samedi 12 septembre. Il y a quand même des séances photos avec Marina Obradovic, notre photographe. Notre preneur de son et directeur artistique Jean-François Felter (ADMSon) est arrivé de Strasbourg ce jour, et a installé son matériel technique. La balance est prévue pour demain 10h30.

Dimanche 13 septembre, début de l’enregistrement. Nous suivons une “journée-type”. Les guillemets sont d’usage, car toutes les journées varient en horaires et en somme de travail, selon l’appréciation du directeur artistique. 

Nous commençons avec la messe Faysant regretz. Très bon rythme pour ce 1er matin :    Kyrie 1 – Christe - Kyrie  2. Puis, dans le Gloria: Et in terra pax.

L’après-midi est également fécond : dans le Gloria, Qui tollis peccata mundi - Qui sedes -  Cum sancto spiritu (fin du Gloria); puis tout l’Agnus dei : Agnus 1 – Agnus 2 – Agnus 3; enfin, dans le Sanctus :  Sanctus ss - Pleni sunt celi et terra.

Retour sur l’horaire de la journée : le directeur artistique est juge du rendement des troupes et de leur état de fatigue, et module l’horaire en fonction, en accord avec le chef de choeur.

Cet horaire libre est rendu possible par l’extrême amabilité et la disponibilité des propriétairess de l’hôtel Le Regimbal, Line et Louis, fidèles partenaires et amis de La Chapelle des Flandres depuis 10 ans. Ils se tiennent prêts à servir un déjeuner minimum à n’importe quelle heure (le “minimum” est juste humoristique, c’est plantureux et savoureux) et un dîner succulent en fin de journée, à n'importe quelle heure.

La détente après le stress et la satisfaction du travail bien accompli!

 

Les chanteurs attendent patiemment la fin de la discussion entre Juliette et Jean-François...

05 oct.

Premier concert, à Javols

Après quelques jours d'interruption pour la bonne cause (préparation de la dernière production, Josquin et St Quentin...), je reprends le journal de cette session.

Après 3 jours de production, dont les répétitions publiques, Métamorphoses a donné, le 11 septembre, le premier concert de Josquin et Bruxelles, dans l'église de Javols dont nous sommes familiers et qui accueillera, très bientôt, l'enregistrement.

La photo du concert, ci-jointe, est celle qui sert d'emblême au projet. 

Juliette était très contente. Elle avait quelques craintes, dues à la "verdeur" du travail très récent, mais non, ce fut magnifique.

La salle, debout, a acclamé les artistes et Josquin !

Demain, un repos relatif pour les artistes, avant la balance (le soir) et le début des prises (le jour suivant).

A suivre!

Maurice, chef de projet

25 sep.

Trois jours de production

Mardi 8 – jeudi 10 septembre
L’équipe est  arrivée sur le lieu de son travail le 7 au soir.
Elle est constituée de Corinne Bahuaud (mezzosoprano) ; Léo Fernique, contre-ténor ; Clément Debieuvre, Vincent Lièvre-Picard, Marcio Soarès, hautes-contre ; Fabrice Foison, ténor ; Enrico Bava, basse 1 ; Philippe Roche, basse 2 ; direction Juliette de Massy.

Les 3 jours qui ont suivi ont été consacrés à des répétitions, dont deux ouvertes au public (photo ci-jointe), soit dans la superbe église de St Urcize (photo ci-jointe), soit à la salle des fêtes, soit au grenier de Grégoire, soit encore à l’église gothique de Chaudes-Aigues, très belle elle-aussi, et très confortable l’hiver grâce au chauffage naturel par les eaux chaudes passant sous l’édifice. Un concert scolaire  y a été donné le jeudi 10 septembre..

Juliette est enchantée de son équipe dès la première journée. 
Rassurez-vous : ce travail a été soutenu par de bons repas, et  le repos des artistes a été assuré au gîte La Fontaine de Grégoire. Tous sont contents, avec, dès la première soirée, un bon repas auprès d'un feu de bois.

Le menu musical est constitué par les messes Sine nomine et Faysant regretz de Josquin Desprez. Nous y reviendrons.

 

21 sep.

C'est parti pour Josquin et Bruxelles !

"Josquin et Bruxelles" est la neuvième étape, sur 10, de Josquin l'Européen, intégrale des messes de Josquin Desprez en concerts et en enregistrements, entreprise en 2006, première mondiale.

Elle a comporté, entre autres, deux concerts et l'enregistrement d'un CD.

L'équipe est arrivée de loin et discrètement, comme vous pouvez le constater sur le cliché, le 8 septembre à St Urcize (Cantal). Dans les jours prochains, je vous la présenterai, et vous proposerai un journal de la session en léger différé. Son point d'orgue final fut entendu le 18 septembre au soir, à Brenoux (Lozère), et, sans déflorer tous les détails, sachez déjà qu'elle fut une grande réussite!

Musicalement vôtre, 

Maurice Bourbon, chef de projet

Ils ont donné...