Les Jingle Bells đź”” de Notre-Dame la Daurade


Dénommée ainsi en raison de mosaïques à fond d’or qu’elle recelait, Notre-Dame la  Daurade a connu plusieurs vies. Temple romain, sanctuaire paléo-chrétien, monastère bénédictin de style roman, l’édifice a été, au fil des siècles, fragilisé par ces ajouts successifs. Après plus de deux ans de travaux mobilisant 27 entreprises du bâtiment et des métiers d’art, la basilique de la Daurade retrouve sa splendeur.

Une inauguration cĂ©lĂ©brĂ©e avec Ă©clat les 6, 7 et, 8 dĂ©cembre derniers. Cette renaissance est due en partie grâce Ă  la Mission mĂ©cĂ©nat de la Ville de Toulouse qui a su donner l’impulsion qui manquait au chantier en le soumettant au grand public. Fanny Dejean-Picard, Responsable mission MĂ©cĂ©nat de la Ville de Toulouse, nous dĂ©montre l’utilitĂ© d’avoir entrepris une campagne de crowdfunding en parallèle des travaux effectuĂ©s dans la basilique.

La collecte “Fondez pour les cloches” lancĂ©e sur Commeon en 2018 a permis au grand public de s’emparer des travaux de restauration, et notamment de s’intĂ©resser Ă  la fonte de trois cloches, dont une de plus de 250 kg ! Sans campagne Ă©vènementielle, cette prouesse technique n’aurait pas Ă©tĂ© rendue visible au plus grand nombre. Par ailleurs,  grâce Ă  la multiplicitĂ© des canaux de distribution mise Ă  disposition, la campagne a rencontré un Ă©cho allant au-delĂ  du territoire toulousain.  Le crowdfunding  a su aussi fĂ©dĂ©rer une communautĂ© de mĂ©cènes autour de plusieurs temps forts : une vente aux enchères de cloches en chocolat, des ateliers pour enfants autour de la fonte, etc…

Quelle est la genèse de cette campagne ? Comment a-t-elle Ă©tĂ© pensĂ©e ? Fanny Dejean-Picard revient sur la mise en place d’une telle collecte :

 

>      Quel a été le déclic qui vous a conduit à lancer cette campagne de mécénat participatif?

La Basilique Notre-Dame-la-Daurade à Toulouse construite au  XIXème siècle se situe sur les bords de Garonne en plein cœur historique de Toulouse. Elle fait partie du paysage et du patrimoine toulousain auquel les habitants sont attachés. Une opération de restauration globale de la Basilique a été lancée en 2017 pour une durée de 2 ans afin restaurer l’ensemble des décors peints noircis par le temps et une restauration de l’ensemble du bâti. Je souhaitais lancer une campagne en lien avec ces travaux exceptionnels mais il fallait trouver le « bon » objet qui plairait aux donateurs. C’est en discutant avec la conservatrice en charge du patrimoine que l’idée est née. La restauration des cloches existantes était prévue, mais pas la fonte de nouvelles cloches. De plus, 3 nouvelles cloches permettaient d’enrichir le carillon de nouvelles sonorités et jouer l’air traditionnel de la Toulousaine « O Toulouse », rendu célèbre par Claude Nougaro au XXème siècle. Or, il manquait du budget pour la fonte des 3 cloches. Nous avions donc trouvé « l’objet » idéal pour notre campagne. L’idée d’une fonte en public est venue quelques temps plus tard et nous a conforté dans notre idée.

>      Quels ont été vos appuis pour réussir cette campagne? 

Indéniablement ce sont des relais internes à la collectivité (conservatrice, collègues), impliqués dans le projet, qui ont joué naturellement le rôle d’ambassadeurs. Grâce à leurs contacts, nous avons pu nous appuyer sur un premier cercle solide au moment du lancement de la campagne. Et notamment, lors de la vente aux enchères de cloches en chocolat organisée le 1er jour de la campagne, lors de laquelle nous avons récolté 12 000€.

>      Quelle(s) faiblesse(s) avez-vous su transformer en force(s) pour cette campagne ?

Nous avions fait le choix au départ de ne pas faire d’affichage « print », notamment pour des raisons de coûts. Nous avions quelques craintes mais finalement, nous avons atteint notre objectif en utilisant pleinement tous les autres canaux de communication à notre disposition.

>      Quel serait votre conseil pour encourager ceux et celles qui souhaitent se lancer dans une campagne de crowdfunding ?

Pour réussir une campagne, il faut surtout bien la préparer : travailler sa communication, son slogan, son objectif, créer son 1er cercle. La préparation de la campagne est fondamentale.

>      Qu’en retirez-vous de plus fort ?

Le moment le plus fort, le point d’orgue de la campagne : c’est lorsque des milliers de personnes sont venues assister à la fonte en public en nocturne aux Journées du patrimoine 2018 : tout le monde retenait son souffle quand le bronze en fusion a commencé à couler dans les moules. C’était l’aboutissement du don pour les donateurs et un évènement unique pour tous les spectateurs. Cet évènement a marqué les esprits puisque des personnes continuent de m’en parler un an après.

>      Enfin, si vous deviez résumer votre projet en une seule phrase : 

« Fondez pour les cloches » : une belle réussite et un moment festif partagé avec tous nos donateurs

 

Vous avez un projet innovant à soumettre et besoin de fonds pour le porter ? Vous pouvez engagez vos communautés et développez votre mécénat en ligne en suivant ce lien.

 

 

Commeon

Nous sommes la 1ère plateforme de mécénat participatif ! Notre mission ? Démocratiser le mécénat pour faciliter aux structures à but non-lucratif l'accès au financement participatif. Notre mot d'ordre ? J'aime, je mécène !

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked