Refonte du mécénat entreprise : le débat continue

 Il a été question de crash philanthropique après l’annonce du gouvernement de transformer le régime fiscal des entreprise mécènes en juin dernier.

Les dons des particuliers et des entreprises représentent 7.5 milliards d’euros en France [1] il est donc essentiel de revenir sur les répercussions économiques et sociales qu’engendreraient une telle refonte.

Les acteurs du mécénat se sont ainsi exprimés à travers des réseaux sociaux afin de relayer le communiqué de presse des organisations philanthrophiques. Ainsi, Stephanie Clément-Grandcourt, directrice du développement de la Fondation Tara Océan a partagé le communiqué de presse sur son réseau  LinkedIn en expliquant le danger de rapprocher mécénat d’entreprise et niche fiscal.

Publication percutante que Thérèse Lemarchand a étayé.  Il nous semble pertinent ici de livrer les mots de la fondatrice de Commeon, plus qu’une fine analyse, cette lecture témoigne de la mobilisation collective qui prend forme dans le secteur de la générosité en France.

 

” Tout à fait d’accord Stephanie Clément-Grandcourt – et ce qui est vraiment très surprenant c’est qu’au même moment on voit arriver une lame de fond de recherche de mécénat public. Et que je rencontre des maires, députés, directeurs d’établissement, qui cherchent à développer les dons privés pour financer leurs musées, hôpitaux, universités, et les associations locales pour pallier la baisse des budgets publics. Alors je me dis : peut-être ceux qui sont sur le terrain ont trop d’urgences à gérer pour structurer une prise de parole puissante sur ce sujet complexe. Peut-être que les philanthropes, mécènes, donateurs, sont de doux utopistes comme on nous le dit parfois, et que le rapport à l’argent en France est tellement dévoyé que quoi qu’ils fassent, le problème c’est d’en avoir. Et je me dis surtout que le risque, c’est qu’à force de marcher de travers, l’Etat disparaîtra. Incapable de comprendre l’évolution (ultra-rapide c’est vrai) de la société et complètement dépassé par des entreprises qui ont la puissance financière, l’intelligence de la donnée, le pouvoir de l’information, et la force de l’engagement. Mais je crois aussi fondamentalement à la puissance de l’individu rassemblé en collectif. Soyons éclairés, l’enjeu est de nous mettre en mouvement, pas de le détruire.”

 

[1] Panorama national des générosités, Observatoire de la Philanthropie– Fondation de France, avril 2018

Commeon

Nous sommes la 1ère plateforme de mécénat participatif ! Notre mission ? Démocratiser le mécénat pour faciliter aux structures à but non-lucratif l'accès au financement participatif. Notre mot d'ordre ? J'aime, je mécène !

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked