Utopia 56 : votre don a un visage

En deux ans, Utopia 56 s’est imposée comme l’une des organisations les plus actives dans la protection des réfugiés en France.

L’association morbihannaise est née de cette utopie : rassembler autour de la cause humanitaire, d’un côté des gens qui pouvaient donner de leur temps (essentiellement des étudiants) et de l’autre, des personnes prêtes à faire des dons afin d’élargir les actions, de les renforcer.

Aujourd’hui soutenue par la Fondation de France, Utopia 56 a lancé courant 2017 un programme de mécénat participatif sur Commeon.

À l’occasion de l’atteinte de l’objectif des 9000€ et des 110 mécènes, retour sur cette belle aventure avec Chrystel, responsable de la collecte.

 

Un projet enraciné dans le concret

Venir en aide aux jeunes réfugiés et leur permettre de sortir de la rue, ne serait-ce que pour une nuit, c’est le projet que porte avec conviction Utopia 56 sur Commeon. Et si l’association humanitaire ne pouvait proposer de contreparties à ses mécènes – faute de moyens mais aussi par volonté de ne pas engager de l’argent qui pourrait servir la cause – elle a trouvé un moyen innovant de valoriser son projet auprès de ses futurs donateurs : illustrer concrètement ce que permet de réaliser chaque don.

 

Grâce à l’espace des contreparties, Utopia 56 permet à ses généreux donateurs de voir exactement ce à quoi va servir leurs dons : à partir de 20 € vous permettez à un jeune de dormir à l’abri pendant une nuit. Face à un besoin de transparence de plus en plus manifeste chez les mécènes, l’initiative est bien reçue et les dons s’accumulent.

L’association ne s’arrête pas là : quelques jours après le lancement du programme et pour maintenir le lien avec les donateurs, l’association envoie un e-mail de remerciements de la part des premiers jeunes à avoir été logés. Chrystel souligne :

 

« On voulait faire ça pour nos donateurs, leur montrer que derrière ce projet il y a vraiment des personnes que l’on met à l’abri  »

 

Cette opération menée en lien avec l’équipe d’Utopia basée à Paris permet aux mécènes de mesurer l’impact de leur don, de constater que la mobilisation n’est pas vaine.

 

« Ce qui engage les gens à donner, c’est ce sentiment d’humanité qu’on a en chacun de nous »

Les donateurs du programme sont, pour beaucoup, des inconnus qui souhaitent s’engager face à une crise sans précédent. Chrystel est formelle :

 

« Quand on voit ces jeunes, ces “bambinos”, on ne peut rester indifférents »

 

Des mécènes aussi exceptionnels que surprenants ! En effet, une fois la première campagne de communication autour de la collecte de dons passée, les dons ont continué à affluer de façon régulière.

Très certainement un effet du bouche à oreille : il ne faut pas négliger le fait que les mécènes d’un projet en sont les meilleurs ambassadeurs.

 

Passer par une plateforme de crowdfunding : pour quoi faire ?

Chrystel retire de cette opération un sentiment très positif. D’autant plus que passer par Commeon a permis à Utopia 56, habituée à des appels aux dons très généralistes depuis son site internet, de cibler un projet précis et ainsi d’offrir aux mécènes la possibilité de flécher leur don.

Utiliser Commeon, c’est aussi bénéficier d’un accompagnement qui permet de

 

« ne pas se perdre, de ne pas faire n’importe quoi mais aussi de découvrir de nouvelles opportunités, comme la possibilité de réaliser un mur des mécènes ».

 

Chrystel ajoute que la confiance accordée par une plateforme donne de la crédibilité au projet. Elle espère d’ailleurs que les personnes qui sont arrivés sur Commeon via Utopia 56 sont allées consulter d’autres projets et vice versa car pour elle :

 

« À plusieurs on est forcément plus forts ! »

 

Ce qui est sûr, c’est que l’aventure mécénat d’Utopia 56 ne va pas s’arrêter là : l’association envisage de lancer un nouveau programme, afin de venir en aide aux associations actives à Grande-Synthe. Rendez-vous très bientôt sur Commeon !

 

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked