Théâtre du Gai Savoir

Le concept du Théâtre du Gai Savoir se dessine en 1981, en Belgique, où des professeurs ont le désir qu'un pont, jusqu'alors absent, existe entre l'école et le théâte classique. Deux professionnels de l'art dramatique à la fois comédiens et enseignants, Colette Stine et Roland Langevin, ont l'idée d'intégrer l'art dramatique dans les programmes scolaires et inventent la formule sans équivalent des animations/secpectacles destinés aux scolaires du secondaire. Plus de 250 000 élèves à Liège, Mons, Bruxelles mais aussi à Paris, franchissent alors ce pont pour y rencontrer le théâtre.

À Lyon, le Gai Savoir, totalement indépendant de son aîné mais fonctionnant suivant les mêmes principes et avec les mêmes buts pédagogiques, s'implante suite à une rencontre fructueuse entre Sylvie Bussman, directrice du Gai Savoir et Jacques Soulier, écrivain. De 1992 à 1995, des spectacles sont créés et touchent les jeunes spectateurs d'une cinquantaine d'établissements de 1er et 2ème cycle. 

Par la suite, l'ouverture d'une école de théâtre s'impose logiquement. Sylvie Bussmann et Jacques Soulier s'entourent alors d'une équipe professionnelle active et ludique. Le Gai Savoir se développe : d'abord en résidence à la Médiathèque de Vaise et en partenariat avec la MLC de La Duchère, en 2003, puis hors les murs de 2004 à 2006. En 2003, l'ouverture de l'école professionnelle d'acteurs, marque un pas décisif dans l'élargissement des activités de l'association artistique. 

Les spectacles de la compagnie

La compagnie du Gai Savoir crée régulièrement des spectacles du répertoire classique et contemporain dans les registres de la comédie, de la comédie dramatique, de l’absurde…

Nous avons la volonté de proposer un théâtre qui dépasse le cadre de spectacles parfois conventionnels, en inventant des univers et des espaces scéniques qui vont à la rencontre des publics.

  • Le Toqué des prés : pour cuisiner du lien social.
  • La Bêche et le ciseau : spectacle pour jardins et espaces de plein air.
  • Légère en août : une pièce de Denise Bonal ; six femmes, une maternité.
  • En grande pompe : spectacle jeune public.