Collectivités territoriales et crowdfunding

Le crowdfunding des collectivités territoriales : qu’est-ce que c’est ?

Le Congrès des Régions qui s’est tenu le 29 septembre 2016 à Paris n’était pas tout à fait comme les autres. On y a évoqué à plusieurs reprises le crowdfunding, et pour cause : de plus en plus d’élus locaux abordent la question du financement participatif pour les collectivités territoriales et partagent leurs expériences de ces nouvelles pratiques qui redynamisent les économies locales.

 

Une synergie d’acteurs privés et publics

Les collectivités territoriales, reconnues d’intérêt général, bénéficient des avantages fiscaux liés au mécénat lorsque des dons leur sont adressés pour un projet à but non lucratif : on parle alors de mécénat territorial. L’association de développement du mécénat industriel et commercial (Admical) le définit de la façon suivante :

« Le mécénat territorial est une participation financière, en nature et/ou en compétences des entreprises et/ou des citoyens en faveur d’actions d’intérêt général menées par une collectivité ou institution publique. Il se distingue par la primauté accordée à la recherche de synergies entre acteurs publics et privés en faveur du développement économique et social d’un territoire. »

 

Une source d’opportunités variées

Le mécénat participatif peut être activé à deux niveaux, en faisant appel à des particuliers d’une part, et à des entreprises d’autre part. Une étude du cabinet E&Y publiée lors du Congrès Collectivités Territoriales insiste en effet sur :

« l’appétence grandissante de la société civile et des entreprises pour une contribution volontaire et ciblée à des actions et projets orientés vers une croissance durable des territoires ».

Cette souplesse et ce dynamisme permettent au mécénat territorial de s’adapter à des structures et des projets très variés : la communauté de communes de Saint Omer a ainsi créé un cercle de mécènes pour rénover son théâtre à l’italienne, un moulin et d’autres édifices historiques, tandis que la ville de Lyon a soulevé des fonds pour acquérir un tableau de Corneille de Lyon.

Paris a créé le fonds de dotation le Grand Paris Express, qui mène des projets à la fois culturels, urbanistiques et durables, et qui cherchent à repenser le lien social dans la ville.  Certaines plateformes comme Commeon permettent de mettre en avant ces projets et d’interagir avec deux segments de donateurs (particuliers et entreprises) avec une grande facilité. Ce qui est intéressant est que l’approche projet et la dynamique des campagnes permet de faire connaître largement le dispositif à des populations qui ne savent pas forcément qu’elles ont cette capacité à agir. Une fois ce premier frein levé, le développement d’une relation fidélisée dans la durée devient possible.

Plus qu’un moyen de lever des fonds, le mécénat participatif est donc un moyen de renforcer les rapports entre les particuliers, les entreprises et le territoire. En un mot, rassembler la « collectivité territoriale »…

 

La restauration du théâtre à l’italienne de l’hôtel de ville de Saint-Omer devrait bénéficier des fonds issus du cercle des mécènes. PHOTO ARCHIVES JEAN-PIERRE BRUNET

La restauration du théâtre à l’italienne de l’hôtel de ville de Saint-Omer devrait bénéficier des fonds issus du cercle des mécènes. PHOTO ARCHIVES JEAN-PIERRE BRUNET

 

Financement participatif : pour quoi faire ?

Depuis le 14 décembre 2015, la législation permet aux collectivités de faire appel au financement participatif simplement pour le développement de nouvelles ressources. Les barrières législatives tombées, reste à savoir en quoi le crowdfunding pourrait être utile aux collectivités territoriales ?

 

Engager les acteurs de la collectivité

Une campagne de mécénat participatif est un moyen de soulever des fonds, mais aussi d’établir un processus de co-construction autour d’un axe défini par la collectivité en impliquant la population locale, entreprises ou particuliers.

La mairie de Cannes l’a bien compris et s’est même décidée à profiter pleinement de ces opportunités en ouvrant son fonds de mécénat au financement participatif. Delphine Valette, alors Responsable mécénat et partenariats de la ville de Cannes, explique ainsi son choix :

« La collectivité a un rôle à jouer pour stimuler la culture philanthropique et ainsi développer cette forme d’impôt choisi, dirigé, libre et volontaire, qui renforce le sentiment d’appartenance et d’attachement au territoire. »

La mairie de Cannes a par ailleurs annoncé vouloir financer des projets issus de domaines variés à forte empreinte sociale : solidarité, éducation, culture, environnement et développement durable sont les quatre axes défendus par le fonds de dotation. Parmi les projets proposés au financement figurent le soutien aux actions de l’orchestre Cannes PACA, l’aide à l’insertion professionnelle des femmes en difficulté, la construction d’un nouveau foyer pour les personnes âgées…

Le but est de « capter des financements privés volontaires afin de soutenir, de façon collective, des projets sociaux. » Une étude d’Admical publiée en 2016 rapporte d’ailleurs que parmi les entreprises pratiquant le mécénat, 40% d’entre elles avaient pour objectif de contribuer à l’attractivité du territoire.

Et si les particuliers se montrent souvent très enthousiastes, les entreprises aussi témoignent d’une volonté de s’investir localement : selon le baromètre Admical publié en mai 2016, 81% des entreprises indiquent privilégier des projets au niveau local ou régional.

Cette analyse se retrouve dans les projets portés par les collectivités territoriales sur la plateforme de mécénat participatif et d’engagement citoyen Commeon. On constate une proximité des donateurs répartis de 75 à 80% dans le territoire concerné (ville, département ou région selon la taille du projet et de l’organisme qui le porte). Les entreprises elles, sont extrêmement localisées : cabinets de vétérinaire, libraires, PME locales, restaurants, commerçants, ce sont les entreprises de proximité qui s’investissent dans ces projets.

Le mécénat territorial permet d’ancrer une action collective dans un processus local, et inversement : le territoire devient l’objet de rencontres et d’engagements forts autour d’un projet commun.

 

Redynamiser les budgets en misant sur l’innovation

Alors que le montant des budgets allouées aux collectivités tend à stagner voire à diminuer en particulier sur les compétences non-obligatoires, le mécénat et le crowdfunding, eux, connaissent une évolution spectaculaire : les plateformes françaises de crowdfunding ont connu une évolution de leur collecte entre 2014 et 2015 de +95%, soit 300 millions d’euros: c’est dix fois plus qu’en 20122 !

Le mécénat participatif est donc un excellent moyen de préserver la capacité d’un territoire à innover avec un dynamisme financier cohérent dans sa forme.

 

Le mécénat territorial, un outil de communication citoyenne

 

Développer une nouvelle image du territoire

Mettre en place une campagne de crowdfunding, c’est aussi s’interroger sur la façon de la mener à bien : constituer un projet à forte identité régionale, identifier les personnes potentiellement intéressées et les relais influents, établir de nouveaux points d’accès avec la communauté en animant la campagne dans des lieux importants pour la communauté, mais aussi sur internet et les réseaux sociaux, resserrant les liens avec les plus jeunes générations tout en gagnant en visibilité de manière générale.

Ainsi, dans un contexte économique difficile, la ville de Montreuil a décidé en février 2016 de marquer sa volonté de continuer une politique associative tout en combattant les inégalités sociales : le fonds Montreuil Solidaire paraît comme une démarche qui transforme des conjectures défavorables en moyen d’activer le réseau local, malgré les difficultés extérieures.

Mener une campagne de mécénat participatif, c’est revaloriser l’image de la collectivité en la replaçant au cœur des interactions de ses souscripteurs locaux, tout en véhiculant une image positive de la collectivité.

L’élaboration de contreparties symboliques et originales permet également aux souscripteurs de redécouvrir et de s’approprier une partie du patrimoine commun : visites de chantiers, inscription des noms de mécènes sur des lieux symboliques, certificats personnalisés… autant d’occasions de mettre à l’honneur le dynamisme d’un territoire !

 

Construire un discours commun

Une étude de La Gazette des Communes révèle que 72% des électeurs locaux souhaitent davantage de référendums locaux : petit à petit, le modèle de référence passe de la prise de décision unilatérale à une véritable « co-construction », alliant les ressources et les volontés des collectivités et celles de leurs électeurs.

Cette étude souligne une fois de plus la volonté toujours plus forte d’engagement et d’implication des particuliers dans les décisions communes : budget participatif, référendums et transparence sont des notions au cœur de la vie politique d’aujourd’hui.

En permettant aux souscripteurs de suivre de près un projet, son déroulement et son budget, le mécénat participatif s’intègre idéalement dans cette nouvelle donne et permet de valoriser l’engagement citoyen, en capitalisant sur la volonté d’agir, les ressources, les idées et les voix d’une communauté.

 

crowdfunding-patrimoine-mudo1Campagne pour la restauration d’une oeuvre de Thomas Couture

 

C’est dans cette dynamique que s’est engagée le Département de l’Oise en réalisant successivement une campagne d’appel à mécénat participatif sur Culture Time (devenu Commeon) pour la restauration d’une œuvre majeure de Thomas Couture au musée de Beauvais, puis une campagne de vote participatif « Coups de cœur en un clic » sur un projet d’éducation artistique et culturel au printemps 2016.

Envie que votre région s’implique ? Faites-le savoir !

Et pour aller plus loin, parcourez le retour d’expérience de Yohan Rimaud, conservateur au Musée des Beaux-Arts de Besançon qui s’est saisi du crowdfunding pour faire vivre son musée malgré la fermeture pour rénovation.

 

1 Deuxième édition de l’étude sur le mécénat au bénéfice des collectivités territoriales françaises, EY

2http://financeparticipative.org/

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked