Économie collaborative : créer l’engagement citoyen ?

Le crowdfunding : une croissance de 100% par an

La France s’est dotée en 2003 d’une loi pour le développement du mécénat, favorable à la complémentarité de financement de projets d’intérêt général entre le public et le privé. Cette loi a démontré son efficacité : le mécénat représente aujourd’hui environ 3,8 milliards de contributions déclarées (2 milliards pour les particuliers et 1,8 milliards pour les entreprises), dont 20% pour la culture.

On constate une baisse du mécénat d’entreprises ces dernières années, dans une conjoncture économique difficile, et une concentration des dons autour des très grandes entreprises et des grands groupes.

Le crowdfunding en revanche poursuit une croissance rapide, de près de 100% par an. Cette dynamique est une réelle opportunité positive, et fait écho à une évolution de la société portée par des individus souhaitant devenir acteurs et co-financeurs de projets qui leur tiennent à cœur.

C’est pourquoi Culture Time a la volonté de faire grandir ces nouveaux usages, en offrant les bons outils pour développer les dons diffus (celui des particuliers et des petites entreprises), et en proposant de nouvelles formes innovantes de don. Ce sont ces nouveaux usages de l’économie collaborative qui permettent d’envisager de façon positive de nouvelles formes de participation du citoyen à la culture, en complément des acteurs publics.citoyen - ensemble

3 leviers pour une économie collaborative durable

L’économie collaborative, dont le financement participatif fait partie, prend appui sur 3 éléments, dont la base est technologique : 

  1. de nouveaux outils mutualisés qui permettent de baisser le coût d’accès à certaines prestations;
  2. de nouveaux modes de mise en relation qui facilitent des échanges réciproques, transversaux et non plus unidirectionnels;
  3. de nouvelles méthodes de travail qui valorisent la co-construction de projets.

 

L’économie collaborative voit son succès dirigé par les usages : ce sont les utilisateurs de l’outil, le citoyen participatif, qui partage son expérience avec son cercle et contribue ainsi au développement rapide des pratiques. L’innovation repose quant à elle souvent sur l’outil lui-même, un outil qui permet de développer efficacement et à grande échelle des pratiques jusqu’alors plus isolées.

Par exemple, le co-voiturage est une pratique probablement née en même tant que la voiture. De l’auto-stop à Blablacar, la mise en relation des conducteurs et voyageurs, basée sur la confiance, a évolué pour devenir aujourd’hui un service en ligne ergonomique et efficace. Sur la plateforme Blablacar, la confiance entre utilisateurs est créée par des outils de satisfactions et un système de notation entre usagers. La plateforme de co-voiturage est devenue en quelques années un des fleurons de l’économie collaborative en France, rassemblant plus de 20 millions de membres. L’entreprise emploie aujourd’hui plus de 300 collaborateurs et poursuit son expansion en tant que leader du covoiturage de longue distance en se lançant sur de nouveaux marchés, en Europe mais aussi en Amérique Latine.

Le mécénat connaît aujourd’hui une situation similaire : les grandes campagnes de souscription populaires existent depuis longtemps et les grands établissements culturels français se sont dotés d’outils numériques pour pouvoir réaliser avec succès ces campagnes d’appel aux dons.

 

Encourager l’engagement citoyen

Ce qu’apporte Culture Time dans ce contexte est un outil mutualisé de mise en relation, évolutif et efficace, pour tous types de structures, de toutes tailles. Lancer une campagne de crowdfunding permet à ces structures d’impliquer leurs communautés en amont de la réalisation de leur projet, dans une relation de confiance. Comprendre les motivations du citoyen à participer au projet est essentiel, et l’on peut distinguer 3 principaux ressorts :

  1. un coup de cœur sur un projet ou une vision;
  2. une passion pour un discipline donnée;
  3. l’attachement pour un territoire, au dynamisme duquel le projet contribue.

C’est ce nouveau mode de co-construction des projets, auxquels le citoyen prend part activement, que Culture Time encourage en proposant un outil qui contribue à son engagement. L’enjeu est d’inscrire cette démarche dans le temps et répondre à la volonté citoyenne d’une économie collaborative durable.

 

Sources : 

Le mécénat d’entreprise en France, les principales conclusions de l’enquête Admical-CSA, 2014.

Le mécénat participatif : tous à l’oeuvre !, Ministère de la Culture et de la Communication, décembre 2014.

Le Monde, le mécénat d’entreprise rattrapé à son tour par la crise, 3/04/2014.

Financement Participatif France, Crowdfunding en France : déjà 100% de croissance en 2014, 19/06/2015.

Challenges, Blablacar, une start-up à 1 milliard d’euros ?, 22/04/2015

Bloomberg Business, A Different Kind of Ride-Sharing, Carpooling Marketplace Blablacar is swallowing smaller rivals, 10/07/2015

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked