Le musée se réapproprie la créativité

La créativité est le moteur de l’économie du XXIème siècle : de nombreux économistes, chercheurs, responsables politiques, urbanistes et chefs d’entreprises partagent cette idée. Si la créativité est source de valeur ajoutée, comment la définir, et quelle place lui donner au sein d’une organisation muséale, vouée par sa mission au long terme ?

La place grandissante de la créativité dans l’organisation culturelle ne peut être dissociée de l’arrivée du Big Data : est-il la réponse à l’injonction de la créativité pour un musée davantage tourné vers ses publics ? Quel est le place du visiteur dans le projet artistique ?

créativité

 

La créativité, c’est quoi ?

Le travail de Joseph Beuys fournit certaines pistes éclairantes. Joseph Beuys était un artiste et professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf dans les années 1960.  Artiste controversé, enseignant à la pédagogie surprenante, ses cours étaient des lieux d’échanges et de débats intenses avec les élèves. Dans son travail, Beuys s’est très tôt intéressé à la créativité, non pas pour développer son processus de création artistique, mais pour en faire l’objet même de son œuvre.

Beuys distingue 3 formes de créativité possible dont il nous livre les recettes : une créativité personnelle, un processus créatif et une créativité collective.