Quand le crowdfunding amène Delaperche à la lumière

De Toulouse à Reims, Commeon a accompagné, depuis sa création en 2014, de nombreuses collectivités dans leurs projets de mécénat participatif. Fin 2017, c’est la ville d’Orléans qui a rejoint la plateforme à l’occasion de sa première campagne de crowdfunding dans le domaine du patrimoine. Retour sur deux mois de collecte qui ont permis de rapporter 31 155€ soit plus du double que l’objectif initial !

Une mission du mécénat naissante mais rayonnante

 

Il y a un peu plus d’un an était créée la mission mécénat de la ville d’Orléans, pilotée par Laurent Fesneau. Son but ?

« Rapprocher le monde économique de la collectivité »

Si l’offre était, au départ, adressée aux entreprises, c’est bien l’appropriation de la politique culturelle et des projets par tous qui est visée. C’est pourquoi la mairie s’est emparée du crowdfunding dès août 2017 afin d’en faire bénéficier le Musée des Beaux-Arts à travers un projet d’acquisition d’œuvre original. C’est en effet à ce moment là qu’arrive sur le marché un fonds de 90 dessins d’un artiste orléanais méconnu : Jean-Marie Delaperche.

 

En crowdfunding aussi, l’union fait la force

 

Dès lors, se constitue une équipe de choc autour du projet. Ainsi, la ville et le musée se sont associés et ont travaillé conjointement à la bonne réalisation de cette campagne de crowdfunding centrée autour de deux enjeux principaux : collecter des fonds tout en faisant sortir de l’ombre Delaperche, artiste injustement oublié de l’histoire. Cette structuration de la communication entre la ville et le musée est une nouvelle preuve, s’il en faut, que la coordination des équipes est essentielle dans la construction et l’animation d’un projet de crowdfunding.

Si Laurent Fesneau a géré l’aspect technique de cette campagne, il souligne également que :

 

« La directrice du musée, Olivia Voisin, a mis tout son dynamisme dans cette collecte et a réussi à mobiliser son réseau ! »

 

C’est ce réseau qui est venu appuyé une campagne de communication bien rodée et préparée en amont. Deux raisons qui expliquent les nombreux relais dont a bénéficié la campagne « Devenez mécène de votre histoire ! » dans les médias avec au moins une actualité par semaine.

« Ce bel écho médiatique a permis d’appuyer la notion d’innovation de la campagne mais aussi d’asseoir la légitimité de l’achat : à travers les articles, on comprenait à quel point cette œuvre était importante »

 

Un pour tous et tous pour Delaperche !

Si les Orléanais ont bien répondu à l’appel, c’est un mouvement national, voire international qui s’est créé autour du projet.

 

« Parmi les 124 mécènes, il y a beaucoup de Parisiens, des donateurs de toute la France, mais aussi des Anglais et même un Américain ! »

 

Le rayonnement de la campagne a également permis de toucher quatre entreprises, bien que celles-ci n’aient pas été directement contactées par les porteurs du projet.

Outre la communication, ce sont les contreparties très attrayantes qui ont séduit les mécènes : du portfolio numérique des plus beaux dessins de Delaperche à la visite des réserves du musée… La récompense phare étant le parrainage d’un dessin – un principe déjà appliqué dans le mécénat d’entreprise (apposer le nom de l’entreprise mécène sur le cartel de l’œuvre), que la ville s’est brillamment réapproprié :

 

« Nous recevons les donateurs au musée, la conservatrice leur explique l’œuvre de Delaperche, ils découvrent la salle de restauration et puis… Ils tombent amoureux d’un dessin et voilà « c’est celui-là ! ». C’est un très beau moment à chaque fois »

 

C’est en tout cas une collectivité satisfaite qui ressort de cette première opération de crowdfunding et qui se sent prête à réitérer l’expérience. Quant au musée des Beaux-Arts, il s’est d’ores et déjà attelé à la préparation de l’exposition autour de Jean-Marie Delaperche et de son frère Constant qui aura lieu à l’automne 2019.

 

Retrouvez tous nos projets patrimoniaux ici !

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked