2) Les artistes et techniciens de tumulus

03 Apr

2) Les artistes et techniciens de tumulus

 

 

Voyageurs

de "Partages à l'Est, promesse..."

 

Agnès Pinaqui : voice / fretless one-string bass.

(ateliers à Mitrovica)

I always knew that something could happen with the living. So I shout and sing to ward off misfortune and zombification. Side roads define my path. Discovering words with theater and acting, I performed in Parisian bistros for a few years, reciting poems in their simplest expressions. Now I perform with my rock-band “JOUJOU”.

I explore the movement of speeches, reciting their repetitive rhythms. With a soca-punk energy, I declaim, or whisper, an edgy, fresh and libertarian poetry. I ‘m a self-educated and I believe in encounters to learn more and continue my road. Trying to keep me right in this crazy time.

« Avec une formation aussi minimaliste qu’un duo, on peut généralement s'attendre à de l'expérimentation musicale et scénique. C’est le cas du duo “Joujou” avec Benjamin Colin et la survoltante Agnès Pinaqui, bassiste à une corde, performeuse et diseuse de poèmes déroutants. Agnes Pinaqui laisse les auditeurs dans un état d'extase béate. Joujou c'est de l’énergie, du sûr pour la qualité et de l'inattendu pour le reste. »

Ladepeche.fr février 2016

« Joujou, duo à l'énergie disco-punk, défend une poésie énervée, douce, libertaire, déclamée ou murmurée.

Avec un son brut et minimal,-  Benjamin Colin à la batterie, samples, yukulélé et Agnès Pinaqui à la voix et basse - Joujou explore le mouvement de la parole déclamée et des rythmes répétitifs rêvant d'une danse transe ancestrale et régénérante.

Un simple élastique fait son apparition en basse obstinée, suivi de près par une batterie rageuse et dépouillée... Tapis groovant-mouvant prêt à accueillir la voix projetée, un ‘canta’ soi. »

La Fugitive

Benjamin Colin : percussionniste

(ateliers à Mitrovica)

Percussionniste bruitiste. Pas de formation particulière, si ce n'est la rue et l'improvisation. 

En1998 fonde La Muse Gueule, collectif de cirque, auquel il participe comme clown-musicien,  avec, entre autres, Cédric Paga (Ludor Citrik) et Vincent Bérault (Romanès, Compagnie du Singulier...) Xavier Kim et d'autres.   

Il y rencontre Fantazio, avec qui la collaboration perdure.  Un duo de rue avec un jongleur (La trop courte histoire de l'Homme Calebasse) sera joué plusieurs centaines de fois (dont au Japon).   

Il intègre la Compagnie Lunatic (acrobatie aérienne) à la même époque, y jouant avec Solange Minelli-Bella (violoncelle) dans le spectacle Les petites Histoires En L'air. Nombreuses tournées également, en Europe, Palestine-Israël...

En 2000 il fonde Le Nadir, avec Sébastien Bruas, compagnie d'acrobatie aérienne pour cordes, où il explore la dramaturgie musicale avec Julie Mondore (violoncelle) et Michèle Laforest (Voix du Roy Heart). Le spectacle Ex Mme V sera joué en Amérique du Sud, France, Espagne et Portugal.

Approfondit sa pratique musicale, rythmique et bruitiste, avec Fantazio (trois albums, des centaines de concerts, étroite collaboration avec Lysika Clapaud et La Triperie) depuis plus de dix-huit années. Un disque de leur duo (Monnaie de Singe) est en préparation.   

Il compose la musique pour un dessin animé de 22 épisodes (Chasseur de Dragons, France 2), et bruite quelques films (dont le long métrage de Nicola Sornaga Monsieur Morimoto, quinzaine des réalisateurs à Cannes). 

Il  monte avec Lazare (improvisateur, dramaturge) un duo d'impro (Bouffes du Nord, CDN de Béthune, du Havre...).

Il compose la musique et joue dans ses trois pièces (Compagnie Vita-Nova), jouées dans plusieurs théâtres en France (Festival Avignon in 2013, TNB, Théâtre de la Ville en Avril 2016).

Accompagne divers artistes, improvisateurs, danseurs, performeurs (Spoke Orkestra, Andrea Sitter, Laurent Chanel Cie A.R.N...).

Crée également un duo musical de la catastrophe avec Camille Boitel, acrobate de la chute : Musique définitive. (La Brèche à Cherbourg, inauguration de Bonlieu à Annecy en 2014).

Par ailleurs auteur, il pratique l'édition artisanale avec la Guillotine Elastique (Matthieu Messagier en 2015).

Il crée avec Agnès Pinaqui le duo poétique et rock'n'roll JouJou  en 2012.

Travaille avec Philippe-Ahmed Braschi depuis plusieurs années pour divers projets, dont tumulus, ou l'édition de poèmes d'Idlir Azizi, ou encore le solo d'Andrea Sitter "Rock'n'roll suicide"...

 

clip de Joujou: https://www.youtube.com/watch?v=NVeJzTCbGSQ

site de Joujou  : http://joujoujoujou.wix.com/joujou

 

 

Andrea Sitter : chorégraphe et poète

(ateliers à Belgrade et Subotica)

Andrea Sitter, danseuse dés l’âge de 5 ans, violoniste, comédienne, poète, performeuse, chorégraphe et pédagogue allemande, formée à l'Académie de Munich puis auprès d'A. Nikolaïs, C. Carlson, M. Monnier, P. Goss, W. Byars, J.-F. Duroure, D. Mercy et F. Verret.

Elle a joué Woglinde dans L'Or du Rhin, d’Herbert von Karajan. 

Dés 1980, elle danse pour J. Russillo, A.-M. Reynaud, O. Azagury, D. Boivin, J. Gaudin et F. Raffinot. A. Sitter aime le travail collectif avec divers artistes. Elle a travaillé avec J.L. Hourdin, E. Durif et C. Beau, M. Ulusoy, L. Ferrari et J.-M. Maddeddu.

A. Sitter chorégraphie et danse des solos physiquement engagés où ses propres textes ont une place importante et qui prennent source dans une personnalité fortement marquée par une triple ambivalence : culture française et germanique, technique classique et contemporaine, danse passionnée et théâtre.

Depuis 2005, date de la création de sa compagnie (Die Donau), Andrea Sitter a dansé en France, Belgique, Pologne, Autriche, Allemagne, Hongrie, Portugal, Palestine, Tunisie, Colombie…. plus de 370 représentations de son répertoire actuel qui comporte 8 propositions, solos, duos, trios ou pièces de groupe et une chorégraphie pour 14 danseurs du CCN-Ballet de Lorraine.

Andrea Sitter chorégraphie et danse des soli intenses et physiquement engagés où ses propres textes ont une place importante et qui prennent source dans une personnalité particulière, fortement marquée par une triple ambivalence : culture française et germanique, technique classique et contemporaine, danse passionnée et comédie (au théâtre et au cinéma).

Elle a enseigné dans diverses écoles de théâtre à Paris, à la Szkola Baletowa de Poznan, au Théâtre National de Debrecen (Hongrie), au CCN d’Orléans-Josef Nadj, au CND, au TPE de Bezons, en Allemagne, Serbie et au Kosovo.

Les textes d’Andrea Sitter ainsi que des études sur son travail ont été publiés.

lien vers : Rock'n roll suicide

lien vers : Im Kopf

lien vers :  Les escalier de Chaillot

 

 

 

 

 

Frank Williams : chanteur, musicien, auteur-compositeur

(ateliers à Mitrovica)

« Frank Williams est chanteur, musicien, auteur-compositeur. Il sillonne depuis sa jeunesse la voie ouverte par les mystiques du rock et les crooners de la soul music. Il cofonde en 2004 le studio d’enregistrement La Fugitive où il réalise les albums de  Fantazio et Little Ballroom… ainsi que des musiques de film. Avec Ghost Dance, son nouveau groupe, il défend un son radical et chamanique. »

franceinter.fr

A wind of shamanic rebellion blows, set halfway between soul and  punk, Frank Williams stands out as a promising actor  of a new Parisian scene, free and vibrant.

Already known as Ghost dance, guitarist and singer Frank Williams carries away the listener at first beat with his raw bewitching melodies. Originally inspired by punk and new wave, he sings of wandering and despair, love and madness, with a bursting passionate irrepressible life drive. A rough bold voice following the rhythms of rock & roll guitar sound, creates a unique set. An encounter which calls for all excesses,

           This striking mix creates a unique sound, a sensual alchemy which arouses the body and the sleepiest soul, at once.

           His band, The GHOST DANCE celebrates strength, love and spirit liberation

lien vers working : https://www.youtube.com/watch?v=KcKgV0gVwhY

lien vers divers :https://www.youtube.com/watch?v=AVFGrla6hnE

lien vers habitants du fleuve :https://www.youtube.com/watch?v=1gK2IVJhEEo

 

 

 

Marco La Rocca, violoniste.

(ateliers à Mitrovica)

Violoniste, compositeur, improvisateur atypique au parcours musical sans frontières suivant ses inspirations artistiques. Il travaille dans diverse formations en navigant sans à priori de style ni de genre musical.

Il est enseignant au département de Formation Musicale du Conservatoire Saint-Denis.

Il a travaillé et rencontré sur son chemin des personnalités comme Fabrizio

Cassol, Philipp Glass, Joëlle Léandre, Mat Maneri, Vinko Globokar, Bianca Iannuzzi

(avec laquelle il a crée le duo « Huligani Dangereux ») qui ont nourri est enrichi son

questionnement sur la créativité et sa place dans la société contemporaine.

 

Violinist , composer, improviser , he move in an atypical musical

journey without borders following his artistic inspirations.

He works in various band unprejudiced style and genre.

Also engaged in teaching, is Music Theory teacher at CRC of

Saint- Denis ; he worked and met in his way , personality like

Fabrizio Cassol , Philip Glass , Joêlle Leandre , Mat Maneri ,

Vinko Globokar , Bianca Iannuzzi ( with which he created the

duet " Huligani Dangerous ") that fed enriched his questioning

on creativity and its place in contemporary society.

 

 

 

Bianca Iannuzzi, soprano lyrique.

(ateliers à Mitrovica)

Bianca Iannuzzi est choriste dans le Choeur régional Vittoria d'Ile-de-France dirigé par Michel Piquemal,

ainsi que dans l'ensemble vocal Schola Cantorum, dirigé par Luisa Bianchi Riva.

Elle est soliste dans des formations post-rock, punk, classique, duo avec violoniste et dans le cadre de concerts de musique électronique.

Elle s’est formée à la Musikschule Charlottenburg de Berlin, puis auprès de la soprano Rosella Giorgio, Civica Scuola di Milano, avec Violaine Barthélémy, François Mellet (fondateur des Ateliers Lyriques Universitaires Janine Devost) et Ana Maria Miranda, professeur à l'Ecole Normale.

Elle a également collaboré et étudié l'improvisation avec Joëlle Léandre, David Moss, Phil Minton, Saincho Namtchylak, Jaap Blonk, Luc Ex, Ulrik Barfod.

Elle est aussi professeur certifiée de la  Méthode Feldenkrais.

Au théâtre et au cinéma :

Chanteuse dans le film “La fille du R.E.R.” de André Téchiné;

mars 2016 : comédienne et chanteuse dans « Au pied du mur sans porte » de Lazare, Théâtre de la Ville, Les Abbesses.

2016 – 2014 : chanteuse-comédienne dans “Tragedy Reloaded” m.e.s. Maya Bösch, Genève;

2014 – 2012 : chanteuse-comédienne dans “Rabah Robert” m.e.s, Lazare, TNB, Rennes;

2011 – 2005 : chanteuse lyrique dans la Compagnie Terrain Vague dirigée par Dorsaf Ben Nasser;

2010 : chanteuse-comédienne dans “Porcopolis” de Berta Tarrago, Festival In d'Aurillac;

2009 : chanteuse dans “Der Fall Rigoletto” adaptation de Rigoletto de Giuseppe Verdi,

Neukoellner Oper, Berlin.

 

 

Artistes ou techniciens,

impliqués dans une action publique

de 2008 à 2016

 

Brigitte Asselineau, danseuse, pédagogue

Idlir Azizi, philosophe, romancier, poète, traducteur

Marion Ballester, danseuse, chorégraphe

Corinne Barbara, danseuse, pédagogue

Juan Benitez, danseur

Vincent Berhault, jongleur

Jean-Christophe Boclé, danseur, chorégraphe, notateur

Sophie Bocquet, danseuse, chorégraphe

Philippe-Ahmed Braschi, apiculteur

Pascal Bouclier, photographe

Boris Caksiran, danseur, chorégraphe

Gaspard Claus, violoncelliste, grand voyageur

Benjamin Colin, poète, percussionniste

Rosalind Crisp, danseuse, chorégraphe

Eléonore Didier, danseuse, chorégraphe

Bruno Dizien, danseur, chorégraphe, thérapeute

Malika Djardi, chorégraphe, danseuse

Alexia Djemder, palefrenier

Pierre Gambini, poète, performeur

Peter Gemza, danseur, chorégraphe

Marie Granier-Deferre, écuyère, palefrenier

Jean-Christian Grinevald, metteur en scène, comédien

Madgalena Hinterdobler, cantatrice

Sébastien Jacobs, comédien, danseur

Laurent Jarrige, poète, vidéaste

Dominika Knapik, danseuse, chorégraphe

Mathilde Lapostolle, danseuse, chorégraphe

Lazare, poète, metteur en scène, improvisateur, vociférateur

Otto Lechner, accordéoniste

Constantin Leu, performeur, plasticien, improvisateur,

Luka Lukic, danseur, chorégraphe

Frédéric Mérat, régisseur général, éclairagiste

Yvan Mérat, chanteur, danseur

Blaise Merlin, violoniste, compositeur, programmateur

Arnaud Méthivier, accordéoniste

Marco Micic, danseur, pédagogue

Vera Obradovic pédagogue, danseuse, chorégraphe

Janusz Orlik , danseur, chorégraphe

Mauro Paccagnella, danseur, chorégraphe

Christian Paccoud, musicien, chanteur, compositeur

Laurent Patissier clarinettiste, régisseur général, éclairagiste

Pédro Pauwels, danseur, chorégraphe

Cécile Pégaz, danseuse, chorégraphe, comédienne

Minja Pekovic, comédienne

Miona Petrovic, danseuse

Agnès Pinaqui, bassiste, chanteuse

Renata Piotrofska, danseuse, chorégraphe

Anna Piotrowska, chorégraphe, danseuse

Gulja Popovic, danseuse

Nicolas Prosper, régisseur générale, éclairagiste

Emanuel Ragot, compagnon de route

Marlène Rostaing, danseuse, chorégraphe

Jesus Sevari, danseuse, chorégraphe

Andrea Sitter, danseuse, chorégraphe, poétesse

Ingrid Soulier relations publiques, co-organisatrice du projet

Philippe Soulier inventeur-développeur, co-organisateur

Pierre-Johann Suc, danseur, cinéaste, chorégraphe

Maria Stoklosa, danseuse, chorégraphe

Olga Stoklosa, comédienne

Iskra Sukarova, danseuse, chorégraphe

Sébastien Teulié, régisseur général, éclairagiste

Karol Tyminski, danseur, chorégraphe

Li Ping Ting performeuse, danseuse, chorégraphe

Kinga Ujhelyi, comédienne, chanteuse

Veronica Vallecillo, performeuse, danseuse, chorégraphe

Anna Ventura, plasticienne, danseuse, chorégraphe

Gérard Vincent, architecte, poétologue, machiniste

Stanislaw Wisniewski, chorégraphe, accompagnateur du projet

Frank Williams, musicien

Patrick Zingilé, danseur, chorégraphe

Erika Zueneli, danseuse, chorégraphe

 

Une grosse trentaine d'autres artistes ou techniciens

ont été impliqués dans des actions non publiques,

sont proches ou approchés

pour 2016 à 2018…

LISTE NON EXHAUSTIVE

 

Kristian Al Droubi, danseur

Jelena Alempijevic, chorégraphe, danseuse

Orgest Azizaj, philosophe

Arben Bajaktaraj, comédien

Christine Bastin, chorégraphe, danseuse

Philippe Burin des Roziers, poète

Tonino Cavallo, musicologue, musicien, tarentelliste

Ana Dubljevic, chorégraphe, danseuse

Armelle Dumoulin, musicien

Flore Dupont, régisseuse

Fantazio, musicien

Nicolas Fremiot, photographe, marcheur

Jordi Gali, performeur, acrobate, danseur

Renaud Golo, boxeur, danseur, comédien, cuisinier

Priyadarshini John, photographe

Nouche Jouglet, comédienne

Aurore Laloy, poétesse, comédienne

Sylvestre Leservoisier, poète, crieur public, cuisinier

Margot Marguerite, romancier, comédien

Claude Merlin, metteur-en-scène, comédien, hélèniste

Maria Munoz, chorégraphe, danseuse

Makingson Délivrance Nespoulos, tailleur de pierres, chanteur

Sergio Nguyen, acrobate, régisseur général

David Noir, metteur-en-scène, comédien, performeur

Jorge Parente, enseignant, mandataire du Grotowski Institute

Jean-Michel Plouchard, réalisateur, photographe

Philippe Pommier, comedien, performeur

Jasmina Prolic, chorégraphe, danseuse

Olivier Renouf, chorégraphe, danseur

Florian Rivière, hacker urbain

Sarah Schwarz, funambule, dresseuse de cochon (et son cochon)

Isidora Stanisic, chorégraphe, danseuse

Sara Tosic, danseuse

Andelija Todorovic, chorégraphe, danseuse

Marie-Elodie Vattoux, danseuse

Philippe Verielle, écrivain, critique de danse

Sonja Vukicevic, chorégraphe, metteur en scène

etc...

 

notule télégraphique

sur les artistes de l’Est impliqués

 

(La raison explicite, originelle et première pour laquelle nous avons commencé à travailler à Mitrovica est la volonté de créer une performance avec deux coryphées, l’un albanophone, l’autre serbophone, et la participation du public, sur le pont qui traverse l’Ibar, à partir de la matière du chapître 8 de Finnegans Wake : Anna Livia Plurabelle.

Ce texte babélien, exultant de sons et de sens, réputé ‘difficile’, met en scène deux lavandières qui s’interpellent et se font face sur les rives d’une rivière, il exhausse le motif principal de tumulus :  l’art qui - comme l'ouverture infinie des langues de l’autre - donnent à re-voir, et à re-être au monde.)

 

Pour ce qui concerne l’implication des artistes d’Europe centrale et orientale, nous avons déjà commencé à  choisir les deux coryphées, indiqués plus haut, et avons favorisé des contacts entre un artiste serbe de Belgrade et un artiste syrien vivant à Novi Sad, avec des artistes albanophones de Mitrovica.

Par ailleurs  nous avons eu les collaborations suivantes :

Iskra Sukarova,  macédonienne : 2008, représentation d’un de ses spectacles, Vienne (studio Molière du Lycée français) ; 2009, représentations et conduites d’ateliers à Kanjiza, Senta, Subotica, et micadanses à Paris.

Minja Pekovic : conduite partagée d’ateliers à Subotica (deux jours en 2009, puis une semaine en 2010) ; 2010, performance à Paris, micadanses-Marché de la Poésie.

Dominika Knapik, Janusz Orlyk, Renata Piotrofska, Anna Piotrowska et Karol Tyminski : 2011, conduites d’ateliers, Art Stations Foundation, Poznan.

Otto Lechner, autrichien : 2011 performance, MuseumsQuartier, Vienne ; 2014, performance à Schärding, Autriche, Europäische Wochen.

Maria Stoklosa, Karol Tyminski, polonais : 2011, représentations de leurs spectacles et aussi création avec une artiste de tumulus, micadanses.

Kinga Újhelyi, hongroise : 2012, création d’un spectacle à Paris, Marché de la Poésie.

Peter Gemza, hongrois : (désormais résident à Debrecen) 2012, création d’un spectacle à Paris, Marché de la Poésie ; 2014, performance à Schärding, Autriche, Europäische Wochen.

Magdalena Hinterdobler, allemande : 2014, performance à Schärding, Autriche, Europäische Wochen.

Luka Lukic, Miona Petrovic, Marco Micic, Vera Obradovic, Boris Caksiran (serbes), Gulja Popovic (kazakhe) : 2015, conduites d’ateliers, CZKD, Belgrade.

 

// Idlir Azizaj a traduit et fait publier La camera sans pellicule, longue prose poétique de Gérard Vincent, revue Koha Ditore, Pristina.

2011.

// Publication aux éditions Les Cygnes du texte Lettre à Pekovic, de Gérard Vincent, mai 2014.

// Motherly voyeur, roman d’ Idlir Azizaj, inspiré de tumulus, écrit en anglais, 2011, traduction quasi terminée vers le français par Anne-Gaëlle Argy.

2015.

// Rencontre organisée par tumulus, entre Elisabeth Platel, directrice de l’Ecole de l’Opéra de Paris et Krystyna Frąckowiak, directrice de le Szkoła Baletowa de Poznan.

Février 2011.

// Atelier mené au conservatoire de Péronne, dirigé par Stanisław Wiśniewski,

avec vingt enfants danseurs amateurs polonais,

venus de la ville de Chełm, à l’est de la Pologne,

trois journées.

Intervenants : Andrea Sitter (chorégraphe allemande, atelier, Le Cygne) et Jean-Christophe Boclé  (chorégraphe et notateur Laban, atelier : Le Faune).

Juin 2014.

 

 

coproduction : Die Donau / ARTup Vienne, Autriche, Ingrid et Philippe Soulier

Ainsi que : Firma Starlinger, Vienne, Autriche / Association pour le Développement de la Danse à Paris – micadanses / La Guillotine, Montreuil / Le Marché de la poésie, Paris / Csokonai Színház Théâtre National de Debrecen, Hongrie/ Art Stations Foundation, Poznan / ADAMI / CulturesFrance / Ville de Paris / Région Ile-de-France / Institut Français, Vienne / Institut Français de Budapest / Institut français de Serbie /Ambassade de France à Varsovie / Institut Adam Mickiewicz, Varsovie / Institut Polonais à Paris / Institut Hongrois à Paris

remerciements à : Lisa Rauth  / Josef Nadj / Peter Gemza / Olga Stoklosa / Bogumila Stasurska / Aleksandra Dziurosz / Klara Bogusławska / Lulzim Hoti / Didier Talpain / Jozsef Nagy Regional Atelier, Kanjiza, Serbie / Thurko Lajos MK, Senta, Serbie /Kosztolányi Dezso Szinház, Subotica, Serbie / Akademia Teatralna, Varsovie /

Szkoła Baletowa Baletowa, Poznan / Opéra de Varsovie / Club du Mardi, Vienne / APFASCOPE, Vienne / Impulstanz, Vienne / DUNA TV, Budapest / Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen 

Très vifs remerciements à ARTup, Ingrid et Philippe Soulier,

von Wien, la ville promontoire.

 

 

One cannot help noting that rather more than half of the lines run north-south in the Nemzes and Bukarahast directions while the others go west-yeast in search for Maliziies with Bulgarad for, tiny tot though it looks when schtschupnistling alongside other incubula, its has cardinal points for all that… Such crossing is antichristian, of course, but the use of the homeborn shillelagh as an aid to calligraphy shows a distinct advance form savagery to barbarism.

James Joyce / Finnegans Wake