Mécénat et crowdfunding : l’actualité du mois de février 2017

Le mois de février, toujours court, a été très intense pour l’éveil de la philanthropie en France : de part et d’autre de l’Hexagone, alors que les débats autour des élections s’intensifient, les initiatives pour soutenir l’intérêt général se multiplient pour enrichir le débat.

 

Le média officiel de l’intérêt général

Après avoir porté plusieurs casquettes différentes (secteur associatif, du mécénat et de la philanthropie) au cours de son évolution, le portail Carenews décide de renforcer son positionnement en officialisant la mission qui l’anime depuis sa création : ce mois-ci, Carenews devient le « Portail de l’intérêt général ». Une orientation que nous ne pouvons que saluer chez Commeon, et qui nous invite plus que jamais à toujours garder un œil sur www.carenews.com !

> Lire le communiqué officiel sur Carenews

Twelve #5 – Le mécénat participatif dans le secteur public : les clefs du succès

Quelles sont les grandes leçons de cette session ?

15 décembre 2016 / 9h à 10h30 au Village by Crédit Agricole

Conférence disponible en podcast ci-dessous :

 

L’État, les collectivités territoriales et les établissements publics s’intéressent de manière croissante au mécénat et au crowdfunding. Trouver des financements complémentaires pour un projet, encourager et valoriser l’engagement des citoyens et communiquer différemment sur son institution : le mécénat participatif répond à des enjeux essentiels pour le secteur public dans un contexte économique complexe.

Comment choisir un projet porteur ? Comment identifier les cibles de l’opération ? Comment intégrer efficacement la communication de campagne dans celle de l’institution ?
Autant de questions auxquelles nos intervenants ont offert des éléments de réponse.

Twelve #1 – Développement des ressources vs développement des publics : quelles interdépendances ?

Quelles sont les grandes leçons de cette première session ?

[Lecture : 10 min]

Conférence disponible en podcast (ci-dessous) ou sur notre chaîne YouTube

 

 

Un grand merci aux nombreux participants à cette édition inaugurale, l’évènement affichait complet ! Retrouvez ici une retranscription résumée des deux interventions.

 

Juliette Démares : Responsable du mécénat à l’Opéra de Rouen Normandie

Je ne peux concevoir le développement des ressources sans le développement des publics. Bien que je sois en charge du mécénat et des relations entreprises, mon objectif est que les gens viennent aux spectacles. En interne, ce discours là il faut vraiment le tenir, parce que nos collègues de la pédagogie, des actions culturelles, ne considèrent pas nécessairement que l’on fait nous aussi de la pédagogie avec les entreprises et les mécènes, et que finalement on fait le même travail.

Le mécénat participatif, nouvelle forme de citoyenneté

“Citoyenneté participative”, voilà comment on appelle souvent le crowdfunding. Développé à grande échelle via internet à la fin des années 2000 aux USA, il est à l’adolescence de son développement industriel. En repassant sur son histoire et son fonctionnement, réfléchissons ensemble à ce que le crowdfunding en mécénat exprime pour la citoyenneté.

Femmes du numérique : elles osent !

En cette semaine tournée vers les femmes avec la journée internationale des Droits des Femme du 8 Mars et la journée de la Femme Digitale du 10 Mars, il me semblait intéressant d’analyser le rôle joué par la gent féminine chez Culture Time et dans le paysage numérique actuel.

Culture et numérique, une union parfaite ?

Par Coline Cuau pour Culture Time –  Il y a quelques semaines, la journaliste américaine Museum Geek posait la question dans son blog de savoir ce que c’était réellement de faire l’expérience d’un musée. (« When is a museum experience ? » Suse Cairn, http://museumgeek.wordpress.com/). Bonne, vaste, difficile question.

 

Il est certain que l’expérience que nous avons des musées s’est radicalement transformée. Le temps semble loin où un guide menait un groupe scolaire somnolant à travers le musée de la pêche de Concarneau. Aujourd’hui, la course à l’armement est lancée parmi les institutions culturelles. Les musées s’équipent tous, non seulement d’outils numériques qui nous forcent à repenser la médiation, mais également d’une présence en ligne qui modifie profondément le rapport qu’ils entretiennent avec leur public.

mparr numérique musée

Art Everywhere, l’exposition qui fait le mur

Par Coline Cuau pour Culture Time. Et si, à la place de la publicité pour dentifrice de votre arrêt de bus, se trouvait une reproduction de la Joconde ? C’est le pari un peu fou lancé cet été par des musées anglo-saxons. L’opération « Art Everywhere », lancée en Grande Bretagne en 2013, vise à monter « la plus grande exposition jamais créée » en installant des reproductions d’œuvres d’art sur des espaces traditionnellement réservés à la publicité.
art everywhereabout2
logoart evreywhere

Crédit photo (c) arteverywhere.org.uk

En échange d’un don à l’exposition pour aider à l’acquisition des espaces publicitaires, les particuliers peuvent choisir les œuvres qu’ils souhaitent voir affichées pendant l’été, chaque musée présentant une dizaine de ses pièces qu’il juge représentatives de l’histoire de l’art du pays. En Grande Bretagne, la sélection finale comporte 25 pièces et regroupe des œuvres de David Hockney, John Constable, Holbein le Jeune ou encore William Blake.

L’exposition, qui a pour but de célébrer le patrimoine artistique anglais et de rapprocher les musées de leurs publics, est déjà considérée comme un succès avant même son ouverture officielle le 21 juillet. Cette deuxième édition compte déjà 38.000 participants et compte bien engager son public sur les réseaux sociaux avec le lancement du hashtag #arteverywhere afin d’encourager les passants à réagir et à partager leurs photos des œuvres.

Commeon, le mécénat pour tous

Commeon (anciennement Culture Time) vient tout juste d’ouvrir son site de mécénat participatif au service de tous les domaines de l’intérêt général.

culture time

Nouvelle plateforme de mécénat 2.0, Commeon propose de rendre le mécénat mobilisateur et accessible à tous.

 De l’art lyrique à l’art contemporain en passant par les festivals de musique classique, vous pouvez dès à présent soutenir le projet « Les talents de demain » du Théâtre des Champs-Elysées, ou participer au développement du réseau méditerranéen BOTOX(S) d’art contemporain ou encore du Festival International de Musique de Salon de Provence. A suivre, des projets de restauration et d’acquisition d’œuvres.

 Botoxs Culture TimeEmperi Culture TimeTCE Culture Time

 

Commeon a souhaité créer pour vous un espace unique sur internet, mettant en valeur l’art et le patrimoine, dans sa richesse et sa diversité. Découvrez et participez à des projets culturels et artistiques uniques, porteurs de sens, qui font vivre l’histoire et l’avenir des lieux et des territoires.

Aurélie Filipetti déclarait à la Tribune : « Il faut développer aussi le mécénat des particuliers, encore méconnu, qui peut permettre de mobiliser des milliers de donateurs sur une œuvre très connue. Je veux également encourager et valoriser le nouveau mécénat « participatif » par les réseaux (le crowdfunding). »

 

Être mécène, c’est pouvoir partager cette aventure et en devenir les témoins. C’est agir concrètement  : soutenir financièrement un projet, bénéficier d’un avantage fiscal, recevoir des contreparties uniques, vivre autrement son expérience culturelle. L’art et la culture sont à la fois exceptionnels et populaires. Leur témoignage et leur transmission sont des histoires d’hommes, de créateurs, d’artisans, de bâtisseurs, et les mécènes y participant.

L.B.

générosité culture time

Via Gwendal Fossois, http://echosart.com/2013/05/15/pop-etourdissement/

Le mécénat dépend-il de l’avantage fiscal qu’il procure?

L’économiste Françoise Benhamou compare dans un article de www.livres.hebdo.fr les motivations des mécènes TPE et entreprises. Deux études montrent que la décision personnelle de don prime sur le simple avantage fiscal.

« L’enquête CSA/Admical qui inclut les TPE (très petites entreprises, de 0 à 9 salariés), qui représentent 79% des entreprises mécènes et 25% du montant total, montre aussi que plus l’entreprise est petite, moins elle défiscalise le don. Est-ce une simple question d’information ? Ce n’est pas sûr, et l’on peut faire l’hypothèse que dans le cas de la TPE, c’est la volonté de donner qui s’exprime, du fait d’un rapport à l’action soutenue ou au territoire dans lequel elle s’ancre plus fort et plus « intime » que dans le cas de la grande entreprise. »

laurent de medicisProtecteur des arts : Laurent de Médicis, dit le Magnifique par Girolamo Macchietti – WIKICOMMONS