1.1. Quel projet pour le mécénat participatif ?

Accueil » Financez votre projet de crowdfunding et ... » Conseils pour lancer son projet » 1.1. Quel projet pour le mécénat participatif ?

Un projet de mécénat participatif a un certain nombre de paramètres qui, présentés en ligne au mécène participatif, forment comme une sorte de “contrat” immédiat :

  • le but de la campagne et sa logique ;
  • l’objectif de collecte ;
  • la durée de la campagne, avec ses dates de début et de fin

Le but de votre projet participatif

Le but du projet est la motivation première des futurs mécènes. Choisissez pour eux un projet concret, compréhensible et crédible, et qui peut motiver rapidement une large audience.
Solliciter la participation du public vous engage aussi sur la réalisation du but annoncé en respectant au mieux les règles de transparence. A quoi va servir l’argent récolté grâce aux mécènes ? C’est ce but commun qui est à la source de la motivation des mécènes, et de la dynamique du mécénat participatif : chacun doit pouvoir se sentir utile et fier dans l’aventure du projet. Le but de votre campagne doit donc être indéniable, la confiance des soutiens est essentielle !

Après la collecte, vous allez rendre compte aux mécènes qui vous ont soutenus de la mise en œuvre du projet. C’est la contrepartie n°1 à la générosité des mécènes qui vous ont fait confiance.

Un but simple, innovant mais concret, s’explique en quelques mots : faites l’exercice, imaginez que vous avez 1 phrase pour le présenter à un inconnu.

Définissez un objectif réaliste et motivant

Le montant de campagne doit sembler réaliste et transparent. Le mécénat participatif est le plus souvent une source de financement complémentaire, en appui des ressources habituelles qui ont besoin de complément pour aller plus loin. Le choix de l’objectif est assez stratégique, car une fois le projet en ligne, il ne sera plus possible d’en modifier le montant. Il est donc important qu'il soit en adéquation avec le nombre de contacts que vous allez pouvoir mobiliser durant votre campagne.

Un objectif n’est jamais atteint exactement à 100% : c’est au-dessus ou en-dessous. Il est très motivant pour les donateurs de pouvoir franchir la barre des 100% atteinte en cours de campagne. Vous pouvez alors annoncer un nouveau but pour un complément, ce qui relance la dynamique positive.

Une bonne idée est de détailler l’objectif de la campagne par paliers, ou par lots. Cela donne plus de lisibilité, de rythme et d’occasions de célébrer les étapes réussies.

La dynamique de campagne est bien meilleure si l’objectif est atteint et dépassé. Testez votre objectif par le nombre de personnes qui pourront être mobilisées au lancement de manière réaliste. Réfléchissez en amont à des objectifs complémentaires pour amplifier la campagne si tout se passe bien (stretching goals).

Durée d'une campagne de financement participatif

Combien de temps pour une collecte à durée déterminée ? Suffisamment pour laisser le temps d’atteindre l’objectif, mais il faut aussi éviter qu’elle s’étire en longueur pour assurer un bon dynamisme. Ce n'est donc pas nécessairement parce que votre campagne est plus longue qu'elle a plus de chance de collecter.

L'enjeu est donc de trouver le point d'équilibre entre une durée suffisante pour toucher vos bases, mais suffisamment resserrée pour les engager et créer un sentiment d'urgence : vos donateurs doivent comprendre que vous avez besoin de leur aide à un moment précis, et ne pas reporter leur action à plus tard. En moyenne, les campagnes les plus efficaces durent entre 30 et 45 jours.

Plus de temps ne veut pas forcément dire plus de collecte, il s’agit de bien gérer les moments forts. Le démarrage de la campagne est primordial, d’où l’importance accordée à la préparation amont.

Anticipez les périodes moins dynamiques de votre collecte, notamment le "creux" à mi-parcours. En prévoyant un élément de surprise ou un rendez-vous en milieu de campagne, vous pouvez relancer la dynamique au moment opportun.

Bien choisir sa date de lancement

Une campagne de mécénat participatif est un exercice intense de communication, qui demande une motivation forte et une constance dans son déploiement. Attention aux autres événements de communication présents ou prioritaires dans l’agenda professionnel : vernissages, annonces de saisons, abonnements.

Une communication intensive et quasi exclusive pendant la durée de campagne d’environ 6 semaines permet à la fois de démontrer une motivation certaine au public et d’être efficace en coordonnant les actions sur les différents canaux et médias, qui se renforcent alors les uns les autres. Les dates du projet participatif doivent s’intégrer dans votre programmation de manière cohérente et sans perturber le planning déjà engagé.

Attention aux traditionnelles périodes creuses, jours fériés (mai) et vacances (août). La période de fin d’année est propice au mécénat participatif, malgré l’intensité du e-commerce avant les fêtes : les dons de fin d'année sont encore déductibles des impôts de l'année en cours, c'est donc la dernière chance pour ceux qui souhaitent profiter de ce levier fiscal.

Lire l'article suivantPrésenter au mieux sa page projet