Un espace donateur adapté au mécénat

Vous avez du mal à suivre les dons que vous avez réalisés, à retrouver vos reçus fiscaux ? Pas de panique il existe une solution : l’espace donateur de Commeon ! Un espace pensé pour les mécènes qui permet de se simplifier la vie, d’avoir une vue d’ensemble des projets que l’on a permis de réaliser et de défiscaliser en 1 clic.

Commeon, 3 ans déjà !

Et dire que cela fait déjà 72 mois, 1 095 jours, 26 280 heures que Commeon respire, grandit, et se déploie. Il faut dire que l’entreprise a été bien nourrie de ses 255 projets et 10 934 donateurs ! Cela nous a permis de rassembler ensemble près de 1,5 millions d’euros de financements en mécénat pour dynamiser la création, sauvegarder le patrimoine, développer des programmes de santé, accompagner des personnes qui en ont besoin et envie, libérer la parole sur toutes les ondes. C’est une fierté que je souhaite partager particulièrement avec vous aujourd’hui, et dont je tiens vous remercier car nous avons construit ce résultat ensemble.

Le don en ligne, tout simplement !

Nous le constatons tous les jours chez Commeon, la pratique du don aux associations est en pleine mutation. L’expérience de Sylvie est parlante : pour elle, le don aux associations est associé à des sollicitations trop nombreuses ou mal adressées, alors que le don en ligne est beaucoup plus simple. « Ce qui fait que je ne donne plus aux associations, c’est qu’on est harcelés de courriers, de petits cadeaux, et de la part de beaucoup d’organismes, à cause de la revente des fichiers de contacts », indique-t-elle, agacée.  « Sur internet, il n’y a pas cet aspect, c’est plus simple », complète-t-elle : le don en ligne serait-il plus conforme aux attentes des donateurs d’aujourd’hui ?

Mécénat et Crowdfunding : l’actu d’avril 2017

Propositions, discussions et mutations : l’effervescence politico-sociale de ce mois d’avril a dynamisé les réflexions dans bien des secteurs, et l’intérêt général a fait l’objet de débats intenses et passionnants. Indices du dynamisme d’un secteur qui ne cesse de se réinventer pour correspondre aux Français d’aujourd’hui, les articles du mois posent les questions : à bon entendeur ! 

Des partenariats dans tous les sens !

Bonjour à tous,

 

Le mois a été riche en événements pour le secteur, et je souhaitais pour accompagner cette newsletter, mettre en avant des partenariats innovants qui accompagnent des actions de professionnalisation tous azimuts dans le domaine du mécénat et de la philanthropie.

Rédiger un mail d’appel aux dons efficace

Quand on lance un appel aux dons, il est capital de pouvoir utiliser correctement tous les supports à sa disposition, et plus spécifiquement l’appel aux dons par email. Pour déterminer ce qui constitue un appel aux dons efficace, nous avons déniché pour vous des experts de l’emailing, l’équipe MailJet et plus précisément de Thomas, avec lequel nous avons collaboré pour vous aider à rédiger un mail d’appel aux dons dans les règles de l’art !

 

Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances que vous soyez sur le point de lancer une campagne de financement participatif, ou que vous veniez tout juste de lancer un appel aux dons… Félicitations ! Vous avez franchi le pas et allez maintenant lancer votre appel aux dons. Et vous savez quoi ? L’email peut donner un coup de pouce non négligeable au succès de votre campagne, c’est ce que nous observons sur Commeon.

Mécénat et crowdfunding : l’actu de mars 2017

Météo changeante, rebondissements politiques, actualités internationales… Le maître mot de ce mois de mars : diversité ! C’est pour ne pas trop vous dépayser que nous vous proposons de découvrir quelques articles qui témoignent de la grande vitalité du secteur de l’intérêt général et du mécénat : les bonnes nouvelles aussi peuvent faire l’actualité !

Twelve #7 : L’évaluation, pilier de la relation donateur ?

Quelles sont les grandes leçons de cette session ?

17 Mars 2017 / 9h à 10h30 au Village by Crédit Agricole

Conférence disponible en podcast ci-dessous et en replay sur notre chaîne YouTube

 

En matière de mécénat, l’évaluation reste souvent le fait de grandes entreprises, puisque cela demande d’élaborer un cadre de suivi entre un porteur de projets et ses mécènes, ce qui exige une certaine maturité de l’approche mécénat, aussi bien du côté de l’organisme bénéficiaire que des donateurs.

On remarque toutefois que les contributeurs, particuliers ou entreprises, sont de plus en plus sensibles à l’utilisation qui est faite de leur don. L’essor du numérique permet de faire évoluer la relation donateur, encourageant à une plus grande transparence et facilitant le dialogue entre un porteur de projet et les personnes qui le soutiennent.

Une approche design inclusive pour les utilisateurs

Avez-vous remarqué le nouveau design des pages projet sur Commeon ? En préparant cet édito du mois de Mars, nous nous sommes dit qu’il était intéressant de partager avec vous le processus de développement de ces nouvelles interfaces ou fonctionnalités dont vous êtes régulièrement informés. Nous vous proposons une plongée au cœur du réacteur Commeon afin de découvrir notre approche : pour une expérience utilisateur « inclusive » ! 

Les mécènes-acteurs

Interview de JeanChristophe, 35 ans, habitant à Marseille.

Contributions aux projets « Tant va la Cruche » de lEnvolée Lyrique, et « Le Théâtre musical » de Funny Musical Productions 

 

Ténor lyrique de profession, Jean-Christophe est à la fois porteur de projets artistiques et mécène engagé : il partage aujourd’hui cette double expérience sur le mécénat participatif pour y relever les points les plus encourageants selon lui.

 

« Soutenir les gens qui sont moins connus »

En tant qu’acteur du secteur culturel en France, Jean-Christophe ne se fait pas d’illusion sur les difficultés de financer des projets pour les plus petites. Attendre après les subventions n’est plus une solution réaliste pour bon nombre de projets, et le mécénat participatif prend alors tout son sens. « Le mécénat participatif, c’est formidable, puisque cela permet aux gens de créer leur projet sans attendre après les institutions qui sont parfois très frileuses, surtout pour soutenir les gens qui sont moins connus. »