Communiquer sur son crowdfunding : contacter les médias

Vous êtes en plein dans les préparatifs de votre campagne de crowdfunding ? Vous avez préparé votre page projet, rédigé des emails d’appel aux dons aux petits oignons ? Le moment est venu de prendre contact avec des médias ! Pour vous aider, nous avons demandé à une journaliste, Flavie Deprez de Carenews, de nous aider à résumer les points essentiels pour contacter les médias.

 

Le métier de journaliste a beaucoup évolué avec l’arrivée du digital, qu’il s’agisse des moyens de financement, mais aussi de la concurrence, du niveau d’exigence des lecteurs, et bien sûr du nombre de sollicitations ! Il devient donc essentiel de nourrir une relation privilégiée (comme avec vos donateurs) avec vos éventuels contacts dans la presse, notamment en faisant un travail de simplification et de préparation de l’information que vous leur faites parvenir.

 

L’approche : Amorcer une relation de confiance

Faites des recherches préliminaires : visitez leur site ! Cela paraît évident mais beaucoup de personnes omettent encore cette étape essentielle. En crowdfunding, l’objectif est principalement d’élargir une communauté, de s’adresser à une nouvelle audience. Pensez donc à analyser le contenu et le public du média. Cela vous permettra de concentrer votre énergie sur les médias qui auront le plus d’impact.

En pratique : Vous souhaitez financer un festival de musique Reggae en Normandie ? Partez à la quête de médias spécialisés dans la musique Reggae et des médias régionaux (ils sont particulièrement influents sur les réseaux sociaux !).

 

« Mieux vaut établir des relations de confiance avec le journaliste, plutôt que de nous forcer la main. »

 

Prenez le temps de personnaliser votre message : les journalistes sont comme vous, ils n’aiment pas les messages standardisés. Sortez des formules toutes faites, restez concis, et n’hésitez pas à y injecter votre touche personnelle !

En pratique : Votre message pourrait ressembler à cela :
Bonjour, nous avons vu sur votre site un article à propos de (…), nous nous apprêtons justement justement à lancer un projet dans ce domaine ! Vous trouverez ci-dessous / en pièce jointe des informations et des visuels à propos de notre projet.

 

Prenez de l’avance : Les calendriers éditoriaux des médias sont généralement définis bien en amont, faites au mieux pour les prévenir plusieurs semaines l’avance. Certaines périodes de l’année sont particulièrement chargées (septembre et décembre par exemple), et nécessiteront d’autant plus d’anticipation. Pour optimiser vos résultats, évitez d’envoyer vos mails le lundi matin ou le vendredi après-midi, ce sont des moments chargés pour tout le monde !

 

 

Le discours : Se concentrer sur le projet et son unicité

Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel disait Paul Eluard, cela devient même inévitable à l’époque de l’infobésité. Le challenge : réussir à créer un texte qui a de l’impact, sans tomber dans les exagérations un peu éloignées de la réalité.

 

« C’est toujours intéressant de savoir pourquoi le projet existe, au-delà de la version officielle. »

Faites ressortir vos différences

Flavie résume l’enjeu : sortir des discours tout faits, revenir à l’origine véritable du projet, les enjeux concrets, et la transparence tout simplement !

N’oubliez pas que vous vous adressez à un public extrêmement différent de vous. Les journalistes ne peuvent pas être experts dans tous les domaines, il va falloir leur transmettre votre passion. Si votre projet existe, c’est pour une bonne raison et c’est qui intéresse des gens. Il est parfois difficile de mettre les mots sur ce qui fait son unicité, prenez le temps de le faire, vous verrez tout de suite la différence !

En pratique : Posez vous les questions suivantes : de quel constat est né le projet ? À quel besoins permet-il de répondre concrètement ? En quoi se distingue-t-il des projets qui lui ressemblent ?

 

« Il vaut mieux mettre à disposition des données vraiment concrètes plutôt que d’essayer de vendre des projets magiques. »

 

Rester positif, enthousiaste et faire découvrir des choses

« Il faut absolument passer le message », « sans votre aide nous sommes perdus »… Carton rouge ! Vous êtes dans une situation critique de financement ? Évitez d’insister dessus, la peur et l’anxiété sont les émotions les moins associées au don1. Imaginez un restaurant qui dit qu’il n’a plus aucun client, cela n’inspire pas vraiment confiance sur la qualité de sa nourriture ! Parlez donc plutôt de votre projet en lui-même, c’est tellement plus intéressant de découvrir de nouvelles choses.

 

« Il faut nous donner des billes pour nous permettre de traiter le sujet sous l’angle de notre choix »

 

En pratique : Nous vous proposons de faire l’exercice suivant, qui pourra également servir pour la présentation de votre projet !

  • Résumez : tentez de raconter votre projet en moins de 500 caractères.
  • Testez ! Rien de tel que de faire lire son projet à une personne extérieure au projet pour vérifier que le message est clair. N’oubliez pas que vous allez vous adresser à des personnes qui ne vous connaissent pas et qui ne sont pas toujours familières de votre domaine.

 

Les composantes : Anticiper les besoins du journaliste pour lui faciliter la vie

 

« Beaucoup augmenteraient leurs chances d’être retenus avec une meilleure présentation »

 

Contenus médias : Lorsque vous partagez une nouvelle sur votre page Facebook, vous y intégrez généralement une image ou un lien, non ? C’est aussi le cas des journalistes ! Pour leur faire gagner du temps et les aider à préparer un article attractif, n’hésitez pas à leur fournir de beaux éléments visuels.

En pratique : Une image qui présente clairement vos actions, une vidéo de présentation du projet, des photos de l’équipe et des coulisses du projet, des GIFs… si vous avez le temps, les infographies sont également un contenu très viral !

 

Soyez responsive : « Responsive », cela veut dire compatible sur tous les types d’appareils, “répondant” tant aux ordinateurs qu’aux smartphones et tablettes. Pour cela, intégrez un maximum d’informations directement dans votre mail… sans écrire un roman non plus ! Plus de 50% des mails sont ouverts sur mobile, si le journaliste rencontre une difficulté à ouvrir un fichier PDF ou Word, il n’aura malheureusement pas l’occasion de voir vos contenus.

En pratique : Pour préparer votre envoi, veillez à intégrer :

  • Comment vous avez entendu parler du média, depuis quand vous le suivez, pourquoi
  • Courte présentation de votre projet et de la durée de votre campagne de crowdfunding
  • Ajouter un lien vers votre projet
  • Rassemblez tous vos visuels dans un dossier .ZIP en pièce jointe

 

« J’aime bien quand il y a deux versions d’un dossier de presse, une courte et une plus complète par exemple ».

 

La destination :  Pour une collecte, il est essentiel de mettre bien en évidence le lien associé à votre page de collecte. Si votre projet se trouve sur Commeon, n’hésitez pas à leur transmettre également le logo et autres supports associés au site, cela sera aussi un moyen pour les lecteurs de retrouver votre projet via les moteurs de recherche.

En pratique : Mettre plusieurs fois le lien d’accès à la page de collecte (au début, au milieu et à la fin, selon la longueur du message).

 

Pour aller plus loin

 

  1. Global trends in Giving – Non-profit tech for good (2017)

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked