« Local connections, real value »

Jasper Visser, rédacteur du blog www.themuseumofthefuture.com., dans son introduction à la conférence d’Avril 2014 à Toronto de la Canadian Museum Association partage sa réflexion sur les Musées à l’heure des changements sociaux et technologiques. Un point de vue et une success story convaincante, sur The Muséum of the Future.

 

Un crédo : les musées ont leur place dans le 21ème siècle, cette place sera probablement très différente de celle qu’ils ont tenue jusqu’à présent. Ce qui a changé : capturer l’attention est devenu à la fois ultra compétitif et vital pour ne pas disparaître. « Distracted people in a high-speed world ». C’est un défi de taille, mais il est possible de le relever.internet2mobile coueur

Pour la plupart des musées il est plus important de rester visible dans les tendances locales que d’essayer de se hisser sur le devant des tendances globales. Peu d’entre eux peuvent se mesurer à Facebook, mais tous peuvent jouer un rôle important dans leurs communautés locales. C’est la valeur des connections locales.

 

L’auteur cite l’expérience du petit musée de Palazzo Madama, qui a réussi à financer l’acquisition d’une collection unique de porcelaine en mettant de son coté les avantages offerts par les réseaux sociaux. Un projet réussi pour une petite institution qui a pû lever 100,000 Euros en usant intelligemment des réseaux sociaux et pour mobiliser 1,500 personnes.

palazzo madamaPhoto by Sabina Arena, Fondazione Torino Musei

 

La clé du succès pour exister au 21ème siècle : créer des connections, échanger et les alimenter le lien, les engager dans des process créateurs de valeur. Une nouvelle mission pour les institutions pour se positionner dans ce 21ème siècle riche aussi en opportunités.

 

Au moment de passer à l’action se pose la question de la solution technique appropriée pour valoriser efficacement cette présence locale.  C’est aussi une question d’efficacité et de portée pour des acteurs dont le rayonnement est local , mais qui souscrivent à un même cahier des charges pour y répondre et valoriser cet actif de poids dans la présence numérique. Inversons la proposition “think global, act local”, et créons un avantage par la mise en commun d’outils transverses pour répondre aux défis locaux : “act global, think global”. Culture Time vous propose l’expérience de la plateforme mutualisée, le mécénat participatif 2.0.

L.B.

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked