Comment faire briller l’étoile d’un quartier ? Saint-Germain-Des-Prés

Le fonds de dotation Église Saint-Germain-des-Prés a réussi son pari d’éveiller les consciences et de fédérer autour de la préservation d’un monument qui rayonne bien au-delà de la religion, comme le démontre la levée de fonds de 135 000€ réalisée en via le mécénat participatif. Rencontre avec Sabine Hillenmeyer, bénévole au sein de ce fonds.

Le mécénat participatif, une nouvelle forme de citoyenneté ?

Par Thérèse Lemarchand, Présidente de Culture Time.

Le financement participatif, comment cela fonctionne ?

Le « crowdfunding », ou financement participatif, est une participation financière collective d’individus qui rassemblent leurs ressources pour soutenir les initiatives d’autres personnes physiques ou morales. Développé à grande échelle via internet à la fin des années 2000 aux USA, le crowdfunding est à l ‘adolescence de son développement industriel. Il existait en 2009 10 plateformes web de financement collaboratif sur un modèle émergent. Après une croissance proche de 100% tous les ans, 5,1 Milliards de dollars ont été levés en 2013 sur les centaines de plateformes en service à travers le monde, sur l’ensemble des 3 domaines du crowdfunding que sont le prêt, l’equity, et le don contre don. Le mécénat participatif s’inscrit dans ce dernier sous-ensemble, pour des projets reconnus d’intérêt général, éligibles au mécénat.

En quoi les outils numériques permettent-ils d’amplifier un phénomène qui n’est finalement pas nouveau (la souscription publique existant depuis des siècles) ?

Ce type de mobilisation sur Internet s’est développé avec l’essor des pratiques liées à l’économie collaborative, et dont les réseaux sociaux se sont faits les vecteurs. Ces projets ouverts à tous via internet permettent de connecter entre eux des utilisateurs qui sont aussi citoyens et peuvent devenir des acteurs à part entière de la proposition qui leur est présentée. Les pratiques collaboratives fonctionnent largement sur la « viralité » (le bouche-à-oreille numérique) et la recommandation, et valorisent des expériences, que l’on souhaite découvrir, que l’on a envie de partager avec des personnes qui nous sont proches. Ce qui se créé à travers une campagne de financement participatif, c’est la reconstitution d’une communauté d’intérêts plus ou moins grande, de personnes qui souhaitent se retrouver autour d’un projet qui crée entre elles de nouvelles synergies.

« Local connections, real value »

Jasper Visser, rédacteur du blog www.themuseumofthefuture.com., dans son introduction à la conférence d’Avril 2014 à Toronto de la Canadian Museum Association partage sa réflexion sur les Musées à l’heure des changements sociaux et technologiques. Un point de vue et une success story convaincante, sur The Muséum of the Future.

 

Un crédo : les musées ont leur place dans le 21ème siècle, cette place sera probablement très différente de celle qu’ils ont tenue jusqu’à présent. Ce qui a changé : capturer l’attention est devenu à la fois ultra compétitif et vital pour ne pas disparaître. « Distracted people in a high-speed world ». C’est un défi de taille, mais il est possible de le relever.internet2mobile coueur