Faire un don, et après ?

Et si tout commençait après le moment du don ? Faire un don, c’est bon pour la santé : plusieurs études américaines soulignent les effets positifs du don sur le cerveau et sur l’humeur du généreux donateur. Voilà une bonne raison de faire un don, qui s’ajoute à la satisfaction de voir les projets qui nous tiennent à cœur se réaliser grâce à une contribution collective. Faire un don fait donc du bien, d’accord : mais après ? L’expérience s’arrête-t-elle là ?

Un espace donateur adapté au mécénat

Vous avez du mal à suivre les dons que vous avez réalisés, à retrouver vos reçus fiscaux ? Pas de panique il existe une solution : l’espace donateur de Commeon ! Un espace pensé pour les mécènes qui permet de se simplifier la vie, d’avoir une vue d’ensemble des projets que l’on a permis de réaliser et de défiscaliser en 1 clic.

Le don en ligne, tout simplement !

Nous le constatons tous les jours chez Commeon, la pratique du don aux associations est en pleine mutation. L’expérience de Sylvie est parlante : pour elle, le don aux associations est associé à des sollicitations trop nombreuses ou mal adressées, alors que le don en ligne est beaucoup plus simple. « Ce qui fait que je ne donne plus aux associations, c’est qu’on est harcelés de courriers, de petits cadeaux, et de la part de beaucoup d’organismes, à cause de la revente des fichiers de contacts », indique-t-elle, agacée.  « Sur internet, il n’y a pas cet aspect, c’est plus simple », complète-t-elle : le don en ligne serait-il plus conforme aux attentes des donateurs d’aujourd’hui ?

Les mécènes-acteurs

Interview de JeanChristophe, 35 ans, habitant à Marseille.

Contributions aux projets « Tant va la Cruche » de lEnvolée Lyrique, et « Le Théâtre musical » de Funny Musical Productions 

 

Ténor lyrique de profession, Jean-Christophe est à la fois porteur de projets artistiques et mécène engagé : il partage aujourd’hui cette double expérience sur le mécénat participatif pour y relever les points les plus encourageants selon lui.

 

« Soutenir les gens qui sont moins connus »

En tant qu’acteur du secteur culturel en France, Jean-Christophe ne se fait pas d’illusion sur les difficultés de financer des projets pour les plus petites. Attendre après les subventions n’est plus une solution réaliste pour bon nombre de projets, et le mécénat participatif prend alors tout son sens. « Le mécénat participatif, c’est formidable, puisque cela permet aux gens de créer leur projet sans attendre après les institutions qui sont parfois très frileuses, surtout pour soutenir les gens qui sont moins connus. »

Twelve #1 – Développement des ressources vs développement des publics : quelles interdépendances ?

Quelles sont les grandes leçons de cette première session ?

[Lecture : 10 min]

Conférence disponible en podcast (ci-dessous) ou sur notre chaîne YouTube

 

 

Un grand merci aux nombreux participants à cette édition inaugurale, l’évènement affichait complet ! Retrouvez ici une retranscription résumée des deux interventions.

 

Juliette Démares : Responsable du mécénat à l’Opéra de Rouen Normandie

Je ne peux concevoir le développement des ressources sans le développement des publics. Bien que je sois en charge du mécénat et des relations entreprises, mon objectif est que les gens viennent aux spectacles. En interne, ce discours là il faut vraiment le tenir, parce que nos collègues de la pédagogie, des actions culturelles, ne considèrent pas nécessairement que l’on fait nous aussi de la pédagogie avec les entreprises et les mécènes, et que finalement on fait le même travail.

Pourquoi j’aime « Culture Time »…par Joël Suhubiette

“PARCE QUE « Culture Time » a lancé un projet de « mécénat participatif » sur internet où l’on peut chacun à notre niveau, chacun avec ses propres moyens à partir de 10 euros, soutenir un projet culturel que l’on aime et que l’on désire encourager.

Parce que c’est tout simple de le faire directement sur leur site, d’un clic, et que ce geste est reconnu par l’état français par une réduction de l’impôt sur le revenu de 66%.

Parce que sur la plateforme de « Culture Time », avec le choeur de chambre les éléments, je me retrouve auprès d’amis… « Les Arts Florissants | Page officielle» où j’ai débuté ma vie professionnelle tout jeune, le « Festival Toulouse les Orgues » qui nous a accompagné fidèlement depuis la création de l’ensemble, le « Théâtre des Champs Elysées » de Paris ou nous avons donné tant de concerts…

Parce qu’aujourd’hui, le seul moyen que j’ai de réaliser certains de mes rêves les plus fous avec les éléments, projets avec de nouveaux compositeurs, développement de notre saison à Toulouse et en France, enregistrements discographiques, tournées lointaines, passe par la recherche de nouveaux moyens financiers.

Parce qu’il y a dans ce moyen là une dimension humaine et militante qui me plait.

Joël Suhubiette, directeur artistique du choeur de chambre les éléments, sur le compte Facebook du choeur les éléments

Donnez du choeur aux éléments sur Culture Time

L’essentiel de l’actualité du mois de Novembre

En bref, sur Culture Time…mudo

Un succès populaire
Le MUDO-Musée de l’Oise a dépassé son objectif de financement et réuni 14 706 € grâce à plus de150 mécènes ! La toile monumentale de Thomas Couture, va donc pouvoir être exposée lors de la réouverture du musée en début d’année prochaine. Retrouvez ce beau projet et tous ceux en cours sur la nouvelle homepage de Culture-Time.com.

Nouvelles fonctionnalités
Choisir son niveau de don et le moyen de paiement souhaité (chèque ou virement, en complément de la carte bancaire)… c’est maintenant possible sur Culture-Time.com !

 


En bref, dans l’actualité…

Le crowdfunding va toujours de l’avantx89g0
Culture Time salue une avancée majeure pour la profession avec la nouvelle réglementation entrée en vigueur en France le 1er octobre 2014. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le mécénat, un atout pour les collectivités territoriales ?
Près d’un Français sur trois se dit prêt à faire un don pour financer un projet porté par une collectivité territoriale… C’est ce que révèlel’étude réalisée par les équipes OSBL et Secteur Public d’EY et EXCEL qui apporte un éclairage sur les enjeux liés au mécénat au bénéfice des collectivités à travers des cas d’école menés aux quatre coins de l’Hexagone. Ces initiatives sont révélatrices du potentiel d’une nouvelle forme de mécénat de proximité qu’il est nécessaire de structurer pour qu’elle devienne une source de financement complémentaire pérenne.

Le Ticket Mécène®: minimiser le don pour maximiser l’engagement

Par Coline Cuau pour Culture Time – La prochaine fois que vous irez au Musée Rodin, emmenez un ami. Devant l’acquisition la plus récente, glissez lui, l’air de rien : « tu vois celle-là ? C’est moi qui l’ai achetée. Bien sûr, elle valait une petite fortune, mais ça valait le coup, non ? »

Techniquement, ce ne serait pas faux, même si vous n’auriez en réalité participé qu’à l’achat d’une petite partie de l’oreille gauche de la statue ou du croquis. Depuis le 10 juin dernier, le musée Rodin a lancé son opération de don « 1 euro pour un Rodin» : pour un euro de plus, les visiteurs deviennent pour un instant des mécènes du musée et contribuent à l’achat de nouvelles œuvres, en l’occurrence un dessin original du maître. Cette opération n’est pas nouvelle ; depuis toujours, les musées ont mis à contribution leurs visiteurs pour l’entretien des institutions.ticket don rodin