Rencontre avec Hiscox autour du marché de l’art

Hiscox_logo_assurement unique_ couleur sur fond blanc_CMYK_FR-01A l’occasion de la sortie du rapport sur le marché de l’art en ligne Hiscox, Culture Time a rencontré cette semaine Stéphanie de Montricher, souscripteur Art & Clientèle privée au sein de l’assureur Hiscox, groupe international spécialiste de l’Art et des patrimoines de valeur.

 

Forte d’un Master 2 en Commerce des marchés de l’art suivi d’un poste de juriste chez Sotheby’s et de cinq années d’expérience chez Hiscox, Stéphanie est aujourd’hui responsable de l’évolution de l’offre, de la genèse et la mise en place des partenariats art et clientèle privée.

Stéphanie se prête au jeu des questions-réponses de Culture Time et nous livre sa vision du marché de l’art de demain.

 

Hiscox est un groupe international d’assurance créé il y a de cela plus d’un siècle. Quels sont vos champs d’expertises et à qui s’adressent vos services?

Effectivement, avec plus de 100 ans d’expertise, Hiscox est l’Assureur spécialiste de l’Art et des patrimoines de valeur.

De nombreux partenaires dans le monde de l’Art nous font confiance comme la FIAC, le Comité Professionnel des galeries d’art, la Maison Rouge,… Hiscox est l’assureur référent de l’ensemble des acteurs du marché de l’Art comme :

– Les Particuliers ayant un capital mobilier important

– Les Professionnels de l’art (galeries, antiquaires, experts…)

– Les Collectionneurs d’art (collections particulières, collections d’entreprise)

– Les Musées et les institutions publiques

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’offre Fine Art by Hiscox ? A qui s’adresse-t-elle ?

Hiscox propose, en tant qu’assureur spécialiste du monde de l’Art, des garanties adaptées et personnalisées aux besoins de chacun de ses clients. Fine Art by Hiscox est l’assurance des collectionneurs en France et dans le monde entier!

Nous n’assurons pas le stock en cours de création d’un artiste comme nous assurons une collection de poupées Barbies ! Parce que les œuvres sont uniques, nous proposons, à chaque client, une étude spécifique du risque et de sa spécificité: collections réparties dans le monde entier, fragiles, avec des œuvres contemporaines ou au contraire anciennes… Nous adaptons notre offre à chaque cas et mettons, au service de nos clients, toute notre expertise.

Fine Art by Hiscox est un contrat « Tous Risques » garantissant sans sous-limitations les collections d’objets d’art dans le monde entier, y compris : la casse, en cours de transport, dans des demeures louées ou prêtées, les conséquences d’événements naturels mais aussi pendant les opérations de restauration ou de nettoyage.

 

Le rapport sur le marché de l’art en ligne édité par Hiscox sur le marché de l’Art est sorti le 12 mai dernier. Pouvez-vous nous en dire plus sur sa genèse ?

Depuis plus de 3 années déjà, nous éditons l’Online Art Trade Report dont l’objet est de faire un point sur le marché de l’art en ligne, analyser ses tendances et ses évolutions pour rester en phase avec le marché et les besoins de nos clients.

Cette année, nous avons interrogé plus de 672 collectionneurs à travers la mailing list d’ArtTactic, Twitter et Facebook, soit 30% de plus que l’an passé !

Le marché de l’art a poursuivi une croissance soutenue même si le marché international de l’art a globalement ralenti en 2015.

Le marché de l’art en ligne a continué de croitre : en 2015, il a connu une hausse de 24% pour atteindre un total de 3,27M$. Cette croissance est d’autant plus intéressante que le marché de l’art global a connu un ralentissement en 2015. ArtTactic rapporte un déclin de 6%, basé sur les ventes Sotheby’s et Christie’s, et Artprice enregistre une baisse globale des ventes aux enchères d’environ 11%. Le rapport TEFAF a mis en valeur une baisse de 7% des ventes mondiales d’art.

Le nouveau rapport met en valeur différents éléments :

– De nouveaux acteurs de la vente d’objet d’Art comme par exemple Auctionata et Paddle8, qui se sont récemment unis, occupent une place importante sans toutefois « détrôner » les acteurs Historiques que sont les marchands, galeries, et maisons de vente aux enchères.

– Les galeries d’art entrent, pas à pas, dans la transformation numérique. 28% des galeries interrogées ont indiqué qu’elles offraient désormais la possibilité à leurs clients d’acheter et de payer directement en ligne, contre 22% en 2013. En revanche 39% d’entre-elles disent n’avoir mis en place aucune stratégie d’e-commerce. Les perspectives de développement restent donc importantes. On constate aussi que l’importance du mobile est croissante, en effet 13% des acheteurs procèdent directement grâce à un smartphone contre seulement 4% l’an dernier.

– Quant aux collectionneurs, vous découvrirez quelles sont leurs nouvelles habitudes et surtout comment les réseaux sociaux influent le marché de l’art.

 

Quelles sont les grandes tendances que vous avez observées cette année ?

Une grande tendance domine : les ventes d’Art en ligne continuent de progresser. Même si cette tendance est moins fulgurante que celle observée les années précédentes et les « us et usages » évoluent aussi tant au niveau des professionnels que des collectionneurs. La transformation numérique est « en marche » et la digitalisation se poursuit !

 

Hiscox s’inscrit dans une dynamique de partenariats et de mise en valeur avec de start-up culturelles innovantes (à l’instar de Culture Time et myfineart-exhibition). Comment voyez-vous se développer ces nouvelles propositions et en quoi vous intéressent-elles particulièrement ?

Il nous parait indispensable de s’inscrire dans une dynamique de partenariats et de mise en valeur des start-ups innovantes comme Culture Time ou encore myfineart-exhibition pour apporter notre aide, notre expertise et accompagner les entrepreneurs du marché de l’art.

Tout comme nous sommes partenaires de la Maison de Artistes pour la partie création artistique, nous souhaitons apporter notre aide et nos conseils aux entrepreneurs du marché de l’art, afin de les faire bénéficier non seulement de notre expertise dans l’art, mais aussi de nos conseils dans le domaine de l’auto entreprenariat.

Par ailleurs il est important de soutenir des projets en cours de développement, qui seront peut-être au cœur du marché de l’art de demain !

La transformation numérique est “en marche” et la digitalisation se poursuit, vers quelle stratégie vont évoluer les différents acteurs ?

 

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked