Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Archéologie des crêpes bretonnes

Archéologie des crêpes bretonnes

  • Fragment de galettière médiévale (fin 13e - déb. 14e s.), Ancienne abbaye de Landévennec
  • Image du projet Archéologie des crêpes bretonnes
  • Image du projet Archéologie des crêpes bretonnes
  • Fragment de galettière médiévale (fin 13e - déb. 14e s.), Ancienne abbaye de Landévennec
  • Image du projet Archéologie des crêpes bretonnes
  • Image du projet Archéologie des crêpes bretonnes

sur un objectif
de 3 000

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes14 mécènes
Ancienne abbaye de Landévennec
icone map

LANDEVENNEC

icone deduction
IR 2019 IS 2019

Ancienne abbaye de Landévennec

Le musée de l’Ancienne abbaye de Landévennec a pour mission de faire partager chaque année à quelques 28 000 visiteurs 15 siècles d’histoire bretonne...

Ancienne abbaye de Landévennec

Le musée de l’Ancienne abbaye de Landévennec a pour mission de faire partager chaque année à quelques 28 000 visiteurs 15 siècles d’histoire bretonne...

Ancienne abbaye de Landévennec
icone map

LANDEVENNEC

icone deduction
IR 2019 IS 2019
Ancienne abbaye de Landévennec
icone map

LANDEVENNEC

icone deduction
IR 2019 IS 2019

Ancienne abbaye de Landévennec

Le musée de l’Ancienne abbaye de Landévennec a pour mission de faire partager chaque année à quelques 28 000 visiteurs 15 siècles d’histoire bretonne...

Votre soutien permettra d’appliquer de nouveaux protocoles de recherche aux céramiques de Landévennec et de mieux connaître la vie quotidienne des moines qui vivaient il y a 500 ans à l’extrême ouest de la péninsule bretonne.

 

Le site archéologique de l’Ancienne abbaye de Landévennec, sur la presqu’île de Crozon en Finistère, a été fouillé entre 1978 et 2002. Ces 24 années de recherche de terrain se poursuivent aujourd’hui dans les laboratoires.

 

Parmi les objets découverts sur le site figurent plusieurs récipients de grands diamètres (35-40 cm) à fonds plats, enduits d’un épais revêtement noir. Datant du 13e au 16e siècle, ces galettières en terre cuite servaient à la fabrication de « fars », de la même composition mais plus épais que les galettes modernes. C’est leur revêtement antiadhésif qui suscite l’interrogation. Quels ingrédients utilisait-on pour « culotter » ainsi les poêles en céramique et fabriquer ce « Téfal® » médiéval ?

 

L’analyse d'autres dépôts, conservés cette fois sur des terrines et des marmites des 14-15e siècles, sera l’occasion de mieux connaître le goût des hommes du Moyen Age : y avait-il beaucoup de graisses animales, d’huiles ou de produits laitiers dans les potages des moines bretons ?

 

Le protocole retenu par le laboratoire Nicolas Garnier, spécialisé dans l’étude d’objets archéologiques, associe deux méthodes d’analyse : la chromatographie en phase gazeuse et la spectrométrie de masse. Cette combinaison permet une identification précise des marqueurs chimiques laissés par la matière organique (huiles végétales, graisses animales, produits laitiers, cires, résines, tanins...) dans les récipients en terre cuite. Elle permet aussi de connaître certains processus de transformation des aliments (chauffage, cuisson ou surcuisson...).

 

Votre participation permettra de mener à bien ces analyses et de les faire connaître au public. Une conférence sur les résultats sera tenue à l’automne et une courte publication sera diffusée aux donateurs. Réalisé parallèlement à l’exposition annuelle « Les petits labos de l’archéo », ce projet contribue à mettre à l’honneur le rôle des scientifiques dans l’archéologie d’aujourd’hui.

 

En participant à ce projet, vous soutenez la recherche sur l’histoire de nos ancêtres et vous étanchez votre curiosité sur l’origine des crêpes bretonnes. Une belle manière de briller à la Chandeleur !

Je choisis le montant de mon don...

  • 20
  • 50
  • 125
  • 250
  • 500
  • 1 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci!
  • Votre nom, si vous le souhaitez, sur notre site internet
  • Invitation au vernissage de l'exposition "Les Petits labos" (entrée valable pour 2 personnes jusqu'au 1er novembre 2015)
  • Invitation à la conférence de présentation des résultats d'analyses ou à une animation estivale
  • Synthèse des résultats d'analyses envoyée en avant-première
  • Un sachet de pâte de fruits de l'Abbaye Saint-Guénolé à retirer lors du vernissage
  • Deux abonnements individuels d'un an
  • COUP DE COEUR - Invitation pour deux personnes à notre "soirée des mécènes" (ouverture nocturne des ruines illuminées et rencontre de mécènes passionnés)
  • UNE VISITE PERSONALISEE - Visite privée du site et du musée aux horaires d'ouverture (contactez-nous)
  • Votre nom, si vous le souhaitez, sur la liste de nos mécènes dans l'exposition et sur les documents de communication à paraître jusqu'en décembre 2016
  • LE MUSEE RIEN QUE POUR VOUS - Visite privée du site et du musée en nocturne ou un jour de fermeture (contactez-nous)
  • SPECIAL ENTREPRISES - Une ouverture privée en nocturne ou un jour de fermeture pour vos clients ou votre équipe (40 personnes) et votre logo sur la liste de nos mécènes. Déduction fiscale de 60%.

La vie du projet

24 avr.

Merci à tous !

Chers mécènes, vous nous avez merveilleusement soutenus, et nous sommes arrivés à notre objectif de financement plus de 30 jours avant la fin prévue de notre campagne, et nous l'avons même dépassé ! Un très grand merci à tous ! et tout particulièrement au grand mécène, qui a tenu par son geste à ce que ce projet ait les moyens de se réaliser sans délai. C'est pourquoi nous avons décidé en toute transparence de clôturer le 25 avril cette campagne réussie. Vous serez bien sûr informés les premiers des résultats de nos travaux de recherche, et nous vous indiquerons prochainement nos nouveaux rendez-vous.

Un très grand merci à tous !

A très bientôt.

23 avr.

L'archéologie des crêpes bretonnes, ça commence aujourd'hui!

Grâce au soutien de nos donateurs nous avons dépassé la somme de 3 000 Euros que nous espérions pour lancer les analyses sur les galettières, terrines et marmites mises au jour lors des fouilles de l’Ancienne abbaye. Les 650 Euros supplémentaires nous permettent de revoir à la hausse l’ampleur du programme de recherche.

Notre projet a su convaincre les plus avertis puisque le laboratoire Nicolas Garnier offrira l’analyse d’un échantillon supplémentaire au titre du mécénat.

 

Un grand mécène doit être remercié : la société KRAMPOUZ, le célèbre fabriquant finistérien de crêpières, a clôturé le projet avec un don très conséquent et nous a permis d’atteindre nos objectifs et de lancer le analyses. C’est un grand honneur de compter parmi les mécènes de ce projet patrimonial, une société aussi mythique pour les Finistériens !

 

Vous retrouverez bientôt (avec leur accord) les noms de nos mécènes, amoureux des crêpes professionnels ou amateurs, sur le site internet de l'Ancienne abbaye  (www.musee-abbaye-landevennec.fr).

 

Les analyses peuvent donc commencer. Nous avons fait parvenir au laboratoire Nicolas Garnier les premiers échantillons que nous souhaitions faire analyser : des fragments d’une terrine du 14e siècle et d’une galettière datée du tournant des 14e et 15e siècles. Ces échantillons présentent des traces de dépôts alimentaires très marquées. Nous concertons les archéologues du site ainsi que le laboratoire pour sélectionner des fragments supplémentaires provenant d’autres galettières et marmites qui pourront être analysés.

 

Nous en saurons donc bientôt un peu plus sur la manière dont nos ancêtres préparaient leurs soupes et leurs galettes. Un grand pas pour l’archéologie des crêpes et l'histoire des Bretons!

Les entreprises mécènes...

Avatar Avatar

Ils ont donné...

Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar