Les sorties des ados au musée ne servent à rien sauf si…

Une étude qualitative menée en 2006 auprès de 107 adolescents, (Noëlle Timbart, Yves Girault) montre que pour plus de 80% d’entre eux, le Musée est un lieu d’apprentissage. Mais lorsque l’offre proposée aux adolescents reste dans une approche péri-scolaire (visite de groupe, contrainte et éducative), école et musée deviennent indissociables dans leur esprit, générant un rejet.

Plus de la moitié considère néanmoins le musée comme un endroit intéressant, par le regard différent qu’il permet de porter sur les choses, le fait de voir en vrai des œuvres dont ils ont vu la représentation, les émotions ressenties, la mobilisation de leur imagination. Comment faire exister le dialogue entre lieux culturels et ados ? Que faut-il ajouter à leur curiosité et leur capacité d’enthousiasme ?

pass musée ados

Parismusées.paris.fr

Mar Dixon (@MarDixon), social media manager du programme britannique Teens in Museums, et également créatrice du Museum Selfie Day, s’interrogeait dans le Guardian en janvier 2011 sur la perte de notoriété des institutions culturelles auprès d’une génération sur-sollicitée par le marketing des loisirs. Mais la crise est aussi l’occasion de leur rappeler que ces lieux sont à eux. D’où l’importance de programmes spéciaux pour les ados qui leur donnent le sentiment d’être invités plus qu’intrus, en respectant leurs modes d’expression informels et communautaires.

http://www.theguardian.com/culture-professionals-network/culture-professionals-blog/2011/dec/19/museums-teenagers-engagement

Dana Allen-Greil (@danamuses), responsable des médias sociaux de la National Gallery of Art, a élaboré un guide original à base de selfies et de réseaux sociaux . En laissant place à ces nouvelles formes d’expression identitaires, mais en les guidant vers la découverte et l’expression artistique, le programme les amène à aller plus loin et à devenir les acteurs de leur visite.

http://pt.slideshare.net/danagreil/mcn-dana-allengreil. “Beyond the #selfie: Connecting teens and art through social media”.

ados selfies museum 3

via Dana Alan Greil National Gallery of Art @danamuses

Faisons donc découvrir à nos ados toutes formes d’expression artistiques, mais soyons vigilants sur l’approche. Et nous aussi, jouons le jeu en participant.

Nos coups de cœur du mois :

stop motion ados

© Centre Pompidou 2013, Stop Motion Studio 13/16 : Septembre 2013 – Janvier 2014

La nuit du Stop Motion, samedi 1er Février 2014, à l’atelier 13-16 du Centre Pompidou : très innovant dans son approche, l’atelier 13-16 (niveau -1 du Centre) est ouvert aux ados librement et sans réservation, et est axé sur l’expérimentation, l’interaction, et l’échange avec des professionnels. Stop Motion est un premier pas dans le dessin animé, et permet aux jeunes d’aborder une technique tout en regardant les oeuvres autrement. Plongée dans l’univers de la vidéo, l’atelier se termine le 2 février, et sera ouvert toute la nuit du 1er février.

Roméo et Juliette, Théâtre de la Porte Saint Martin, Du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 15h, 2h15 sans entracte : la mise en scène très attendue de Nicolas Briancon réinvente le texte de Shaekespeare. Pour sa première sur les planches, Ana Girardot illumine la scène. Avec elle, plus d’une vingtaine d’artistes donnent corps à la fougue impulsive, l’ardeur de l’amour, la jeunesse. Beaucoup d’ingrédients sont donc réunis pour qu’une sortie théâtrale, partagée avec leurs amis, soit un succès auprès de vos ados. En sortant, emmenez-les au Bistrot de la Renaissance au coin de la rue. Repère de la troupe à l’issue du spectacle, ils pourront prolonger l’expérience, et voir en vrai ces acteurs qui les auront fait vibrer.

T.L.

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked