Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Festival Musique d'Abord

Festival Musique d'Abord

  • Image du projet Festival Musique d'Abord
  • François Chaplain
  • Image du projet Festival Musique d'Abord
  • Quatuor Appollinaire
  • Image du projet Festival Musique d'Abord
  • François Chaplain
  • Image du projet Festival Musique d'Abord
  • Quatuor Appollinaire

sur un objectif
de 4 000

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes22 mécènes
Commune de Barbizon
icone map

BARBIZON

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Commune de Barbizon

Le village de Barbizon , 1400 habitants, est célèbre dans le monde entier par les peintres préimpressionnistes ou naturalistes qui sont venus cherche...

Commune de Barbizon

Le village de Barbizon , 1400 habitants, est célèbre dans le monde entier par les peintres préimpressionnistes ou naturalistes qui sont venus cherche...

Commune de Barbizon
icone map

BARBIZON

icone deduction
IR 2017 IS 2017
Commune de Barbizon
icone map

BARBIZON

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Commune de Barbizon

Le village de Barbizon , 1400 habitants, est célèbre dans le monde entier par les peintres préimpressionnistes ou naturalistes qui sont venus cherche...

La commune de BARBIZON a créé l’an dernier le FESTIVAL« MUSIQUE D'ABORD ».

Cette initiative a l'objectif de diffuser auprès de tous les publics la musique CLASSIQUE, interprétée par de jeunes talents primés aux Concours Internationaux et de rendre accessible à tous la musique CONTEMPORAINE non électroacoustique grâce à sa présentation par des compositeurs passionnés !

Votre engouement et votre générosité vont permettre au village de BARBIZON de maintenir et développer le Festival "Musique d'Abord" qui se tiendra du 31 octobre au 17 novembre prochain à l'espace culturel Marc Jacquet, développons le ensemble !

 

Vous participerez ainsi à :

  • La promotion de jeunes artistes souvent primés dans les concours internationaux ; 
  • Faire découvrir la musique contemporaine et ses compositeurs  à un large public éloigné des scènes parisiennes ;
  • Organiser régulièrement des concerts de qualité dans le village de la peinture pré-impressionnsite ;
  • Faire découvrir d’autres jeunes musiciens talentueux issus des grands conservatoires internationaux tels le Royal College of Music de Londres ou le Conservatoire  Tchaikowsky de Moscou.

 

Le BUDGET du Festival "Musique d'abord" :

10 000€ sont encore nécessaires au budget global pour 

  • 6000€ - Le règlement et le défraiment des frais des artistes confirmés et des jeunes instrumentistes (transport, hébergement, nourriture)
  • 4000€ - Couvrir les frais d'organisation et de communication

 

Au programme de cette deuxième édition :

Le FESTIVAL 2016 comprendra 10 concerts avec la participation du trio Hermarque, du trio Orion, du quatuor Apollinaire, de Jean DUBE et Armen  MANOUSSIAN ; du tubiste Barthelemy JUSSELME accompagné de François HENRY, de Maroussia GENTET et Joseph BIRNBAUM,  du pianiste Sébastien Ené. On notera les participations exceptionnelles de François CHAPLIN et du Quatuor Simon, ainsi que du trio CHOUCHAN.

 

Je choisis le montant de mon don...

  • 20
  • 50
  • 125
  • 200
  • 400
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Nos chaleureux remerciements et votre nom sur une affiche spéciale Mécène
  • Une remise de 50% sur un billet
  • Deux invitations + une rencontre spéciale Mécène avec les artistes après le concert autour d'un cocktail
  • Trois invitations + rencontre spéciale Mécène avec les artistes après le concert autour d'un cocktail
  • Une invitation + une rencontre spéciale Mécène avec les artistes après le concert autour d'un cocktail
  • Six invitations + une rencontre spéciale Mécène avec les artistes après le concert autour d'un cocktail
  • 500
  • 2 500
  • 6 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • 10 invitations à l'un des concerts
  • Le nom de votre entreprise sur les affiches du spectacle et des flyers
  • Le nom et le logo de votre entreprise sur tous nos supports de communication
  • Un concert privé au sein de votre entreprise

La vie du projet

21 oct.

REMERCIEMENTS A TOUS

Le FESTIVAL MUSIQUE D'ABORD REMERCIE CHALEUREUSEMENT TOUS LES GENEREUX DONATEURS.

Vous recevrez bientôt par mail ou par courrier le programme complet du festival ainsi que les contreparties que nous avons le plaisir de vous offrir.

Nous sommes maintenant à J-10 du concert d'ouverture du festival. Nous vous espérons nombreux, invitez vos amis, parlez en autour de vous, faites connaître ce festival à la réalisation duquel vous avez activement contribué.

Merci encore!!

Musique d'Abord.

14 oct.

L'ENSEMBLE ORION Le 1er NOVEMBRE

Noelle -Anne DARBELLAY, violon

René CAMACARO, violoncelle

Jim VANDERSPAR, contrebasse

 

Cet Ensemble de musique de chambre est réuni autour de Noelle-Anne Darbellay, fille du compositeur Jean Luc Darbellay. Composé d'un jeune violoncelliste, issu de la Guildhall school of music de Londres  et titulaire du prix Martin musical trust, et du brillant contrebassiste Jim Vanderspar, ancien elève du Royal college of music de Londres d'où sortent " les talents de demain" et actuellement à la haute école de Lucerne. Ils interprétent un répertoire varié allant de Platti (1697-1763) à Darbellay bien naturellement.

PROGRAMME

J.B. BREVAL

TrioN°1 op.39

J.L. DARBELLAY

Rencontre pour violon et contrebasse

G.B. PLATTI

Ricercata pour violon violoncelle

G. ROSSINI

Duetto pour violon et contrebasse

J.L. DARBELLAY

"BACH"

L. MOZART

Frosch Parthia violon, violoncelle, contrebasse

 

 

 

14 oct.

Le TRIO HERMARQUE Le 31 octobre 2016

Complice depuis plus de  15 ans , le trio Hermarque est une des plus belles formations de musique de chambre française et s'est produit dans de très nombreux festivals en France et à l'étranger. Leur passion et leur énergie à transmettre la fougue et la profondeur des oeuvres qu 'ils interprètent en font un ensemble plebiscité par le public.

Stéphane RULLIERE, violon

D. DALTO, alto

E. COURREGES, violoncelle

CONCERT-EXPOSITION : "Vienne , voyage pictural et musical"

 

F. SCHUBERT : Trio en si bémol majeur

W.A. MOZART : Divertimento en mi bémol K563

P.I. TCHAIKOWSKI ; Valse sentimentale

L.V. BEETHOVEN Trio N°1 op.9

F. KREISLER : Schön rosmarin

 

 

11 oct.

Duo Tuba Piano Barthélémy JUSSELME François HENRY le samedi 5 novembre 2016

 

A partir de la rencontre de Barthélemy Jusselme et François Henry au Conservatoire de Paris en 2009 en classe d’improvisation générative, ce duo est né en 2014 d’un intérêt commun pour explorer les ressources sonores découlant de la confrontation des deux instruments, l’un venant nourrir l’autre par son potentiel propre, aboutissant en quelque sorte à un instrument transcendé dans ses limites, à partir de deux modes d’émission du son très différents. Dès lors, les deux instrumentistes se passionnent pour découvrir ensemble la richesse et la variété du répertoire de musique de chambre pour tuba ou saxhorn et piano.
Ils souhaitent présenter ce répertoire méconnu, ainsi que l’identité sonore du tuba et ses possibilités, à un public élargi, en remettant en valeur aussi le saxhorn ou tuba en ut, au timbre plus précis et brillant que son homologue allemand et mieux adapté pour interpréter le répertoire français dévolu à ces instruments. Atachés à la création contemporaine, ils sollicitent aussi plusieurs compositeurs pour enrichir leur répertoire, et entreprennent de réaliser divers arrangements pour l’élargir à des styles plus variés, restituant ainsi au tuba toute sa capacité à s’approprier les différents styles et à rendre leur essence au travers sa personnalité propre.
Ils remettent en cause régulièrement leur travail auprès de personnalités comme Anne Le Bozec, Jérémie Dufort…

PROGRAMME

J.S. BACH

Sonate pour flûte et clavencin en mi mineur BWV 1031

P. OSSANDO

Utopie-Uchronie(2016) création mondiale

J. CASTANEDE

Sonatine ( 1963)

B. YORK

Though the Tunnel (2009)

E. GRIEG

Norwegian Dance N°1 op.35

 

Rainer LISCHKA

Pronto (1942)

P. HINDEMITH

Sonate pour tuba et piano ( 1955)

G. ENESCO

Pièce pour piano sur le nom de FAURE "1922)

W. KRAFT

Encounters IIII pour tuba solo(1923)

A. PLOG

3 Miniatures (2007)

 

 

 

09 oct.

Sébastien Ené, pianiste le jeudi 10 novembre 20h30

Né en 1988 à Targoviste en Roumanie, dans une famille de musiciens, Sebastian Ene a commencé le piano à l’âge de 7 ans.

Très jeune, sous l'enseignement de son premier professeur Sorin Baroti, il gagne plusieurs premiers prix à des concours, ayant comme répertoire principal la musique pour piano comprise entre les XIXe et XXe siècles.

Après avoir obtenu sa Licence au Lycée de musique Dinu Lipatti à Bucarest dans la classe de Magda Stanescu, il réussit le concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et intègre la classe de Roger Muraro et Isabelle Dubuis où il obtient en 2011 le diplôme DNSPM.

En poursuivant ses études de piano chez Emmanuel Strosser et Cécile Hugonard-Roche, Sebastian Ene obtient le diplôme de Master en 2014.

Dans son approche de la musique contemporaine française, les rencontres avec les compositeurs Roger Tessier et Michael Levinas ont été essentielles. Grâce à l'expérience vécue entre 2013 et 2014 à côté de Michael Levinas lors du travail de recherche et de composition d'une commande de l'IRCAM pour piano acoustique et clavier-midi, il rédige une courte œuvre intitulée « Le pianoespace, ses échelles, ses timbres et son clavier. Qu'est-ce qu'un instrument à clavier ? Héritages et perspectives ».

Actuellement, il suit des master-classes avec le pianiste Corneliu Gheorghiu, collègue et ami de Dinu Lipatti et auteur du livre De la pianistique.

En 2015-2016, il sera étudiant dans la classe supérieure de piano créée récemment à la Schola Cantorum par Michaël Levinas.

Sebastian Ene a été boursier des fondations L'or du Rhin, Meyer, Tarrazi, Fortuna, Fondation Banque Populaire et résident au Château de Lourmarin, choisi par l'Institut de France, et l’Académie des Beaux-Arts.

Programme

JS BACH

Prélude et fugue BWV 867

L.V. BEETHOVEN

Sonate op.111 N°32 en ut mineur

Maestoso Allegro con brio

Arietta

Adagio molto semplice cantabile

G. ENESCO

Sarabande et pabane op.10

A. SCRIABINE

Sonate N°2 op.19 en sol dièze mineur

Andante

Presto

 

 

05 oct.

LE QUATUOR SIMON (participation exceptionnelle) le jeudi 17 novembre à 20h30

 

Le quatuor Simon est né de la rencontre de quatre Premiers prix du Conservatoire de Paris.
Animés d’une même passion pour la musique de chambre, ils se consacrent au quatuor à cordes, forme la plus noble et la plus exigeante qui soit….
Ces quatre musiciens ont été formés par les plus Grands Maîtres de l’Ecole Française :
Alfred Lowenguth, Maurice Gendron, Jean Hubeau, Serge Collot, André Navarra. Cette tradition les conduit naturellement à défendre le répertoire français dans sa grande diversité : Lalo, Chausson, Franck, Ravel, Debussy Fauré,…….qu’ils enregistrent chez « Pavane Records ».
Le quatuor travaille aussi avec les plus grands, en particulier les quatuors Alban Berg, Amadeus, dans la lignée de l’Ecole Viennoise. Il enrichit ainsi son répertoire et son interprétation des œuvres de Mozart, Schubert, Beethoven qui suscite des  critiques élogieuses.
Il poursuit maintenant une carrière internationale en interprétant un large répertoire s’étalant de  Haydn ….à nos jours. Son enthousiasme est partagé à la fois du grand public et des jeunes musiciens.

Jérome SIMON; 1er violon

Bertrand AIMAR, 2nd violon

Nicolas GALIERE, Alto

Maus SIMON, Violoncelle

 

Programme :

Haydn :      Sonate op.76 en si bémol majeur " lever du soleil"

Allegro con spirito

Adagio

Menuetto

Allegro ma non troppo

Beethoven :   Sonate op.59 N°1 5 Razumovski) en fa majeur

Allegro

Allegretto vivace et scherzando

Adagio molto et maesto

Allegro

 

Smetana:  Sonate N°1 en mi mineur " de ma vie"

Allegro vivo appasionato

Allegro moderato alla polka

Largo sostenuto

Vivace

 

26 sep.

Jean DUBE et Armen MANOUSSIAN le 2 novembre 2016

Jean DUBE

Jean DUBE, internationalement reconnu comme l’un des plus importants jeunes pianistes de notre époque,  «peut tout jouer avec une absolue compréhension, sans parler de sa technique pianistique phénoménale » (Normunds  Šnē, chef d'orchestre, directeur de l'Orchestre National de Riga, Lettonie, 2003). Il est apprécié pour sa fougue, son enthousiasme et son impact sur le public (Le Figaro 2001). Son « bon goût irréprochable » lui fait « éviter tout excès ». On a dit de lui, dans  Le Monde de la Musique, qu’il « fait spontanément de la musique tout comme Hamilton faisait spontanément des mathématiques ou Leibniz de la philosophie. Il y a une grande différence entre ce genre de génie que l’on ne rencontre qu’une fois dans sa carrière et les musiciens très doués, très brillants, qui sont beaucoup plus nombreux ». Ce «magicien » «élégant et raffiné», fougueux, « aux capacités hors du commun pour lequel rien n’est impossible » (Muzsika 1998)  exerce une « attraction magnétique sur l’auditoire » qu’il a le don d’enthousiasmer et d’émouvoir profondément, "comme le font seulement les plus grands solistes"  (El Norte, Monterrey, Mexique, 2004). Initié par sa grand-mère maternelle, Francesca IngogliaMeli, il joue en public depuis l’âge de 4 ans. A cinq ans, il reçoit sa première bourse du vice-consulat italien d’Edmonton, Canada, lors de son concert au Gala de l’ « Italian Women Society » et passe à la télévision canadienne dans une émission qui lui est entièrement consacrée.  A  9 ans, il gagne un  piano Steinway (Premier Prix Unanimité au Concours national « Jeunes Prodiges Mozart à Paris ») et joue la même année en direct sur France-Musiques avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France. A 10 ans, il est le plus jeune soliste de France et le plus jeune Premier Prix de l’histoire du Conservatoire de Nice. 1er Prix Francis Poulenc (Brive), 1er Prix de Bucarest, Grand Prix Messiaen, Bourse Y. Lefébure- Piano-XXème Siècle d’Orléans, Premier Grand Prix à l’Unanimité et Prix du Public du Concours International Franz Liszt d’Utrecht 2002. Il a remporté, en octobre 2009, le Concours Européen de piano Ouistreham Riva ainsi que le prix spécial "Chopin à Nohant". Il est aussi invité comme Membre du jury de nombreux concours internationaux

Armen MANOUSSIAN

Armen Manassian est né le 17 juillet 19988 à Yerevan en arménie.
Il obtient un master de piano en 20011 au conservatoire d'Etat Komitas à Yerevan dans la classe du Professeur Sergei Kechek. Depuis 2012,  il prépare sa thèse de doctorat (Ph.D.)  au conservatoire de Moscou dans la classe de Yuri Airapetian et son doctorat de sciences des arts avec le professeur Elena Dolinsaya.

Armen Manassian est lauréat de plusieurs concours internationaux dont le concours Arno Babajanian ( lauréat et prix spécial de l'union des compositeurs arméniens, Yerevan 2003), le concours international FLAME ( Paris , 2004)  le concours de conservatoire Komitas ( ,Arménie, 2008) et le Grand Prix de l'association américaine IBLA où il obtient en 2012 le prix spécial Gyorgy Kurtag ( Italie ) .

Armen Manassiana donne de nombreux concerts tant en Arménie qu'à l'étranger.  Il fréquente  des salles prestigieuses comme le Bolshoi Hall du conservatoire de Moscou, en soliste avec l'orchestre symphonique d' Etat, et se produit en récital  dans des festivals tels le « Yakov Fliere festival », le « Concours Ennio Porrino ». On a pu  l'entendre à Paris dans  le cadre de l'année de la culture arménienne en France.

Entre  2009-2011,  A.M. enregistre  les saisons de Tchaikovsky et les œuvres pour piano de Komitas et de Liszt . L'enregistrement des pièces de Komitas a été distingué par une nomination aux Armenian Music Awards 2009.
Il a reçu en 2010 la médaille d'or Arno Babajanyan et en 2011 la médaille du Président d'Arménie.

Armen Manassian est actuellement soliste théâtre académique de musique d'état de Moscou. En outre, depuis 2014 il est l'un des membres fondateurs de l'union des jeunes compositeurs et interprètes d'Arménie.

 

26 sep.

Maroussia GENTET et Joseph BIRNBAUM le 8 novembre

                                                                                  

Maroussia GENTET

 Née sous le signe du Bélier, Maroussia Gentet contient le feu de l’héroïne ukrainienne du roman de Pierre-Jules Stahl dont la lecture romanesque inspira ses parents.  Enfant précoce, elle intègre à 13 ans le Conservatoire National  Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Géry Moutier et obtient brillamment son bac scientifique deux ans plus tard. Après l’obtention de son « Prix » (DNESM) en 2009, elle fait une rencontre capitale, celle de la pianiste russe Rena Shereshevskaya, dont l’enseignement est si recherché. Maroussia décide alors de se perfectionner auprès d’elle à l’Ecole Normale de  Musique de Paris où elle obtient le Diplôme de Concertiste en 2015.  Elle a également profité des conseils de concertistes et professeurs de renom comme FrançoisRené Duchâble, Jean-François Heisser, Florent Boffard, Brigitte Engerer, Jean-Claude Pennetier, et récemment Akiko Ebi, Alexander Kobrin, Claire Désert, Frank Braley, Hortense CartierBresson.  Parallèlement, entre 2012 et 2014, elle a poursuivi ses études au CNSMD de Paris en Diplôme d’Artiste Interprète,où elle a réalisé un projet sur Henri Dutilleux, cursus qui lui a aussi donné l’occasion de jouer le Concerto de Schumann en 2012 et d’enregistrer le 2ème Concerto de Prokofiev avec l’orchestre des Lauréats du Conservatoire sous la direction de Philippe Aïche. De cette double formation lui est restée une acuité à investir le répertoire contemporain et les œuvres du

XX° siècle. Pour autant, Maroussia cultive l’amour des grands classiques et des  romantiques, se nourrissant notamment de l’œuvre de Schumann dont elle est une fervente interprète. Lauréate du prix « Blüthner », le talent de Maroussia est reconnu et soutenu par la Fondation Zaleski pour l’année 2010/2011, la SPEDIDAM, la Fondation l’Or du Rhin et l’Académie des Cimes de Val d’Isère. Lauréate de nombreux concours (notamment Concours International d’Ettlingen en août 2008 (Allemagne) et demifinaliste du Concours International « Feruccio Busoni » à Bolzano en 2010 /2011, elle obtient également le 1er Prix du Concours International « Adilia Alieva » (France) et 2ème prix du Concours International « Simone Delbert-Février » (Nice) en 2012.Soliste et chambriste, Maroussia se produit de plus en plus souvent dans des saisons (Saison Jeunes Talents de Paris et Saison Jeunes
de Lyon, Saison Blüthner), dans des festivals (Festival du Dôme de Richelieu en Touraine, Festival de Colmar, Festival Chopin à Bagatelle). Elle joue régulièrement Salle Cortot et à l’Amphithéâtre de la Cité de la Musique à Paris.
Parmi ses projets figure un enregistrement consacré à des œuvres pour piano de Szymanowski. En 2015, Maroussia a été invitée dans l’émission « Génération Jeunes Interprètes » sur France Musique et s’est produite notamment au Festival de Richelieu et aux Piano Folies du Touquet. En 2016, elle est invitée en première partie solo à la Philarmonie de Radio France dans un hommage au grand compositeur « Henri Dutilleux ».

 

Joseph BIRNBAUM

A 22 ans, Joseph Birnbaum étudie auprès de Frank Braley et Haruko Ueda au CNSM de Paris. Après avoir obtenu le Diplôme de Concert de la Schola Cantorum en 2010, il a travaillé avec des musiciens comme Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, François Salque, Claire Désert ou encore Itamar Golan. Désireux d'explorer la musique au-delà de la seule dimension pianistique, il est également violoniste depuis son plus jeune âge ; il obtient à 14 ans son Prix à l’unanimité au CRR de Paris. En outre, sa famille férue de littérature lui a permis de cultiver un goût pour la pluridisciplinarité, qu’il a nourri notamment en entreprenant des études de philosophie. Son engouement pour la médiation culturelle l’amène à donner des concerts-conférences, portant sur des répertoires variés comme Bach auquel il voue une passion, mais aussi Mozart, Schubert, Beethoven, Prokofiev, Berio… et à intervenir auprès des plus jeunes comme lors du festival L’Opéra au Village (Bouches-du-Rhône), au Centre Cerise à Paris, ou encore au Théâtre Jean Ferrat (Charente).  Son amour de la musique de chambre le pousse à former un duo avec sa sœur Léa Birnbaum, violoncelliste, et à jouer régulièrement à quatre mains avec les pianistes de sa génération tels Dina Bensaïd et Maroussia Gentet. Aussi a-t-il eu la chance de partager des concerts avec des artistes comme Christophe Poiget, Peter Bruns, ou encore son professeur Frank Braley et de se produire sous la direction de Aurélien Azan-Zielinski. Lauréat de divers concours (Prix « Henri Dutilleux » au Concours International d’Ile-de-France-Opus Yvelines, Concours Steinway & Sons, Les Virtuoses du Cœur) Joseph Birnbaum se produit de plus en plus souvent dans le cadre de festivals en France comme à l’étranger (Festival Piano en Valois, Les Concerts d’Esther, Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens à Paris, Eglise Saint-Ephrem à Paris, Musique en Dîmes, Printemps Musical des Alizées d’Essaouira Maroc, Festival Awtar de Ben Guerir – Maroc, Festival International de Piano à Quaregnon – Belgique…) et sur des scènes comme la Salle Gaveau ou le Théâtre Adyar.

26 sep.

François CHAPLIN le 4 novembre

François Chaplin suit la formation du pianiste bulgare Ventsislav Yankoff au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, ainsi que la classe d’accompagnement et musique de chambre avec Jacqueline Robin, et obtient ses Premiers Prix de piano (1er nommé en 1987) et musique de chambre. Il poursuit ensuite ses études dans le cadre du cycle spécialisé chez Jean-Claude Pennetier.

Il remporte les Prix Mozart et Robert Casadesus au Concours International de Cleveland en 1989.Ces distinctions marquent le point de départ d’une active et brillante carrière internationale. Il joue en soliste avec de nombreux orchestres, comme l’Orchestre National de Lille, l’orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, le Japan Philharmonic Orchestra, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Colonne, etc. Il participe régulièrement à de nombreux festivals comme La Roque-d’Anthéron, le Festival de Saint-Bertrand-de-Comminges, les Rencontres internationales de Nohant (Chopin), le Festival international de Pontlevoy, Les Flâneries Musicales de Reims, Piano en Valois, le Festival Chopin à Paris Bagatelle, le Festival international de Cervantino au Mexique, le Festival international de Yokohama au Japon, etc.

François Chaplin est souvent l’invité du Wigmore Hall à Londres, du Théâtre des Champs Elysée à Paris , de la Philharmonie de Saint Petersbourg, Art Gallery de Washington (USA), etc.Son enregistrement de l’intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy a été unanimement salué par la critique en France (Diapason d’Or, ffff de Télérama) et à l’étranger (Award BBC Magazine/Londres). C’est avec l’intégrale des Nocturnes de Chopin (double CD Zig-Zag Territoires/Harmonia Mundi) en mars 2010, (récompensé d’un ffff de Télérama) et labellisé « Chopin 2010 en France » que François Chaplin a fêté le bicentenaire de la naissance du compositeur polonais.

Dans sa discographie, on découvre également un disque consacré à Chopin (les Ballades, Barcarolle) , Schumann (Kreisleriana, Scènes d’enfants), Poulenc (l’intégrale de l’œuvre pour deux pianos et 4 mains avec Alexandre Tharaud), Carl Philipp Emanuel Bach dont on fête le tricentenaire en 2014 (Award BBC Magazine) et un disque Mozart avec deux concertos (version quatuor à cordes et piano).C’est avec un enregistrement d’oeuvres pour 4 mains et 2 pianos de Debussy (Decca/Universal) réalisé avec le pianiste français Philippe Cassard et une tournée hommage (Canada, Mexique, USA, Japon) que François Chaplin  a fêté en 2012 le 150ème anniversaire de la naissance de Claude Debussy (1862–1918) .

En musique de chambre, François Chaplin joue régulièrement avec les quatuors Talich et  Voce,  le violoncelliste François Salque, les pianistes Philippe Cassard, Marie-Josèphe Jude et le clarinettiste Romain Guyot.François Chaplin enseigne  au CRR de Versailles et donne des master classes de musique Française à l’étranger , notamment au conservatoire de Saint Petersbourg,  à l’université de Montréal, en Norvège, au Japon.

En mars 2015, son disque de l'intégrale des Impromptus de Schubert remporte un grand succès en France et à l'étranger( auréolé du ffff de Télérama et en Allemagne , etc )  . Au printemps 2017 , un disque Brahms consacré aux magnifiques derniers intermezzi opus 117-118-119 paraîtra chez Aparte/Harmonia mundi , avant l'enregistrement de deux grands concertos de Mozart ( le 23ème et le 24ème) avec l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, dirigé par Jean-François Verdier,  qui paraîtra fin 2017.

Programme

"Portraits romantiques"

Schubert

Deux impromptus D925 :

N°2 en la bémol majeur

N°3 en si bémol majeur

 

Chopin

Trois valses :  op. 64 N°2, op.69 N°1, op.34 N°3

Barcarolle op. 60 en fa dièze majeur

 

Brahms

Intermezzo op. 118 N° 2 et 6

Intermezzo N°2 op.117 N°2

 

Schubert

Trois impromptus D899

N°2 en mi bémol majeur

N°3 en sol bémol majeur

N°4 en la bémol majeur

 

 

20 sep.

QUATUOR APOLLINAIRE le mardi 15 novembre

LE QUATUOR APOLLINAIRE

Fondé en 1994, le Quatuor Apollinnaire se veut avant tout un ensemble tourné vers la musique française de l'entre deux siècles ( fin XIXe et début du XXe) sans rejeter toutefois la possibilité de créer des oeuvres de notre époque afin d'enrichir la littérature de cette formation insolite piano, saxophone, voix et flûte.

Guillaume Apolinnaire est le symbole de l'art bouillonnant et créatif d'une époque troublée où toutes formes d'art, sciences et société étaient réalisables et souvent traitées. Immense poète aux ramifications profondes et multiples ( peinture, musique, théâtre) de part ses collaborations artistiques ( Picasso) et ses origines, ce " chercheur de nouveaux horizons" a beaucoup inspiré les musiciens de cet ensemble quant à leur manière de découvrir et de faire resurgir du passé un répertoire méconnu et méritant une nouvelle attention. Le répertoire du quatuor est constitué de pièces originales de I. Nin, H. Sauguet, H. Villa -Lobos, F. Schmidt, A. Caplet, CH. Koechlin et de transcription de C. Debussy, M. Ravel, J. Ibert, A. Honneger, G. Gershwin et L.E. Colburn. Elles ont pu être entendues dans plusieurs festivals en France, Italie , USA ou Canada, en récitals mais aussi en master-class dans diverses universités américaines.

Aujourd'hui c'est à Barbizon que le quatuor a accepté de jouer cette musique de l'entre deux siècles tout à fait adapté à l'histoire du village.

Le quatuor est constitué de :

Marie CHristine WLAZIK , piano et voix

Spohie DAVARD, flûte

Jean-Michel GOURY, saxophone

Yves JOSSET, piano

.

14 sep.

LE TRIO CHOUCHAN

 

 

François CHOUCHAN, piano

Acclamé pour sa grande sensibilité et sa créativité, le pianiste Franco-Américain François Chouchan reçoit un Premier Prix de Piano à l'unanimité, ainsi qu’un Premier Prix de Musique de Chambre à l'unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Parmi ses professeurs, on compte de nombreux  Maitres illustres tels que  Yvonne Loriod-Messiaen, Germaine Mounier, Jean Hubeau, Nikita Magaloff, Gyorgy Sebok, Magda Tagliaferro ainsi que Mstislav Rostropovitch.
Lauréat du Concours International de Piano Viotti , François Chouchan se produit en France et à l'étranger en tant que soliste avec orchestre, ainsi qu'en formation de Chambre. Passionné par la composition de Musique de Film, il participe à l'écriture de plusieurs bandes originales pour des longs métrages.
Depuis 2007, il poursuit et intensifie sa carrière artistique à Los Angeles où il réside. Epris d'humanisme et avide de pouvoir faire partager ses passions et ses émotions artistiques, il crée en 2010 sa propre Série de Musique de Chambre au très réputé Dorothy Chandler Pavilion de Los Angeles dont il devient le Directeur Artistique.
Considéré par la critique comme le "Nectar" de la Musique de Chambre à Los Angeles, et directement inspiré par le concept intimiste des Salons de la Reine Marie-Antoinette à Versailles, mais aussi de ceux de Franz Schubert à Vienne, "Le Salon de Musiques" connait désormais un très vif succès d'estime auprès du public Californien.

Ambroise AUBRUN, violon

Le violoniste français Ambroise Aubrun a été décrit comme un artiste avec d’une "merveilleuse facilité, d’une  souplesse à laquelle s’allie la beauté du son" (A. Busser, Nice-Matin).
Depuis ses débuts en récital à 14 ans, le Dr Aubrun est  invité à de nombreux festivals tels que "Le Cercle musical" (Cannes, France), le "Festival de Loudun", le "Dilijan Chamber Music Series" (Los Angeles et Erevan, Arménie), le «Incontri in terra di Sienna" (Italie), le Colburn Chamber Music Society, Sonnet et Sonates, "le Salon de Musiques" (Los Angeles).
Il a joué en ensemble de de chambre avec des artistes tels que Jean-Yves Thibaudet, Kevin Fitz-Gerald, Inna Faliks, Guillaume Sutre, Amaury Coeytaux, Scott St. John, Martin Chalifour, Movses Pogossian, Fred Sherry, Antonio Lysy, Clive Greensmith, Rohan de Saram, Richard O'Neill, Roland Kato, Carrie Dennis et Che-Yen Chen, ainsi que les quatuors Borromeo et Ebène.
Défenseur de la musique contemporaine, Aubrun a créé plus de 15 œuvres et a travaillé en étroite collaboration avec les compositeurs Eric Tanguy, Mark Carlson, Roger Bourland, Paul Chihara et Juan Colomer.
Titulaire de nombreux prix, 1er prix au Concours Vatelot, 2ème Grand Prix Virtuose à Londres, gagnant du concours de concerto Atwater Kent, lauréat de la Fondation Langart et lauréat du Prix Charles Oulmont de la Fondation de France, Ambroise Aubrun est apparu en soliste dans les grands concertos du répertoires tels Sibelius, Bruch ou Weinberg .
Ambroise Aubrun  a commencé ses études musicales à l'âge de 4ans  au Conservatoire de Nice. Il a été admis à 15 ans au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) où il a étudié avec Roland Daugareil et Serge Pataud et obtenu un premier prix 4 ans plus tard.
Aubrun obtient ensuite son diplôme d'artiste du Conservatoire de musique de Colburn avec Martin Beaver son Maître et de l'UCLA sous la direction du Professeur Guillaume Sutre.
Aubrun joue un violon Matteo Goffriller, prêté par la Fondation Langart.

Timothy LANDAUER, violoncelle

Timothy Landauer a été salué "comme un violoncelliste aux dons extraordinaires" par le New York Times, lors de sa victoire au très convoité Concert Artists Guild International Award en 1983 à New York.
Il a remporté de nombreux prix et récompenses prestigieux, dont le prix des jeunes musiciens de la fondation nationale Gregor Piatigorsky, le Grand  Prix Samuel Applebaum  de la « National solo competition of the american string teatcher’s association »,  et en 1984 une bourse d’études  en prix du concours Hammer-Rostropovich.
Landauer  est très sollicité pour ses récitals très acclamés au Carnegie Recital Hall, à l'Auditorium Ambassador de Los Angeles, au Centre d'arts Orford à Montréal, au Théâtre Hall Ville à Hong Kong ainsi qu à Hanovre en Allemagne.
Il s’est produit en soliste à travers trois continents avec de nombreux orchestres  dont l'Orchestre Philharmonique de Russie, l'Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, le Hong Kong Philharmonic, le Taiwan National Symphony,  l'Orchestre symphonique de Pékin et l'Orchestre symphonique de Shanghai. Aux États-Unis, il est apparu avec le Maryland Symphony, le Grand Teton Festival Orchestra et l'Orchestre symphonique du Pacifique.
Timothy Landauer est violoncelle solo de l'Orchestre symphonique du Pacifique, poste qu'il occupe depuis 1992. Né à Shanghai, fils de parents musiciens, il a d'abord étudié avec son père et plus tard, au Conservatoire Middle School de Shanghai, élève de Ying-Rong Lin. Il a poursuivi ses études aux Etats-Unis avec Eleonore Schoenfeld à l'Université de Californie du Sud, où après avoir reçu son diplôme de maître il a été immédiatement invité à rejoindre la faculté en tant que conférencier et adjoint au titulaire de la chaire Piatigorsky, le Professeur Lynn Harrell.
Landauer a reçu le «Prix individuel d’Artiste exceptionnel 2004" présenté par Arts Orange County.

 

PROGRAMME :

 

Schubert : Sonate Arpegione

Allegro

Adagio

Allegretto

 

Schubert : Trio N°2 D929 en mi bémol majeur

( rendu célèbre par le film de S. Kubrick Barry Lyndon)

Allegro

Andante

Scherzo

Allegro moderato

Les entreprises mécènes...

Avatar

Ils ont donné...