Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » Carr-e mission cosmos

Carr-e mission cosmos

  • Un entrainement spatial indispensable
  • Des essais techniques  (Iron Man 1)
  • Une préparation au combat avec Atom (Real Steel)
  • Avec le soutien de Baymax (Les nouveaux héros)
  • Un entrainement spatial indispensable
  • Des essais techniques  (Iron Man 1)
  • Une préparation au combat avec Atom (Real Steel)
  • Avec le soutien de Baymax (Les nouveaux héros)

Une mission aux frontières du réel

Entre les premières théories de l’astronautique établies par Constantin TSIOLKOVSKI en 1903, et les éblouissantes vidéos envoyées cette année de l'ISS par Thomas PESQUET sur les réseaux sociaux, s'écrit l’histoire épique des Sciences spatiales ! Au vu des progrès de la Recherche, l'arrivée de l'Homme sur le sol martien, exploré depuis vingt ans par des robots, n'appartient plus au domaine de la science-fiction.


Des premiers automates à vapeur de Héron d’Alexandrie aux robots d’aujourd’hui, se mesure les progrès fabuleux de la robotique. Le robot humanoïde, imaginé par Fritz Lang dans Métropolis, doté d'intelligence artificielle, se diversifie et se multiplie désormais pour accompagner l'humanité !


Depuis les premiers effets spéciaux du film de Georges MELIES « Le voyage sur la Lune », jusqu’aux films actuels en 3D, se révèle l’évolution extraordinaire des techniques audio-visuelles et cinématographiques. Le cinéma de science-fiction plonge le spectateur dans des voyages spatiaux virtuels et matérialise ses rêves.  


Lorsque, dans un projet culturel, des jeunes conjuguent ensemble ces trois histoires, avec le concours de l’ASCA (Association Culturelle Argentine), et Planète Sciences, le futur se prépare. Sur les épaules des géants, on voit plus loin, selon Isaac NEWTON, fondateur de la théorie de la gravitation universelle.

Découvrez la surprenante aventure des élèves de la classe de 3ème C, du collège Léonard de Vinci à Sainte-Geneviève, avec l’assistance du petit robot Carr-e !


Soutenez leur mission par vos clics !    


Visionnez le teaser de l'aventure puis naviguez au gré des différents articles et autres vidéos.

La vie du projet

24 jan.

Les étapes de l'aventure

NOVEMBRE : LES premières approches vers le cinéma de science-fiction

Choix de son robot-héros ou de son vaisseau spatial imaginaire

Répartis en 8 équipes, nous avons choisi, parmi une liste de robots-héros et de vaisseaux emblématiques de films de science-fiction, celui qui nous attirait le plus, en fonction de nos goûts cinématographiques ou par curiosité.

Nos premières recherches sont exposées sur des pages de mini-site intranet, que chaque équipe a commencé à réaliser.

Voici notre sélection :

- Baymax : LES NOUVEAUX HEROS de Don Hall et Chris Williams II (11 février 2015). Le robot infirmier qui soigne tout.

Les super héros - Crédit : Don Hall et Chris Williams II / The Walt Disney Company

Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population du méchant Yokai…

 

Iron Man : IRON MAN 1 de Jon Favreau (30 avril 2008). L'homme augmenté et exubérant, sauveur des plus faibles.

L'essai de décollage

L'essai de décollage - Crédit : Jon Favreau / SND

Tony Stark, un inventeur de génie et vendeur d'armes milliardaire, est kidnappé en Aghanistan. Forcé par ses ravisseurs de fabriquer une arme redoutable, il construit en secret une armure high-tech révolutionnaire (une forme d'exosquelette) qu'il utilise pour s'échapper. Comprenant la puissance de cette armure, il décide de l'améliorer et de l'utiliser pour faire régner la justice et protéger les innocents.

 

Wall-e : WALL-E de Andrew Stanton (30 juillet 2008). Le robot nettoyeur d'une Terre dévastée, qui tombe amoureux.

Wall-e au travail

Wall-e au travail - Crédit : Andrew Stanton / Walt Disney Studios Motion Pictures

Wall-e le petit robot est le dernier être sur Terre. 700 ans plus tôt, l'humanité a déserté la Terre, laissant à cette petite machine le soin de nettoyer le désastre. Mais au bout tant d'années, Wall-e a développé un petit défaut technique : une forte personnalité. Extrêmement curieux, très indiscret, il est surtout très seul...

 

- BB8 : STAR WARS - LE REVEIL DE LA FORCE de J.J. Abrams (16 décembre 2015). Le droïde qui a la clé pour un retour des Jedis.

Rey, BB8 et Finn - Crédit : J.J. Abrams / The Walt Disney Company

Plus de trente ans après la chute de l'Empire galactique, la paix et la nouvelle république sont encore fragiles. Les nostalgiques de l'ancien régime, sous la bannière du Premier Ordre, tentent de reprendre la main sur la Force. Au même moment, sur une planète désertique, la jeune Rey récupère les débris métalliques des engins impériaux. Un jour, elle rencontre Finn, un Stormtrooper déserteur...

 

- Andrew : L'HOMME BICENTENAIRE de Chris Columbus (15 mars 2000). Le robot serviteur qui devient artiste et s'émancipe. (inspiré d'une nouvelle d'Isaac Asimov)
Andrew et les trois lois de la robotique

Andrew et les 3 lois de la robotique - Crédit : Chris Columbus / Columbia TriStar Films

En ce début de XXIe siècle, Richard Martin fait l'acquisition du tout nouveau robot domestique à la mode, le NDR-114. Celui-ci a été conçu pour remplacer les humains dans les tâches ménagères pénibles. Il est baptisé Andrew (Amanda son épouse comprend mal le mot "androïde"). Sauf que, doté d'un esprit d'analyse modifié par accident, le robot est capable de créativité...

 

- Le vaisseau Arcadia : ALBATOR, CORSAIRE DE L'ESPACE de Shinji Aramaki (25 décembre 2013). Le vaisseau pirate d'Albator, protecteur de la Terre.

Le vaisseau pirate Arcadia

Vaisseau pirate Arcadia - Crédit : Shinji Aramaki / Océan Films

2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace condamné à mort, mais insaisissable.  Le jeune Yama, s’infiltre dans l’Arcadia pour l'assassiner, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition Gaia afin de défendre sa planète d’origine, la Terre.

 

- Atom : REAL STEEL de Shawn Levy (19 octobre 2011). Un vieux robot boxeur qui imite l'Homme pour gagner ses combats.

Charlie, Max et Atom sur le ring

Charlie, Max et Atom sur le ring - Crédit : Shawn Levy / The Walt Disney Company

Dans un futur proche, où la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech réservé aux robots, Charlie Kenton, un ancien boxeur, n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte de faire équipe avec son fils Max, pour construire et entraîner un champion... 

 

- Nostromo : ALIEN, LE HUITIEME PASSAGER de Ridley Scott (12 septembre 1979, reprise 12 novembre 2003).

Dans les coursives de Nostromo

Dans les coursives de Nostromo - Crédit : Ridley Scott / UFD 

Dans le vaisseau commercial Nostromo, un équipage de sept hommes et femmes rentre sur Terre avec à bord une importante cargaison de minerai. Mais lors d'une halte forcée sur une planète déserte, un officier se fait agresser par une forme de vie inconnue...

 

DéCEMBRE : UNE PLONGée dans Les codes du cinéma de science-fiction avec L'ASCA

Début décembre, Marie, coordinatrice du cinéma à l'ASCA, nous a expliqué les codes du cinéma de science-fiction. A travers plusieurs extraits de films très différents, nous avons dégagé des points communs :

- il est question de Nous et de notre Futur, Ailleurs

L'action se passe dans le futur, plus ou moins proche, dans un vaisseau spatial ou dans un autre monde, rationnel (on reste dans le possible) ou irrationnel (on sait que c'est impossible)
Généralement il y a danger et il s'agit de trouver un lieu ou un moyen pour survivre.

- il est question des rapports entre Nous et « X »
X, c'est l'Autre, qui peut prendre des formes diverses, qui est différent de nous et qui nous fait peur (des phénomènes, des aliens, des robots, des extra-terrestres, des hommes ou des animaux modifiés, qui ne sont plus eux-mêmes...). L'Autre fait toujours peur.

- il pose des questions philosophiques :
le mystère de la Vie
la question du Soi et de l'Autre
on n'est peut-être pas tout seul...

- il pose parfois des questions environnementales.

 

Janvier : Nous, "TRANSPORTéS" dans l'espace ou dans un autre monde

Conception en équipe de scénarios de clips vidéo
La plupart des équipes ont choisi de composer à partir du film qu'elles avaient choisi au départ.  Nous avons sélectionné un extrait dans lequel nous avons imaginé pouvoir nous incruster. Deux équipes ont préféré découvrir virtuellement l'ISS, ou réaliser un bulletin météo sur Mars.
Nous avons travaillé sur les découpages vidéo, puis procédé à quelques répétitions pour que les prises de vues soient efficaces. Huit projets de clip vidéo ont ainsi été préparés.
 

Un exemple de découpage vidéo (cliquer sur le lien) 

 

FéVRIER : UNE sortie "INTRASTELLAIRE"

SÉANCE CINÉMA

Début février, lors d'une journée passée à l'ASCA, nous avons confronté nos connaissances en astronomie et en technologie avec un film de science-fiction, Interstellar, de Christopher Nolan, sorti le 5 novembre 2014. Nous en avons vu une bonne heure, sa durée totale étant de 3 heures. Camille, chargée de l'action culturelle à l'ASCA, nous a situé l'extrait dans l'histoire. 

Interstellar raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines, alors que la Terre se meurt. Après avoir franchi un trou de ver apparu près de Saturne conduisant à une autre galaxie, une équipe d'astronautes explorent un nouveau système stellaire avec l'espoir de trouver une nouvelle planète habitable par l'humanité...

Le vaisseau Endurance, approchant "Saturne" - Crédit : Christopher Nolan / Warner Bros

Ce film a fait naître de nombreuses questions, sur l'espace-temps notamment, que nous avons posées le lendemain, une heure durant, au professeur de physique-chimie. Les trous de ver, existent-ils vraiment ? Peut-on réellement remonter le temps ?

 

TOURNAGE DES CLIPS VIDÉOS

Pendant qu'un groupe visionnait le film dans la salle de cinéma Agnès Varda, l'autre groupe, avec Emmanuelle, coordinatrice du Labo, effectuait les tournages de 4 projets vidéo sur le plateau installé dans l'entrée du cinéma, devant une grande toile verte (le fond vert). Tout était parfaitement organisé. Puis nous avons interverti les groupes. 

Le plateau de tournage à l'ASCA

Le plateau de tournage à l'ASCA - Crédit ASCA

 

SOUVENIRs DE "VOYAGE" : Les clips truqués réalisés

Emmanuelle nous a montré comment monter les trucages sur fond vert avec un logiciel performant, sur l'exemple de la météo sur Mars. Mais elle les a réalisés, car c'est un travail qui peut être assez long.Voici le résultat de notre travail de conception et début de création.

 

Le clip vidéo de nos trucages (cliquer sur l'image)

 

 

Comment nous avons procédé

Le plateau était installé dans le hall du cinéma, devant une grande toile verte (le fond vert). Tout était parfaitement organisé. Nous avons utilisé nous-mêmes la caméra, et procédé au cadrage et aux prises de vues avec de plus en plus d'autonomie (le gros plan, le plan taille, le plans américain...).

Nous avons annoncé par « moteur ! » ou « coupez ! » le fonctionnement ou l'arrêt de la caméra. Nous avons avec le clap donné le signal aux acteurs de commencer leur jeu.

Nous avons compris le principe de la construction d'un film, que les prises de vue pouvaient facilement se multiplier, et que le travail d'un acteur comportait de nombreux temps d'attente... Et nous avons appris que la couleur verte avait été choisie pour les trucages, car elle est une des seules à ne pas être présente sur le corps humain. En effet, lorsqu'elle est supprimée autour des acteurs pour être remplacée par un autre environnement, il ne faudrait pas qu'une partie d'eux-mêmes disparaisse. Sauf à s'habiller en vert !

Certains rush sont exposés dans le making of et ce qu'on appelle souvent le "bêtisier".

Cliquer sur les images

Le making of du clip

 

Les perles

 

AVRIL : Retour vers le réel

L'Homme dans l'espace

Avec les animateurs de Planète Sciences, notre deuxième partenaire, nous nous sommes intéressés aux conditions de vie des astronautes. Comment s'organisent-ils dans la station spatiale internationale ? En visionnant plusieurs vidéos, nous avons compris que les difficultés à surmonter en apesanteur ou micro-gravité sont multiples, mais surtout liées à l'hygiène, à la santé et aux contraintes des travaux extra-véhiculaires.

L'entrainement des astronautes est exigeant et se pratique dans la plus grande piscine du monde, contenant une réplique de l'ISS. Nous avons été mis en situation d'accomplir une mission sur Mars, pour remettre un rover en état de fonctionner. Vêtus d'une combinaison, d'un casque intégral, munis de gros gants de jardin, nous devions remonter les pièces d'un petit véhicule. La difficulté supplémentaire liée à la micro-gravité, c'est l'absence de repères... nous étions mis en rotation !

Entrainement spatial en salle T2 (cliquer sur l'image)

 

Puis nous avons conçu des fusées (à eau) pour mettre en application le principe Action-Réaction, déjà abordé en cours. C'est l'éjection d'eau, poussée par de l'air sous pression, qui propulse la bouteille en l'air. Les fusées qui emmènent les satellites en orbite autour de la Terre, ou les sondes vers les autres planètes ou comètes, fonctionnent avec ce même principe. A l'énorme poussée provoquée par l'éjection des gaz, s'ajoute la force centrifuge de la rotation de la Terre.

Décollage de fusées à Sainte-Geneviève (cliquer sur l'image)

Avant le lancement

Les sciences spatiales au bénéfice de l'humanité

En SVT chaque équipe a fait une recherche sur les retombées des sciences spatiales, notamment en médecine. A l'heure où nous publions le site, les exposés n'ont pas encore été présentés. Une synthèse reste encore à réaliser.

 

 

24 jan.

Aux origines de la mission

Ce projet culturel a été développé dans le cadre d'un l'EPI Sciences et sociétés au niveau 3ème, intitulé sous forme de problématique générique :

« En quoi l'exploration spatiale concerne-t-elle l'humanité dans différents domaines, scientifiques, techniques et culturels ? ».  

Les professeurs de sciences et de technologie se sont appuyés sur l'expérience de projets précédents, menés en collaboration sur le thème de l'Astronomie, dans le cadre du CDDC ou dans des ateliers scientifiques et techniques.

Des recherches sur l'histoire de la robotique et de la conquête spatiale permettent de se rendre compte des avancées scientifiques et technologiques. Les élèves approfondissent en parallèle leurs connaissances du Système solaire et de l'Univers et examine l'apport des sciences spatiales pour la planète et ses habitants. La classe de 3EME C a conduit cet EPI avec une approche artistique.

Le progrès technologique et la science-fiction

À partir du lien que les élèves ont repéré entre l'histoire des robots et certaines œuvres littéraires - celles de Jules Verne, de Carel Kapek, et d'Isaac Asimov - ils ont poursuivi leur recherche sur l'influence réciproque entre la recherche scientifique et le cinéma de science-fiction.

Voici la frise Timeline sur l'histoire des robots réalisée par la classe organisée en six équipes

 

L'histoire des robots (cliquer sur l'image)

 

Les élèves ont découvert que l'origine du mot robot est purement littéraire. Les trois célèbres lois de la robotique exposées par Isaac Asimov dans ses nouvelles à partir de 1942 ont été la base des réflexions scientifiques concernant l'Intelligence Artificielle.

- un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger ;

- un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ;

- un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

L'histoire de l'exploration spatiale, portée par la grande Histoire, et les avancées de l'astrophysique inspirent également nombre de réalisateurs. Ils ont constaté que Le voyage dans la Lune de Méliès (1902) s'inspirait du roman de Jules Verne (De la terre à la Lune, 1865) et précédait d'une année seulement la publication des premières théories de l'astronautique de Constantin Tsiokolvski (1903).

« La Terre est le berceau de l'humanité, mais on ne vit pas dans un berceau pour toujours. » Constantin Tsiolkovski

L'arrivée sur la Lune selon Méliès

La naissance des sciences spatiales a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale et leur développement s'est effectué pendant la Guerre Froide.  Ils ont découvert le lien étroit qui existe entre les avancées scientifiques et technologiques et la grande Histoire.

Lancement d'un V2

En 1957, l'URSS envoie le premier satellite artificiel autour de la Terre, Spoutnik 1. Dès 1945, l'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke (1917-2008) décrivait en détail l'utilisation de satellites de télécommunication. Il suggérait l'utilisation de trois satellites en orbite géostationnaire pour couvrir l'ensemble du globe terrestre.

  

Lancement et mise en orbite du satellite Spoutnik

 

Ils ont soutenu...