1.3. Récompenses et contreparties

Les contreparties

Les contreparties sont le moment où vous allez faire sauter le pas aux membres de votre communauté, de l’écoute attentive et intéressée à celui de l’action. Car ils se sentent sollicités de manière personnalisée sur une invitation hors normes qui va matérialiser ce lien précieux.

Attention : dans le cadre de la loi sur le mécénat, leur valeur doit rester symbolique et non financière. Elles sont limitées par la loi sur le mécénat à 65€ par personne, dans la limite de 25% de leur contribution. Pour les entreprises la limite de 65€ ne s’applique pas, et la limite de la déduction fiscale est remplacée par 5 pour mille du CA. La bonne nouvelle, c’est que ces contraintes ouvrent la porte à beaucoup de créativité et d’inventivité pour imaginer des récompenses incroyables et uniques : celles qui n’ont pas de prix – “money can’t buy”

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2011/05/cir_33072.pdf

Cherchez à imaginer des récompenses originales, personnalisées et toujours en rapport avec le projet. Ce qui est important, c’est ce qui est vécu par le mécène, une expérience qui n’a pas de prix, unique, personnelle. De l’émotion et des souvenirs inédits. Proposez à vos mécènes quelque chose qu’ils ne pourront trouver nulle part ailleurs !

Les contreparties sont centrales au remerciement des mécènes, soyez lisibles et motivants. Toujours préciser : où, quand, comment sera remise la contrepartie. Commeon conseille 6 niveaux de dons et de contreparties correspondantes, pour rester simple et lisible, centrés autour de 125€ qui est le niveau de don moyen avec avantage fiscal. Le niveau minimum est fixé à 10€ pour symboliser l’ouverture à tous, en deçà les donateurs se donnent assez peu la peine de payer en ligne par CB.

L’idée est d’échelonner les contreparties pour offrir plus de proximité avec le projet, ses responsables et ses artistes au fur et à mesure que le montant des contributions augmente.

Vous pouvez faire s’additionner les contreparties d’un palier à l’autre (ex : un image dédicacée, une image dédicacée plus une visite, etc … )

Vous pouvez aussi limiter le nombre de contreparties à un seul ou à quelques exemplaires pour les premiers inscrits, pour créer un effet d’urgence : dans ce cas vous l’annoncez clairement  : “Attention, réservé aux 10 premiers”.

Posez-vous aussi dès le départ les bonnes question sur la réalisation de ces contreparties : Combien de mécènes potentiels pourront les recevoir, sont-elles en nombre suffisant ? A partir de quel montant de contribution êtes-vous prêt à organiser une rencontre privée, à faire un évènement sur mesure, ou à inscrire de manière permanente le nom des mécènes ? Assurez vous de vous organiser pour délivrer rapidement et à coût efficace les contreparties proposées.

La gestion vous est simplifiée dans votre backoffice de gestion sur la plateforme Commeon.

 

contreparties noms mécènes 1

contreparties noms mécènes

Lire le prochain article : Communautés et tempo