Quand le web révèle la toile : “Soutenez la République”

Chargée de communication et du centre de documentation du Musée de la Révolution à Vizille depuis 2006, Hélène PUIG a piloté une campagne de mécénat participatif pour financer l’achat d’une œuvre majeure, La République française peinte par Jean-Baptiste Wicar en 1793. La campagne a fédéré plus de 280 mécènes et a permis de rassembler plus de 25 000 € pour l’acquisition de la toile.

Dévoilée en avant-première aux donateurs le 21 septembre 2016 au Musée de la Révolution, cette toile est entrée dans l’Histoire 2.0 : Hélène Puig revient sur une campagne atypique.

 

soutenez-la-republique-musee-crowdfunding-mecenat-participatif

 

J’ai toujours été intéressée par le thème de la Révolution française et l’histoire de la mise en place de la République. Chaque année, j’organise un colloque international avec des chercheurs du monde entier sur une thématique : cela permet de faire découvrir le centre tout en rassemblant des spécialistes. J’aime ce lieu et il me tient à cœur d’en faire découvrir la richesse, les gens sont souvent très surpris.

À la conquête du crowdfunding

Tout a commencé grâce au repérage de notre directeur, Alain Chevalier : en 2015, il a retrouvé la trace de ce tableau chez un antiquaire à Florence. Rapidement, l’idée de lancer une campagne de mécénat participatif s’est imposée à nous : on s’est alors organisé en groupes de travail pour monter les différentes parties du dossier, notamment pour la partie administrative. C’était la première campagne de crowdfunding au niveau départemental, on a donc tous dû apprendre sur le tas.

Nous avons pu travailler en étroite collaboration avec Culture Time pour mettre en place un plan de communication efficace : en fin de compte, j’ai pu orchestrer toute la partie communication sur les réseaux sociaux, le mailing à nos communautés existantes et au département, soit plus de 8000 personnes. Hors-ligne, j’ai également tenu une conférence de presse pour présenter la campagne, et les journalistes ont joué le jeu en relayant l’information. Par la suite, nous avons distribué des flyers, installé des boîtes de dons et communiqué sur de grands supports dans l’enceinte du parc du domaine.

Très rapidement, nous avons eu des retours du public : lors de notre première réunion à la MC2 [la Maison de la Culture de Grenoble, ndlr], nous avons eu beaucoup d’échos positifs de la part de personnes qui avaient déjà entendu parler de la campagne et qui se montraient sensibles au projet.

 

la_republique-devoilement-vizille-2016Présentation en avant-première de La République en compagnie des mécènes

 

« La culture pour tous, ce n’est pas la culture au rabais »

La campagne était en fait une manière d’ancrer le musée dans son rôle fondamental : la diffusion des idées et des valeurs portées par cette période, celles de la République. On est là pour porter un message, il faut le rappeler. J’ai beaucoup appris sur la façon de faire rayonner la notoriété du site. En plus, avec les circonstances du début d’année, la venue d’un projet commun et fédérateur a certainement permis aux gens de se rassembler autour de ce symbole très fort.

Notre conservateur propose des expositions très pointues, sur les figures de l’exil de la Révolution. Cela donne des expositions de grande qualité à forte valeur historique et scientifique, mais pas toujours grand public. La campagne de crowdfunding a permis de toucher un public plus large, autour de nous mais aussi dans toute la France : en cela, les réseaux sociaux ont joué un rôle clef.  La culture pour tous ce n’est pas la culture au rabais, c’est offrir la possibilité d’être éduqué par l’art.

L’avantage d’une plateforme comme Culture Time, c’est qu’elle est remplie de pépites et qu’elle fait découvrir l’organisation. Il ne faut pas hésiter à se lancer, même si on a l’impression que l’on ne s’intéresse pas à nous, on peut toujours avoir des surprises et il n’y a pas grand-chose à perdre. C’est une manière de développer la culture : il faut y aller !

Commeon

Nous sommes la 1ère plateforme de mécénat participatif ! Notre mission ? Démocratiser le mécénat pour faciliter aux structures à but non-lucratif l'accès au financement participatif. Notre mot d'ordre ? J'aime, je mécène !

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked