Accueil » Découvrir les projets » Campagnes » Créons des emplois dans les quartiers près de Bordeaux !

Créons des emplois dans les quartiers près de Bordeaux !

  • Nouvelle antenne Adie à Talence
  • Micro-entrepreneuse soutenue par l'Adie en Gironde
  • Cheikh, Micro-entrepreneur soutenu par l'Adie dans la région de Bordeaux
  • Micro-entrepreneuse soutenue par l'Adie dans la région de Bordeaux
  • Nouvelle antenne Adie à Talence
  • Micro-entrepreneuse soutenue par l'Adie en Gironde
  • Cheikh, Micro-entrepreneur soutenu par l'Adie dans la région de Bordeaux
  • Micro-entrepreneuse soutenue par l'Adie dans la région de Bordeaux

sur un objectif
de 4 000

icone réaliséCampagne terminée
icone mecenes10 mécènes
Fonds Adie
icone map

Talence

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Fonds Adie

L'Adie est une association reconnue d'utilité publique. Depuis 1989, l'Adie permet aux personnes exclues du marché du travail et du système bancair...

Fonds Adie

L'Adie est une association reconnue d'utilité publique. Depuis 1989, l'Adie permet aux personnes exclues du marché du travail et du système bancair...

Fonds Adie
icone map

Talence

icone deduction
IR 2017 IS 2017
Fonds Adie
icone map

Talence

icone deduction
IR 2017 IS 2017

Fonds Adie

L'Adie est une association reconnue d'utilité publique. Depuis 1989, l'Adie permet aux personnes exclues du marché du travail et du système bancair...

Ensemble, créons des emplois dans les quartiers prioritaires de la rive gauche Bordelaise !

NOTRE PROJET : UNE ANTENNE ADIE AU PLUS PRES DES PORTEURS DE PROJET DANS LE BESOIN

Le quartier de Thouars à Talence concentre une population en situation de précarité. La situation de l'emploi y est en effet très préoccupante :

  • Le taux de chômage y est 2 fois plus élevé que dans le reste de la commune et jusqu’à 4 fois plus élevé chez les jeunes
  • Le revenu mensuel est inférieur à 580€ / personne pour près de 25% de la population
  • Les freins à l’initiative économique sont nombreux : difficulté d’accès au crédit bancaire, accompagnement insuffisant…

Ce contexte alarmant nous a poussé à implanter une nouvelle antenne Adie en plein cœur de ce quartier, au vu du potentiel de création d'activité identifié. Notre nouvelle antenne, en cours d'aménagement, se veut être un lieu fort dans le quartier où les barrières liées à la création d'entreprise seront levées.
Votre don nous permettra d'accompagner les premiers porteurs de projet.

POURQUOI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS

Notre nouvelle antenne sera inaugurée le 15 mai 2017.

Aidez-nous à atteindre notre premier palier de 4000€ pour accompagner les premiers micro-entrepreneurs de ces quartiers.
Cet accompagnement est essentiel : il permet d'assurer la pérennité de leur entreprise. Il est offert au porteur de projet, mais il a un coût pour l'Adie : en moyenne de 2000€ par personne.

Ainsi, à chaque fois que nous atteignons 2000€ de don, c’est un emploi créé, une personne qui retrouve travail, rémunération, confiance, espoir !

Chaque don compte, quel que soit son montant.

NOTRE AMBITION : FAVORISER L'iNSERTION DES PERSONNES EN SITUATION DE PRECARITE DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES DE LA RIVE GAUCHE

L'Adie est implantée en Gironde depuis plus de 20 ans. Elle permet aux personnes sans emploi, en emploi précaire ou en reconversion de créer leur entreprise. A cause de leur situation, ces personnes n’ont pas accès au crédit bancaire. L’Adie vient à leur aide : elle leur propose un microcrédit et leur offre un accompagnement (formations, coaching …).

En 2016, nous avons accompagné près de 150 porteurs de projet des quartiers de Bordeaux Métropole dans la création de leur micro-entreprise. Notre antenne historique située à Lormont permet déjà de bien desservir les besoins de la Rive Droite. Mais les porteurs de projets sont de plus en plus nombreux à venir des quartiers de la Rive Gauche (Talence, Bègles, Pessac, Mérignac...). La précarité y est croissante, et les capacités de nos permanences de Talence et Mérignac notamment ne suffisent plus.

Ensemble, insufflons une dynamique entrepreneuriale pour favoriser l'insertion durable de porteurs de projet en situation de précarité !

Je choisis le montant de mon don...

  • 20
  • 50
  • 100
  • 250
  • 500
  • 1 000
  • 2 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Le reçu fiscal pour déduire 66% de vos dons de votre Impôt sur le Revenu
  • Des badges pour montrer votre soutien à notre projet : "Ma boîte ma bataille" / "C'est qui le boss" / "J'irai au bout de mes rêves" (dans la limite des stocks disponibles)
  • Le carnet d’inspiration du photographe Patrick Messina pour l’Adie (dans la limite des stocks disponibles)
  • Nous vous invitons à l'inauguration de notre nouvelle Antenne courant mai
  • Le bilan de notre première année d'action accompagné de portraits des premiers créateurs financés
  • Vous rejoignez le Club des Mécènes Adie : recevez le bilan des programmes que vous soutenez et des invitations aux rencontres "Mécène pour l'emploi"
  • 250
  • 500
  • 1 000
  • 2 000
  • 4 000

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Le reçu fiscal pour déduire 60% de vos dons de l'Impôt sur les Sociétés
  • Nous vous invitons à l'inauguration de notre nouvelle Antenne courant mai
  • Le bilan de notre première année d'action accompagné de portraits des premiers créateurs financés
  • Vous rejoignez le Club des Mécènes Adie : recevez le bilan des programmes que vous soutenez et des invitations aux rencontres "Mécène pour l'emploi"

La vie du projet

07 juin.

Merci à tous les contributeurs !

Notre campagne est maintenant terminée ! Même si l'objectif n'a pas été atteint, tous les dons collectés seront dédiés à l'accompagnement des micro-entrepreneurs par notre équipe de Talence.

Un grand merci à tous les donateurs de cette campagne et à ceux qui ont contribué à faire connaître notre projet !

Nous vous invitons à continuer à suivre nos actions sur notre page Facebook régionale : www.facebook.com/adie.aquitaine/

A bientôt !

02 juin.

Dernier jour de notre campagne !

Notre campagne se termine aujourd'hui, mais il est encore temps de donner jusqu'à ce soir minuit !

Même si l'objectif n'est pas atteint, nous affecterons quand même l'ensemble des dons collectés à l'accompagnement des premiers micro-entrepreneurs des quartiers de Talence et des environs.

Merci à tous les donateurs qui nous ont soutenu jusque maintenant !

29 mai.

J-4 : dernière ligne droite pour soutenir notre projet !

Notre campagne se termine ce vendredi 2 juin et notre objectif n'est malheuresuement pas encore atteint ... Pour cela, nous avons besoin du plus grand nombre de soutiens ! Dès que nous atteignons 2000€ de don, nous pouvons accompagner un porteur de projet dans la création de son propre emploi.

Le quartier de Thouars à Talence concentre une population en situation de précarité économique, et c'est pour cela que nous y avons ouvert une nouvelle antenne mi-mai. Pour accompagner les premiers porteurs de projet, nous avons besoin de vous !

J-4, on compte sur vous !

Merci de votre mobilisation !!

16 mai.

15 mai : Inauguration de notre nouvelle antenne à Talence !

Lundi 15 mai, nous avons inauguré notre nouvelle antenne à Talence ! Merci aux donateurs qui ont contribué à notre campagne !

La première étape est franchie. Nous pouvons maintenant accueillir les premier porteurs de projet !

Il reste encore quelques jours pour participer à notre campagne et ainsi nous aider à financer l'accompagnement des premiers micro-entrepreneurs...

Merci d'avance !

12 mai.

Bientôt prêts pour l'inauguration de notre nouvelle antenne !

Plus que quelques jours avant l'inauguration de notre nouvelle antenne qui aura lieu lundi 15 mai ! On finalise les derniers travaux et on sera prêt à accueillir les premiers porteurs de projet !

A très bientôt avec les photos de l'inauguration...

05 mai.

Rencontrez Alain, bénévole engagé à l'Adie Aquitaine

Cette semaine, Alain nous partage son expérience de bénévole à l'Adie et nous raconte pourquoi il s'engage auprès des micro-entrepreneurs que nous soutenons !

 

28 avr.

Retour sur le parcours d'Alida, jeune créatrice que nous avons soutenu l'an dernier

Cette semaine, nous revenons sur le parcours d’Alida, jeune créatrice venant du quartier de Bacalan (Nord de Bordeaux) que nous avons soutenu récemment et qui a démarré son activité en juillet 2016.

Titulaire d’un baccalauréat en commerce, Alida est rentrée directement dans la vie active. Par la suite, elle a évolué à différents postes dans plusieurs grandes enseignes de prêt-à-porter. Elle a ainsi développé des compétences managériales et appris toutes les facettes de la vente au détail.

En décembre 2015, grâce à la validation de son titre de gestion d’unité commerciale par VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), elle crée son entreprise.

En assistant à différentes réunions destinées aux jeunes créateurs, notamment à la maison de l’emploi et l’AFE (Agence France Entrepreneur), elle découvre l’Adie.

Alida participe alors au programme Adie CréaJeunes qui lui a permis de bien structurer son idée de création, d’apprendre à se présenter, se défendre, ainsi qu’à mener une étude de marché sérieuse pour déboucher sur un business plan réaliste qui lui sert aujourd’hui.

Elle crée ainsi KWELHI, un concept store mobile de ventes de prêt-à-porter éphémères de différents créateurs, et ce dans des endroits inédits de la ville. Pour les mois à venir elle envisage d’étendre ses ventes à d’autres villes de France, et d’Europe dans lesquelles il y a une forte demande et où elle reçoit des propositions de collaboration intéressantes.

L’idéal pour Alida serait de vivre pleinement de son activité et d’assurer complètement la production de ses collections. Cela dit, elle tire une grande satisfaction professionnelle de voir son projet KWELHI se matérialiser : d’une idée de base, elle a su faire des compromis pour concrétiser son projet, qu’elle continue aujourd’hui à faire grandir pas à pas.

21 avr.

« L’Adie c’est une aide, un outil pour aboutir à un rêve, un projet de vie. »

Nous rencontrons de nouveau Mustafa dans le cadre de la première campagne de financement participatif de l’Adie en Gironde.

Lorsque nous lui avons demandé s’il voulait bien témoigner de son parcours afin de montrer qu’entreprendre dans les quartiers est possible, il a immédiatement accepté.

En 2004, à seulement 25 ans, titulaire d’un bac pro électrotechnique et au chômage, Mustafa n’a rien à perdre : il décide de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise et devient électricien. C’est la maison de l’emploi de Bordeaux qui l’oriente vers l’Adie. L’association l’aide à créer son entreprise de BTP dans les quartiers de Lormont.

Deux ans plus tard, son conseiller l’appelle pour lui proposer de l’inscrire au concours « Talents des cités » et l’aide à monter son dossier. Mustafa est sélectionné et présente son entreprise devant un jury composé d’une vingtaine de personnes lui demandant pourquoi il serait le Talent des cités. Sa réponse ? : « Je suis le Talent des cités ! ». Le jury est conquis… Mustafa est lauréat du concours au niveau régional, puis national et jouit d’une forte notoriété suite à son titre.

Son entreprise se développe bien. En 6 ans, Mustafa embauche 20 salariés et fait appel à quelques sous-traitants.

« Le plus important c’est la volonté, le fait d’y croire, il faut y aller et foncer pour réaliser ses rêves »

Engagé pour l’amélioration de la vie dans les quartiers, et convaincu que « la richesse n’est pas dans l’argent mais dans l’humain », il devient conseiller municipal à Cenon en 2008 mais se retire rapidement car il ne se reconnaît pas dans ce milieu. Il s’engage également dans l’organisation du concours qui l’a fait connaître.

En effet, Mustafa a été marqué par les propos d’un sociologue qui disait que dans les quartiers dit « sensibles » il y a un réseau dit « faible », c’est à dire un manque de compétences. Il a voulu montrer le contraire en créant un réseau associatif local de professionnels (la MAPE).
Tout va pour le mieux, mais en 2010, la crise immobilière fait baisser les commandes, et il doit cesser son activité.

Déçu mais pas abattu, Mustafa se lance dans la recherche d’un emploi et devient cadre dans un grand groupe immobilier, un poste qui lui permettra de se former à d’autres corps d’état. Fort de cette expérience, il intègre en 2011 l’entreprise familiale dans les travaux publics, puis ouvre en parallèle une nouvelle boite dans le BTP en 2017 : « Construction Y ».

Aujourd’hui père de 2 enfants, Mustafa a plus à perdre et est plus prudent. Il décide de n’embaucher que deux salariés et de faire appel à des sous-traitants pour s’adapter à la demande fluctuante de ce marché.

Mustafa s’épanouit dans sa nouvelle entreprise. Pour lui la taille du chantier n’a pas d’importance : « ce qui compte c’est la satisfaction du client ». Sa plus grande fierté est de donner de la lumière au gens au sens propre comme au figuré ! Son parcours n’est pas terminé, il est « en phase de maturité » et a encore des rêves pleins la tête. Prochaine étape : devenir promoteur immobilier. Mustafa le dit, tout n’a pas toujours été facile « j’ai toujours eu des moments de doute » mais avec l’aide des bonnes personnes, Mustafa a toujours su rebondir.

« L’Adie c’est une aide, un outil pour aboutir à un rêve, un projet de vie. »

14 avr.

Découvrez le portrait de Clément, jeune entrepreneur soutenu par l'Adie

Clément, Vente ambulante de cadeaux souvenirs

Talence (33)

Écolo, locale et originale, voilà une initiative créative qui a tout pour rouler !

Curieux de nature et amoureux de la découverte, c’est peut-être son goût pour le voyage qui conduit Clément, ce jeune talençais, à créer la « Boutique-Bordeaux », un point de vente pas comme les autres. Il a mis sa boutique sur des roulettes et fait de la vente ambulante de cadeaux souvenirs bordelais originaux.

Remettant au goût du jour l’idée trop souvent jugée poussiéreuse de la vente ambulante, c’est sur son triporteur que vous serez surpris en découvrant sa large gamme de produits qui se veulent locaux, attachés aux traditions du terroir aquitain et durables — autant que possible.

Pour Clément, « La Boutique-Bordeaux » c’est une histoire de cœur car son activité lui permet de mettre en valeur d’une façon décalée et traditionnelle l’architecture, l’histoire, les arts et autres savoir-faire de Bordeaux et de sa région.

« Je suis fier d’avoir été jusqu’au bout de mon projet. C’est une reconnaissance sociale et le début d’un accomplissement personnel. Mon conseil à de futurs entrepreneurs : garder la foi et rester humble. »

07 avr.

En images, notre équipe et notre nouvelle antenne Adie à Talence !

On vous présente notre équipe et les locaux de notre nouvelle antenne Adie à Talence !

Nous avons encore besoin de soutien pour pouvoir accueillir puis accompagner les premiers porteurs de projet de Talence et des environs.

Merci de votre mobilisation !

Ils ont donné...

Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar Avatar